Communion-a-Genoux-et-sur-la-langue.jpg

La Prière sur la Sainte Communion d’Hermann Cohen « Je ne connais qu'un Jour plus beau que celui de la Première Communion » :

« Je ne connais qu'un Jour plus beau que celui de la Première Communion, c'est celui de la seconde Communion, et ainsi de suite. Je voudrais communier à chaque instant de la vie... il n'y a que cela de bon et de doux ! Je vous convie tous à ce Festin ! Depuis que j'y ai porté les lèvres, toute autre nourriture me paraît insipide. Jeunes gens du monde, je connais vos délices trompeuses, je connais vos assemblées brillantes, qui brillent un moment et puis se ternissent d'une mortelle tristesse ; je connais tout ce que vous pourchassez, j'ai goûté à toutes vos joies, et je vous en atteste, vous êtes forcés de m'avouer qu'elles ne laissent après elles que déboire et lassitude ! Oui, depuis que j'ai senti couler dans mes veines le Sang du Roi des rois, toutes les grandeurs de ce monde sont pour moi ridicules ; depuis que Jésus-Christ est venu habiter dans mon âme, vos palais me semblent de bien misérables chaumières ; depuis que j'ai résolu de chercher la lumière dans le Tabernacle, toute la sagesse du monde m'est évidente folie ; depuis que je m'assieds aux Noces de l'Agneau, vos festins me semblent empoisonnés ; depuis que j'ai trouvé ce Port du salut, je vous considère, avec douleur, sur votre océan, fouettés par tant d'orages, et je ne puis faire qu'une seule chose, c'est de vous faire signe de la main, de vous héler, de vous appeler, de vous attirer au Port. Voyez, j'ai droit de m'offrir pour pilote, puisque j'ai longtemps expérimenté les mers sur lesquelles vous voguez, que j'y ai essuyé maintes tempêtes, que j'y ai été battu par bien des ouragans. Si donc vous le voulez, je vous conduirai, avec l'aide de l'étoile polaire, je vous montrerai le chemin du Bonheur ! »

Ainsi soit-il.


Augustin-Marie du Très Saint-Sacrement (1820-1871) – « Vie du R.P. Hermann, en religion Augustin-Marie du T.S. Sacrement, carme déchaussé » de M. l'Abbé Charles Sylvain, pages 312-313, à la librairie H. Oudin aux éditions J. Poitiers, 1883

Augustin-Marie-du-Tres-Saint-Sacrement.gif

Voir également du R. Père Augustin-Marie du Très Saint-Sacrement :
La Prière d’Augustin-Marie du Très Saint-Sacrement « Ô Jésus Eucharistie qui avez blessé mon cœur »
La Prière du Père Augustin-Marie du Très Saint-Sacrement « Ô Jésus qui se fait Eucharistie ce matin à l’autel »
La Prière de conversion d’Hermann Cohen « Ô Jésus, je voudrais embraser mes amis d'autrefois de l'ardeur qui m'enflamme ! »
La Prière sur la Sainte Communion d’Hermann Cohen « Je ne connais qu'un Jour plus beau que celui de la Première Communion »