Saint Évangile sur la Guérison du Fils du Centurion à Capharnaüm selon Saint Jean du Vingtième Dimanche après la Pentecôte :

« En ce temps-là, il y avait un officier du roi, dont le fils était malade à Capharnaüm. Ayant appris que Jésus venait de Judée en Galilée, il alla auprès de Lui, et Le pria de descendre, et de guérir son fils, qui était près de mourir. Jésus lui dit : Si vous ne voyez des signes et des prodiges, vous ne croyez point. L’officier Lui dit : Seigneur, descendez avant que mon fils meure. Jésus lui dit : Va, ton fils vit. Cet homme crut à la Parole que Jésus lui avait dite, et il s’en alla. Comme déjà il descendait, ses serviteurs vinrent au-devant de lui, et lui annoncèrent que son fils vivait. Il leur demanda l’heure à laquelle il s’était trouvé mieux ; et ils lui dirent : Hier, à la septième heure, la fièvre l’a quitté. Le père reconnut que c’était à cette heure-là que Jésus lui avait dit : Ton fils vit ; et il crut, lui, et toute sa maison » (Jean 4, 46-53).

Guerison-du-fils-du-Centurion-a-Capharnaum-Jean-IV-46-53.jpg

Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine du XXe Dimanche après la Pentecôte de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse sur la Guérison du Fils du Centurion à Capharnaüm « Vous êtes guéri, vos péchés vous sont remis, persévérez dans mon Amour et vous irez au Ciel » :

Vingtième Dimanche après la Pentecôte :
« Il y avait un certain officier dont le fils était malade à Capharnaüm » (Jean 4, 46-53)
Prière : Mon âme est malade, à combien d'infirmités n'est-elle pas sujette ! C'est bien par ma faute si je ne guéris pas de tant de plaies que le péché a faites à mon âme : ne crois-je pas à la Toute-Puissance de Jésus, et à son Amour pour moi ? En quelque endroit que je sois, ne m'écoutera-t-Il pas, si je L'invoque avec confiance ? Mais Jésus n'est pas loin de moi, Il est réellement dans nos Temples ; et lorsque je me présente à la Sainte Table, Il vient réellement en moi. Ô Jésus, Médecin charitable, si je suis malade, c'est bien par ma faute, et ce sera encore par ma faute si je ne guéris pas.
Résolution : Je chercherai à connaître les maladies de mon âme. Ma mémoire n'est-elle pas ingrate envers les Bienfaits de Dieu que je me rappelle si rarement, que j'oublie dès que je les ai reçus ? Mon esprit n'a-t-il pas de la peine à réfléchir sur mes fins dernières, à méditer les Perfections de Dieu ? De quoi s'occupe-t-il ? Mon cœur est-il Tout à Dieu ? N'ai-je pas laissé développer en moi le germe de tous les vices capitaux ? N'y en a-t-il pas quelqu'un qui me domine ? Je me regarderai comme un misérable lépreux ; je désirerai d’être guéri ; je penserai qu'il n'y a que Jésus qui puisse me guérir, et j'irai à Lui pour obtenir la guérison de tant de maladies qui peuvent me causer la mort éternelle.


Vingtième Lundi après la Pentecôte :
« Il Le pria de vouloir venir guérir son fils qui s'en allait mourir » (Jean 4, 46-53)
Prière : Ô Jésus, Médecin des âmes, je mourrai bientôt ; la mort a déjà dévoré la moitié de ma vie : ayez pitié de mon âme, qui doit m'être si chère, et que Vous avez rachetée de Votre précieux Sang ; elle est peut-être bien proche de la mort éternelle. Hélas ! Puis-je dire que je ne suis pas dans l'état du péché ? Si je pas dans cet état déplorable, il n'est point d'instant où je ne puisse y tomber. Ô mon Dieu, je Vous supplie de m'accorder la Grâce de mourir parfaitement au péché, à tout ce qui mérite le nom de vanité, et à ma volonté propre.
Résolution : Je chercherai à connaître ma passion dominante, qui est la source de la plupart de mes péchés. Afin d'en triompher, je ne cesserai point de la combattre, de veiller sur moi-même, de prier, de marcher en la Présence de Dieu, de me punir lorsque j'aurai fait quelque faute. Je ne négligerai rien pour me rendre digne de me présenter fréquemment à la Table du Seigneur.


Vingtième Mardi après la Pentecôte :
« Jésus lui dit : Si vous ne voyez des Miracles et des Prodiges, vous ne croyez point » (Jean 4, 46-53)
Prière : Je n'ai pas besoin, ô mon Sauveur, de voir des Miracles pour croire ; il est indubitable que Vous en avez fait un très-grand nombre, et de très-éclatants, pour prouver votre Divinité ; et Dieu ne Vous aurait pas donné le Pouvoir de faire des Miracles, si Vous n'étiez véritablement Dieu. Les Apôtres et les autres premiers Prédicateurs de l'Evangile ont certainement fait des Miracles en votre Nom, puisqu'ils n'auraient pu, sans de très-grands Miracles, convertir l'Univers ; je puis donc croire, et je crois. Je crois, adorable Jésus, que Vous êtes Dieu ; je crois encore tout ce que Vous avez enseigné : donnez-moi une Foi ferme, une Foi vive, une Foi qui, par son entremise, purifie mon cœur, une Foi qui me fasse faire des œuvres dont la Charité soit l'âme.
Résolution : Je reconnaîtrai devant Dieu que je suis infidèle d'esprit, de cœur, et d'action, et je prierai le Seigneur de me guérir de cette triple infidélité. Pour n'être plus infidèle d'esprit, j'étudierai les fondements de la Religion, et je me mettrai en état de rendre raison de ma Foi. Pour n'être plus infidèle de cœur, j'adopterai les maximes de la Foi, et je regarderai comme heureux ceux qui se renoncent eux-mêmes et qui portent avec amour leur Croix. Pour n'être pas infidèle d'actions, je ne perdrai pas de vue Jésus-Christ, et je m'efforcerai de L'imiter.


Vingtième Mercredi après la Pentecôte :
« Seigneur, Lui dit l'officier, venez avant que mon fils meure » (Jean 4, 46-53)
Prière : Jésus, tout est admirable en Vous, puisque Vous êtes Dieu ; je crois en Vous, je Vous adore et je Vous aime, je Vous remercie de tous vos Bienfaits, et j'ai une grande confiance en Vous ; daignez exaucer la prière que je Vous fais : Venez à moi avant que je meure ; assistez-moi tellement de votre Grâce ; si j'ai le bonheur d'être dans la justice, que mon âme ne meure jamais à Vos yeux par le péché ; et si j'ai le malheur d'être digne de Votre haine, faites que je sorte de ce déplorable état, et que je meure dans votre Amour.
Résolution : Bien convaincu que sans la Grâce je ne puis qu'offenser Dieu, je dirai souvent : Seigneur, hâtez-Vous de me secourir, sauvez-moi ou je péris. Je demanderai tous les jours plusieurs fois à Jésus Christ l'inestimable Grâce d'une sainte mort par les Mérites de la douloureuse Mort qu'Il a endurée pour moi, et par l'Intercession de Marie et de Saint Joseph. Afin que le Seigneur écoute les prières que je Lui adresserai, je Lui offrirai, à toutes les heures, mon esprit et mon cœur, désirant que toutes mes pensées, mes désirs, mes affections, mes paroles et mes œuvres soient pour Sa plus grande Gloire.


Vingtième Jeudi après la Pentecôte :
« Jésus lui dit : Allez, votre fils se porte bien » (Jean 4, 46-53)
Prière : Ô Jésus, c'est pour nous que Vous êtes plein de Grâces ; c'est pour notre Salut que Vous êtes un Homme-Dieu, que Vous êtes né dans une étable, que Vous êtes mort sur une Croix, que Vous intercédez pour nous dans le Ciel, que Vous êtes dans vos Temples comme sur un Trône de Grâces : brisez mon cœur de douleur de Vous avoir offensé, et pénétrez-le d'amour pour Vous ; dites-moi ensuite : Vous êtes guéri, vos péchés vous sont remis, persévérez dans mon Amour et vous irez au Ciel.
Résolution : Pour témoigner mon amour à Jésus-Christ, qui est mon Modèle, je m'efforcerai d'exprimer en moi Sa Vie. A ce dessein, je me dépouillerai de ce qui offense Jésus-Christ, en renonçant, pour Lui, au péché, aux occasions du péché, et à tout ce qui flatte les passions ; je me revêtirai de Jésus-Christ, en entrant dans Ses dispositions saintes à l'égard de Lui-même, à l'égard du prochain et à l'égard de son Père. Je ferai toutes mes actions en Jésus-Christ dans son Amour ; avec Jésus-Christ, assisté de sa Grâce ; comme Jésus-Christ, avec les intentions et par les motifs qui Le faisaient agir ; pour Jésus-Christ, pour Lui plaire et Le glorifier.


Vingtième Vendredi après la Pentecôte :
« Hier, à la septième heure, la fièvre le quitta » (Jean 4, 46-53 4)
Prière : Quelle joie pour les serviteurs de cet officier, lorsque la fièvre qu'avait son fils le quitta ! Quelle joie pour ce père d'apprendre de ses serviteurs que la fièvre l'avait quitté à l'heure que Jésus lui avait dit ; Votre Fils se porte bien ! Si je me convertis à Dieu de tout mon cœur, et si je meurs dans son Amour, quelle sera, dans le Ciel, la Joie des Anges et des Saints ! Content de moi, que ne ferez-Vous pas pour moi, ô mon Dieu, pendant l'éternité ? Que ne ferez-Vous pas pour moi, ô mon adorable Sauveur ! Ordonnez, je Vous en conjure, que la fièvre de mes passions me quitte.
Résolution : Je n'oublierai point que pour être guéri des maladies corporelles, il suffit que Dieu le veuille, mais que pour nous guérir des maladies spirituelles, il faut encore que nous le voulions. Je dirai à Dieu, avec un grand désir d'obtenir ma guérison : Guérissez-moi, Seigneur, guérissez-moi. Si je veux guérir de la fièvre de mes passions, il faut que je les combatte, il faut que je fasse tous les jours des actes de Vertu contraires à mes vices. Hésiterai-je, pour être guéri, de faire les sacrifices que Dieu demande de moi, quelque coûteux qu'ils soient à la nature ?


Vingtième Samedi après la Pentecôte :
« Il crut, lui et toute sa famille » (Jean 4, 46-53)
Prière : Seigneur, Vous avez guéri mon âme qui était malade, Vous avez ressuscité mon âme qui était morte, lorsque Vous m'avez remis mes péchés dans le Tribunal de Réconciliation, par l'application des Mérites de Jésus-Christ. Je crois en Vous, ma Foi ne sera pas stérile ; je suis pénétré de reconnaissance, et je veux Vous la témoigner, je Vous la témoignerai en Vous servant fidèlement, et en brûlant de zèle pour Vous faire servir.
Résolution : Je me rappellerai les grands Bienfaits du Seigneur à mon égard, et je Lui demanderai pardon de mon ingratitude. Plein de reconnaissance de ce que Jésus Christ a fait pour l'expiation de mes péchés, Jésus-Christ sera gravé dans mon cœur ; j'éviterai tout ce que je sais Lui déplaire ; je m'efforcerai de L'imiter dans Sa vie pauvre, humble et mortifiée ; je me laisserai conduire par le mouvement de son Esprit ; c'est en union avec Lui que je ferai toutes mes actions, pour obéir à Dieu et Lui plaire.

Ainsi soit-il.


Abbé Jean-Baptiste La Sausse (1740-1826) – « Doctrine de l'Évangile ou les Évangiles de l'année médités d'une manière affectueuse et pratique », Vingtième Semaine après la Pentecôte, Évangile selon Jean 4, 46-53 sur la Guérison du fils du Centurion à Capharnaüm, pages 300-308, chez Duprat-Duverger, 1810


Voir également de l’Abbé Jean-Baptiste Lasausse :
- La Prière de l’Abbé J-B Lasausse « Ô mon Dieu, je Vous consacre ma vie d'une manière qui Vous soit très-agréable »
- La Prière de l’Abbé La Sausse devant le Saint Sacrement « Ô Dieu de Charité, rallumez dans nos cœurs le flambeau de cet Amour divin »
- La Prière de désir du Royaume des Cieux de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Ô mon Dieu, je soupire après cette céleste Patrie »
- La Prière de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse à la Consécration sur l’Autel « Ô mon Sauveur, accordez-moi la Grâce de participer avec fruit à Votre auguste Sacrifice »
- La Prière de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse pour communier spirituellement « Ô mon aimable Sauveur, si je n'ai pas le bonheur aujourd'hui d'être nourri de votre Chair adorable »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Cinquième Semaine après la Pentecôte de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Enseignez-moi, ô mon Sauveur, la manière dont je dois observer votre Loi pour entrer dans le Royaume du Ciel »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Sixième Semaine après la Pentecôte de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Nourrissez-moi, ô mon Sauveur, du Pain vivant descendu du Ciel, qui est au-dessus de toute substance »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Septième Semaine après la Pentecôte de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Je Vous prie, ô mon Dieu, de me rendre un bon arbre et de me faire porter en tout temps de bons fruits »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Huitième Semaine après la Pentecôte de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse sur la Parabole de l'économe infidèle « Ô mon Dieu, je suis cet économe entre les mains de qui Vous avez mis beaucoup de richesses pour les faire valoir à votre Gloire et à mon Salut »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine du IXe Dimanche après la Pentecôte lorsque Jésus pleure sur Jérusalem de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Ô Jésus, donnez-moi le Don des larmes, afin que je pleure avec Vous »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine du Xe Dimanche après la Pentecôte sur la Parabole du Pharisien et du Publicain de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Seigneur, ayez pitié de moi, donnez-moi le cœur d'un vrai Pénitent »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine du XIe Dimanche après la Pentecôte sur la Parabole de la Guérison du Sourd-Muet de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Seigneur, enseignez-moi à faire un Saint usage de mes oreilles et de ma langue »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine du XIIe Dimanche après la Pentecôte sur la Parabole du Bon Samaritain de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Seigneur, donnez-moi l'amour du prochain semblable à celui que je dois avoir pour Vous »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine du XIIIe Dimanche après la Pentecôte sur la Guérison des Dix lépreux de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Comment ai-je pu être si ingrat envers Vous après tout ce que Vous avez fait pour moi ? »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine du XIVe Dimanche après la Pentecôte sur l’Évangile des deux Maîtres de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « C'est Vous mon Maître, ô mon Dieu, que je veux servir, Vous Seul »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine du XVe Dimanche après la Pentecôte sur l’Évangile de la Veuve de Naïm de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Ô Jésus, soyez ému de compassion en me voyant car je vais mourir bientôt »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine du XVIe Dimanche après la Pentecôte sur la Parabole du Festin de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Ô mon Dieu, donnez-moi l'humilité pour me préserver du péché »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine du XVIIe Dimanche après la Pentecôte sur l’Amour de Dieu de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Accordez-moi, ô mon Sauveur, la Grâce d'accomplir constamment le Précepte de l'Amour du prochain »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine du XVIIIe Dimanche après la Pentecôte de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse sur la Guérison du paralytique « Ô Jésus, je suis malade et Vous m'aimez, guérissez-moi ! »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine du XIXe Dimanche après la Pentecôte de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse sur le Festin des Noces « Je me préparerai au Festin de l'Agneau sans tâche par une grande pureté et un grand amour pour Lui »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine du XXe Dimanche après la Pentecôte de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse sur la Guérison du fils du Centurion à Capharnaüm « Vous êtes guéri, vos péchés vous sont remis, persévérez dans mon Amour et vous irez au Ciel »