A qui s’adresse l’association « Retrouvaille » ?
L’association « Retrouvaille » s’adresse aux couples catholiques mariés en difficulté qui souffrent de cet état de crise, qui ont entamé un processus de séparation ou sont déjà séparés ou divorcés et qui désirent reconstruire leur mariage blessé ou brisé.


Qu'est ce que l’association « Retrouvaille » ?
Vous êtes marié(e), mais vous vous sentez perdu(e), seul(e), votre mariage vous pèse, vous avez pensé à vous séparer ou même à divorcer, vous vous disputez constamment ou vous n'arrivez plus à vous parler, …, en parler n'améliore pas les choses... Avez-vous arrêté de dire à votre conjoint ce que vous ressentez ? « Retrouvaille » est là pour vous aider !

L’association « Retrouvaille » est enracinée dans la foi catholique, et considère le mariage comme l’union sacramentelle entre un homme et une femme. « Retrouvaille » est à la fois un service, un programme, un signe d’espérance, une communauté, un ministère.

« Retrouvaille » est un SERVICE, basé sur l'expérience de couples, offert pour les couples en difficulté (couples en crise qui ne parviennent plus à communiquer, en train de se séparer ou déjà séparés) et qui veulent sauver leur mariage.

« Retrouvaille » est un PROGRAMME, consistant en un week-end : il est basé sur le témoignage de couples chrétiens, qui ont eux-mêmes été en crise, et qui ont reconstruit leur relation conjugale grâce à Retrouvaille. Le week-end est ensuite suivi de plusieurs post week-end (réunion de deux heures pour approfondir chaque grand thème du programme) et enfin du CORE ( COntinuons Retrouvaille Ensemble ), réunion régulière en groupe pour poursuivre le chemin de guérison et s’entraider. Voir le programme ci-dessous.

« Retrouvaille » est un SIGNE D'ESPERANCE pour tous les couples qui souffrent, la séparation et le divorce ne sont pas les seules issues possibles aux problèmes relationnels. La séparation et le divorce ne sont pas irréversibles : il y a un chemin possible pour reconstruire la communication, l’intimité, la confiance et l’espoir dans son mariage.

« Retrouvaille » est une COMMUNAUTE chrétienne formée autour des couples qui ont suivi le programme, qui continuent à s’entraider et qui témoignent pour certains de ce qu’ils ont vécu. Cette communauté offre aussi la possibilité de retrouver une vie de foi à travers le sacrement de mariage.

« Retrouvaille » est un MINISTERE chrétien, qui oeuvre pour la défense du Sacrement du mariage, fondé sur l’amour que Jésus Christ a pour chacun d’entre nous. Retrouvaille croit que la faiblesse est un instrument de grâce et c’est pour cela que l'histoire des déceptions, des chutes puis de la reconstruction des couples témoignants, devient un exemple et une aide pour d'autres couples en crise.


Comment le programme « Retrouvaille » est-il organisé ?

Le programme est structuré en 4 phases :

1. L’inscription (par un couple responsable)
Les couples en difficultés se renseignent au standard téléphonique auprès de Marie-Françoise et Jean Terren au 06 65 70 65 39 ou via la messagerie : contact@retrouvaille-coupleencrise.fr
Un accompagnement dans la démarche qui peut prendre plusieurs mois. L’inscription se fait par un entretien téléphonique avec l’époux et l’épouse. A la suite de cet entretien, le couple envoie son bulletin inscription. Une chaine de Prières accompagnent tous les couples en difficultés inscrits au programme.

2. Le week-end (par trois couples présentateurs et un prêtre)
Le week-end « Retrouvaille » pour les couples en crise débute le vendredi soir et s’achève le dimanche après-midi par la messe dominicale. L’objectif est de remotiver les couples en difficultés et leur transmettre une technique de communication qui aide à mieux se connaitre et se comprendre. L'objectif est, en effet, de rétablir une vraie communication dans le couple, en se recentrant sur soi et sur son mariage. L'animation est assurée par une équipe de trois couples et un prêtre. Ces couples partagent les difficultés parfois extrêmes qu'ils ont vécues dans leur mariage, et la façon dont ils ont reconstruit leur relation conjugale grâce à retrouvaille. Rassurez-vous, vous n'aurez pas à partager vos problèmes en public. Tout le travail du week-end se fait en couple, avec votre conjoint. Ce week-end explique concrètement que l'écoute, la communication, le dialogue, le pardon et la réconciliation peuvent restaurer votre relation amoureuse.

3. Les post week-end (par plusieurs couples présentateurs)
Les post week-end débutent à la suite du week-end en 6 samedis après midi (14h - 19h) avec un objectif progressif d’approfondissement du week-end, d’enracinement dans le quotidien et d’un travail sur les difficultés spécifiques des couples. Là, sont abordés tous les sujets nécessaires à la guérison des blessures et à la refondation de la relation amoureuse : écoute efficace, gestion des conflits, pardon et confiance, intimité du couple, relation à Dieu et Prière. L'animation est assurée par des couples qui ont eux-mêmes suivi l'expérience retrouvaille. Certainement la partie la plus importante du programme !

4. Le CORE (autogéré par les participants au programme)
Le CORE (acronyme de COntinuons Retrouvaille) a pour objectif de fournir un environnement de soutien et d’aide mutuelle aux couples qui ont terminé le parcours des Post week-ends par une réunion en groupe une fois par mois qui dure environ 2h30 et se termine par un moment festif. C’est un programme d'accompagnement pour reconstruire votre mariage dans la durée pour garder le lien avec la communauté RETROUVAILLE, et aussi s'entraider entre couples.
Le coût total du programme est de 480 euros par couple. Cette somme couvre uniquement les frais; tous les présentateurs sont bénévoles. Le programme assure la confidentialité pour les couples qui y participent.


Les Témoignages des couples en crise qui se sont retrouvés grâce à « Retrouvaille » :

Le témoignage de Paul et Adélaïde séparés depuis 3 ans :
Après 3 années de séparation il semble impossible de reconstruire un mariage. Cependant Paul et Adélaïde, à cause de la présence de leur fils, ont décidé de reconstruire leur relation. C'est grâce à l'expérience d'un rapprochement plus profond et au prix d'efforts et de travail que leur mariage a été reconstruit sur de nouvelles bases. Même quand il y a une grande souffrance et qu'il nous semble que la situation est sans espoir, Retrouvaille offre un parcours qui aide à clarifier les choses, à retrouver l'estime de soi et de son conjoint, et redonner une dignité à la relation. Voici le témoignage de Paul et Adélaïde qui ont vécu le programme de Retrouvaille.
Paul : « Au moment d'entreprendre le parcours de Retrouvaille, nous étions séparés d'un commun accord depuis trois ans. Nous nous sommes adressés à Retrouvaille parce que malgré la séparation nous nous parlions, ne serait-ce qu'à propos des problèmes de notre fils. J'ai vécu ces trois ans de séparation dans une grande solitude dans une location meublée. Je ne fondais pas d'espoir dans la solitude, mais je n'avais pas non plus le ressort pour rechercher une nouvelle voie pour ma vie. »
Adélaïde : « Durant notre séparation, nous avons commencé à nous revoir et à faire de petites choses ensemble, comme par exemple fêter l'anniversaire de notre fils. Un de mes collègues qui avait un peu suivi notre affaire, nous a proposé de participer à Retrouvaille. J'ai pensé qu'il était important de bénéficier d'une aide car tout seul nous n'y arrivions pas. Nous avions un peu peur de ce qui nous attendait et nous étions aussi un peu sceptiques, mais je peux assurer qu'au retour du Week-End, l'espoir était en moi et j'avais la sensation qu’au-delà de nos efforts le Seigneur nous aiderait à mettre en pratique ce que Retrouvaille nous avait enseigné. »
Paul : « Le programme Retrouvaille a commencé par le week-end, qui m'a fait sentir d'emblée l'intensité de ce cheminement, au point que le retour à la maison a été marqué par une migraine notable, mais j'ai ressenti une expérience plus profonde durant les post week-end. La rencontre avec les couples animateurs (non des "enseignants" mais des couples qui comme nous ont connu des problèmes) et surtout la force du groupe, (composé de couples qui comme nous avaient les mêmes problèmes, doutes et espérances), a été la clé de voûte de notre rapport. Il nous arrivait souvent de discuter jusqu'à la dispute, que cependant l'expérience de Retrouvaille nous avait appris à gérer, les larmes venaient souvent lorsque nous exprimions nos sentiments. En écoutant nos compagnons de route, nous sentions que nous n'étions pas seuls à éprouver "certaines choses", mais la force de les dire manque souvent et crée ce vide qui éloigne encore plus. »
Adélaïde : « Le chemin de Retrouvaille a été pour moi très constructif, même si tout cela a demandé une grande implication, tant en énergie qu'en temps. Mais j'ai toujours eu la sensation de travailler à quelque chose de grand, d'important pour nous, et que le Seigneur nous accompagnait. Le parcours n'a pas été une promenade, mais cela en valait la peine, parce que les souffrances revécues à travers Retrouvaille peuvent se transformer en joie et espérance pour notre futur. »
Paul : « Je voudrais suggérer à tous les couples qui vivent une crise petite ou grande, séparés ou non, d'essayer de "vivre" l'expérience de Retrouvaille et de se risquer sur ce parcours parce qu'avec l'aide du Seigneur, cela peut les aider à se retrouver dans la vie et décider à nouveau de s'aimer. »
Adélaïde : « A beaucoup de mes connaissances en crise dans leur couple, j'ai conseillé le chemin de Retrouvaille, en mettant cependant bien en évidence le sérieux de l'intention, leur capacité à se remettre en question sans masque, et l'honnêteté des sentiments, mêmes s'ils sont durs envers le conjoint. Les bénéfices de l'expérience « Retrouvaille », proviennent de l'implication et de la volonté des couples à faire toute la clarté dans leur relation conjugale. »


Autres témoignages de couples en crise qui se sont retrouvés grâce à « Retrouvaille » :

« Cris, querelles, isolement ou refuge dans le silence, violences familiales. Tel était devenu notre quotidien. Avec Retrouvaille nous avons découvert des clés pour renouer un vrai cœur à cœur, retisser les liens d'amour de notre relation en lambeaux. Petit à petit nous réapprenons à construire notre amour, et vivre ce bonheur si naturel dans les premiers temps de notre rencontre.» Isabelle et Pierre

« Je suis venu au week-end Retrouvaille irrité et de mauvaise humeur, sans y croire, tant nos oppositions, avec le temps, me semblaient devenues insurmontables. J'ai été dès le début touché par des mots que je n'avais jamais entendus auparavant pour nous aider. Une porte s'est dès lors progressivement ouverte et nous avons pu reconstruire notre relation. C'est un miracle. Je rends vraiment grâce pour cela.» Vincent et Marie

« Le programme m'a permis de sauver la chose la plus importante dans ma vie » Laura

« Retrouvaille n'a pas fait disparaître nos problèmes, en revanche il nous a donné les outils pour y faire face en couple. Nous avons beaucoup appris sur nous et nous savons maintenant comment parler de nos problèmes, sans plus tomber dans le conflit permanent » Marc


Le message du Pape Benoît XVI au mouvement « Retrouvaille »

Le discours que le pape Benoît XVI a adressé aux participants de la rencontre internationale du mouvement « Retrouvaille », depuis trente ans au service des couples en difficulté, qu’il a reçus à Castel Gandolfo le vendredi 26 septembre 2008.


Monsieur le cardinal,
Vénérés frères dans l’épiscopat et dans le sacerdoce,
Chers frères et sœurs !

Je vous accueille avec joie aujourd’hui, à l’occasion de la rencontre mondiale du mouvement Retrouvaille. Je vous salue tous, époux et prêtres, avec les responsables internationaux de cette association, qui depuis plus de trente ans œuvre avec un grand dévouement au service des couples en difficulté. Je salue en particulier le cardinal Ennio Antonelli, président du Conseil pontifical pour la famille, et je le remercie de ses paroles courtoises, ainsi que de m’avoir présenté les finalités de votre mouvement.

Chers amis, j’ai été frappé par votre expérience, qui vous met au contact des familles marquées par la crise du mariage. En réfléchissant sur votre activité, j’ai encore une fois reconnu le « doigt » de Dieu, c’est-à-dire l’action de l’Esprit Saint, qui suscite dans l’Eglise des réponses adaptées aux besoins et aux urgences de chaque époque. A l’heure actuelle, une urgence profondément ressentie est certainement celle des séparations et des divorces. L’intuition des conjoints canadiens Guy et Jeannine Beland, en 1977, d’aider les couples dans une situation de crise grave, à affronter la crise grâce à un programme spécifique, qui vise à la reconstruction de leurs relations, non pas comme une alternative à des thérapies psychologiques, mais en suivant un parcours distinct et complémentaire, fut donc providentielle. En effet, vous n’êtes pas des professionnels ; vous êtes des époux qui ont souvent vécu personnellement les mêmes difficultés, qui les ont surmontées avec la grâce de Dieu et le soutien de Retrouvaille et qui ont ressenti le désir et la joie de mettre, à leur tour, leur propre expérience au service des autres. Parmi vous se trouvent plusieurs prêtres qui accompagnent les époux sur leur chemin, en fractionnant pour eux la Parole et le Pain de la vie. « Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement » (Mt 10, 8) : c’est à cette parole de Jésus, adressée à ses disciples, que vous faites constamment référence.

Comme votre expérience le démontre, la crise conjugale - nous parlons ici de crises sérieuses et graves - constitue une réalité à deux faces. Elle se présente, d’une part, en particulier dans sa phase aiguë et la plus douloureuse, comme un échec, comme la preuve que le rêve est fini ou s’est transformé en un cauchemar et que, malheureusement, « il n’y a plus rien à faire ». C’est l’aspect négatif. Mais il y a un autre aspect, qui nous est souvent inconnu, mais que Dieu voit. Chaque crise, en effet, - la nature nous l’enseigne - est un passage vers une nouvelle phase de vie. Cependant, si chez les créatures inférieures cela se produit automatiquement, chez l’homme cela implique la liberté, la volonté et, donc, une « espérance plus grande » que le désespoir. Dans les moments les plus sombres, les conjoints ont perdu l’espérance ; il faut alors que d’autres personnes la conservent, il faut un « nous », une compagnie d’amis véritables qui, dans le plus grand respect, mais aussi avec une sincère volonté de bien, soient prêts à partager un peu de leur espérance avec ceux qui l’ont perdue. Pas de manière sentimentale ou velléitaire, mais organisée et réaliste. Vous devenez ainsi, au moment de la rupture, la possibilité concrète pour le couple d’avoir une référence positive, à laquelle se confier dans le désespoir. En effet, lorsque la relation dégénère, les conjoints sombrent dans la solitude, tant individuelle que du couple. Ils perdent l’horizon de la communion avec Dieu, avec les autres et avec l’Eglise. Alors, vos rencontres offrent la « prise » pour ne pas s’égarer entièrement, et pour remonter progressivement la pente. J’ai plaisir à penser à vous comme aux gardiens d’une espérance plus grande pour les époux qui l’ont perdue.

La crise est donc une étape de croissance. C’est dans cette perspective que l’on peut lire le récit des noces de Cana (Jn 2, 1-11). La Vierge Marie s’aperçoit que les époux « n’ont plus de vin » et elle le dit à Jésus. Ce manque de vin fait penser au moment où, dans la vie de couple, l’amour finit, la joie s’épuise et l’enthousiasme du mariage diminue brutalement. Après que Jésus eut transformé l’eau en vin, ils firent des compliments à l’époux car - disaient-ils - il avait conservé jusqu’à ce moment « le bon vin ». Cela signifie que le vin de Jésus était meilleur que le précédent. Nous savons que ce « bon vin » est le symbole du salut, de la nouvelle alliance nuptiale que Jésus est venu réaliser avec l’humanité. C’est précisément de celle-ci que chaque mariage chrétien est le sacrement, même le plus difficile et vacillant, et il peut donc trouver dans l’humilité le courage de demander de l’aide au Seigneur. Lorsqu’un couple en difficulté, ou - comme le démontre votre expérience - même déjà séparé, s’en remet à Marie et s’adresse à Celui qui a fait des deux « une seule chair », il peut être certain que cette crise deviendra, avec l’aide du Seigneur, un passage de croissance, et que l’amour en sortira purifié, mûri, renforcé. Seul Dieu est en mesure de faire cela, lui qui désire se servir de ses disciples comme des collaborateurs valables, pour approcher les couples, les écouter, les aider à redécouvrir le trésor caché du mariage, le feu resté enseveli sous la cendre. C’est Lui qui ravive et qui refait brûler la flamme ; pas de la même façon que lorsque l’on tombe amoureux bien sûr, mais d’une manière différente, plus intense et profonde, la flamme étant cependant toujours la même.

Chers amis, qui avez choisi de vous mettre au service des autres dans un domaine aussi délicat, je vous assure de ma prière pour que votre engagement ne devienne pas une simple activité, mais reste toujours, au fond, un témoignage de l’amour de Dieu. Votre service va à « contre courant ». Aujourd’hui, en effet, lorsqu’un couple entre en crise, il trouve de nombreuses personnes prêtes à lui conseiller la séparation. Même aux époux mariés au nom du Seigneur on propose le divorce avec facilité, oubliant que l’homme ne peut pas séparer ce que Dieu a uni (cf. Mt 19, 6 ; Mc 10, 9). Pour accomplir votre mission, vous avez vous aussi besoin de nourrir sans cesse votre vie spirituelle, de mettre de l’amour dans ce que vous faites pour que, au contact des réalités difficiles, votre espérance ne disparaisse pas ou ne se réduise pas à une formule. Que la Sainte Famille de Nazareth, à laquelle je confie votre service et, en particulier, les cas les plus difficiles, vous aide dans cette œuvre apostolique délicate. Que Marie, Reine de la famille, soit à vos côtés, alors que de tout cœur je vous donne ma Bénédiction apostolique, ainsi qu’à tous ceux qui adhèrent au mouvement Retrouvaille.

Si vous êtes arrivés au bout de cet article, c’est parce que vos enfants vous aiment tous les deux, unis et heureux… Alors, donnez une autre chance à votre foyer, attrapez cette bouée de sauvetage pour couple en crise et cliquez sur RETROUVAILLE


La prochaine session du programme Retrouvaille commencera avec le Week-End du vendredi 4 avril 2014 à 19h au dimanche 6 avril 2014 à 18h. Contactez Marie-Françoise et Jean Terren au 06 65 70 65 39 ou à contact@retrouvaille-coupleencrise.fr