L’antienne « Sub tuum praesidium » en latin :

« Sub tuum praesidium confugimus, sancta Dei Genitrix : nostras deprecationes ne despicias in necessitatibus, sed a periculis cunctis libera nos semper, Virgo gloriosa et benedicta. »


L’antienne « Sub tuum praesidium » en français :

« Sous l'abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l'épreuve, mais de tous les dangers délivre-nous toujours, Vierge glorieuse et bénie. »


« Sub tuum praesidium » dans sa version latine littérale du texte grec d'un papyrus daté du III° siècle :

« Sub tuam misericordiam confugimus, Dei Genitrix ! nostras deprecationes ne despicias in necessitatibus sed a perditione salva nos sola pura, sola benedicta. »


Soit en français :

« A l'abri de votre miséricorde nous nous réfugions, Mère de Dieu, ne repoussez point les demandes de notre indigence, mais sauvez-nous du péril, ô vous, seule chaste et bénie. »