« Sainte Messe Chrismale du Diocèse de Fréjus-Toulon » du 31 mars 2021 :


« La Messe Chrismale, que l'Évêque concélèbre avec des Prêtres des diverses régions de son Diocèse, et au cours de laquelle Il consacre le Saint Chrême et bénit les autres Huiles, doit être tenue pour l'une des principales manifestations de la plénitude du Sacerdoce de l'Évêque et le signe de l'union étroite des Prêtres avec Lui. C'est pourquoi tous les Prêtres du Diocèse peuvent se considérer comme invités à cette Célébration. S'ils ne peuvent concélébrer, ils communieront sous les deux Espèces. La Messe Chrismale a normalement lieu le Jeudi Saint au matin ; les fidèles qui communient à cette Messe peuvent alors de nouveau communier à la « Messe du soir en mémoire de la Cène du Seigneur » ; les Prêtres concélébrants peuvent célébrer ou concélébrer cette Messe du soir. Mais, si ce jour-là on ne peut que difficilement réunir le clergé et le peuple autour de l'évêque, il est permis d'anticiper cette Célébration à un autre Jour, mais qui soit proche de Pâques. Dans ce cas, on emploie toujours les Textes de la Messe Chrismale. »


« Cette année 2021, en raison de la crise sanitaire, seuls les Prêtres, Diacres et Séminaristes du Diocèse de Fréjus-Toulon pourront venir à la « Sainte Messe Chrismale » présidée par Mgr Dominique Rey qui a été heureusement filmée en direct. Au cours de cette Célébration, les Prêtres réunis autour de l’Évêque, renouvellent les Promesses Sacerdotales qu’ils ont faites lors de leur Ordination. Monseigneur Rey bénit l’Huile des malades, l’Huile des catéchumènes, et consacre le Saint-Chrême qui sert pour le Baptême ainsi que pour les Ordinations. Une très belle Cérémonie ! »


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe Chrismale »  :

« A Celui qui nous aime, Jésus Christ, qui a fait de nous le Royaume et les Prêtres de Dieu son Père : à Lui, Gloire et Puissance pour les siècles des siècles. Amen. »


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe Chrismale »  :

« Dieu Tout-Puissant, Toi qui as consacré ton Fils unique par l'Esprit Saint et qui L'as établi Christ et Seigneur, nous Te prions : puisque Tu nous as consacrés en Lui, fais que nous soyons pour le monde les témoins d'un Évangile de Salut. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur » Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe Chrismale »  :


Première Lecture du Livre du Prophète Isaïe (Is 61, 1-3a.6a.8b-9) de la Sainte « Messe Chrismale »  :

« Le Seigneur m’a consacré par l’Onction, Il m’a envoyé annoncer la Bonne Nouvelle aux humbles, et leur donner l’Huile de joie »

« L’Esprit du Seigneur Dieu est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé annoncer la Bonne Nouvelle aux humbles, guérir ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs leur délivrance, aux prisonniers leur libération, proclamer une année de bienfaits accordée par le Seigneur, et un jour de vengeance pour notre Dieu, consoler tous ceux qui sont en deuil, ceux qui sont en deuil dans Sion, mettre le diadème sur leur tête au lieu de la cendre, l’huile de joie au lieu du deuil, un habit de fête au lieu d’un esprit abattu. Vous serez appelés « Prêtres du Seigneur » ; on vous dira « Servants de notre Dieu ». Loyalement, je vous donnerai la Récompense, je conclurai avec vous une Alliance éternelle. Vos descendants seront connus parmi les nations, et votre postérité, au milieu des peuples. Qui les verra pourra reconnaître la descendance bénie du Seigneur ».


Psaume 88 (88 (89), 20ab.21, 22.25, 27.29) de la Sainte « Messe Chrismale »  :

R/ Ton Amour, Seigneur, sans fin je Le chante ! (cf. Ps 88, 2a)

Autrefois, Tu as parlé à Tes amis,
Dans une vision Tu leur as dit :
« J’ai trouvé David, mon serviteur,
Je l’ai sacré avec mon Huile sainte.

« Ma main sera pour toujours avec lui,
Mon bras fortifiera son courage.
Mon Amour et ma Fidélité sont avec lui,
Mon Nom accroît sa vigueur.

« Il me dira : “Tu es mon Père,
Mon Dieu, mon Roc et mon Salut !”
Sans fin je Lui garderai mon amour,
Mon alliance avec Lui sera fidèle ».


Deuxième Lecture de l’Apocalypse de Saint Jean (Ap 1, 5-8) de la Sainte « Messe Chrismale »  :

« Il a fait de nous un Royaume et des Prêtres pour son Dieu et Père »

« Que la Grâce et la Paix vous soient données de la part de Jésus Christ, le Témoin fidèle, le Premier-Né des morts, le Prince des rois de la terre. À Lui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son Sang, qui a fait de nous un Royaume et des Prêtres pour son Dieu et Père, à Lui, la Gloire et la Souveraineté pour les siècles des siècles. Amen. Voici qu’Il vient avec les nuées, tout œil Le verra, ils Le verront, ceux qui L’ont transpercé ; et sur Lui se lamenteront toutes les tribus de la terre. Oui ! Amen ! Moi, je suis l’Alpha et l’Oméga, dit le Seigneur Dieu, Celui qui est, qui était et qui vient, le Souverain de l’univers ».


Gloire et Louange à Toi, Seigneur Jésus !

« L'Esprit du Seigneur est sur moi : Il m'a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres » (cf. Is 61, 1)

Gloire et Louange à Toi, Seigneur Jésus !


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Luc (Lc 4, 16-21) pour la Sainte « Messe Chrismale »  :


« L’Esprit du Seigneur est sur moi ; Il m’a consacré par l’onction »

« En ce Temps-là, Jésus vint à Nazareth, où Il avait été élevé. Selon Son habitude, Il entra dans la synagogue le Jour du sabbat, et Il se leva pour faire la lecture. On Lui remit le Livre du Prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit : L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés, annoncer une année favorable accordée par le Seigneur. Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur Lui. Alors Il se mit à leur dire : « Aujourd’hui s’accomplit ce Passage de l’Écriture que vous venez d’entendre ».


RÉNOVATION DES PROMESSES SACERDOTALES
L'homélie de l'Évêque a pour thème la fidélité à la mission que le Prêtre reçoit au jour de son Ordination. L'Évêque invite ensuite les Prêtres à renouveler leurs Promesses Sacerdotales en ces termes ou d'autres semblables :

« Fils très chers, en cet anniversaire du jour où le Christ fit partager son Sacerdoce à ses Apôtres et à chacun d'entre nous, voulez-vous, devant votre Évêque et le peuple de Dieu, renouveler les engagements que vous avez pris ? »

Les Prêtres répondent ensemble : « Oui, je le veux ».

Pour les deux questions qui suivent, l'Évêque peut choisir entre les deux formules ci-dessous. Dans les deux cas, il continue par : « Et vous, mes frères ... » ci-après.

1ère FORMULE
« Voulez-vous vivre toujours plus unis au Seigneur Jésus et chercher à Lui ressembler, en renonçant à vous-mêmes, en étant fidèles aux engagements attachés à la charge ministérielle que vous avez reçue, par amour du Christ et pour le service de son Église, au jour de votre Ordination Sacerdotale ? »

Les Prêtres : « Oui, je le veux ».

« Voulez-vous être les fidèles intendants des Mystères de Dieu par l'Eucharistie et les autres Célébrations liturgiques, et annoncer fidèlement la Parole de Dieu, à la suite du Christ, notre Chef et notre Pasteur, avec désintéressement et charité ? »

Les Prêtres : « Oui, je le veux ».

2ème FORMULE
« Au jour de notre Ordination Sacerdotale, par amour du Christ et pour le service de son Église, nous avons reçu la charge du ministère qui nous était confié. Voulez-vous vivre toujours plus unis au Seigneur Jésus et chercher à Lui ressembler, en renonçant à vous-mêmes et en restant fidèles aux engagements, attachés à notre mission dans l'Église ? »

Les Prêtres : « Oui, je le veux ».

L'Évêque : « Nous devons être les fidèles intendants des Mystères de Dieu, par l'annonce de la Parole, par l'Eucharistie et les autres Célébrations liturgiques. Voulez-vous, à la suite du Christ, notre Chef et notre Pasteur, accomplir ce ministère avec désintéressement et charité ? »

Les Prêtres : « Oui, je le veux ».

Ensuite, tourné vers le peuple, l'Évêque poursuit : « Et vous, mes frères, priez pour vos Prêtres : que le Seigneur répande sur eux ses Dons en abondance, afin qu'ils soient les fidèles Ministres du Christ souverain Prêtre, et vous conduisent à Lui, l'unique Source du Salut ».

Le peuple : « Seigneur, écoute-nous, Seigneur, exauce-nous ».

L'Évêque : « Priez aussi pour votre Évêque: que je sois moi-même fidèle à la charge apostolique qui m'a été confiée ; que je sache mieux tenir au milieu de vous la place du Christ qui est Prêtre, Bon Pasteur, Maitre et Serviteur de tous ».

Le peuple : « Seigneur, écoute-nous, Seigneur, exauce-nous ».

L'Évêque : « Que le Seigneur nous garde les uns et les autres dans son Amour; qu'Il conduise Lui-même les pasteurs et leur peuple jusqu'à la Vie éternelle ».

Tous : « Amen ».

On ne dit pas le Credo. On omet la prière universelle.

BÉNÉDICTION DES HUILES
Apres la rénovation des Promesses Sacerdotales, les Diacres et les Ministres désignés pour apporter les huiles ainsi que les fidèles qui doivent présenter à l'Autel le pain, le vin et l'eau, s'en vont les chercher là où ils ont été déposés, et ils les apportent à l'évêque en s'avançant en procession, tandis qu'on chante un chant approprié. On présente successivement à l'Évêque l'huile pour le Saint Chrême, l'huile des malades et l'huile des catéchumènes, là où l'on en use pour le Baptême. La Bénédiction de l'huile des malades se fait avant la conclusion de la Prière Eucharistique ; la Bénédiction de l'huile des catéchumènes et la Consécration du chrême, après la Communion. Toutefois, pour des motifs pastoraux, il est permis d'accomplir tout le rite de la Bénédiction après la liturgie de la Parole. Si le rite a lieu immédiatement, l'Évêque s'approche avec les Prêtres concélébrants de la table où l'on a placé les vases remplis d'huile.

L'HUILE DES MALADES
Entouré des Prêtres, qui sont disposés de manière que le peuple puisse bien voir le rite, l'Évêque bénit d'abord l'huile des malades.
« Dieu Notre Père, de qui vient tout réconfort, par ton Fils, Tu as voulu guérir toutes nos faiblesses et nos maladies, sois attentif à la prière de notre foi : envoie du Ciel ton Esprit Saint Consolateur sur cette huile que ta Création nous procure pour rendre vigueur à nos corps. Qu'elle devienne par ta Bénédiction (Signe de Croix) l'Huile Sainte que nous recevons de Toi, pour soulager le corps, l'âme et l'esprit des malades qui en recevront l'onction, pour chasser toute douleur, toute maladie, toute souffrance physique et morale. Que cette huile devienne ainsi l'instrument dont Tu Te sers pour nous donner ta Grâce, au Nom de Jésus Christ, Notre Seigneur, qui règne avec Toi pour les siècles des siècles ».

Tous répondent : « Amen ».

On ne dit cette conclusion que si la Bénédiction a lieu en dehors de la Prière Eucharistique.

L'HUILE DES CATÉCHUMÈNES
L'Évêque bénit ensuite l'huile des catéchumènes :
« Dieu Tout-Puissant, Tu es la Force de Ton peuple, Tu veilles sur lui, et Tu as créé l'huile, symbole de vigueur ; daigne bénir (Signe de Croix) cette huile, accorde ta Force aux catéchumènes qui en seront marqués : recevant de Toi intelligence et énergie, ils comprendront plus profondément la Bonne Nouvelle et s'engageront de grand cœur dans les luttes de la vie chrétienne ; rendus capables de devenir Tes fils, ils seront heureux de naître à nouveau et de vivre dans ton Église. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ».

Tous répondent : « Amen ».

CONSÉCRATION DU CHRÊME
L'Évêque verse ensuite le parfum dans l'huile destinée au chrême, si le mélange n'a pas été fait auparavant. Puis il invite le peuple à la prière :
« Prions, frères bien-aimés, Dieu le Père Tout-Puissant, qu'Il bénisse cette huile parfumée, qu'Il la sanctifie, afin que ceux qui en recevront l'onction en soient pénétrés au plus profond d'eux-mêmes et rendus capables d’obtenir le Salut ».

Alors l'Évêque, s'il le juge opportun, souffle sur l'orifice du vase contenant le chrême. Puis il dit la Prière de Consécration. Il a le choix entre les deux oraisons qui suivent :
1. « Dieu qui as institué les Sacrements et qui donnes la Vie, nous rendons grâce à Ton incomparable Bonté ; Tu avais déjà, dans l'ancienne Alliance, laissé entrevoir le Mystère de l'Huile Sainte, et, lorsqu'est venue la plénitude des temps, Tu lui as donné tout son éclat dans le Christ, que Tu as présenté comme ton Fils unique lors de son Baptême dans le Jourdain. Tu révélais ainsi en Jésus de Nazareth le prophète envoyé pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres, le souverain Prêtre qui rachèterait les hommes dans son Sang, le Pasteur qui les conduirait aux Sources de la Vie. En effet, lorsque ton Fils, Notre Seigneur, eut sauvé le genre humain dans le Mystère de sa Pâque, Il remplit ton Eglise de l'Esprit Saint avec la merveilleuse abondance de ses Dons, afin qu'Elle puisse achever dans le monde l'œuvre du Salut. Depuis, par le Mystère du Saint Chrême, Tu accordes aux hommes les richesses de ta Grâce. Ainsi, Tes enfants, après être renés dans l'eau du Baptême, sont fortifiés par l'onction de l'Esprit, et, rendus semblables au Christ, ils participent à sa fonction prophétique, sacerdotale et royale ».

Tous les concélébrants étendent la main droite vers le chrême jusqu'à la fin de la prière, sans rien dire.

« Aussi nous T'en supplions, Seigneur : par la Puissance de ta Grâce, que ce mélange d'huile et de parfum devienne pour nous le Sacrement de ta Bénédiction (Signe de Croix) ; répands largement les Dons du Saint-Esprit sur nos frères que cette onction va imprégner ; fais resplendir ta Sainteté sur les personnes et les objets marqués de cette Huile Sainte ; mais surtout, par les Sacrements où cette Huile sera employée, fais progresser encore ton Église jusqu'à ce qu'Elle atteigne cette plénitude où Toi-même, dans l'éternelle Lumière, Tu seras totalement présent à tous les êtres avec le Christ, dans l'Esprit Saint, pour les siècles des siècles ».

Tous répondent : « Amen ».

Ou bien :

2. « Dieu, de qui viennent toute croissance et tout progrès spirituel, accueille avec bonté le joyeux hommage de gratitude que ton Église T'offre par nos voix. C'est Toi qui, au commencement, as voulu que la terre produise des arbres fruitiers. Ainsi est né l'olivier, parmi toutes les plantes, dont les fruits allaient procurer la bonne huile qui servirait à faire le Saint Chrême. C'est ainsi que David, entrevoyant, sous l'inspiration prophétique, les Sacrements de ta Grâce, a chanté que cette huile ferait briller de joie notre visage ; et, lorsque le monde expiait ses péchés sous les eaux du déluge, une colombe, portant un rameau d'olivier, signe de tes Bienfaits à venir, annonça le retour de la paix sur la terre. Tout cela se réalise en ces temps qui sont les derniers : les eaux du Baptême effacent nos péchés, et l'onction d'huile donne à nos visages la joie et la sérénité. De même, lorsque Tu prescrivis à Moïse d'ordonner au sacerdoce Aaron, son frère, Tu lui demandas de le purifier par l'eau avant qu'il le consacre par l'onction de ce parfum. Mais il y eut plus encore, lorsque ton Fils, Jésus Christ, Notre Seigneur, exigea d'être baptisé par Jean dans les eaux du Jourdain. Alors le Saint-Esprit fut envoyé sur Lui, à la ressemblance d'une colombe, et Tu affirmas par la Voix qui se fit entendre que Jésus est ton Fils unique, en qui Tu as mis tout ton Amour. Tu montrais ainsi d’une manière éclatante que se réalisait la prophétie de David : « Il sera consacré d'une huile d'allégresse, au-dessus de tous ses compagnons ».

Tous les concélébrants étendent la main droite vers le chrême jusqu'à la fin de la prière, sans rien dire.

« Aussi, nous T'en supplions, Seigneur, sanctifie, et bénis (Signe de Croix) cette huile, et, par la Puissance de ton Christ à qui elle emprunte le nom de Saint Chrême, pénètre-la de la force de l'Esprit Saint dont Tu as imprégné pour Ton service prêtres, rois, prophètes et martyrs. Fais que cette huile, destinée à l'onction, devienne pour ceux qui vont renaître par l'Eau du Baptême le signe sacramentel du chrétien parfait. Que chaque baptisé imprégné de l'Onction sanctifiante, libéré de la corruption première, désormais temple de l'Esprit, répande la bonne odeur d’une vie pure. Selon le dessein de ta Volonté divine, en recevant la dignité de rois, de prêtres et de prophètes, qu'ils soient tous revêtus de la Grâce incorruptible. Pour ceux qui renaîtront de l'eau et de l'Esprit, que ce parfum soit le chrême du Salut qui les fasse participer à la Vie divine et communier à la Gloire du Ciel. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ».

Tous : « Amen ».


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe Chrismale »  :

« Que la Puissance de ce Sacrifice, nous T'en prions, Seigneur, nous débarrasse de tout vieillissement : qu'elle renouvelle en nous la Vie et nous apporte le Salut. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur. »


Préface de la Sainte « Messe Chrismale »  :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant. Par l'onction de l'Esprit Saint, Tu as établi ton Fils unique Prêtre de l'Alliance Nouvelle et Eternelle ; et Tu as voulu que Son unique Sacerdoce demeure vivant dans l'Église. C'est Lui, le Christ, qui donne à tout le peuple racheté la dignité du Sacerdoce royal ; c'est Lui qui choisit, dans son Amour pour ses frères, ceux qui, recevant l'imposition des mains, auront part à son Ministère. Ils offrent en son Nom l'unique Sacrifice du Salut à la table du Banquet Pascal ; ils ont à se dévouer au service de ton Peuple pour le nourrir de ta Parole et le faire vivre de tes Sacrements ; ils seront de vrais témoins de la foi et de la charité, prêts à donner leur vie comme le Christ pour leurs frères et pour Toi. Voilà pourquoi, Seigneur, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en (disant) chantant : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe Chrismale »  :

« Sans fin, Seigneur, je chanterai ton Amour et d'âge en âge, je proclamerai ta Fidélité »


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe Chrismale »  :

« Nous T'en supplions, Seigneur, Toi qui refais nos forces par tes Sacrements : donne-nous d'être, au milieu des hommes, un signe qui les attire vers le Christ. Lui qui vit et règne avec Toi dans l’unité du Saint-Esprit pour les siècles des siècles » Ainsi soit-il.


Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.



Vidéo de la « Sainte Messe Chrismale » du mercredi 31 mars 2021 :




Monseigneur-Dominique-Rey.jpg

A lire également de Mgr Dominique Rey :
- L’Homélie « Joseph, passeur d’espérance » de Monseigneur Dominique Rey
- La « Prière des Parents pour la Vocation de leurs Enfants » de Mgr Dominique Rey
- La « Prière à Notre-Dame du Sacerdoce » de Mgr Rey
- La « Prière pour la Famille » de Mgr Dominique Rey
- La Lettre de Monseigneur Dominique Rey à propos des « Élections Municipales et Européennes de 2014 »
- La « Prière de Consécration à Saint Joseph » de Mgr Dominique Rey
- « Saint Joseph à Cotignac » avec Mgr Dominique Rey
- L’Homélie de Monseigneur Dominique Rey « Joseph, modèle du père »
- Monseigneur Dominique Rey s’intéresse de près aux « Séparés-Divorcés Fidèles » de la Communion Notre-Dame de l'Alliance
- Mgr Rey face aux attentats islamistes à Paris de janvier 2015 : « Rien ne doit justifier la violence »
- Le Camp « Au cœur des hommes » avec Mgr Rey
- « Appel du 15 août 2015 » de Mgr Rey en faveur des Chrétiens d’Orient
- La question de Mgr Rey suite aux attentats islamistes à Paris du 13 novembre 2015 « Pourquoi, parmi des fidèles musulmans, naît et se développe cette interprétation radicale du Coran qui conduit au terrorisme des djihadistes ? »
- Mgr Dominique Rey sur la pédophilie dans l’Église « La Messe d’aujourd’hui sera un office de réparation »
- Amoris Laetitia : le « Manuel de Sainteté des Époux » selon Mgr Dominique Rey
- Mgr Rey célébrera une « Messe vers l’Orient »
- La « Journée des Divorcés » avec Mgr Dominique Rey
- « Jeûnez et Priez » de Monseigneur Dominique Rey
- Le « Célibat des Prêtres » selon Monseigneur Dominique Rey
- La Prière de Mgr Dominique Rey pour une Bioéthique selon l’Évangile « Très Sainte Trinité, accordez-nous la Grâce de promouvoir une bioéthique naturelle et morale selon l'Évangile »
- La Prière de Mgr Dominique Rey pour l'Avent « Depuis 2000 ans, Jésus est Lumière dans nos vies »
- Le Livre « Un homme nommé Joseph » de Mgr Dominique Rey
- Le Message de Mgr Dominique Rey sur le projet de loi Bioéthique 2019 « Prions et agissons pour que cessent ces dérives inquiétantes »
- La Prière de Mgr Dominique Rey face à l’épidémie de Covid-19 « Mère de la divine Grâce, en ce temps d’épidémie, nous sollicitons votre Intercession »
- La déclaration de Monseigneur Dominique Rey pour la Célébration des Messes « Je déplore le mépris de l’État à l’égard des Catholiques »
- La « Sainte Messe Chrismale » de Mgr Dominique Rey