Sainte Messe de la Vigile de la Pentecôte (In Vigilia Pentecostes) :


1ère classe - Ornements Rouges – Station à Saint-Jean-de-Latran

Cette Vigile célèbre à l'avance l'un des plus grands jours de l'histoire du monde : celui de la fondation de l'Église dans l'Esprit Saint. C'était autrefois une veillée où l'on baptisait les catéchumènes qui n'avaient pu l'être à Pâques. Aussi les textes nous parlent-ils du Baptême dans l'eau et dans l'Esprit, et de la Présence active de l'Esprit Saint dans l'âme des Baptisés.

« Dieu, qui est riche en Miséricordes, nous a donné son Fils unique ; Il a bien voulu aussi nous donner son Saint-Esprit. Dans quelles pensées d'adoration, de remerciement faut-il Le fêter ? L'Église nous L'enseigne dans une de ses prières : Elle demande à Dieu que, brûlés de saints désirs, nous ayons soif de la Fontaine de Vie. La Fontaine de Vie, c'est le Saint-Esprit. Donc, ayons soif ! » (Père Emmanuel)


INTROÏT : (Ézéchiel 36, 23, 24 et 25-26)

Dum sanctificátus fúero in vobis, congregábo vos de univérsis terris : et effúndam super vos aquam mundam, et mundabímini ab ómnibus inquinaméntis vestris : et dabo vobis spíritum novum, allelúia, allelúia.
Lorsque j’aurai été sanctifié en vous, je vous rassemblerai de tous les pays, et je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés de toutes vos souillures : je vous donnerai un Esprit nouveau, alléluia, alléluia.

Ps. 33, 2 : Benedícam Dóminum in omni témpore : semper laus eius in ore meo.
Ps. 33, 2 : Je bénirai le Seigneur en tout temps : toujours Sa louange sera dans ma bouche.

V/. Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto, sicut erat in principio, et nunc et semper, et in saecula saeculorum. Amen (Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, comme Il était au Commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il)

Puis on répète l'antienne « Dum sanctificátus fúero in vobis » . Cette façon de répéter l'Introït s'observe pendant toute l'année.


On dit le « Glória in Excélsis »


COLLECTE :
Præsta, quǽsumus, omnípotens Deus : ut claritatis tuæ super nos splendor effúlgeat ; et lux tuæ lucis corda eórum, qui per grátiam tuam renáti sunt, Sancti Spíritus illustratióne confírmet. Per Dóminum . . . in unitáte eiusdem.
Faites, nous Vous en supplions, Dieu Tout-Puissant : que la splendeur de Votre clarté brille sur nous ; et que l’éclat de Votre lumière confirme, par l’illumination de l’Esprit-Saint, les cœurs de ceux que votre Grâce a fait renaître. Par Notre-Seigneur … en l’unité du même.


LECTURE des Actes des Apôtres 19, 1-8 :
Le Baptême de Jean n'était qu'un signe de conversion qui préparait et annonçait le Baptême Chrétien, véritable transformation intérieure par la Grâce :

Léctio Actuum Apostolorum
Lecture des Actes des Apôtres

In diébus illis : Factum est, cum Apóllo esset Corínthi, ut Paulus, peragrátis superióribus pártibus, veníret Ephesum et inveníret quosdam discípulos : dixítque ad eos : Si Spíritum Sanctum accepístis credéntes ? At illi dixérunt ad eum : Sed neque, si Spíritus Sanctus est, audívimus. Ille vero ait : In quo ergo baptizáti estis ? Qui dixérunt : In Ioannis baptísmate. Dixit autem Paulus : Ioánnes baptizávit baptísmo pœniténtiæ pópulum, dicens : In eum, qui ventúrus esset post ipsum, ut créderent, hoc est in Iesum. His audítis, baptizáti sunt in nómine Dómini Iesu. Et cum ímposuísset illis manus Paulus, venit Spíritus Sanctus super eos, et loquebántur linguis, et prophetábant. Erant autem omnes viri fere duódecim. Introgréssus autem synagógam, cum fidúcia loquebátur per tres menses, dísputans et suádens de regno Dei.
En ces jours-là : pendant qu’Apollo était à Corinthe, Paul, ayant parcouru les provinces supérieures, vint à Éphèse et trouva quelques disciples. Et il leur dit : Avez-vous reçu l’Esprit-Saint en devenant croyants ? Mais ils lui répondirent : Nous n’avons pas même entendu dire s’il y a un Esprit-Saint. Il leur dit : Quel Baptême avez-vous donc reçu ? Ils dirent : Le Baptême de Jean. Alors Paul dit : Jean a baptisé le peuple du Baptême de Pénitence en disant de croire en Celui qui venait après lui, c’est-à-dire en Jésus. Lorsqu’ils eurent entendu cela, ils furent Baptisés au Nom du Seigneur Jésus. Et après que Paul leur eut imposé les mains, l’Esprit-Saint vint sur eux ; et ils parlaient diverses langues et prophétisaient. Ils étaient en tout environ douze hommes. Étant entré dans la synagogue, il parla avec assurance pendant trois mois, discutant et persuadant au sujet du Royaume de Dieu.


ALLÉLUIA : (Ps 106, 1)
Allelúia.
V/. Confitémini Dómino, quóniam bonus : quóniam in sǽculum misericordia eius.
V/. Célébrez le Seigneur, parce qu’Il est Bon et parce que sa Miséricorde est Éternelle.

On ne répète pas l’Alléluia, mais on dit immédiatement :


TRAIT Psaume 116, 1-2 :
Laudáte Dóminum, omnes gentes : et collaudáte eum, omnes pópuli.
Nations, louez toutes le Seigneur ; peuples, louez-le tous.
V/. Quóniam confirmáta est super nos misericórdia eius : et véritas Dómini manet in ætérnum.
V/. Car sa Miséricorde a été affermie sur nous, et la Vérité du Seigneur demeure éternellement.


ÉVANGILE : (selon Saint Jean XIV, 15-21)
En annonçant le Don du Saint-Esprit, Jésus nous décrit l'union très intime qui s'établira entre les Personnes Divines et chacun de nous  :

+ Sequéntia sancti Evangélii secúndum Ioánnem
+ Suite du Saint Évangile selon Saint Jean

In illo témpore : Dixit Iesus discípulis suis : Si dilígitis me, mandáta mea serváte. Et ego rogábo Patrem, et alium Paráclitum dabit vobis, ut máneat vobíscum in ætérnum, Spíritum veritátis, quem mundus non potest accípere, quia non videt eum nec scit eum. Vos autem cognoscétis eum : quia apud vos manébit et in vobis erit. Non relínquam vos órphanos : véniam ad vos. Adhuc módicum : et mundus me iam non videt. Vos autem vidétis me, quia ego vivo, et vos vivétis, In illo die vos cognoscétis, quia ego sum in Patre meo, et vos in me, et ego in vobis. Qui habet mandáta mea et servat ea : ille est, qui díligit me. Qui autem díligit me, diligétur a Patre meo : et ego díligam eum, et manifestábo ei meípsum.
En ce temps-là : Jésus dit à Ses disciples : Si vous m’aimez, gardez mes Commandements. Et moi, je prierai le Père, et Il vous donnera un autre Paraclet, afin qu’Il demeure éternellement avec vous : l’Esprit de Vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne Le voit pas, et qu’il ne Le connaît pas. Mais vous, vous Le connaîtrez, parce qu’Il demeurera avec vous, et qu’Il sera en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins ; je viendrai à vous. Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus. Mais vous, vous me verrez, parce que je vis, et que vous vivrez. En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père et vous en moi, et moi en vous. Celui qui a mes Commandements et qui Les garde, c’est celui-là qui m’aime. Or celui qui m’aime sera aimé de mon Père, et je l’aimerai aussi, et je me manifesterai à lui.

On ne dit pas le Credo

OFFERTOIRE : (Psaume 103, 30-31)
L’action du Saint-Esprit en nos âmes est une recréation surnaturelle :
Emítte Spíritum tuum, et creabúntur, et renovábis fáciem terræ : sit glória Dómini in sǽcula, allelúia.
Vous enverrez votre Souffle, et ils seront créés et Vous renouvellerez la face de la terre : que la Gloire du Seigneur soit célébrée dans les siècles, alléluia.


SECRÈTE :
Múnera, quǽsumus, Dómine, obláta sanctífica : et corda nostra Sancti Spíritus illustratióne emúnda. Per Dóminum . . . in unitáte eiúsdem.
Rendez Saints, nous Vous en supplions, Seigneur, les Dons qui Vous sont offerts : et purifiez nos cœurs au moyen de la Lumière du Saint-Esprit. Par Notre-Seigneur … en l’unité du même...


PRÉFACE de L’ESPRIT SAINT :
La Préface suivante est dite à partir de la Vigile de la Fête de la Pentecôte et pendant toute l’Octave. Aux Messes votives du Saint-Esprit, on omet « hodernia die »  :

Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere : Dómine sancte, Pater omnípotens, ætérne Deus, per Christum, Dóminum nostrum.
Il est vraiment juste et nécessaire, c’est notre devoir et c’est notre salut, de vous rendre grâces toujours et partout, Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout-puissant : Par le Christ Notre-Seigneur.
Qui ascéndens super omnes cælos, sedénsque ad déxteram tuam, promíssum Spíritum Sanctum hodiérna die in fílios adoptiónis effúdit..
Qui étant monté au-delà de tous les Cieux et s’étant assis à Votre droite, répand en ce Jour l’Esprit-Saint, promis à Ses fils d’adoption.
Quaprópter profúsis gáudiis, totus in orbe terrárum mundus exsúltat. Sed et supérnæ Virtútes, atque angélicæ Potestátes, hymnum glóriæ tuæ cóncinunt, sine fine dicéntes : Sanctus…
C’est pourquoi, transporté de joie, le monde entier tressaille d’allégresse, tandis que les Vertus célestes et les Puissances angéliques chantent l’hymne de votre Gloire en disant sans cesse : Saint…


CANON : (Communicántes et Hanc igitur)
Communicántes, et diem sacratíssimum Pentecóstes celebrántes, quo Spíritus Sanctus Apóstolis innúmeris linguis appáruit : sed et memóriam venerántes, in primis gloriósæ semper Vírginis Maríæ, Genetrícis Dei et Dómini nostri Jesu Christi
Unis dans une même communion et célébrant le Jour très saint de la Pentecôte où l’Esprit-Saint est apparu aux Apôtres sous la forme de multiples langues de feu, et vénérant la mémoire en premier de la glorieuse Vierge Marie, Mère de Jésus-Christ notre Dieu et notre Seigneur
Hanc igitur oblatiónem servitutis nostræ, sed et cunctæ famíliæ tuæ, quam tibi offérimus pro his quoque, quos regeneráre dignatus es ex aqua et Spíritu Sancto, tríbuens eis remissionem ómnium peccatórum, quǽsumus, Dómine, ut placátus accípias
Ainsi donc, Seigneur, ce Sacrifice que nous Vous offrons et, avec tous Vos enfants, aujourd’hui spécialement pour ceux que Vous avez daigné régénérer par l’Eau et l’Esprit-Saint en leur accordant la rémission de tous leurs péchés, acceptez-Le comme une juste expiation.


COMMUNION : (Jean 7, 37-39)
Ultimo festivitátis die dicébat Iesus : Qui in me credit, flúmina de ventre eius fluent aquæ vivæ : hoc autem dixit de Spíritu, quem acceptúri erant credéntes in eum, allelúia, allelúia.
Le dernier jour de la fête, Jésus disait : celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein : Il dit cela de l’Esprit-Saint que devaient recevoir ceux qui croyaient en Lui, alléluia, alléluia.


POSTCOMMUNION :
Sancti Spíritus, Dómine, corda nostra mundet infúsio : et sui roris íntima aspersióne fecúndet. Per Dóminum . . . in unitáte eiusdem.
Seigneur, que l’infusion de l’Esprit-Saint purifie nos cœurs : et qu’elle les féconde en les pénétrant de sa rosée. Par Notre-Seigneur … l’unité du même.


Voir l’ensemble du déroulement de « l’Ordinaire de la Messe de Saint Pie V » en latin et en français avec des explications selon l’Ordo Missae de 1962 afin de mieux assister au Saint Sacrifice de la Messe

Pentecote-Giotto.jpg

Voir également pour la Fête de la Pentecôte :
- La Vidéo de la « Sainte Messe du Dimanche de la Pentecôte » (Dominica Pentecostes) avec l'ensemble des Textes Liturgiques
- L’Acte de Consécration à la Pentecôte de Mgr Felix Dupanloup « Ô mon Jésus, allumez en nous ce beau Feu que Votre divin Esprit répandit sur toute la terre »
- La Prière du Saint Jour du Dimanche de la Pentecôte « Esprit-Saint, venez dans mon âme et descendez-y » d’Adolphe Baudon de Mony
- Toutes les « Prières pour la Pentecôte »
- Toutes les « Prières au Saint-Esprit »
- Les Prières et Résolutions pour chaque Jour de la Semaine de la Pentecôte de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Seigneur Jésus, embrasez mon cœur du Feu de votre Amour »
- La Méditation et la Prière sur le Troisième Mystère Glorieux de la Pentecôte « Ô Saint-Esprit, à la Prière de l'Immaculée, lavez en moi ce qui est souillé » du Révérend Père Louis-Marie de Blignières
- Le Sermon pour la Pentecôte « Plusieurs Apôtres, Un Seul Esprit de Force, de Lumière et de Zèle Apostolique » de Monsieur l’Abbé Michel Frament
- Le Sermon sur la Mission de la Pentecôte « Aller prêcher l’Évangile par toute la terre » de Monsieur l’Abbé Denys de Crécy
- Le Sermon sur le Saint-Esprit de la Pentecôte « Consolateur, Avocat, Sanctificateur » de Monsieur l’Abbé Gabriel Billecocq
- Le Sermon sur l’Esprit de Pentecôte « Le Don de l’Esprit et l’Esprit du Don » de Monsieur l’Abbé François-Marie Chautard
- Le Sermon de la Pentecôte sur « Les Langues de Feu » de Monsieur l’Abbé Guillaume d'Orsanne