Sainte « Messe du Dimanche après l’Ascension de Notre Seigneur » (Dominica post Ascensionem) :

2e classe - Ornements Blancs
Ce Dimanche après l'Ascension était appelé au Moyen Age le « Dimanche des Roses » : à Rome, le Pape annonçait au peuple la venue prochaine du Saint-Esprit et, pour en donner une forme plus sensible, on faisait tomber sur les fidèles une pluie de roses. Jésus nous a promis qu'Il ne nous laisserait pas orphelins, mais qu’Il nous enverrait son Esprit (Évangile). Aussi comme les Apôtres réunis au Cénacle dans la prière et la charité (Épître), l'Église attend la venue de la Troisième Personne de la Sainte Trinité. Toute cette Messe nous y prépare.


« Lorsque le Paraclet sera venu, Il me rendra témoignage. Et vous aussi, vous rendrez témoignage »


INTROÏT : (Psaume 26, 7-9)
Cet Introït exprime le désir de l'Église de revoir le « Visage » de son Époux Divin :

EXAUDI, Dómine, vocem meam, qua clamávi ad te, allelúia : tibi dixit cor meum, quæsívi vultum tuum, vultum tuum, Dómine, requíram : ne avértas fáciem tuam a me, allelúia, allelúia.
Exaucez, Seigneur, ma voix, qui a crié vers Vous, alléluia ; mon cœur Vous a dit : mes yeux Vous ont cherché ; votre Visage, Seigneur, je Le rechercherai, ne détournez pas de moi votre Face, alléluia, alléluia.

Ps. 26, 1 : Dóminus illuminátio mea et salus mea : quem timébo ?
Ps. 26, 1 : Le Seigneur est ma Lumière et mon Salut, qui craindrai-je ?

V/. Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto, sicut erat in principio, et nunc et semper, et in saecula saeculorum. Amen (Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, comme Il était au Commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il)
Puis on répète l'antienne « EXAUDI » . Cette façon de répéter l'Introït s'observe pendant toute l'année.


COLLECTE :
Une volonté toujours dévouée (la dévotion) « est la fleur la plus délicate de l'amour : c'est l'amour poussé jusqu'au don, au sacrifice total de soi à l'être aimé » (Bx Columba Marmion) :
Omnípotens sempitérne Deus : fac nos tibi semper et devótam gérere voluntátem ; et maiestáti tuæ sincéro corde servíre. Per Dóminum nostrum.
Dieu Tout-Puissant et Éternel : faites que notre volonté Vous soit toujours dévouée ; et que nous servions votre Majesté d’un cœur sincère.


ÉPÎTRE : (1. Petri 4, 7-11)
Saint Pierre nous rappelle que les disciples du Christ doivent être unis dans la charité et le service mutuel : c'est une des conditions pour recevoir une nouvelle Effusion de l'Esprit Saint  :

Léctio Epístolæ beáti Petri Apóstoli
Lecture de l’Épître du Bienheureux Apôtre Pierre

Caríssimi : Estóte prudéntes et vigiláte in oratiónibus. Ante ómnia autem mútuam in vobismetípsis caritátem contínuam habéntes : quia cáritas óperit multitúdinem peccatórum. Hospitáles ínvicem sine murmuratióne : unusquísque, sicut accépit grátiam, in altérutrum illam administrántes, sicut boni dispensatóres multifórmis grátiæ Dei. Si quis lóquitur, quasi sermónes Dei : si quis minístrat, tamquam ex virtúte, quam adminístrat Deus : ut in ómnibus honorificétur Deus per Iesum Christum, Dóminum nostrum.
Mes bien-aimés : soyez prudents et veillez dans la prière. Mais surtout ayez les uns pour les autres une charité persévérante, car la charité couvre une multitude de péchés. Exercez entre vous l’hospitalité sans murmurer. Que chacun mette au service des autres le Don spirituel qu’il a reçu, comme doivent faire de bons dispensateurs de la Grâce de Dieu aux formes multiples. Si quelqu’un parle, que ce soit selon les Oracles de Dieu ; si quelqu’un exerce un ministère, que ce soit comme employant une Force que Dieu donne, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ Notre-Seigneur.


ALLÉLUIA : (Psaume 46, 9 ; Jean 14, 18)
Des deux Versets de l’Alléluia, l’un est emprunté à David, et célèbre la Majesté de Jésus sur son Trône royal ; l’autre est formé des Paroles mêmes du Sauveur qui nous promet son Retour à la fin des temps, lorsqu’Il viendra réclamer Ses élus  :
Allelúia, allelúia.
V/. Regnávit Dóminus super omnes gentes : Deus sedet super sedem sanctam suam. Allelúia
V/. Dieu régnera sur toutes les nations ; Dieu est assis sur son Saint Trône. Allelúia
V/. Non vos relínquam órphanos : vado, et vénio ad vos, et gaudébit cor vestrum. Allelúia.
V/. Je ne vous laisserai pas orphelins ; je m’en vais et je reviens vers vous et votre cœur se réjouira. Alléluia.


ÉVANGILE : (Jean 15, 26-27 ; 16, 1-4)
La Mission de l'Esprit Saint s'accomplit dans l'Eglise et à travers Elle : « Par tout son être et dans tous ses membres, Elle est, envoyée pour annoncer et témoigner, actualiser et répandre le Mystère de la Communion de la Sainte Trinite » (Catéchisme) :

+ Sequéntia sancti Evangélii secúndum Ioánnem
+ Suite du Saint Évangile selon Saint Jean

In illo témpore : Dixit Iesus discípulis suis : Cum vénerit Paráclitus, quem ego mittam vobis a Patre, Spíritum veritátis, qui a Patre procédit, ille testimónium perhibébit de me : et vos testimónium perhibébitis, quia ab inítio mecum estis. Hæc locútus sum vobis, ut non scandalizémini. Absque synagógis fácient vos : sed venit hora, ut omnis, qui intérficit vos, arbitrétur obséquium se præstáre Deo. Et hæc fácient vobis, quia non novérunt Patrem neque me. Sed hæc locútus sum vobis : ut, cum vénerit hora eórum, reminiscámini, quia ego dixi vobis.
En ce temps-là : Jésus dit à Ses disciples : Lorsque le Paraclet que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de Vérité qui procède du Père, sera venu, Il rendra témoignage de moi. Et vous aussi vous me rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement. Je vous ai dit ces choses, afin que vous ne soyez pas scandalisés. Ils vous chasseront des synagogues, et l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre hommage à Dieu. Et ils vous traiteront ainsi parce qu’ils ne connaissent ni le Père ni Moi. Je vous ai dit ces choses afin que, lorsque l’Heure en sera venue, vous vous souveniez que je vous les ai dites.


OFFERTOIRE : (Psaume 46, 6)
L’Offertoire rappelle avec les paroles du Roi-prophète les Grandeurs de Jésus montant au Ciel ; la Sainte Église veut que la pensée d’un tel Triomphe nous accompagne sans cesse, et qu’elle fixe à jamais nos cœurs dans le séjour où le Triomphateur nous attend :
Ascéndit Deus in iubilatióne, et Dóminus in voce tubæ, allelúia.
Dieu est monté au milieu des cris de joie, et le Seigneur au son de la trompette, alléluia.


SECRÈTE :
En offrant à Dieu le pain et le vin qui bientôt vont être transformés au Corps et au Sang de Jésus, la Sainte Église demande pour nous, dans l’Oraison Secrète, non seulement que le contact des Mystères Divins nous rende purs, mais qu’Il nous donne cette énergie sans laquelle la vie chrétienne n’existe pas :
Sacrifícia nos, Dómine, immaculáta puríficent : et méntibus nostris supérnæ grátiæ dent vigórem. Per Dóminum nostrum.
Que ce Sacrifice sans tache nous purifie, Seigneur, et qu’Il donne à nos âmes la vigueur de la Grâce surnaturelle.


PRÉFACE de L’ASCENSION
La Préface suivante est dite depuis le Jour de la Fête de l’Ascension jusqu’à la Vigile de la Pentecôte :

Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere : Dómine sancte, Pater omnípotens, ætérne Deus, per Christum, Dóminum nostrum.
Il est vraiment juste et nécessaire, c’est notre devoir et c’est notre salut, de vous rendre grâces toujours et partout, Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout-puissant : Par le Christ Notre-Seigneur.
Qui post resurrectiónem suam ómnibus discípulis suis maniféstus appáruit, et, ipsis cernéntibus, est elevátus in cælum, ut nos divinitátis suæ tribúeret esse partícipes.
Qui après sa Résurrection apparut manifestement à tous Ses disciples et à leurs yeux s’est élevé au Ciel, afin que, de Sa divinité, Il nous rende participants.
Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia cæléstis exércitus, hymnum glóriæ tuæ cánimus, sine fine dicéntes
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, avec la troupe entière de l’armée céleste, nous chantons une hymne à votre Gloire, redisant sans fin :


COMMUNION : (Jean 17, 12-13 et 15)
Jésus a prié pour que nous demeurions fidèles malgré toutes les tentations que nous rencontrons dans le monde :
Pater, cum essem cum eis, ego servábam eos, quos dedísti mihi, allelúia : nunc autem ad te vénio : non rogo, ut tollas eos de mundo, sed ut serves eos a malo, allelúia, allelúia.
Père, lorsque j’étais avec eux, je les gardais en votre Nom, eux que Vous m’avez donnés, alléluia. Mais maintenant je viens à Vous ; je ne Vous prie point de les ôter du monde, mais de les préserver du mal, alléluia, alléluia.


POSTCOMMUNION :
Action de grâces se dit « Eucharistie » en grec, et c'est l'un des noms de la Messe : nous demandons ainsi la Grâce de ne faire qu'un avec l’Hostie du Saint Sacrifice :
Repléti, Dómine, munéribus sacris : da, quǽsumus ; ut in gratiárum semper actióne maneámus. Per Dóminum nostrum.
Nourris de vos Dons sacrés, ô Seigneur, nous Vous en supplions, donnez-nous de demeurer toujours dans l’action de grâces.


Voir l’ensemble du déroulement de « l’Ordinaire de la Messe de Saint Pie V » en latin et en français avec des explications selon l’Ordo Missae de 1962 afin de mieux assister au Saint Sacrifice de la Messe