Christ-Sacre-Coeur-vitrail.jpg

« Sainte Messe de la Solennité du Sacré-Cœur de Jésus » du Vendredi 19 juin 2020 :



Le Calendrier Liturgique issu du concile Vatican II place la Célébration du Sacré-Cœur au rang des Solennités. Elle est fêtée dans toute l’Église Catholique Romaine, dix-neuf jours après la Pentecôte soit un vendredi. Elle est aussi appelée Fête du Cœur de Jésus. Dans les Textes bibliques pour cette Fête se trouvent en particulier la Parabole de la Brebis perdue et retrouvée (Luc 15,4-7), l’invitation de Jésus : « Venez à moi, vous tous qui peinez » (Mt 11,28) et le récit du Corps transpercé du Côté du Christ mort sur la Croix. Les deux Prières proposées portent la piété chrétienne vers le Cœur de Jésus. Il s’agit d’une action de grâce pour les Merveilles de l’Amour du Père envers les hommes et la réparation envers l’amour blessé. La Préface se réfère à la tradition qui dès le temps des pères voyait l’Eglise naître du Côté ouvert de Jésus. Le jaillissement du Sang et de l’Eau étaient perçus comme le symbole du Baptême et de l’Eucharistie.

Sacre-Coeur-de-Jesus-Christ.jpg

« IL N'Y A PAS DE PLUS GRAND AMOUR, dit Jésus, que de donner sa vie pour ses amis ». Aussi les premières générations chrétiennes ont-elles beaucoup médité sur la Parabole du Berger qui donne sa Vie pour Ses brebis. En se représentant comme le Bon Pasteur, Jésus avait voulu révéler à la foule qui L’écoutait « les Pensées du Cœur de Dieu » (Antienne d'ouverture), Son dessein de Miséricorde. Un Jour viendrait où une autre image frapperait davantage encore les esprits, celle du Côté ouvert de Jésus en Croix : expression du plus haut Amour, le Côté transpercé de Jésus, d'où jaillirent l’Eau et le Sang, est aussi le signe de la fécondité de son Sacrifice, car Il est la Source d'où sont nés les Sacrements de l'Église (Préface). Au cours des derniers siècles, par-delà le Côté ouvert, c’est au Cœur de Jésus Lui-même que devait s'attacher la contemplation des chrétiens, comme au symbole « des Merveilles de l’Amour de Dieu pour nous » (Prière d'ouverture). En contemplant le Cœur du Christ, les uns peuvent entendre avant tout un appel à la réparation pour les péchés des hommes (2ème Lecture). D'autres viendront « puiser la joie aux sources vives du salut » (Préface et Antienne de Communion). D'autres enfin, les yeux « fixés sur Jésus », se laisseront instruire par Lui (Alléluia) pour apprendre à Le « reconnaître dans leurs frères » (Prière après la Communion). « Je suis doux et humble de cœur ». C’est ainsi que Jésus nous parle aujourd'hui dans l'Évangile (Matthieu 11, 25-30). Dans Sa douceur et Son humilité, qui devaient aller jusqu'à l'acceptation silencieuse de l'humiliation de la Croix, Il est la révélation du Dieu Amour : Dieu, dit Saint Jean dans l’épitre, a manifesté son Amour en envoyant son Fils pour nous racheter (2ème Lecture) . Mais dès les temps anciens, comme nous le rappelle la Première Lecture, Dieu avait préparé les hommes à cette Révélation en sauvant par Amour son Peuple de l'oppresseur (1ère Lecture).


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe de la Solennité du Sacré-Cœur de Jésus »  :

« Voici quelles sont, d'âge en âge, les Pensées de son Cœur : délivrer de la mort ceux qui espèrent son Amour, les garder en vie aux jours de famine ».


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe pour la Solennité du Sacré-Cœur de Jésus »  :

« Seigneur notre Père, en vénérant le Cœur de ton Fils bien-aimé, nous disons les Merveilles de ton Amour pour nous ; fais que nous recevions de cette Source Divine une Grâce plus abondante. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles »


Lectures de la Sainte « Messe pour la Solennité du Sacré-Cœur de Jésus » du 19 juin 2020 :


Première Lecture du Livre du Deutéronome (Dt 7, 6-11) de la Sainte « Messe au Sacré-Cœur de Jésus » de l'année "A" :

« Si le Seigneur vous a choisis, c’est par Amour pour vous »

« Moïse disait au peuple : « Tu es un peuple consacré au Seigneur ton Dieu : c’est toi qu’Il a choisi pour être Son peuple, Son domaine particulier parmi tous les peuples de la terre. Si le Seigneur s’est attaché à vous, s’Il vous a choisis, ce n’est pas que vous soyez le plus nombreux de tous les peuples, car vous êtes le plus petit de tous. C’est par Amour pour vous, et pour tenir le Serment fait à vos pères, que le Seigneur vous a fait sortir par la force de sa Main, et vous a rachetés de la maison d’esclavage et de la main de Pharaon, roi d’Égypte. Tu sauras donc que c’est le Seigneur ton Dieu qui est Dieu, le Dieu vrai qui garde son Alliance et sa Fidélité pour mille générations à ceux qui L’aiment et gardent ses Commandements. Mais Il riposte à Ses adversaires en les faisant périr, et sa Riposte est immédiate. Tu garderas donc le Commandement, les Décrets et les Ordonnances que je te prescris aujourd’hui de mettre en pratique ».

Le sens de cette Première Lecture du Livre du Deutéronome (Dt 7, 6-11) : Pourquoi Dieu a-t-Il choisi le peuple d'Israël pour être Son témoin au milieu des nations ? Nul ne sait le dire. Ce n'est pas un motif d'orgueil, mais la conscience d'une responsabilité. Cette Fidélité de Dieu à son Alliance appelle notre fidélité en retour.


Psaume 102 (Ps 102, 1-2, 3-4, 6-7, 8.10) de la Sainte « Messe de la Solennité du Sacré-Cœur de Jésus »  :

R/ L’Amour du Seigneur, sur ceux qui Le craignent, est de toujours à toujours (Ps 102, 17ab)

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
Bénis son Nom très Saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
N’oublie aucun de ses Bienfaits !

Car Il pardonne toutes tes offenses
Et te guérit de toute maladie ;
Il réclame ta vie à la tombe
Et te couronne d’Amour et de Tendresse.

Le Seigneur fait Œuvre de Justice,
Il défend le droit des opprimés.
Il révèle Ses desseins à Moïse,
Aux enfants d’Israël Ses hauts faits.

Le Seigneur est Tendresse et Pitié,
Lent à la colère et plein d’Amour.
Il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
Ne nous rend pas selon nos offenses.


Deuxième Lecture de la Première Lettre de Saint Jean (1 Jn 4, 7-16) de la Sainte « Messe de la Solennité du Sacré-Cœur de Jésus » (année A) :

« Dieu nous a aimés »

« Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’Amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est Amour. Voici comment l’Amour de Dieu s’est manifesté parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par Lui. Voici en quoi consiste l’Amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est Lui qui nous a aimés, et Il a envoyé son Fils en Sacrifice de pardon pour nos péchés. Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres. Dieu, personne ne L’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son Amour atteint la perfection. Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en Lui et Lui en nous : Il nous a donné part à son Esprit. Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde. Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en Lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons reconnu l’Amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est Amour : qui demeure dans l’Amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui ».


Alléluia ! Alléluia !

« Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur » (Mt 11, 29ab)

Alléluia !

Christ-Sacre-Coeur.jpg

Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Matthieu (Mt 11, 25-30) pour la Sainte « Messe de la Solennité du Sacré-Cœur de Jésus » du Vendredi 19 juin 2020 (année A) :


« Je suis doux et humble de cœur »

« En ce temps-là, Jésus prit la Parole et dit : « Père, Seigneur du Ciel et de la terre, je proclame Ta louange : ce que Tu as caché aux sages et aux savants, Tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, Tu l’as voulu ainsi dans ta Bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut Le révéler. Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger ».


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe pour la Solennité du Sacré-Cœur de Jésus »  :

« Regarde, nous T'en prions, Seigneur l’Amour inexprimable du Cœur de ton Fils pour que nos offrandes Te soient agréables et servent à la réparation de nos péchés. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur »


Préface de la Sainte « Messe au Sacré-Cœur de Jésus » du 19 juin 2020 :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant par le Christ, notre Seigneur. Dans Son immense Amour, quand Il fut élevé sur la Croix, Il s'est offert Lui-même pour nous ; et de son Côté transpercé, laissant jaillir le Sang et l’Eau, Il fit naître les Sacrements de l'Église, pour que tous les hommes, attirés vers son Cœur, viennent puiser la joie aux Sources vives du salut. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous chantons l'hymne de ta Gloire et sans fin nous proclamons : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du Sacré-Cœur de Jésus »  :

« Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive celui qui croit en moi » dit le Seigneur

Ou bien :

« D'un coup de lance, un des soldats ouvrit le Côté de Jésus, et aussitôt il en sortit du Sang et de l’Eau »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du Sacré-Cœur de Jésus »  :

« Par ce Sacrement de ton Amour, Seigneur, brûle-nous d'une Charité qui nous attire toujours vers le Christ, et nous apprenne à Le reconnaître en nos frères. Lui qui règne avec Toi pour les siècles des siècles. »

Coeur-de-Jesus-enfant.png

Que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est, alléluia, alléluia.
R/ Deo gratias, alléluia, alléluia.

V/ Allez, dans la Paix du Christ, alléluia, alléluia.
R/ Nous rendons grâce à Dieu, alléluia, alléluia.


Vidéo de la « Sainte Messe pour la Solennité du Sacré-Cœur de Jésus » du Vendredi 19 juin 2020 célébrée en l’église Saint-Germain-l'Auxerrois par Mgr Patrick Chauvet, Recteur Archiprêtre de la Basilique métropolitaine Notre-Dame de Paris qui depuis l’incendie est parallèlement administrateur paroissial de l'église Saint-Germain-l'Auxerrois :