Jugement-Dernier.jpg

Sainte Messe de Commémoration de tous les fidèles défunts du 2 novembre 2020 :


La « Solennité de Tous les Saints » ne devait pas manquer d'attirer le « Souvenir des fidèles défunts », que l'Église évoque chaque jour dans sa prière. Il se fixa au 2 novembre au début du XIème siècle. La Prière pour les morts appartient à la plus ancienne tradition chrétienne, de même que l'offrande du Sacrifice Eucharistique, « pour que brille à leurs yeux la Lumière sans déclin ». À chaque Messe, l'Église prie d'abord « pour tous ceux qui reposent dans le Christ » (Prière Eucharistique I), mais Elle élargit sa prière à « tous les morts dont seul le Seigneur connaît la foi » (Prière Eucharistique IV), à « tous les hommes qui ont quitté cette vie » (Prière Eucharistique II) et dont « Il connaît la droiture » (Prière Eucharistique III). En priant pour ceux qui ont quitté cette terre, nous demandons aussi à Dieu de « faire grandir notre foi en son Fils qui est ressuscité des morts, pour que soit plus vive notre espérance en la résurrection de nos frères » (Prière d'Ouverture). Si nous croyons que « tous revivront dans le Christ » (Antienne d'Ouverture), c'est que Jésus nous a dit : « Je suis la Résurrection et la Vie. Celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra » (Antienne de la Communion). Dans notre prière, nous affirmons enfin que Jésus est le Lien entre nos frères défunts et nous : il « nous unit les uns aux autres par le Mystère de son Amour » (Prière sur les offrandes), spécialement dans la Célébration du « Sacrement de la Pâque » (Prière après la Sainte communion), dans la Communion à son Corps et à son Sang.


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe de Commémoration de tous les fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

« Jésus, nous le croyons, est Mort et Ressuscité; de même, ceux qui se sont endormis en Jésus, Dieu les prendra avec Lui. C'est en Adam que meurent tous les hommes, c'est dans le Christ que tous revivront »


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe pour tous nos fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

« Écoute nos prières avec bonté, Seigneur : fais grandir notre foi en ton Fils qui est Ressuscité des morts, pour que soit plus vive aussi notre espérance en la Résurrection de tous nos frères défunts. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles ». Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe de Commémoration de tous les fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :


En ce Jour de la Commémoration de tous les fidèles défunts, les Lectures sont à choisir librement dans le Lectionnaire Rituel des Funérailles. En voici quelques-unes…

Lecture du Livre de la Sagesse (Sg 3, 1-6.9) de la Sainte « Messe pour tous nos fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

« Comme une offrande parfaite, Il les accueille »

« Les âmes des justes sont dans la Main de Dieu ; aucun tourment n’a de prise sur eux. Aux yeux de l’insensé, ils ont paru mourir ; leur départ est compris comme un malheur, et leur éloignement, comme une fin : mais ils sont dans la Paix. Au regard des hommes, ils ont subi un châtiment, mais l’espérance de l’immortalité les comblait. Après de faibles peines, de grands Bienfaits les attendent, car Dieu les a mis à l’épreuve et trouvés dignes de Lui. Comme l’or au creuset, Il les a éprouvés ; comme une offrande parfaite, Il les accueille. Au temps de sa Visite, ils resplendiront : comme l’étincelle qui court sur la paille, ils avancent. Ils jugeront les nations, ils auront pouvoir sur les peuples, et le Seigneur régnera sur eux pour les siècles. Qui met en Lui sa foi comprendra la Vérité ; ceux qui sont fidèles resteront, dans l’Amour, près de Lui. Pour Ses amis, Grâce et Miséricorde : Il visitera Ses élus. »


Ou bien


Lecture de la Première Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens (1 Co 15, 51-57) de la Sainte « Messe de Commémoration de tous les fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

« La mort a été engloutie dans la Victoire »

« Frères, c’est un Mystère que je vous annonce : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons transformés, et cela en un instant, en un clin d’œil, quand, à la Fin, la trompette retentira. Car elle retentira, et les morts ressusciteront, impérissables, et nous, nous serons transformés. Il faut en effet que cet être périssable que nous sommes revête ce qui est impérissable ; il faut que cet être mortel revête l’immortalité. Et quand cet être périssable aura revêtu ce qui est impérissable, quand cet être mortel aura revêtu l’immortalité, alors se réalisera la Parole de l’Écriture : La mort a été engloutie dans la Victoire. Ô Mort, où est ta victoire ? Ô Mort, où est-il, ton aiguillon ? L’aiguillon de la mort, c’est le péché ; ce qui donne force au péché, c’est la Loi. Rendons grâce à Dieu qui nous donne la Victoire par Notre Seigneur Jésus Christ. »


Ou bien


Lecture du Livre de la Sagesse (Sg 4,7-15) de la Sainte « Messe pour tous nos fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

« Même s'il meurt avant l'âge le Juste trouvera le repos. La dignité du vieillard ne tient pas au grand âge, elle ne se mesure pas au nombre des années. Pour l'homme la sagesse tient lieu de cheveux blancs, une vie sans tâche vaut une longue vieillesse. Il a su plaire à Dieu, et Dieu l'a aimé ; il vivait au milieu des pécheurs : il en fut retiré. Il a été enlevé, de peur que le mal ne corrompe sa conscience, pour que le mensonge n'égare pas son âme. Car la fascination du mal fait perdre de vue le bien, le tourbillon de la convoitise trouble un esprit sans malice. Arrivé au but en peu de temps, il a parcouru tous les âges de la vie. Parce qu'il plaisait au Seigneur, Celui-Ci, sans attendre, l'a retiré d'un monde mauvais. Les gens voient cela sans comprendre ; il ne leur vient pas à l'esprit que Dieu accorde à Ses élus Grâce et Miséricorde, et qu'Il intervient pour ceux qui Lui sont fidèles. »


Ou bien


Lecture de la Seconde Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens (2Co 5,1.6-10) de la Sainte « Messe de Commémoration de tous les fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

« Frères, nous le savons, même si notre corps, cette tente qui est notre demeure sur la terre, est détruit, nous avons un Édifice construit par Dieu, une Demeure éternelle dans les Cieux qui n'est pas l'œuvre des hommes. Nous gardons toujours confiance, tout en sachant que nous demeurons loin du Seigneur tant que nous demeurons dans ce corps ; en effet, nous cheminons dans la foi, non dans la claire Vision. Oui, nous avons confiance, et nous voudrions plutôt quitter la demeure de ce corps pour demeurer près du Seigneur. Mais de toute manière, que nous demeurions dans ce corps ou en dehors, notre ambition, c'est de plaire au Seigneur. Car il nous faudra tous apparaître à découvert devant le Tribunal du Christ, pour que chacun soit rétribué selon ce qu'il a fait, soit en bien soit en mal, pendant qu'il était dans son corps. »


Ou bien


Lecture du Livre des Lamentations (3, 17-26) de la Sainte « Messe pour tous nos fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

« Tu enlèves la paix à mon âme, j'ai oublié le bonheur ; j'ai dit : « Mon Assurance a disparu, et l'Espoir qui me venait du Seigneur. » Rappelle-toi ma misère et mon errance, l'absinthe et le poison. Elle se rappelle, mon âme, elle se rappelle ; en moi, elle défaille. Voici ce que je redis en mon cœur, et c'est pourquoi j'espère : Grâce à l'Amour du Seigneur, nous ne sommes pas anéantis ; ses Tendresses ne s'épuisent pas ; Elles se renouvellent chaque matin, - oui, ta Fidélité surabonde. Je me dis : « Le Seigneur est mon partage, c'est pourquoi j'espère en Lui. » Le Seigneur est Bon pour qui se tourne vers Lui, pour celui qui Le cherche. Il est bon d'espérer en silence le Salut du Seigneur. »


Ou bien


Lecture de la Lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains (14, 7-9.l0c-12) de la Sainte « Messe de Commémoration de tous les fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

« Frères, aucun d'entre nous ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même : si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur ; si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Ainsi, dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur. Car, si le Christ a connu la Mort, puis la Vie, c'est pour devenir le Seigneur et des morts et des vivants. Tous, en effet, nous comparaîtrons devant le Tribunal de Dieu. Car il est écrit : Aussi vrai que je suis Vivant, dit le Seigneur, tout genou fléchira devant Moi, et toute langue proclamera la Louange de Dieu. Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour soi-même. »


Psaume 24 de la Sainte « Messe de Commémoration de tous les fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

R/ Vers Toi, Seigneur, j'élève mon âme (cf. Ps 24,1b)

Ou bien :

R/ Pour qui espère en Toi, pas de honte, Seigneur

Rappelle-Toi, Seigneur, ta Tendresse,
Ton Amour qui est de toujours.
Dans ton Amour, ne m'oublie pas,
En raison de ta Bonté, Seigneur.

L'angoisse grandit dans mon cœur :
Tire-moi de ma détresse.
Vois ma misère et ma peine,
Enlève tous mes péchés.

Garde mon âme, délivre-moi ;
Je m'abrite en Toi : épargne-moi la honte.
Droiture et perfection veillent sur moi,
Sur moi qui T'espère !


Ou bien


Psaume 26 (Ps 26, 1, 4, 7-9a, 13-14) de la Sainte « Messe du Jour des morts » du 2 novembre 2020 :

R/ J’en suis sûr, je verrai les Bontés du Seigneur sur la terre des vivants (cf. Ps 26, 13)

Le Seigneur est ma Lumière et mon Salut ;
De qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le Rempart de ma vie ;
Devant qui tremblerais-je ?

J’ai demandé une chose au Seigneur,
La seule que je cherche :
Habiter la Maison du Seigneur
Tous les jours de ma vie,
Pour admirer le Seigneur dans sa Beauté
Et m’attacher à son Temple.

Écoute, Seigneur, je T’appelle !
Pitié ! Réponds-moi !
Mon cœur m’a redit ta Parole :
« Cherchez ma Face. »
C’est ta Face, Seigneur, que je cherche :
Ne me cache pas ta Face.

Mais j’en suis sûr, je verrai les Bontés du Seigneur
Sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
Espère le Seigneur »


Alléluia ! Alléluia !

« Moi, je suis la Résurrection et la Vie, dit le Seigneur. Celui qui croit en moi ne mourra jamais » (cf. Jn 11, 25a.26)

Ou bien

« Telle est la Volonté de Celui qui m'a envoyé ; que je ne perde aucun de ceux qu'Il m'a donnés, mais que je les ressuscite tous au dernier Jour » (cf. Jn 6, 39)

Alléluia !


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Matthieu (Mt 25, 31-46) pour la Sainte « Messe pour tous nos fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :


« Venez, les Bénis de mon Père »

« En ce Temps-là, Jésus disait à Ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa Gloire, et tous les anges avec Lui, alors Il siégera sur son Trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant Lui ; Il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : Il placera les brebis à Sa droite, et les boucs à gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à Sa droite : « Venez, les Bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi ! » Alors les justes Lui répondront : « Seigneur, quand est-ce que nous T’avons vu...? Tu avais donc faim, et nous T’avons nourri ? Tu avais soif, et nous T’avons donné à boire ? Tu étais un étranger, et nous T’avons accueilli ? Tu étais nu, et nous T’avons habillé ? Tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu’à Toi ? » Et le Roi leur répondra : « Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à Moi que vous l’avez fait ». Alors Il dira à ceux qui seront à Sa gauche : « Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité ». Alors ils répondront, eux aussi : « Seigneur, quand T’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à Ton service ? » Il leur répondra : « Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à Moi que vous ne l’avez pas fait ». Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les Justes, à la Vie Éternelle ».


Ou bien

Resurrection-Lazare-Giotto.jpg

Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Jean (Jn 11, 17-27) pour la Sainte « Messe pour la Commémoration de tous les fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :


« Moi, je suis la Résurrection et la Vie »

« À son arrivée à Béthanie, Jésus trouva Lazare au tombeau depuis quatre jours déjà. Comme Béthanie était tout près de Jérusalem - à une distance de quinze stades (c'est-à-dire une demi-heure de marche environ) -, beaucoup de Juifs étaient venus réconforter Marthe et Marie au sujet de leur frère. Lorsque Marthe apprit l'arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait assise à la maison. Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si Tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que Tu demanderas à Dieu, Dieu Te l'accordera. » Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. » Marthe reprit : « Je sais qu'il ressuscitera à la Résurrection, au Dernier Jour. » Jésus lui dit : « Moi, je suis la Résurrection et la Vie. Celui qui croit en Moi, même s'il meurt, vivra ; quiconque vit et croit en Moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » Elle répondit : « Oui, Seigneur, je le crois : Tu es le Christ, le Fils de Dieu, Tu es Celui qui vient dans le monde ».


Ou bien


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Jean (Jn 14, 1-6) pour la Sainte « Messe pour tous nos fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :


« Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie »

« En ce Temps-là, Jésus disait à Ses disciples : « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en Moi. Dans la Maison de mon Père, il y a de nombreuses Demeures ; sinon, vous aurais-Je dit : Je pars vous préparer une place ? » Quand Je serai parti vous préparer une place, Je reviendrai et Je vous emmènerai auprès de Moi, afin que là où Je suis, vous soyez, vous aussi. Pour aller où Je vais, vous savez le Chemin ». Thomas Lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où Tu vas. Comment pourrions-nous savoir le Chemin ? » Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par Moi ».


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe de Commémoration de tous les fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

« Sois favorable à nos offrandes, Seigneur ; que tous les fidèles défunts soient admis dans le Royaume avec ton Fils qui nous unit les uns aux autres par le Mystère de son Amour. Lui qui règne avec Toi pour les siècles des siècles »


Préface de la Sainte « Messe pour tous nos fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant, par le Christ, Notre Seigneur. C'est en Lui qu'a resplendi pour nous l'espérance de la Résurrection bienheureuse ; et si la loi de la mort nous afflige, la Promesse de l'immortalité nous apporte la consolation. Car pour tous ceux qui croient en Toi, Seigneur, la Vie n'est pas détruite, Elle est transformée; et lorsque prend fin leur séjour sur la terre, ils ont déjà une Demeure éternelle dans les Cieux. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en chantant (disant) d'une seule voix : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe de Commémoration de tous les fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

« Je suis la Résurrection et la Vie, dit le Seigneur. Celui qui croit en Moi, même s'il meurt, vivra ; et tout homme qui vit et qui croit en Moi ne mourra jamais » »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe pour tous nos fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

« Ouvre, Seigneur, à nos frères défunts ta Maison de Lumière et de Paix, car c'est pour eux que nous avons célébré le Sacrement de la Pâque. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ».


Bénédiction Solennelle de la Sainte « Messe de Commémoration de tous les fidèles défunts » du 2 novembre 2020 :

Que le Dieu de la Vie vous bénisse, Lui qui dans sa Bonté a créé l'homme. En son Fils ressuscité des morts, Il a donné aux croyants l'espérance de la Résurrection.
Amen.

Qu'Il vous console dans votre peine, qu'Il fasse grandir votre foi.
Amen.

Que les vivants soient pardonnés de leurs fautes, que les défunts accèdent à son Royaume
Amen.

Dieu a fait l'homme pour qu'il vive. Nous croyons au Christ ressuscité des morts : puissions-nous vivre éternellement avec Lui
Amen.

Que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.


Vidéo de la « Sainte Messe de Commémoration de tous les fidèles défunts » célébrée et prêchée par Mgr Antoine Hérouard, délégué apostolique au Sanctuaire de Lourdes :



Vidéo de la « Sainte Messe du Jour des morts » célébrée et prêchée par Mgr Patrick Chauvet en l'église Saint-Germain l'Auxerrois à Paris :