Vierge-Marie-souriante.jpg

« Sainte Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :


Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu (année B) : « C'est par la Maternité virginale de Marie (Prière d'ouverture) que le Verbe s'est fait chair. En adorant dans l'Enfant de Bethléem le Fils de Dieu fait homme, nous reconnaissons que Marie est la Mère de Dieu (Prière sur les offrandes et Préface). Mais, si la Maternité divine de Marie s'inscrit en filigrane dans toute la Liturgie de la Nativité, les Chrétiens des diverses régions ont aimé à consacrer un Jour du Temps de Noël à honorer « la Mère de Notre Dieu et Seigneur Jésus Christ » (Prière Eucharistique I). L'Église de Rome a choisi pour cet hommage l'Octave de la Nativité, bien avant que ce Jour ne marquât en Occident le commencement de l'année. En saluant la Mère de Jésus (Antienne d'ouverture), nous n'oublions pas qu'Elle est aussi notre Mère, la Mère de tous ceux qui ne font qu'un seul corps avec le Christ, « la Mère de l'Église », ainsi que le rappelle la Prière après la Communion. L'hommage rendu à Marie ne relègue pas dans l'ombre les autres aspects de ce Jour. Le huitième Jour après la Nativité est celui de la circoncision de l'enfant et de l'imposition du Nom de Jésus (Évangile). Le 1er janvier est le jour du nouvel an : les années passent, le Christ demeure (Antienne de la Communion). C'est aussi la Journée Mondiale de la Paix (2ème Antienne d'ouverture). Mais la diversité des thèmes n'est pas dispersion : tout nous ramène au Christ et à sa Mère ».


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Première Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :

« Nous Te saluons, Mère Très Sainte ; Tu as mis au monde le Roi qui gouverne le Ciel et la terre pour les siècles sans fin »


Deuxième Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :

« Aujourd'hui, sur nous, la Lumière va resplendir car le Seigneur nous est né. On rappelle : Dieu admirable, Père du monde nouveau, Prince de la Paix. Son Règne n'aura pas de fin »


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :

« Dieu Tout-Puissant, par la Maternité virginale de la Bienheureuse Marie, Tu as offert au genre humain les Trésors du Salut éternel ; accorde-nous de sentir qu'intervient en notre faveur Celle qui nous permit d'accueillir l'Auteur de la Vie, Jésus Christ, ton Fils Notre Seigneur. Lui qui vit et règne avec Toi dans l’unité du Saint-Esprit pour les siècles des siècles » Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :




Première Lecture du Livre des Nombres (Nb 6, 22-27) de la Sainte « Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :

« Ils invoqueront mon Nom sur les fils d’Israël, et Moi, Je les bénirai »

« Le Seigneur parla à Moïse. Il dit : « Parle à Aaron et à ses fils. Tu leur diras : Voici en quels termes vous bénirez les fils d’Israël : « Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son Visage, qu’Il te prenne en Grâce ! Que le Seigneur tourne vers toi son Visage, qu’Il t’apporte la Paix ! » Ils invoqueront ainsi mon Nom sur les fils d’Israël, et Moi, Je les bénirai ».

Le sens de cette Première Lecture du Livre des Nombres (Nb 6, 22-27) Que le Seigneur te bénisse et te garde... te prenne en Grâce et t'apporte la Paix » : c'est le plus beau voeu que l'on puisse s'adresser en début d'année. C'est ainsi que les prêtres d'Israël, depuis le temps de Moïse, bénissaient le peuple au cours des cérémonies liturgiques au Temple de Jérusalem. Sachant qu'en tout temps Dieu nous « prend en Grâce », on comprend qu'il nous suffit d'accepter de nous offrir à sa Grâce.



Psaume 66 (Ps 66 (67), 2-3, 5, 6.8) de Sainte « Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :

R/ Que Dieu nous prenne en Grâce et qu’Il nous bénisse ! (cf. Ps 66, 2a)

Que Dieu nous prenne en Grâce et nous bénisse,
Que son Visage s’illumine pour nous ;
Et ton Chemin sera connu sur la terre,
Ton Salut, parmi toutes les nations.

Que les nations chantent leur joie,
Car Tu gouvernes le monde avec Justice ;
Tu gouvernes les peuples avec Droiture,
Sur la terre, Tu conduis les nations.

Que les peuples, Dieu, Te rendent grâce ;
Qu'ils Te rendent grâce tous ensemble !
Que Dieu nous bénisse,
Et que la terre tout entière L’adore !


Deuxième Lecture de la Lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates (Ga 4, 4-7) de la Sainte « Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :

« Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme »

« Frères, lorsqu’est venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse, afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi et pour que nous soyons adoptés comme fils. Et voici la preuve que vous êtes des fils : Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs, et cet Esprit crie « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils, et puisque tu es fils, tu es aussi héritier : c’est l’Œuvre de Dieu ».


Alléluia ! Alléluia !

« À bien des reprises, Dieu, dans le passé, a parlé à nos pères par les prophètes ; à la fin, en ces jours où nous sommes, Il nous a parlé par son Fils » (cf. He 1, 1-2)

Alléluia !

Jesus-Marie-Joseph-Noel.jpg

Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Luc (Lc 2, 16-21) pour la Sainte « Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :


« Ils découvrirent Marie et Joseph, avec le Nouveau-Né. Quand fut arrivé le huitième Jour, l’Enfant reçut le Nom de Jésus »

« En ce Temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le Nouveau-Né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet Enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé. Quand fut arrivé le huitième Jour, celui de la circoncision, l’Enfant reçut le Nom de Jésus, le Nom que l’ange Lui avait donné avant sa Conception ».

Presentation-Jesus-au-Temple.jpg

Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :

« Tu es l'Origine de tous les biens, Seigneur, et Tu les mènes à leur plein développement ; puisque cette Fête de Marie, Mère de Dieu, nous fait célébrer notre Salut dans son germe, donne-nous la Joie d'en recueillir tous les fruits. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur »


Préface de la Sainte « Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant. En ce Jour où nous célébrons la Maternité de la Bienheureuse Vierge Marie, nous voulons Te chanter, Te bénir et Te glorifier. Car Elle a conçu ton Fils unique lorsque le Saint-Esprit La couvrit de Son ombre, et, gardant pour toujours la Gloire de sa Virginité, Elle a donné au monde la Lumière éternelle, Jésus Christ, Notre Seigneur. Par Lui, avec les anges et tous les Saints, nous chantons l'hymne de ta Gloire et sans fin nous proclamons : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :

« Jésus Christ est le Même hier, aujourd'hui et pour les siècles »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :

« Nous avons communié à ton Sacrement, Seigneur, en ce Jour où nous saluons avec fierté dans la Bienheureuse Vierge Marie la Mère de ton Fils, et la Mère de l'Église; que cette Communion fasse grandir en nous la Vie éternelle. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ».


Bénédiction Solennelle de la Sainte « Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») :

C'est Dieu qui est la Source de toute Bénédiction : qu'Il vous entoure de sa Grâce et vous garde en Elle tout au long de cette année.
Amen.

Qu’Il nourrisse en vous la Foi implantée par le Christ, qu'Il entretienne en vous l'Espérance du Christ, qu'Il vous ouvre à la Patience et à la Charité du Christ.
Amen.

Que l'Esprit de Paix vous accompagne partout, qu'Il vous obtienne ce que vous demanderez et vous achemine vers le Bonheur sans fin.
Amen.

Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.



Vidéo de la « Sainte Messe de Marie, Mère de Dieu » du 1er janvier 2021 (année « B ») célébrée par le Cardinal Pietro Parolin en la Basilique Saint Pierre à Rome avec l'Homélie écrite par le Pape François immobilisé par une sciatique :