Jesus-Marie-Joseph-Noel.jpg

« Sainte Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :


Annonce de la Fête de Noël : De longs siècles après la création du monde lorsque Dieu, au commencement, créa le ciel et la terre, bien longtemps après le déluge, plus de deux mille ans après la naissance d'Abraham, près de quinze cents ans après Moïse et la sortie d'Égypte du peuple d'Israël, environ mille ans après le sacre du roi David, dans la soixante-quinzième année de la prophétie de Daniel, en la cent vingt-quatrième olympiade et sept cent cinquante-deuxième année de la fondation de Rome, l'an quarante-deux de l'empereur Octave-Auguste, dans le sixième âge du monde terrestre, tout l'univers étant en paix, JÉSUS-CHRIST, Dieu éternel et Fils du Père éternel, voulant sanctifier le monde par son miséricordieux Avènement, après avoir été conçu du Saint-Esprit, EST NÉ À BETHLÉEM DE JUDÉE de la Vierge Marie, DIEU FAIT HOMME. C'est la NATIVITÉ de Notre Seigneur Jésus Christ selon la chair.

Marie-Jesus-Noel.jpg

Parole de Dieu pour la Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ : Merveilleuse Lumière … « Seigneur, Tu as fait resplendir cette Nuit Très Sainte des clartés de la vraie Lumière » : la prière d'ouverture donne la clé du Mystère que nous célébrons. La Liturgie s'appuie sur ce Signe de la Lumière pour proposer deux Messes différentes, Celle de la Nuit et Celle de l'Aurore. La Célébration traditionnelle de Minuit nous invite à veiller au cœur de la Nuit, alors que rien ne présage encore la Clarté du petit matin. Plongés dans les ténèbres, nous recevons l'Annonce d'une Lumière, que ce soit par la bouche du Prophète Isaïe ou par le Ministère des anges envoyés aux bergers. Mais quelle Lumière ? Oh, il ne s'agit pas du feu aveuglant et brutal d'une myriade de spots. Il ne s'agit pas davantage des vitrines illuminées de nos rues commerçantes, qui nous pressent de consommer et dépenser. C'est une Lumière toute simple et délicate qui émane d'un Enfant, d'un Nouveau-Né. Il faut de bons yeux pour discerner la Puissance du Très-Haut dans cet Être faible et fragile ! Il faut regarder avec le cœur, comme dirait le Petit Prince. Ce qui nous est donné à contempler, c'est la Lumière de la Présence de Dieu qui se fait l'un d'entre nous, qui commence là où tous les humains commencent : dans les bras d'une maman. Dieu avec nous, Dieu comme nous. Ce qui est lumineux, c'est que Dieu nous rejoint dans notre monde tel qu'il est, dans notre vie telle qu'elle est. Il est là, présent, sans condition ni restriction. Quelle merveilleuse Lumière cet Enfant fait naître dans notre cœur ! » (Christelle Javary, Théologienne à l'Institut Catholique de Paris)


« TOUS ENSEMBLE, RÉJOUISSONS-NOUS ! », telle est l'invitation qui ouvre la Messe de la Nuit de Noël (antienne d'ouverture). Mais, par-delà l’Évènement dont l'Évangile nous fait le récit, il nous faut découvrir son contenu : dans l'Enfant qui vient de naître, nous adorons « Dieu qui s'est rendu visible à nos yeux » (première préface), le Fils de la Femme, en qui « notre nature est unie à Celle de Dieu » (prière sur les offrandes). Telle est la Lumière « qui fait resplendir cette Nuit Très Sainte » (prière d'ouverture). Noël n'est pas seulement l’évocation d'un Événement passé. Au moment de communier, nous chantons : « Le Verbe s'est fait chair, et nous avons vu sa Gloire » (antienne de la Communion). Dans l'Eucharistie, le Christ, né de la Vierge Marie, se fait le Pain de notre route, pour soutenir notre montée « jusqu'à la Communion glorieuse » avec Lui (prière après la Communion) dans « la plénitude de sa Joie » (prière d'ouverture)


Le célèbre Chant de Noël Catholique « Adeste fideles » : « Accourez fidèles » au titre français « Peuple Fidèle » :


1- Adeste, fideles, læti triumphantes.
Venite, venite in Bethlehem.
Natum videte Regem angelorum.

R- Venite, adoremus
Venite, adoremus
Venite, adoremus
Dominum.

2- En grege relicto,
humiles ad cunas,
Vocati pastores approperant,
Et nos ovanti gradu festinemus.

3- Æterni Parentis splendorem æternum,
Velatum sub carne videbimus,
Deum infantem pannis involutum.

4- Pro nobis egenum et fœno cubantem
Piis foveamus amplexibus ;
Sic nos amantem quis non redamaret ?


Introït de la Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») « Dominus dixit ad me »  :


« Dominus dixit ad me : Filius meus es tu, ego hodie genui te »
V./ « Quare fremuerunt gentes : et populi meditati sunt inania ? » (Psaume 2, 7)

« Le Seigneur m'a dit : Tu es mon Fils, moi aujourd'hui je T'ai engendré »
V./ « Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples ? » (Psaume 2, 7)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

« Tous ensemble, réjouissons-nous : dans le monde un Enfant est né, Dieu, Notre Sauveur ! Aujourd'hui, la Paix véritable vient du Ciel sur notre terre ! »


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

« Seigneur, Tu as fait resplendir cette Nuit Très Sainte des clartés de la vraie Lumière ; de Grâce, accorde-nous qu'illuminés dès ici-bas par la Révélation de ce Mystère, nous goûtions dans le Ciel la plénitude de sa Joie. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ». Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :




Première Lecture du Livre du Prophète Isaïe (Is 9, 1-6) de la Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

« Un Enfant nous est né, un Fils nous a été donné ! »

« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande Lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une Lumière a resplendi. Tu as prodigué la joie, Tu as fait grandir l’allégresse : ils se réjouissent devant Toi, comme on se réjouit de la moisson, comme on exulte au partage du butin. Car le joug qui pesait sur lui, la barre qui meurtrissait son épaule, le bâton du tyran, Tu les as brisés comme au jour de Madiane. Et les bottes qui frappaient le sol, et les manteaux couverts de sang, les voilà tous brûlés : le feu les a dévorés. Oui, un Enfant nous est né, un Fils nous a été donné ! Sur Son épaule est le signe du pouvoir ; son Nom est proclamé : « Conseiller-merveilleux, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix ». Et le Pouvoir s’étendra, et la Paix sera sans fin pour le trône de David et pour son Règne qu’Il établira, qu’Il affermira sur le Droit et la Justice dès maintenant et pour toujours. Il fera cela, l’Amour jaloux du Seigneur de l’univers ! »


Psaume 95 (95 (96), 1-2a, 2b-3, 11-12a, 12b-13a, 13bc) de Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

R/ Aujourd’hui, un Sauveur nous est né : c’est le Christ, le Seigneur (cf. Lc 2, 11)

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
Chantez au Seigneur, terre entière,
Chantez au Seigneur et bénissez son Nom !

De jour en jour, proclamez son Salut,
Racontez à tous les peuples sa Gloire,
À toutes les nations ses Merveilles !

Joie au Ciel ! Exulte la terre !
Les masses de la mer mugissent,
La campagne tout entière est en Fête.

Les arbres des forêts dansent de joie
Devant la Face du Seigneur, car Il vient,
Car Il vient pour juger la terre.

Il jugera le monde avec Justice,
Et les peuples selon sa Vérité !


Deuxième Lecture de la Lettre de Saint Paul Apôtre à Tite (Tt 2, 11-14) de la Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

« La Grâce de Dieu s’est manifestée pour tous les hommes »

« Bien-aimé, la Grâce de Dieu s’est manifestée pour le Salut de tous les hommes. Elle nous apprend à renoncer à l’impiété et aux convoitises de ce monde, et à vivre dans le temps présent de manière raisonnable, avec justice et piété, attendant que se réalise la bienheureuse Espérance : la Manifestation de la Gloire de Notre grand Dieu et Sauveur, Jésus Christ. Car Il s’est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes, et de nous purifier pour faire de nous son Peuple, un Peuple ardent à faire le Bien ».


Alléluia ! Alléluia !

« Je vous annonce une grande Joie : Aujourd’hui vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur ! » (cf. Lc 2, 10-11)

Alléluia !


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Luc (Lc 2, 1-14) pour la Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :


« Aujourd’hui vous est né un Sauveur »

« En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre – ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine. Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de David. Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en Mariage et qui était enceinte. Or, pendant qu’Ils étaient là, le Temps où Elle devait enfanter fut accompli. Et Elle mit au monde son Fils Premier-Né ; Elle L’emmaillota et Le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour Eux dans la salle commune. Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la Gloire du Seigneur les enveloppa de sa Lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte. Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une Bonne Nouvelle, qui sera une grande Joie pour tout le Peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. Et voici le Signe qui vous est donné : vous trouverez un Nouveau-Né emmailloté et couché dans une mangeoire ». Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant : « Gloire à Dieu au plus haut des Cieux, et Paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime ».


Prière Universelle de la Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

Ces intentions sont à adapter en fonction de l'actualité et de l'Assemblée qui célèbre.

R/ Ô Christ, Emmanuel, exauce-nous !

Ta Venue dans la Crèche en Te faisant petit enfant fragile, cela nous incline à être soigneux et précautionneux avec les plus faibles. Que nos regards sur la Crèche nous incitent à plus d'amour, nous T'en prions, ô Dieu d'Amour. R/

Comme les anges annonçaient ta Venue, fais de nous de joyeux missionnaires qui n'ont pas peur de dire qu'ils sont Tes disciples et que Tu viens pour nous sauver, tous et chacun. R/

Prince de la Paix venu nous visiter, nous Te demandons de visiter le cœur des hommes impliqués dans des conflits. Nous Te prions particulièrement pour la Terre Sainte, source permanente de tensions. Viens apaiser le cœur des hommes, ô Dieu de Tendresse. R/

Afin que chaque enfant conçu puisse naître, et trouver une famille qui l'aime, nous Te prions, Père très Bon. R/

Seigneur, écoute avec bonté la prière de Tes enfants, entends leurs demandes et accorde à chacun ce dont il a besoin. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

« Accepte, Seigneur, notre sacrifice en cette Nuit de Noël ; et, dans un prodigieux échange, nous deviendrons semblables à ton Fils en qui notre nature est unie à la Tienne. Lui qui règne avec Toi dans l’unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. »


Préfaces de la Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

Préface de la Nativité I : Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant. Car la Révélation de ta Gloire s'est éclairée pour nous d'une Lumière nouvelle dans le Mystère du Verbe Incarné : maintenant, nous connaissons en Lui Dieu qui s'est rendu visible à nos yeux, et nous sommes entraînés par Lui à aimer ce qui demeure invisible. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en chantant (disant) d'une seule voix : ...

Préface de la Nativité II : Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant. Dans le Mystère de la Nativité, Celui qui par nature est invisible se rend visible à nos yeux; engendré avant le temps, Il entre dans le cours du temps. Faisant renaître en Lui la création déchue, Il restaure toute chose et remet l'homme égaré sur le chemin de ton Royaume. C'est pourquoi, avec les anges qui proclamaient ta Gloire dans le Ciel, nous voulons Te bénir en (disant) chantant : ...

Préface de la Nativité III : Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père Très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant, par le Christ, Notre Seigneur. Par Lui s'accomplit en ce Jour l'échange merveilleux où nous sommes régénérés : lorsque ton Fils prend la condition de l'homme, la nature humaine en reçoit une incomparable noblesse ; Il devient tellement l'un de nous que nous devenons éternels. C'est pourquoi, avec les anges qui proclamaient ta Gloire dans les Cieux, pleins de joie, nous (disons) chantons : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

« Le Verbe s'est fait chair, et nous avons vu sa Gloire »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

« Joyeux de célébrer dans ces Mystères la Naissance de notre Rédempteur, nous Te prions, Seigneur notre Dieu : donne-nous de parvenir, après une vie toujours plus fidèle, jusqu'à la Communion glorieuse avec ton Fils bien-aimé. Lui qui vit et règne avec Toi dans l’unité du Saint-Esprit pour les siècles des siècles ».


Bénédiction Solennelle de la Sainte « Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

Dans son Amour infini, Dieu a donné son Fils au monde pour en dissiper les ténèbres ; par le Mystère de la Nativité du Christ, Il a fait resplendir cette Nuit très Sainte (ce Jour béni) : qu'Il vous sauve de l'aveuglement du péché et qu'Il ouvre vos yeux à sa Lumière.
Amen.

Il a voulu que les bergers reçoivent d'un ange l'Annonce d'une grande Joie pour tout-le peuple, qu'Il mette en vos cœurs cette même Joie et vous prenne comme messagers de sa Bonne Nouvelle : « Aujourd'hui, il vous est né un Sauveur »
Amen.

Par l'Incarnation de son Fils, Il a scellé l’Alliance du Ciel et de la terre : qu'Il vous donne sa Paix, qu'Il vous tienne en sa Bienveillance, qu'Il vous unisse dès maintenant à l'Église du Ciel.
Amen.

Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.


Le Chant de Noël « Il est né le Divin Enfant ! » dans une ancienne version de 1956 avec les Petits Chanteurs à la Croix de Bois à Belleville qui annonce au monde la Naissance de Notre Seigneur Jésus-Christ qui s’est fait attendre :


R- Il est né le Divin Enfant,
Jouez hautbois, résonnez musettes !
Il est né le Divin Enfant,
Chantons tous Son avènement !

1- Depuis plus de quatre mille ans,
Nous Le promettaient les prophètes
Depuis plus de quatre mille ans,
Nous attendions cet heureux Temps.

2- Ah qu’Il est beau, qu’Il est charmant,
Que ces Grâces sont parfaites
Ah qu’Il est beau, qu’Il est charmant
Qu’Il est doux ce Divin Enfant

3- Une étable est Son logement
Un peu de paille est Sa couchette,
Une étable est Son logement
Pour un Dieu quel abaissement !

4- Partez, grands rois de l'Orient !
Venez-vous unir à nos Fêtes
Partez, ô rois de l'Orient !
Venez adorer cet Enfant !

5-Il veut nos cœurs, Il les attend :
Il est là pour faire leur conquête
Il veut nos cœurs, Il les attend :
Donnons-les Lui donc promptement !

6- Ô Jésus ! Ô Roi tout-puissant
Tout petit Enfant que Vous êtes,
Ô Jésus ! Ô Roi tout-puissant,
Régnez sur nous entièrement !

7- De la Crèche au Crucifiement
Dieu nous livre un profond Mystère
De la Crèche au Crucifiement
Il nous aime inlassablement !

8- Le Sauveur que le monde attend
Pour tout homme est la vraie Lumière
Le Sauveur que le monde attend
Est Clarté pour tous les vivants !

9- Qu’Il revienne à la Fin des temps
Nous conduire à la Joie du Père
Qu’Il revienne à la Fin des temps
Et qu’Il règne éternellement !


Autres Chants de Noël : « Douce nuit, Sainte Nuit », « Les Anges dans nos campagnes », « Minuit, Chrétiens, c’est l’Heure solennelle », « Ô heureuse Naissance du Verbe incarné ! », « Aujourd’hui, dans notre monde, le Verbe est né », « Chantons l’heureux Avènement du Dieu qui nous donne la vie », « Tout le Ciel s'emplit d'une joie nouvelle », « Béni sois-Tu, notre Dieu nouveau-Né, gloire à Toi ! », « Quand vient la plénitude du Temps fixé par Dieu », « Cette nuit nous chante la Naissance où Dieu met au monde son Amour », « Paraissez, doux Enfant, né d'une Mère qui enfante sans alliance humaine », « Ta Naissance ineffable, ô Christ, a devancé l’origine des siècles », « C’est au cœur de l’hiver que la Joie nous est née », « A Vous notre hymne, Ô Dieu Très-Haut, Vous qui naquîtes de la Vierge », « Le Fils étant né, Bethléhem retentit de cris de jubilation », « Venez, nations, visiter avec foi le Dieu que Marie nous enfante », « Le Seigneur vint en Elle (Marie) pour se faire serviteur », « Ô merveilleuse Conception qui a produit le Christ », « Gloire à Vous, ô Seigneur, qui avez apparu aujourd’hui », « Il est né ! Il nous est donné l’Enfant du Ciel et de la terre ! », « Ô Nuit de lumière et de joie, Jésus est né ! », « Jésus, qui es né de la Vierge, que la gloire Te soit rendue », ...


Vidéo de la « Sainte Messe de la Nuit de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») présidée et prêchée en VIDEO par Notre Saint Père, le Pape François en la Basilique Saint Pierre à Rome :