Communion-des-Saints.jpg

« Sainte Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021:


La Solennité de Tous les Saints est née au VIIIème siècle en pays celtique. L'Église nous propose cette Vision de gloire, au seuil de l'hiver, pour nous inviter à vivre dans l’espérance du renouveau par-delà la mort. Elle veut aussi nous rendre conscients de notre solidarité avec tous ceux qui sont entrés dans le monde invisible. C’est dans la joie que nous fêtons les Saints (Antienne d’Ouverture), dont « nous croyons qu'ils vivent désormais près de Dieu » (Prière sur les offrandes), où « Ils intercèdent pour nous » (Prière d'Ouverture). Chaque Saint vit intensément de la Vision de Dieu et de son Amour, mais tous ensemble constituent une Cité, « la Jérusalem d'en Haut » (Préface), un Royaume ouvert à ceux qui auront vécu selon les Béatitudes (Antienne de la Sainte Communion). Ils sont l'Église du Ciel. Le bonheur de « nos frères les Saints » (Préface) procède de Dieu, dont chacun reproduit l'Image d'une manière unique. Aussi, en Les célébrant, est-ce Dieu, le seul Saint, « que nous admirons et adorons » (Prière après la Communion). Tous ont été sauvés par le Christ, tous sont nés de son Côté ouvert. C'est pourquoi le lieu par excellence de la Communion avec les Saints est l'Eucharistie. C'est là que le Seigneur Jésus Les a « sanctifiés dans la plénitude de son Amour ». C'est là que nous pouvons demander humblement à Dieu de « nous faire passer de cette Table, où Il nous a reçus en pèlerins, au banquet préparé dans sa Maison» (Prière après la Communion).


Parole de Dieu pour cette Sainte Fête de la Toussaint : Foule immense « C’est bien connu, le calendrier des postes s'y connaît en sainteté. Vous y apprendrez, par exemple, qu’on fête Saint Modeste le 24 février et Sainte Prudence, le 6 mai. Mais ne lui demandez pas combien il y a de Saints, car ce nombre dépasse largement les trois cent soixante-cinq jours de l'année. La réponse est dans l'Apocalypse : une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer (Ap 7, 9). Dans la Bible, on peut compter beaucoup de choses, sauf ce qui appartient à Dieu, ce qui est le fruit de sa Promesse. Ainsi la descendance d'Abraham est plus nombreuse que les étoiles du ciel ou le sable du désert. Nul n'a le droit de recenser le peuple d'Israël, pas même son roi (David l'apprend à ses dépens), car c'est mettre la main sur le domaine que Dieu s'est réservé. De plus, pour compter il faut savoir ce que l'on compte, donc définir une limite. Or ce n'est pas aux hommes de décider qui fait partie ou non des élus. Seul le Cœur de Dieu connaît le peuple des amis de Dieu. Réjouissons-nous de contempler en ce jour cette foule immense, car elle nourrit notre espérance d'y trouver un jour une place. Pas de numerus clausus au Royaume des Cieux ! Nous sommes tous appelés à nous tenir debout devant le trône de l'Agneau vainqueur. Nous y parviendrons en suivant sur cette terre le Chemin des Béatitudes, que le Christ trace pour nous et qu'Il a parcouru le Premier. C'est le chemin du bonheur, certes paradoxal. Comme une cordée invisible entre Ciel et terre, la foule immense des Saints, connus et inconnus, nous précède et nous encourage » (Christelle Javary)


La Méditation pour cette Messe de Tous les Saints  : Stimuler le moral des troupes ! « Y a-t-il longtemps que vous avez lu une Vie de Saint ? Si oui, laissez-vous tenter par l'aventure ! Car c'est une réelle aventure de parcourir ces livres où l'on relate l'histoire d'hommes et de femmes transformés par l'Amour de Dieu. Même si leurs itinéraires humains et spirituels sont souvent bien différents des nôtres, les Saints ont l'art de nous rejoindre dans ce qui constitue les combats fondamentaux de nos existences. Ils savent nous redonner courage en témoignant que la Miséricorde a eu le dernier mot dans leur vie. Ne nous privons donc pas d'un tel avantage ! C'est une des raisons pour lesquelles l'Église célèbre aujourd'hui la Solennité de la Toussaint, c'est-à-dire la Fête de « Tous les Saints ». Pour soutenir notre marche dans la foi, la Liturgie rappelle à notre mémoire cette multitude de pèlerins qui nous ont précédés dans la Gloire du Ciel. Ils sont en effet si nombreux qu'il devient impossible de consacrer une journée particulière à chacun d'eux. On les honore donc en une même Solennité. C'est dire que, si vous flânez à la bibliothèque dans la section sur la Sainteté, vous aurez l'embarras du choix en matière de lectures ! Encore que plusieurs Bienheureux ne figurent pas dans ces ouvrages. Ils sont les Saints du quotidien - des hommes et des femmes qui ont vécu humblement, en s'efforçant d'incarner l'Appel à aimer Dieu et le prochain de tout leur cœur. La Fête de ce Jour souligne particulièrement le souvenir de ces Saints qui n'ont ni statue ni médaille. On a parfois conservé une photo d'eux, quelque part dans des archives familiales, mais leurs histoires n'ont pas fait les manchettes des journaux. Pour autant, ils ne sont pas moins remarquables que ceux à qui l'Église décerne officiellement une auréole. Au contraire ! J'aime les comparer à ces produits de marque « sans nom » qu'on retrouve sur les tablettes de certains supermarchés québécois. Ils ont place aux côtés de grandes marques connues mondialement. Si, pour diverses raisons, on choisit l'un de ces produits plutôt que l'autre, ils ont cependant tous la faculté de donner du goût à nos projets culinaires. Il en est de même pour la variété d'amis de Dieu entrés dans la Béatitude : tous apportent de la saveur à nos vies lorsqu'on se confie à leur intercession. De quoi faire saliver nos papilles gustatives spirituelles ! En outre, les Saints « sans nom » nous rendent le précieux service d'ancrer la Sainteté dans les petites choses du quotidien. C'est là que, jour après jour, la Grâce de Dieu touche les cœurs qui s'ouvrent à son Œuvre. A l'école de ces « êtres graciés », on apprend ainsi à habiter le réel et à y lire les Merveilles que Dieu accomplit, jusqu'à devenir les chantres de sa Gloire. Rien de moins ! Certes, le défi est de taille, mais nous avons le privilège d'être accompagnés dans le domaine. Par leur présence spirituelle, ces Bienheureux contribuent à stimuler le moral des troupes. Ils nous encouragent à enraciner notre confiance dans le Christ vainqueur de la mort et à jamais vivant. En écho à l'Évangile du jour, ils nous redisent qu'être « heureux » c'est permettre à l'espérance de s'infiltrer dans nos larmes et nos combats pour la justice, la vérité et la paix. Ils savent d'expérience que, malgré les embûches, il vaut la peine de poursuivre la route vers le Royaume, puisque « l'espérance ne déçoit pas » (Rm 5, 5). Aujourd'hui, prenons le temps de nous laisser instruire par ces devanciers... car nous sommes tous appelés à la Sainteté ! » (Sœur Nathalie Roberge)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 :

« Tous ensemble, réjouissons-nous dans le Seigneur, célébrons ce Jour de Fête en l'honneur de Tous les Saints. Les anges se réjouissent avec nous de cette Fête ; ils en glorifient le Fils de Dieu »

Gloria

Ronde-des-Saints.jpg

Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 :

« Dieu Éternel et Tout-Puissant, Tu nous donnes de célébrer dans une même Fête la Sainteté de tous les Élus ; puisqu'une telle Multitude intercède pour nous, réponds à nos désirs, accorde-nous largement tes Grâces. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles ». Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 :




Première Lecture de l'Apocalypse de Saint Jean (Ap 7, 2-4.9-14) de la Sainte « Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 :

« Voici une foule immense que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues »

« Moi, Jean, j’ai vu un ange qui montait du côté où le soleil se lève, avec le Sceau qui imprime la Marque du Dieu vivant ; d’une voix forte, Il cria aux quatre anges qui avaient reçu le pouvoir de faire du mal à la terre et à la mer : « Ne faites pas de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, avant que nous ayons marqué du Sceau le front des serviteurs de notre Dieu ». Et j’entendis le nombre de ceux qui étaient marqués du Sceau : ils étaient cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d’Israël. Après cela, j’ai vu : et voici une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, avec des palmes à la main. Et ils s’écriaient d’une voix forte : « Le Salut appartient à notre Dieu qui siège sur le Trône et à l’Agneau ! » Tous les anges se tenaient debout autour du Trône, autour des Anciens et des quatre Vivants ; se jetant devant le Trône, face contre terre, ils se prosternèrent devant Dieu. Et ils disaient : « Amen ! Louange, Gloire, Sagesse et Action de Grâce, Honneur, Puissance et Force à notre Dieu, pour les siècles des siècles ! Amen ! » L’un des Anciens prit alors la parole et me dit : « Ces gens vêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d’où viennent-ils ? » Je lui répondis : « Mon seigneur, Toi, Tu le sais ». Il me dit : « Ceux-là viennent de la grande épreuve ; ils ont lavé leurs robes, ils les ont blanchies par le Sang de l’Agneau ».

Le sens de cette Première Lecture de l'Apocalypse de Saint Jean (Ap 7, 2-4.9-14) : Jean écrit aux Chrétiens d'Asie Mineure. Le Message de l'Apôtre est double : premièrement, par leur Baptême, les Chrétiens ont reçu « le Sceau qui imprime la Marque du Dieu vivant ». Ils y pulseront la Force de tenir bon dans l'épreuve de la persécution. Leur nombre de cent quarante-quatre mille symbolise la continuité du projet divin depuis l’élection d’Israël jusqu’à l'Eglise du Christ. Deuxièmement, leur témoignage portera ses fruits. Dans leur épreuve se trouve le Salut de tous les hommes : grâce à eux, la foule innombrable des nations sera touchée par le témoignage de leur foi indéfectible et sera sauvée.



Psaume 23 (Ps 23 (24), 1-2, 3-4ab, 5-6) de la Sainte « Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 :

R/ Voici le Peuple de ceux qui cherchent ta Face, Seigneur (cf. Ps 23, 6)

Au Seigneur, le monde et sa richesse,
La terre et tous ses habitants !
C’est Lui qui l’a fondée sur les mers
Et la garde inébranlable sur les flots.

Qui peut gravir la Montagne du Seigneur
Et se tenir dans le Lieu Saint ?
L’homme au cœur pur, aux mains innocentes,
Qui ne livre pas son âme aux idoles.

Il obtient, du Seigneur, la Bénédiction,
Et de Dieu son Sauveur, la Justice.
Voici le Peuple de ceux qui Le cherchent !
Voici Jacob qui recherche ta Face !


Deuxième Lecture de la Première Lettre de Saint Jean (1 Jn 3, 1-3) de la Sainte « Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 :

« Nous verrons Dieu tel qu’Il est »

« Bien-aimés, voyez quel grand Amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés Enfants de Dieu – et nous Le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas : c’est qu’il n’a pas connu Dieu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes Enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous Lui serons semblables car nous Le verrons tel qu’Il est. Et quiconque met en Lui une telle Espérance se rend Pur comme Lui-même est Pur ».

Le sens de cette Deuxième Lecture de la Première Lettre de Saint Jean (1 Jn 3, 1-3) : Le Dieu d'Amour veut rassembler autour de Lui toute la famille humaine. Saint Jean nous invite à ouvrir les yeux sur ce grand Projet qui illumine chaque instant de nos vies. « Bien-aimés, voyez quel grand Amour nous a donné le Père ! »


Alléluia ! Alléluia !

« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, dit le Seigneur, et moi, je vous procurerai le repos » (cf. Mt 11, 28)

Alléluia !


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Matthieu (Mt 5, 1-12a) pour la Sainte « Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 :


« Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre Récompense est grande dans les Cieux ! »

Evangile-de-Notre-Seigneur-Jesus-Christ.jpg

« En ce Temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et Ses disciples s’approchèrent de Lui. Alors, ouvrant la bouche, Il les enseignait. Il disait : « Heureux les pauvres de cœur, car le Royaume des Cieux est à eux. Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront Miséricorde. Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés Fils de Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés pour la Justice, car le Royaume des Cieux est à eux. Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre Récompense est grande dans les Cieux ! »


Prière Universelle de la Sainte « Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 :

R/ Les Saints et les Saintes de Dieu s'avancent vers le Roi des Cieux, par leurs hymnes de joie ils célèbrent sans fin Celui qui donne Vie !

Pour les Baptisés, afin qu'ils prennent conscience de leur vocation individuelle et collective à la Sainteté, prions le Seigneur. R/

Pour l'Église et ses Ministres, afin qu'ils prennent en modèle les Figures de Sainteté que l'Église a reconnues et qu'ils s'en servent pour conduire le Peuple que Dieu leur a confié, prions le Seigneur trois fois Saint. R/

Pour les Catholiques, persécutés, martyrisés, voire tués, qui nous offrent des modèles de courage et de sainteté, prions le Seigneur de Les accueillir et de faire briller leur sacrifice afin d'en illuminer le monde. R/

Dans le Scoutisme, chaque pointe de la croix scoute représente une Béatitude. Pour la pérennité de ce mouvement qui édifie les enfants et les jeunes en les préparant à être des personnes responsables dans la Société, prions le Seigneur. R/


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 :

« Daigne accepter, Seigneur, l'offrande que nous Te présentons en l'honneur de Tous les Saints ; nous croyons qu'Ils vivent désormais près de Toi : accorde-nous de sentir aussi qu'Ils interviennent pour notre Salut. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur. »


Préface de la Sainte « Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant. Car nous fêtons aujourd'hui la Cité du Ciel, notre Mère la Jérusalem d'en haut ; c'est là que nos frères les Saints, déjà rassemblés, chantent sans fin ta Louange. Et nous qui marchons vers Elle par le chemin de la foi, nous hâtons le pas, joyeux de savoir dans la Lumière ces Enfants de notre Église que Tu nous donnes en Exemple. C'est pourquoi, avec cette Foule immense que nul ne peut dénombrer avec tous les anges du Ciel, nous voulons Te bénir en (disant) chantant : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 :

« Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu ! Heureux les artisans de paix : ils seront appelés Fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la Justice : le Royaume des Cieux est à eux ! »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 :

« Dieu qui Seul est Saint, Toi que nous admirons et adorons en célébrant la Fête de Tous les Saints, nous implorons ta Grâce : quand Tu nous auras sanctifiés dans la plénitude de ton Amour, fais-nous passer de cette Table, où Tu nous as reçus en pèlerins, au Banquet préparé dans ta Maison Par Jésus, le Christ, notre Seigneur ».


Bénédiction Solennelle de la Sainte « Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 :

C'est Dieu Lui-même qui est la Gloire des Saints, leur gloire et leur bonheur, et c'est Lui qui vous donne part à leur Fête : qu'Il vous bénisse encore et toujours.
Amen.

Qu'Il vous bénisse en vous offrant leur aide, afin que vous puissiez vous donner davantage à Son service et à celui de vos frères.
Amen.

Toute l'Église est heureuse de savoir beaucoup de Ses enfants dans la Paix du Ciel : c'est là que Dieu vous attend.
Amen.

Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ite Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.


Vidéo de la « Sainte Messe de Tous les Saints » du 1er novembre 2021 célébrée et prêchée par Don Paul Denizot de la Communauté Saint-Martin , Recteur du Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon :