Sainte-Creche-de-Noel.jpg

« Sainte Messe de l’Aurore » du 25 décembre 2020 (année « B ») :


À l'aurore, nous célébrons la Naissance spirituelle du Christ, selon la Grâce et la Miséricorde, dans le cœur des bergers venus L'adorer et dans les âmes de tous ceux qui les imitent. « Sans doute, le Christ est déjà en nous par la Grâce sanctifiante, mais l'Eglise veut que cette Grâce se renouvelle, que nous vivions d'une nouvelle Vie, plus affranchis du péché, plus dégagés des imperfections, plus libres de toute attache à nous-mêmes et à la créature » (Bx Columba Marmion)
Cette seconde Messe fut instituée à Rome pour célébrer la Naissance au Ciel de Sainte Anastasie - brûlée vive à Sirmium durant la persécution de Dioclétien et citée au Canon de la Messe. Peu à peu, l'anniversaire de la sainte Martyre s'effaça devant le Mystère du Jour.


Introït de la Sainte « Messe de l’Aurore de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») « Dominus dixit ad me »  :

Dans cet Enfant nous reconnaissons notre Dieu : nous L'adorons et Lui offrons notre amour reconnaissant


« Lux fulgebit hodie super nos : quia natus est nobis Dominus : et vocabitur Admirabilis, Deus, princeps pacis, Pater futuri saeculi : cuius regni non erit finis »
V./ « Dominus regnavit, decorem indutus est : indutus est Dominus fortitudinem, et praecinxit se » (Psaume 92)

« La Lumière brillera aujourd'hui sur nous : car le Seigneur nous est né : et on L'appelera Admirable, Dieu, Prince de la Paix, Père du siècle à venir et son Règne n'aura pas de fin »
V./ « Le Seigneur a établi son Règne, Il s’est revêtu de Splendeur : le Seigneur s’est revêtu de Force et a bouclé son Ceinturon » (Psaume 92)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe de l’Aurore » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

Voilà tout le Mystère de l’Incarnation : Dieu veut associer Ses créatures à sa Vie propre au point de les rendre capables à leur tour de La diffuser.

Inondés par la Lumière nouvelle de Votre Verbe Incarné, nous Vous en prions, Dieu Tout Puissant : accordez-nous que resplendisse dans nos œuvres ce qui brille dans nos âmes par la foi. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.

Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe de l’Aurore de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :




Première Lecture du Livre du Prophète Isaïe (Is 62, 11-12) de la Sainte « Messe de l’Aurore de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

« Voici ton Sauveur qui vient ! »

« Voici que le Seigneur se fait entendre jusqu’aux extrémités de la terre : Dites à la fille de Sion : Voici ton Sauveur qui vient ; avec Lui, le fruit de son travail, et devant Lui, son ouvrage. Eux seront appelés « Peuple-saint », « Rachetés-par-le-Seigneur », et toi, on t’appellera « La-Désirée », « La-Ville-qui-n’est-plus-délaissée ».


Psaume 96 (96 (97), 1.6, 11-12) de Sainte « Messe de l’Aurore de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

R/ La Lumière aujourd’hui a resplendi sur nous : un Sauveur nous est né !

Le Seigneur est Roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !
Les Cieux ont proclamé sa Justice,
Et tous les peuples ont vu sa Gloire.

Une Lumière est semée pour le juste,
Et pour le cœur simple, une Joie.
Que le Seigneur soit votre Joie, hommes justes ;
Rendez grâce en rappelant son Nom très Saint.


Deuxième Lecture de la Lettre de Saint Paul Apôtre à Tite (Tt 3, 4-7) de la Sainte « Messe de l’Aurore de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

« Dieu nous a sauvés par sa Miséricorde ». Dieu s'est fait homme, dit Saint Léon, pour que l’homme soit fait Dieu » : Mystère de Grâce et de Miséricorde totalement gratuit.

« Bien-aimé, lorsque Dieu, Notre Sauveur, a manifesté sa Bonté et son Amour pour les hommes, Il nous a sauvés, non pas à cause de la justice de nos propres actes, mais par sa Miséricorde. Par le bain du Baptême, Il nous a fait renaître et nous a renouvelés dans l’Esprit Saint. Cet Esprit, Dieu L’a répandu sur nous en abondance, par Jésus Christ Notre Sauveur, afin que, rendus justes par sa Grâce, nous devenions en espérance héritiers de la Vie éternelle ».


Alléluia ! Alléluia !

« Gloire à Dieu au plus haut des Cieux, et Paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime ! » (cf. Lc 2, 14)

Alléluia !


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Luc (Lc 2, 15-20) pour la Sainte « Messe de l’Aurore de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :


« Les bergers découvrirent Marie et Joseph, avec le Nouveau-Né ». « Les bergers ont cru à la parole de l’ange. Ils ont reçu la Grâce insigne de voir le Verbe Incarné, le petit corps bien droit et les yeux encore fermés ; ils ont vu Marie, le silence de Marie, qui est le sommet de l’univers créé. Ils sont devenus des hommes de vie intérieure ; ils sont nos modèles » (Dom Gérard)

« Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le Ciel, ceux-ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’Événement que le Seigneur nous a fait connaître. » Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le Nouveau-Né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet Enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son Cœur. Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé ».


Prière d’Offertoire de la Sainte « Messe de l’Aurore de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

Dieu a affermi la terre, elle ne sera point ébranlée. Votre Trône, ô Dieu, est établi dès l’éternité : dès l’éternité Vous êtes.


Prière Secrète de la Sainte « Messe de l’Aurore de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

Par des Signes visibles, Dieu nous communique sa Grâce ; les Sacrements prolongent en nous son Incarnation et nous divinisent.

« Seigneur, nous Vous en prions, faites que nos offrandes s’accordent aux Mystères de la Nativité qui se célèbre aujourd’hui, et nous obtiennent toujours la Paix ; et de même que Celui qui est Né homme a brillé aussi comme Dieu, qu’ainsi cette substance terrestre nous confère ce qui est Divin. Par Jésus le Christ Notre Seigneur »


Préfaces de la Sainte « Messe de l’Aurore de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

Préface de la Nativité I : Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant. Car la Révélation de ta Gloire s'est éclairée pour nous d'une Lumière nouvelle dans le Mystère du Verbe Incarné : maintenant, nous connaissons en Lui Dieu qui s'est rendu visible à nos yeux, et nous sommes entraînés par Lui à aimer ce qui demeure invisible. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en chantant (disant) d'une seule voix : ...

Préface de la Nativité II : Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant. Dans le Mystère de la Nativité, Celui qui par nature est invisible se rend visible à nos yeux; engendré avant le temps, Il entre dans le cours du temps. Faisant renaître en Lui la création déchue, Il restaure toute chose et remet l'homme égaré sur le chemin de ton Royaume. C'est pourquoi, avec les anges qui proclamaient ta Gloire dans le Ciel, nous voulons Te bénir en (disant) chantant : ...

Préface de la Nativité III : Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père Très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant, par le Christ, Notre Seigneur. Par Lui s'accomplit en ce Jour l'échange merveilleux où nous sommes régénérés : lorsque ton Fils prend la condition de l'homme, la nature humaine en reçoit une incomparable noblesse ; Il devient tellement l'un de nous que nous devenons éternels. C'est pourquoi, avec les anges qui proclamaient ta Gloire dans les Cieux, pleins de joie, nous (disons) chantons : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe de l’Aurore de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

« Exulte, fille de Sion ; entonne un chant de louange, ô fille de Jérusalem ; voici ton Roi qui vient à toi, le Saint et le Sauveur du monde »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe de l’Aurore de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») :

Demandons au Seigneur que l’Eucharistie nous garde une âme toujours neuve

« Que le Sacrement de Celui dont la singulière Nativité a banni notre ancienne déchéance, Seigneur, nous rajeunisse toujours par Sa nouveauté d’existence. Lui qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit pour les siècles des siècles ».


Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.




Vidéo de la « Sainte Messe de l’Aurore de Noël » du 25 décembre 2020 (année « B ») présidée et prêchée en VIDEO par Don Paul Préaux, Modérateur Général de la Communauté Saint-Martin, en l’Abbaye d’Evron :