« Sainte Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 10 octobre 2021 (année « B ») :


Parole de Dieu pour ce 28ème Dimanche du Temps Ordinaire : Est-Elle vivante ? « La Lettre aux Hébreux fait l'éloge de la Parole de Dieu : Elle est vivante, la Parole de Dieu... Est-Elle dans notre vie ? La Parole de Dieu n'est pas un code de morale, mais un livre de questions qui attend des réponses de vie ! La Parole de Dieu pourrait rester un texte d'études, un texte de préceptes à distance, pire, une lettre morte ! Mais Elle peut aussi devenir une force qui pénètre et bouleverse le cœur de l'homme. Tout croyant est un auditeur. Comme en témoigne si souvent la Bible, la foi naît de l'écoute. « Écoute Israël » ou encore « Écoutez-Le, Il est mon Fils bien-aimé ». Pour Dieu : Au Commencement était le Verbe (Jn 1, 1) ; pour Ses enfants : au Commencement est l'écoute ... Une écoute qui invite à agir et à s'engager. L’écoute de la Parole est chemin de la connaissance de Dieu. Il s'agit bien d'écouter Dieu pour mieux Le connaître, mieux Le connaître pour mieux L'aimer, et L'aimer mieux pour rejoindre et servir les autres. Dans la Bible, l'écoute est suivie d'un engagement. Tout croyant est un acteur. L’écoute de la Parole de Dieu est l'invitation personnelle à se mettre en route. Rester statique, ne serait-ce pas profaner la Parole de Dieu ? Que serait l'annonce de sa Parole si nous ne nous laissions pas toucher par Elle ? Elle pourrait être instrumentalisée et deviendrait ainsi un outil de prosélytisme. On peut dire que la Parole de Dieu n'est écoutée que si Elle est mise en œuvre. Sans mise en œuvre y a-t-il véritable écoute ? Comme le dit le Père Vanhoye : « Gardons-nous de la moindre négligence dans l'accueil de la Parole de Dieu » (Père Didier Noblot)


L’esprit de ce 28ème Dimanche du Temps Ordinaire (année B) : Qui suis-je ? « Je sais d'où je viens, et je me le rappelle souvent », me confie cette jeune stagiaire à qui je demandais de me dire son secret quant à sa délicate serviabilité pour chaque tâche demandée dans la rédaction du journal. Savoir et reconnaître le lieu de son origine, tant au niveau familial, professionnel, culturel, mais surtout au niveau existentiel et spirituel, est signe de grande humilité et de maturité humaine. Revenir souvent et se souvenir du lieu de son origine, c'est retourner dans cette mémoire vive pour y reconnaître que nous sommes précédés et que nous ne tirons pas de nous-mêmes l'existence. Cultiver et travailler la mémoire permet d'accueillir et de confronter son quotidien pour y découvrir la profondeur insoupçonnée du mystère de son existence. « Qui suis-je ? » interroge aussi cette jeune adolescente italienne, qui se pose à sa manière la question de son origine. Elle ne s'interroge pas devant des offres de développement personnel, elle se questionne devant son Créateur. Son questionnement n'est donc ni une introspection ni une recherche d'elle-même ; sa demande n'est pas conditionnée par sa curiosité : elle naît d'un dialogue et d'une contemplation. Elle veut connaître le lieu de son commencement, et elle entend cette réponse :« Je suis celui qui suis et tu es celle qui n'est pas ». Pour beaucoup de personnes, entendre que l'on n'est pas signifierait "que l'on n'est rien et soulignerait" un manque de considération. Mais cette jeune fille appelée Catherine Benincasa, ou bien Catherine de Sienne, sait à qui elle pose cette question fondamentale. Elle sait que dans cette réponse lui est révélée sa source, son être et son existence. Ce dialogue rapporté par Raymond de Capoue, confesseur de Catherine de Sienne, est source d'éblouissement. Celui qui est, se donne. Dans sa parole, nous sommes. Par son Verbe, nous existons. S'interroger sur son origine, comme cette jeune stagiaire ou comme Sainte Catherine de Sienne, permet de se déployer et de s'ouvrir à toutes ses potentialités cachées et sacrées. C'est à chaque fois un acte de création et de recréation. Cet agir dynamique s'opère dans l'engagement et dans la traversée de multiples ruptures, échecs et séparations. Car vivre en conformité à son appel est un acte de séparation. Cela se retrouve dans le geste créateur de Dieu au livre de la Genèse (Gn 1) lorsqu'Il sépare les éléments et les astres, les vivants selon leur ordre - végétal, animal et humain. Le Dieu Créateur sépare pour faire advenir la vie. Cette séparation est de l'ordre d'une mise en ordre, d'un tri et d'un choix pour une harmonie lumineuse qui engendre la croissance et la fécondité. Pour advenir à ce que nous sommes, il est vital de sortir de la confusion intérieure, du chaos des pensées ou du désordre des sollicitations. Le travail du potier en est l'image concrète : de même que l'artisan ôte, enlève et modèle l'argile de sa poterie pour en faire un objet unique, de même, nous aussi, nous sommes pour ainsi dire travaillés, façonnés et recréés par les événements, les rencontres et les épreuves. Or, souvent, c'est au milieu de nos complexités et de nos résistances que le moment favorable advient pour enfin saisir cette Parole créatrice : « Que la lumière soit ! » Cette lumière, source de la mission unique dont nous sommes dépositaires, permet à chacun d'affirmer avec assurance : « Je suis exactement là où Dieu veut que je sois, à accomplir ce que Lui veut avec ce que je suis dans mes ombres et mes lumières, pour mon bien, celui des autres et le Sien » (Sœur Catherine Aubin)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » 10 octobre 2021 (année « B ») :

« Si Tu retiens les fautes, Seigneur, qui donc subsistera ? Mais près de Toi se trouve le Pardon, Dieu fidèle»


Prière d'ouverture de la Sainte « Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » 10 octobre 2021 (année « B ») :

« Nous T'en prions, Seigneur, que ta Grâce nous devance et qu'Elle nous accompagne toujours, pour nous rendre attentifs à faire le bien sans relâche. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles »


Lectures de la Sainte « Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » 10 octobre 2021 (année « B ») :


Première Lecture du Livre de la Sagesse (Sg 7, 7-11) de la Sainte « Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » 10 octobre 2021 (année « B ») :

« À côté de la sagesse, j’ai tenu pour rien la richesse »

« J’ai prié, et le discernement m’a été donné. J’ai supplié, et l’esprit de la Sagesse est venu en moi. Je l’ai préférée aux trônes et aux sceptres ; à côté d’elle, j’ai tenu pour rien la richesse ; je ne l’ai pas comparée à la pierre la plus précieuse ; tout l’or du monde auprès d’elle n’est qu’un peu de sable, et, en face d’elle, l’argent sera regardé comme de la boue. Plus que la santé et la beauté, je l’ai aimée ; je l’ai choisie de préférence à la lumière, parce que sa clarté ne s’éteint pas. Tous les biens me sont venus avec elle et, par ses mains, une richesse incalculable »

Le sens de cette Première Lecture du Livre de la Sagesse (Sg 7, 7-11) : On croirait entendre le roi Salomon. Le Livre de la Sagesse a été rédigé neuf siècles après sa mort, mais il tire les leçons de son expérience. Car, selon les diverses périodes de sa vie, ce roi fut le modèle du meilleur et du pire, selon qu'il s'est laissé guider par Dieu ou non. Conclusion : ayons assez d'humilité pour implorer Dieu de nous donner sa Sagesse, Il ne nous La refusera pas.


Psaume 89 (Ps 89 (90), 12-13, 14-15, 16-17) de la Sainte « Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » 10 octobre 2021 (année « B ») :

R/ Rassasie-nous de ton Amour, Seigneur : nous serons dans la joie (cf. Ps 89, 14)

Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :
Que nos cœurs pénètrent la sagesse.
Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ?
Ravise-Toi par égard pour Tes serviteurs.

Rassasie-nous de ton Amour au matin,
Que nous passions nos jours dans la joie et les chants.
Rends-nous en joies Tes jours de châtiment
Et les années où nous connaissions le malheur.

Fais connaître ton Œuvre à Tes serviteurs
Et ta Splendeur à leurs fils.
Que vienne sur nous la Douceur du Seigneur notre Dieu !
Consolide pour nous l’ouvrage de nos mains ;
Oui, consolide l’ouvrage de nos mains.


Deuxième Lecture de la Lettre aux Hébreux (He 4, 12-13) de la Sainte « Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » 10 octobre 2021 (année « B ») :

« La Parole de Dieu juge des intentions et des pensées du cœur »

« Frères, Elle est vivante, la Parole de Dieu, énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ; Elle va jusqu’au point de partage de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles ; Elle juge des intentions et des pensées du cœur. Pas une créature n’échappe à Ses yeux, tout est nu devant Elle, soumis à Son regard ; nous aurons à Lui rendre des comptes ».

Le sens de cette Deuxième Lecture de la Lettre aux Hébreux (He 4, 12-13) : C'est par sa Parole que Dieu a créé l'univers et l'humanité ; c'est aussi par sa Parole qu'Il fait grandir peu à peu cette humanité en marche vers sa plénitude : c'est encore par sa Parole qu'Il l'appelle sans cesse vers plus de liberté, plus de responsabilité. Mais parce qu'Elle nous invite à nous convertir, la Parole de Dieu nous paraît parfois dérangeante : Elle ressemble alors au bistouri du chirurgien qui extrait la tumeur mortelle.


Alléluia ! Alléluia !

« Heureux les pauvres de cœur, car le Royaume des Cieux est à eux ! » (cf. Mt 5, 3)

Alléluia !


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Marc (Mc 10, 17-30) de la Sainte « Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » 10 octobre 2021 (année « B ») :


« Vends ce que tu as et suis-moi »

« En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, Lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la Vie éternelle en héritage ? » Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis Bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les Commandements : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. » L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. » Jésus posa son Regard sur lui, et Il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au Ciel. Puis viens, suis-moi. » Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. Alors Jésus regarda autour de Lui et dit à Ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le Royaume de Dieu ! » Les disciples étaient stupéfaits de ces Paroles. Jésus reprenant la Parole leur dit : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le Royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu. » De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarde et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. » Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour Te suivre. » Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la Vie éternelle ».


Credo


Prière Universelle de la Sainte « Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » 10 octobre 2021 (année « B ») :

R/ Dieu de Tendresse, souviens-Toi de nous.

Afin que les chefs d'État et ceux qui les entourent et conseillent fassent preuve de détermination et de discernement dans des décisions respectueuses de la Création et de la vie humaine, prions le Père Créateur de toutes choses. R/

Afin que les fidèles baptisés se nourrissent sans cesse de la Parole Vivante, énergique et tranchante, et qu'ils cherchent à se L'approprier en vue de L'annoncer et de faire davantage connaître l'Amour de Dieu, prions le Seigneur. R/

Chacun ne peut pas forcément donner tous ses biens pour suivre le Christ, mais chacun peut donner 10 % de ce qu'il reçoit ou donner de son temps, de son énergie et de l'Amour de Dieu qu'il a en lui. Afin que les cœurs s'ouvrent à toujours plus de générosité, prions le Seigneur. R/

Pour que les croyants prennent conscience de la puissance de la prière du Rosaire, prions le Seigneur. R/


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » 10 octobre 2021 (année « B ») :

« Avec ces offrandes, Seigneur, reçois les prières de Tes fidèles ; que cette Liturgie célébrée avec amour nous fasse passer à la Gloire du Ciel. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur »


Préface de la Sainte « Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » 10 octobre 2021 (année « B ») :
Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant par le Christ, notre Seigneur. Dans sa Pitié pour notre misère, Il voulut naître d'une femme, la Vierge Marie. Par sa Passion et sa Croix, Il nous a délivrés de la mort éternelle ; par sa Résurrection d'entre les morts, Il nous a donné la Vie qui n'aura pas de fin. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en chantant (disant) d'une seule voix : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » 10 octobre 2021 (année « B ») :

« Le riche est dépourvu, affamé, mais, à la table du Seigneur, celui qui cherche Dieu ne manque de rien »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce Temps de dictature vaccinale « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » 10 octobre 2021 (année « B ») :

« Dieu Souverain, nous Te le demandons humblement : rends-nous participants de la Nature divine, puisque Tu nous as fait communier au Corps et au Sang du Christ. Lui qui règne avec Toi pour les siècles des siècles »



Et que Dieu Tout-Puissant, vous bénisse...
Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons grâce à Dieu.



Vidéo de la Sainte « Messe du 28ème Dimanche du Temps Ordinaire » 10 octobre 2021 (année « B ») célébrée et prêchée par Mgr Michel Aupetit en l'église Saint-Germain l'Auxerrois à Paris :