Evangile-de-Notre-Seigneur-Jesus-Christ.jpg

« Sainte Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») :


L’esprit du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire (année B) : Vive le Temps Ordinaire ! « Depuis Dimanche dernier, on est revenu au Temps Ordinaire. J'aime ce Temps Liturgique dit « Ordinaire », parce que c'est le Temps de la Sainteté Ordinaire. La majeure partie de la Vie de Jésus ne s'est passée ni à Bethléem, ni au Golgotha, ni à prêcher dans les villages de Judée et de Galilée. On ne sait rien de 90 % de sa Vie, si ce n'est qu'Il était connu comme « le fils du charpentier », ce qui n'a rien d'extraordinaire. Et pourtant, aucun doute, pendant toute cette Vie banale que rien ne pouvait distinguer de celle de « tout le monde » : Jésus a vécu saintement, parce qu'Il est la Définition de la Sainteté. On a souvent l'impression que la Sainteté est une chose du passé ou en tout cas réservée à une sorte d'élite de l'Église. Des gens qui, pour on ne sait quelle obscure raison, décident de s'enfermer entre quatre murs pour prier (sans doute à la suite d'un chagrin d'amour, bien sûr !), ou qui décident de consacrer leur vie à Dieu (parce qu'ils ne savent rien faire d'autre, évidemment !). Bref, la Sainteté, c'est la chasse gardée des moines et des moniales, des curés et des bonnes sœurs. Le bon peuple, lui, ne peut pas y prétendre, parce que ça serait bien orgueilleux de vouloir être Saint. Et puis tout le monde a des trucs à faire, on ne peut pas passer ses journées à quatre pattes dans une église pour prier. Cette vision, caricaturale mais fermement ancrée dans l'imaginaire collectif, ne tient aucun compte de la Vie cachée de Jésus. S'il est fait mention de Sa longue retraite au désert avant de commencer sa Vie publique, c'est parce qu'elle marque une rupture avec sa Vie d'avant, ce qui montre bien qu'Il ne faisait pas ce genre de chose avant de commencer à prêcher, même si c'était un juif pieux. Bon mais, du coup, Il faisait quoi pour être Saint, s'Il ne passait vraisemblablement pas Ses journées à prier dans les synagogues ? Eh bien, ni plus ni moins que ce qu'Il enseignera plus tard à Ses disciples : Il aimait Dieu, mais aussi les gens qui L'entouraient et pour lesquels Il travaillait. Dieu est Amour. Jésus est le Fils de Dieu. Il est cet Amour infini et éternel qu'on appelle Dieu. Et Il n'a pas aimé seulement sur la Croix. Il y a d'autres façons d'aimer que de mourir pour ses amis : ce cas de figure est le paroxysme de l'amour, il n'en est pas le tout. Quand on traite, dans son travail, son voisinage ou sa famille, les gens comme on se traiterait soi-même, avec le même amour, la même patience, la même bienveillance voire la même condescendance, alors on agit saintement. Quand on agit gratuitement, sans en attendre un intérêt personnel, juste parce que ça rend service, on agit Saintement. Quand on est généreux, qu'on pardonne, qu'on donne ou qu'on s'intéresse aux besoins des autres, on agit Saintement. Quand on ne s'intéresse pas juste à son nombril, mais qu'on a le souci des autres, quand on sait se réjouir de leurs réussites et les soutenir dans leurs échecs, on agit Saintement. Quand on prie, qu'on rend grâce à Dieu, qu'on discute avec Lui ou qu'on lit sa Parole en s'efforçant de La mettre en pratique, on agit Saintement. Quand on s'efforce de vivre selon les Enseignements du Christ et que, si on n'y arrive pas bien, on demande pardon à Dieu et on essaye à nouveau, on agit Saintement. La Sainteté n'est pas réservée à des professionnels de la religion. Elle n'est pas l'apanage d'une élite. Elle est à notre portée, dans notre vie ordinaire, tant qu'on accepte d'aimer Dieu et les autres autant que l'on s'aime soi-même ». (Père Fabrice Chatelain)

Samuel-me-voici-Seigneur.jpg

Parole de Dieu pour ce 2ème Dimanche du Temps Ordinaire : Me voici … « avec le récit de la vocation de Samuel, résonne le fameux « Me voici » présent dans les Sacrements de la Confirmation et de l'Ordination. Ce qui est demandé à Samuel, c'est une réponse d'amour. Dans son « Me voici », il y a, à la fois, l'obéissance, l'affection et la disponibilité. Ce sont des attitudes spirituelles inspirantes. Le Seigneur peut appeler qui Il veut, quand Il veut. Cependant, il y a des circonstances favorables. Samuel entend l'Appel de Dieu alors qu'il est dans une atmosphère de prière. Il est ouvert à l'écoute de la Parole de Dieu. Quant aux Apôtres de l'Évangile, compagnons de Jean le Baptiste, ils sont en recherche. Au départ, Samuel ne comprend pas que Dieu l'appelle. Sa réponse demande du temps. C'est celui de la maturation et du discernement. Faut-il craindre de demeurer parfois dans les questions ? C'est quelquefois difficile d'interpréter l'Appel de Dieu : trois fois, Samuel a cru que c’était Éli qui l'appelait. Le prêtre finit par comprendre et indique à l'enfant l'attitude à adopter pour être en mesure de répondre à Dieu. Les intermédiaires sont essentiels pour discerner. Ils ne disent pas forcément ce qu'il faut faire : Jean Baptiste se contente de désigner l'Agneau de Dieu, et les deux disciples le quittent pour se mettre à la suite de Jésus. Éli est plus précis : « Retourne te coucher, et si l'on t'appelle, tu diras : « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute ». Ils sont au service de la relation avec Dieu. Ils savent être présents mais aussi s'effacer. Ils ne choisissent pas à la place des appelés. C'est à eux de dire : « Me voici » (Père Didier Noblot)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») :

« Que toute la terre se prosterne devant toi, Seigneur, qu'elle chante pour toi, qu'elle chante à la gloire de ton nom, Dieu très-haut »


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») :

« Dieu éternel et tout-puissant, qui régis l'univers du ciel et de la terre : exauce, en ta bonté, les prières de ton peuple et fais à notre temps la grâce de la paix. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ». Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») :




Première Lecture du Premier Livre de Samuel (1 S 3, 3b-10.19) de la Sainte « Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») :

« Parle, Seigneur, ton serviteur écoute »

« En ces jours-là, le jeune Samuel était couché dans le Temple du Seigneur à Silo, où se trouvait l’Arche de Dieu. Le Seigneur appela Samuel, qui répondit : « Me voici ! » Il courut vers le prêtre Éli, et il dit : « Tu m’as appelé, me voici. » Éli répondit : « Je n’ai pas appelé. Retourne te coucher. » L’enfant alla se coucher. De nouveau, le Seigneur appela Samuel. Et Samuel se leva. Il alla auprès d’Éli, et il dit : « Tu m’as appelé, me voici. » Éli répondit : « Je n’ai pas appelé, mon fils. Retourne te coucher. » Samuel ne connaissait pas encore le Seigneur, et la Parole du Seigneur ne lui avait pas encore été révélée. De nouveau, le Seigneur appela Samuel. Celui-ci se leva. Il alla auprès d’Éli, et il dit : « Tu m’as appelé, me voici. » Alors Éli comprit que c’était le Seigneur qui appelait l’enfant, et il lui dit : « Va te recoucher, et s’Il t’appelle, tu diras : « Parle, Seigneur, Ton serviteur écoute ». Samuel alla se recoucher à sa place habituelle. Le Seigneur vint, Il se tenait là et Il appela comme les autres fois : « Samuel ! Samuel ! » Et Samuel répondit : « Parle, Ton serviteur écoute. » Samuel grandit. Le Seigneur était avec lui, et Il ne laissa aucune de ses Paroles sans effet ».

Le sens de cette Première Lecture du Premier Livre de Samuel (1 S 3, 3b-10.19) L'histoire du petit Samuel est un éloge de la disponibilité. Il a suffi que l'enfant se mette humblement à la disposition du Seigneur (« Parle, Seigneur, Ton serviteur écoute ») pour que Dieu puisse avec lui faire de grandes choses. Samuel devint un très grand prophète en Israël au début de la monarchie. Au long des siècles, le Projet de Dieu s'accomplit grâce à tous ceux, grands ou petits, qui disent simplement « Me voici ».



Psaume 39 (Ps 39 (40), 2abc.4ab, 7-8a, 8b-9, 10cd.11cd) de Sainte « Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») :

R/ Me voici, Seigneur, je viens faire Ta Volonté (cf. Ps 39, 8a.9a)

D’un grand espoir, j’espérais le Seigneur :
Il s’est penché vers moi.
En ma bouche Il a mis un chant nouveau,
Une louange à notre Dieu.

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
Tu as ouvert mes oreilles ;
Tu ne demandais ni holocauste ni victime,
Alors j’ai dit : « Voici, je viens.

« Dans le Livre, est écrit pour moi
Ce que Tu veux que je fasse.
Mon Dieu, voilà ce que j’aime :
Ta Loi me tient aux entrailles. »

Vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, Tu le sais.
J’ai dit ton Amour et ta Vérité
A la grande Assemblée.


Deuxième Lecture de la Première Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens (1 Co 6, 13c-15a. 17-20) de la Sainte « Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») :

« Vos corps sont les Membres du Christ »

« Frères, le corps n’est pas pour la débauche, il est pour le Seigneur, et le Seigneur est pour le corps ; et Dieu, par sa Puissance, a ressuscité le Seigneur et nous ressuscitera nous aussi. Ne le savez-vous pas ? Vos corps sont les Membres du Christ. Celui qui s’unit au Seigneur ne fait avec Lui qu’un seul Esprit. Fuyez la débauche. Tous les péchés que l’homme peut commettre sont extérieurs à son corps ; mais l’homme qui se livre à la débauche commet un péché contre son propre corps. Ne le savez-vous pas ? Votre corps est un Sanctuaire de l’Esprit Saint, Lui qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu ; vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes, car vous avez été achetés à grand prix. Rendez donc Gloire à Dieu dans votre corps ».


Alléluia ! Alléluia !

« En Jésus Christ, nous avons reconnu le Messie : par Lui sont venues la Grâce et la Vérité » (cf. Jn 1, 41.17)

Alléluia !


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Jean (Jn 1, 35-42) pour la Sainte « Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») :


« Ils virent où Il demeurait, et ils restèrent auprès de Lui »

« En ce Temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. » Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils Le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils Lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-Tu ? » Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où Il demeurait, et ils restèrent auprès de Lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi). André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus. Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ. André amena son frère à Jésus. Jésus posa son Regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre ».


Prière Universelle de la Sainte « Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») :

Ces intentions sont à adapter en fonction de l'actualité et de l'Assemblée qui célèbre.

R/ Entends nos appels et sauve-nous

Demain, nous entrerons dans la Semaine de prière pour l'Unité des Chrétiens. Permets, Seigneur, que nous reprenions conscience de l'importance de la prière pour notre relation avec Toi ainsi que pour une meilleure entente avec nos frères et sœurs. Entends nos prières, Dieu très Bon. R/

L'Unité des Chrétiens Te tient à cœur, Seigneur. Que chacun en prenne conscience et s'investisse cette semaine et les semaines suivantes dans la participation à cette Entreprise. Entends nos prières, Dieu très Bon. R/

Nous avons besoin de Vocations et Tu appelles sans cesse. Ouvre les oreilles et les cœurs de ceux que Tu appelles. Que leur « Oui » soit réfléchi, ferme et généreux. Entends nos prières, Dieu très Bon. R/

Nous Te prions, Seigneur, pour les Chrétiens martyrisés et persécutés en tout lieu du monde. Que notre prière et notre générosité dans le soutien des organismes qui les prennent en charge soient sans faille. Garde dans la confiance Tes brebis éprouvées, soutiens-les et réconforte-les. Entends nos prières, Dieu très Bon. R/

À ceux qui se confient en Toi, Seigneur, Tu as promis ton Salut. Exauce maintenant nos humbles prières. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») :

« Seigneur, accorde-nous la Grâce de vraiment participer à cette Eucharistie ; car chaque fois qu'est célébré ce Sacrifice en mémorial, c'est l'œuvre de notre Rédemption qui s'accomplit. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur »


Préface de la Sainte « Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant, par le Christ, notre Seigneur. Dans le Mystère de sa Pâque, Il a fait une Œuvre merveilleuse, car nous étions esclaves de la mort et du péché, et nous sommes appelés à partager sa Gloire ; nous portons désormais ces noms glorieux : Nation Sainte, Peuple racheté, Race choisie, Sacerdoce Royal ; nous pouvons annoncer au monde les merveilles que Tu as accomplies, Toi qui nous fais passer des ténèbres à Ton admirable Lumière. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en chantant (disant) d'une seule voix : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») :

« Pour moi, Seigneur, Tu as dressé la table, et ma coupe me remplit de joie »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») :

« Pénètre-nous, Seigneur, de ton Esprit de Charité, afin que soient unis par ton Amour ceux que Tu as nourris d'un même Pain. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ».


Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.



Vidéo de la « Sainte Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») célébrée et prêchée à 10h00 au Sanctuaire de Lourdes par Monsieur le Chapelain Don Jean-Xavier Salefran (CSM) :




Vidéo de la « Sainte Messe du 2ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 17 janvier 2021 (année « B ») célébrée et prêchée à 18h30 par Mgr Benoist de Sinety, vicaire général du diocèse de Paris en l'église Saint-Germain l'Auxerrois :