« Sainte Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 24 octobre 2021 (année « B ») :


Parole de Dieu pour ce 30ème Dimanche du Temps Ordinaire : Au bord du chemin « une expression attire mon attention : un aveugle que rencontre Jésus est au bord du chemin. Dans nos sociétés où la vie s'accélère, les distances se sont réduites, les appareils ménagers et la domotique effectuent, à notre place, bien des tâches. Et pourtant, qui n'a pas dit un jour : « Je n'ai pas le temps » ? Dans cette ambiance, pas facile de voir celui qui est au bord du chemin ! Il faut qu'il crie au risque de n'être jamais repéré ! Jésus déploie une qualité de présence qui peut devenir nôtre : n'être jamais insensible à celles et ceux qui se trouvent au bord du chemin. Jésus se laisse toucher et émouvoir. La pédagogie du Christ nous demande d'ouvrir les yeux sur celui qui ne voit plus et qui n'est plus regardé. Aujourd'hui, pas besoin de nombreuses informations internationales pour savoir que nombreux sont ceux qui ne comptent pas. L'attitude de Jésus est stimulante pour se rendre attentif à l'autre. L'Evangile nous pose la question. Qui sommes-nous dans les pages d'Évangile ? Ceux qui rabrouent, qui ferment les portes, qui se calfeutrent, ou ceux qui font entendre la voix de Dieu : « Confiance, lève-toi ! »? Les Chrétiens sont appelés à être des porte-voix du Christ. Leur comportement, leur accueil, leur témoignage de foi constituent une première annonce de Jésus Christ vivant. Comme témoins, ils ne font ni la leçon, ni du prosélytisme mais mettent ce monde en lien avec Dieu. Que l'engagement soit social ou spirituel, il s'agit de travailler à ce que personne ne reste au bord du chemin » (Père Didier Noblot)


L’esprit de ce 30ème Dimanche du Temps Ordinaire (année B) : Mieux que le génie de la lampe d'Aladdin ! « L'Évangile de ce dimanche pourrait fournir la trame narrative d'un excellent film ! En quelques lignes, il met en scène une rencontre bouleversante : celle de Jésus de Nazareth avec l'aveugle Bartimée. Alors qu'il est assis sur le bord du chemin, cet homme non voyant apprend que Jésus passe dans les environs. Il décide donc de crier de toutes ses forces - forces qui lui viennent précisément de sa foi : « Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! » Étonnamment, Jésus entend le cri de Bartimée malgré la foule nombreuse qui l'entoure. Il s'arrête et lui demande : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » C'est là qu'un dialogue fécond s'engage ... Vous aurez peut-être remarqué à quel point la question que Jésus adresse à Bartimée ressemble à celle du génie de la lampe d'Aladdin : « Lesquels de tes vœux désires-tu que j'exauce ? » On imagine sans peine le baume qu'apporte le simple fait d'entendre ces mots. Ils permettent d'espérer un mieux-être. Dans le contexte du récit évangélique toutefois, ils peuvent paraître inappropriés. Il est évident qu'un aveugle souhaite retrouver la vue. Pourquoi l'interroger à ce sujet ? La demande de Jésus n'est pourtant pas insignifiante. Elle se révèle même, somme toute, plus géniale que celle du génie. En interrogeant ainsi Bartimée, Jésus l'amène à mettre des mots sur son désir profond. Il le pousse à confesser son besoin de salut. N'est-ce pas là, humainement parlant, la première étape pour permettre la guérison ? L'épreuve de la cécité aidant Bartimée a déjà creusé sa soif intérieure. Il s'est ancré dans la vérité de son être. Au moment où Jésus s'approche et le questionne, la réponse peut donc jaillir, limpide et sans hésitation : « Que je retrouve la vue ». Voilà, tout est dit ! Mais ne passons pas trop vite sur la réponse de Bartimée. Avons-nous bien entendu ce qui se cache derrière ? Sa requête signifie, bien sûr : que je voie de mes yeux de chair les couleurs et la beauté de la création ; que je découvre les traits de ces visages qui m'entourent ; que je m'émerveille des gestes d'attention qui se posent chaque jour. Quelle grâce - que les bien-portants ne goûtent parfois plus ! Ce n’est cependant qu'un côté de la médaille. Le souhait de recouvrer la vue implique aussi pour Bartimée l’espérance de voir Jésus, c'est-à-dire de faire l’expérience intime qu'Il est la « vraie lumière » qui éclaire tout d'un éclat nouveau (Jn 1, 9). Bartimée sera exaucé, au point de reconnaître en Jésus son Sauveur et son Dieu, et de prendre la route avec lui. Aujourd’hui, si Jésus nous posait la même question qu'à Bartimée - « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » -, quelle serait notre réponse ? Sans doute faudra-t-il opérer un tri parmi tous les désirs qui effleurent notre esprit quotidiennement. Ils sont si nombreux ... Peut-être sera-t-il difficile d'en isoler un seul ? C'est possible... Mais l'exercice aura sûrement l'effet bénéfique de purifier notre regard et de le recentrer sur ce qui constitue l'essentiel de nos vies. Laissons notre prière être habitée par ces « fondamentaux », et puis, n'oublions pas que, contrairement au génie de la lampe d'Aladdin, Jésus nous donne plus que trois chances. Comme le rappellent à maintes reprises les Écritures, ses bontés pour nous se renouvellent chaque jour. Heureux ceux et celles dont les yeux apprennent à les voir ! » (Sœur Nathalie Roberge)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » 24 octobre 2021 (année « B ») :

« Soyez dans la joie, vous qui cherchez Dieu. Cherchez le Seigneur et sa Force, sans vous lasser, recherchez son Visage »


Prière d'ouverture de la Sainte « Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » 24 octobre 2021 (année « B ») :

« Dieu Éternel et Tout-Puissant, augmente en nous la foi, l'espérance et la charité; et pour que nous puissions obtenir ce que Tu promets, fais-nous aimer ce que Tu commandes. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles »


Lectures de la Sainte « Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » 24 octobre 2021 (année « B ») :


Première Lecture du Livre du Prophète Jérémie (Jr 31, 7-9) de Sainte « Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » 24 octobre 2021 (année « B ») :

« L’aveugle et le boiteux, je les fais revenir »

« Ainsi parle le Seigneur : Poussez des cris de joie pour Jacob, acclamez la première des nations ! Faites résonner vos louanges et criez tous : « Seigneur, sauve ton peuple, le reste d’Israël ! » Voici que je les fais revenir du pays du nord, que je les rassemble des confins de la terre ; parmi eux, tous ensemble, l’aveugle et le boiteux, la femme enceinte et la jeune accouchée : c’est une grande assemblée qui revient. Ils avancent dans les pleurs et les supplications, je les mène, je les conduis vers les cours d’eau par un droit chemin où ils ne trébucheront pas. Car je suis un père pour Israël, Éphraïm est mon fils aîné. »

Le sens de cette Première Lecture du Livre du Prophète Jérémie (Jr 31, 7-9) : Alors que Jérusalem a connu les horreurs de la guerre et qu'elle est vidée d'une grande partie de ses habitants, emmenés en déportation à Babylone par les troupes de Nabuchodonosor, Jérémie entretient chez ses compatriotes l'espérance du retour. Il l'imagine déjà sous la forme d'une marche triomphale. Ce jour-là, on poussera des cris de joie.


Psaume 125 (Ps 125 (126), 1-2ab, 2cd-3, 4-5, 6) de la Sainte « Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » 24 octobre 2021 (année « B ») :

R/ Quelles Merveilles le Seigneur fit pour nous : nous étions en grande Fête ! (cf. 125, 3)

Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion,
Nous étions comme en rêve !
Alors notre bouche était pleine de rires,
Nous poussions des cris de joie.

Alors on disait parmi les nations :
« Quelles Merveilles fait pour eux le Seigneur ! »
Quelles Merveilles le Seigneur fit pour nous :
Nous étions en grande Fête !

Ramène, Seigneur, nos captifs,
Comme les torrents au désert.
Qui sème dans les larmes
Moissonne dans la joie.

Il s’en va, il s’en va en pleurant,
Il jette la semence ;
Il s’en vient, il s’en vient dans la joie,
Il rapporte les gerbes.


Deuxième Lecture de la Lettre aux Hébreux (He 5, 1-6) de la Sainte « Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » 24 octobre 2021 (année « B ») :

« Tu es Prêtre de l’ordre de Melkisédek pour l’éternité »

« Tout grand Prêtre est pris parmi les hommes ; il est établi pour intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu ; il doit offrir des dons et des sacrifices pour les péchés. Il est capable de compréhension envers ceux qui commettent des fautes par ignorance ou par égarement, car il est, lui aussi, rempli de faiblesse ; et, à cause de cette faiblesse, il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés comme pour ceux du peuple. On ne s’attribue pas cet honneur à soi-même, on est appelé par Dieu, comme Aaron. Il en est bien ainsi pour le Christ : Il ne s’est pas donné à Lui-même la Gloire de devenir grand Prêtre ; Il L’a reçue de Dieu, qui Lui a dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd’hui, je T’ai engendré, car Il Lui dit aussi dans un autre psaume : Tu es Prêtre de l’ordre de Melkisédek pour l’éternité ».

Le sens de cette Deuxième Lecture de la Lettre aux Hébreux (He 5, 1-6) : Pour Les Chrétiens d'origine juive, le Sacerdoce était une Institution très importante. Or Jésus n'était pas prêtre à la manière juive, puisqu’Il ne descendait pas de Lévi. Pouvait-Il apporter le Salut aux hommes ? Notre auteur répond : Jésus n'a rien revendiqué, c'est Le Père Lui-même qui L'a appelé. Et après tout, Melchisédech non plus ne descendait pas de Lévi.


Alléluia ! Alléluia !

« Notre Sauveur, le Christ Jésus, a détruit la mort, Il a fait resplendir la Vie par l’Évangile » (cf. 2 Tm 1, 10)

Alléluia !


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Marc (Mc 10, 46b-52) de la Sainte « Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » 24 octobre 2021 (année « B ») :


« Rabbouni, que je retrouve la vue »

« En ce Temps-là, tandis que Jésus sortait de Jéricho avec Ses disciples et une foule nombreuse, le fils de Timée, Bartimée, un aveugle qui mendiait, était assis au bord du chemin. Quand il entendit que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : « Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! » Beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire, mais il criait de plus belle : « Fils de David, prends pitié de moi ! » Jésus s’arrête et dit : « Appelez-le ». On appelle donc l’aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; Il t’appelle ». L’aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus. Prenant la Parole, Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » L’aveugle Lui dit : « Rabbouni, que je retrouve la vue ! » Et Jésus lui dit : « Va, ta foi t’a sauvé ». Aussitôt l’homme retrouva la vue, et il suivait Jésus sur le chemin ».


Credo


Prière Universelle de la Sainte « Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » 24 octobre 2021 (année « B ») :

R/ Seigneur entends la prière qui monte de nos cœurs.

Aujourd'hui a lieu la Journée Universelle de la Mission. Chaque Baptisé est appelé à être missionnaire, au plus loin comme au plus près de chez lui. Pour que cette conscience et ce désir de la Mission, ainsi que la fidélité au Nom du Seigneur, restent forts à l'épreuve de l'opposition comme de la persécution, prions le Dieu Tout-Puissant. R/

Prions le Père infiniment aimant de soutenir les missionnaires partout dans le monde. Que ceux qui sont persécutés ou martyrisés restent fidèles à sa Parole et soient des exemples pour nous. R/

Témoigner des Merveilles de Dieu dans notre vie, c'est déjà un acte missionnaire. Pour que les Catholiques prennent le temps de relire leur vie et d'y constater la Bonté de Dieu, et pour qu'ils osent en témoigner, prions le Seigneur. R/

Prions notre Dieu très aimant pour ceux qu'Il appelle, afin qu'ils répondent favorablement et avec confiance à son Appel. R/


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » 24 octobre 2021 (année « B ») :

« Regarde les présents déposés devant Toi, Seigneur notre Dieu : permets que notre Célébration contribue d'abord à ta Gloire. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur. »


Préface de la Sainte « Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » 24 octobre 2021 (année « B ») :
Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant par le Christ, notre Seigneur. Dans sa Pitié pour notre misère, Il voulut naître d'une femme, la Vierge Marie. Par sa Passion et sa Croix, Il nous a délivrés de la mort éternelle ; par sa Résurrection d'entre les morts, Il nous a donné la Vie qui n'aura pas de fin. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en chantant (disant) d'une seule voix : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » 24 octobre 2021 (année « B ») :

« Joyeux d'être sauvés, nous acclamons le Nom de notre Dieu »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce Temps de dictature vaccinale « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » 24 octobre 2021 (année « B ») :

« Que tes Sacrements, Seigneur, achèvent de produire en nous ce qu'Ils signifient, afin que nous entrions un jour en pleine possession du Mystère que nous célébrons dans ces Rites. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur »



Et que Dieu Tout-Puissant, vous bénisse...
Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ite Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons grâce à Dieu.



Vidéo de la Sainte « Messe du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire » 24 octobre 2021 (année « B ») célébrée et prêchée par Mgr Michel Gueguen, Vicaire général de l'Archidiocèse de Paris en l'église Saint-Germain l'Auxerrois :