« Sainte Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 octobre 2021 (année « B ») :


Parole de Dieu pour ce 31ème Dimanche du Temps Ordinaire : Aimer est digne de foi « Une enquête récente montre que nos contemporains ont une image plutôt positive de la Religion Catholique. Parmi une liste de mots pour La décrire, ils mettent en première position le mot « aimer », ce qui est pleinement en harmonie avec la Réponse de Jésus à la question « quel est le Premier de tous les Commandements ? » : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force ». Et voici le Second : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Dans la Tradition Biblique, le Premier Commandement, c'est aimer Dieu. Pour toutes les époques de l'histoire, l'Amour de Dieu est Premier. Dieu est la Source. De l'intimité avec son Fils dépend la fécondité de l'action pastorale et sociale. C'est la proximité avec Dieu qui fait voir dans chaque personne rencontrée, dans chaque personne aimée, l'Icône de Dieu. L’amour de l'autre, point focal de la Foi Chrétienne, se développe comme une réponse d'amour à l'Amour Contemplé. L’Amour de Dieu expose à l'amour des autres. Et cet amour est concret. Il est engagement, temps passé, attitude évangélique, partage financier. Beaucoup le vivent déjà. Ceci dit, l'Évangile porte toujours en Lui une part de remise en question, d'invitation à la conversion et de naissance à une Vie nouvelle, où les actes et la foi s'ajustent mieux. Aimer Dieu, aimer les autres et s'aimer soi-même, aimer est finalement l'Unique Commandement. Comme le dit le théologien Urs von Balthasar : « Seul l'amour est digne de foi » (Père Didier Noblot)


La Méditation pour ce 31ème Dimanche du Temps Ordinaire (année B) : Tu aimeras ! « Mes frères bien-aimés, si vous me le permettez, je voudrais tout de suite remercier le scribe de l'Évangile qui a osé aborder le Christ pour Lui poser cette question fondamentale : « Quel est Le plus grand Commandement ? ». Grâce à lui, le Sauveur nous a livré l'essentiel à mettre en œuvre pour correspondre aux attentes de son Père. Il se peut évidemment, cher scribe, que votre intention n'aie pas été droite et que vous ayez voulu « coincer» le Christ en Le soumettant à une question difficile ... Cependant, vous l'avez fait avec une telle délicatesse que vous avez mérité de recevoir une Réponse qui vient encore aujourd'hui éclairer notre propre conscience. Merci, merci, merci ! Comme vous le savez, amis qui m'écoutez, ce scribe comme tous les membres du peuple d’Israël était tenu de mettre en pratique au cours de sa journée pas moins de 613 commandements soigneusement hiérarchisés, partagés en deux catégories : les préceptes lourds et les préceptes légers. Face à cette avalanche, Jésus, de son côté, choisit comme d'habitude de libérer le cœur de cet homme et à travers lui de toute l'humanité en la renvoyant au Livre du Deutéronome chapitre VI verset 5 qui contient la profession de foi d'Israël :« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toutes tes forces ». C'est donc là le Premier Commandement - aux Yeux du Christ le plus important ! Ici, nous devons déjà nous demander si notre amour pour Dieu saisit tout notre être, à commencer par notre cœur, car le danger est de mettre l'accent sur la croyance en Dieu, mais sans effusion affective ... Or, le Père attend notre amour ! Il ne veut pas être simplement cru : Il veut être aimé ! Pour vérifier si notre affectivité est au rendez-vous, si l'on tient à Dieu comme à une personne aimée, il n'y a qu'à mesurer la relation qui nous unit à Lui quand on prie. Est-ce qu'on cherche à entrer en contact avec Lui, à vivre quelques instants d'amour en sa Présence ? Ou bien est-ce que l'on accomplit son devoir entre guillemets de chrétien en avalant les Psaumes ou en récitant à toute vitesse le Notre Père ou le Je vous salue Marie ? N'oublions pas que, « Tu aimeras » est un Ordre du Christ, autrement dit : tu aimeras avec ta tête et avec ton cœur Celui qui t'a donné d'être vivant. Apparemment, Jésus a répondu à la question du scribe ; il aurait très bien pu s'arrêter à ce Premier Commandement, mais non ! Il en ajoute un Second auquel Il donne la même valeur, à savoir, l'amour pour le prochain qui, lui aussi, soit dit en passant, doit saisir le cœur et l'esprit. Car ce prochain, il s'agit de l’aimer comme on s'aime soi-même. Et comme on s'aime beaucoup, la mesure est donnée. Ce que tu désires pour toi-même désire-le pour le prochain qui est devant toi, et par voie de conséquence, soutiens-le, aide-le, console-le, comble-le, avec tout ton amour. Là encore, il faut se demander où nous en sommes ! En quelle mesure je vis pour les autres ? Suis-je désireux de les combler le plus possible ? Est-ce que je cherche dans mes journées à multiplier les actes de compréhension, d'indulgence, de bonté, à l'égard de tous ? Est-ce que je fais taire en moi les petites haines intérieures, les antipathies que je peux ressentir pour telle ou telle personne ? Voilà ce que Dieu attend de toi et de moi ! Certes, c'est là un travail difficile et exigeant, j'oserais dire un travail divin à réaliser avec nos forces humaines, tout en sachant que la Grâce du Christ ne manque jamais à ceux qui veulent aimer toujours mieux et toujours davantage. Inutile donc de se triturer l'esprit pour trouver la Volonté de Dieu sur nos vies ! Il suffit d'aimer, plus exactement de vouloir aimer en se dépassant toujours à l'instar du Cœur de Dieu qui ne cesse d'aimer qui ne le mérite pas, c'est-à-dire, vous et moi » (Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » 31 octobre 2021 (année « B ») :

« Ne m'abandonne pas, Seigneur, mon Dieu, ne reste pas loin de moi. Hâte-Toi de venir à mon aide, Toi, ma Force et mon Salut »


Prière d'ouverture de la Sainte « Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » 31 octobre 2021 (année « B ») :

« Dieu de Puissance et de Miséricorde, c’est ta Grâce qui donne à Tes fidèles de pouvoir dignement Te servir ;accorde-nous de progresser sans que rien nous arrête vers les Biens que Tu promets. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles »


Lectures de la Sainte « Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » 31 octobre 2021 (année « B ») :


Première Lecture du Livre du Deutéronome (Dt 6, 2-6) de Sainte « Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » 31 octobre 2021 (année « B ») :

« Écoute, Israël : Tu aimeras le Seigneur de tout ton cœur »

« Moïse disait au peuple : « Tu craindras le Seigneur ton Dieu. Tous les jours de ta vie, toi, ainsi que ton fils et le fils de ton fils, tu observeras tous ses Décrets et ses Commandements, que je te prescris aujourd’hui, et tu auras longue vie. Israël, tu écouteras, tu veilleras à mettre en pratique ce qui t’apportera bonheur et fécondité, dans un pays ruisselant de lait et de miel, comme te l’a dit le Seigneur, le Dieu de tes pères. Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’Unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Ces Paroles que je te donne aujourd’hui resteront dans ton cœur »

Le sens de cette Première Lecture du Livre du Deutéronome (Dt 6, 2-6) : Le Livre du Deutéronome se présente comme une sorte de testament de Moïse : il rassemble ses recommandations les plus pressantes. On est frappé en particulier de son insistance sur l'importance de la transmission familiale de la foi : ce qui donne à ses propos une actualité brûlante. Jamais le peuple juif n'aurait survécu à toutes les vicissitudes de son histoire sans une fidélité résolue à la foi de ses pères. La prière quotidienne du « Shema Israël » en est l'un des trésors, comme le « Notre Père » L'est pour nous.


Psaume 17 (Ps 17 (18), 2-3, 4, 47.51ab) de la Sainte « Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » 31 octobre 2021 (année « B ») :

R/ Je t’aime, Seigneur, ma Force (cf. Ps 17, 2a)

Je t’aime, Seigneur, ma Force :
Seigneur, mon Roc, ma Forteresse,
Dieu mon Libérateur, le Rocher qui m’abrite,
Mon Bouclier, mon Fort, mon Arme de victoire !

Louange à Dieu !
Quand je fais appel au Seigneur,
Je suis sauvé de tous mes ennemis.

Vive le Seigneur ! Béni soit mon Rocher !
Qu’Il triomphe, le Dieu de ma victoire,
Il donne à son roi de grandes victoires,
Il se montre fidèle à son Messie


Deuxième Lecture de la Lettre aux Hébreux (He 7, 23-28) de la Sainte « Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » 31 octobre 2021 (année « B ») :

« Jésus, parce qu’Il demeure pour l’éternité, possède un sacerdoce qui ne passe pas »

« Frères, dans l’ancienne Alliance, un grand nombre de prêtres se sont succédé parce que la mort les empêchait de rester en fonction. Jésus, Lui, parce qu’Il demeure pour l’éternité, possède un Sacerdoce qui ne passe pas. C’est pourquoi Il est capable de sauver d’une manière définitive ceux qui par Lui s’avancent vers Dieu, car Il est toujours vivant pour intercéder en leur faveur. C’est bien le grand Prêtre qu’il nous fallait : Saint, Innocent, Immaculé ; séparé maintenant des pécheurs, Il est désormais plus haut que les Cieux. Il n’a pas besoin, comme les autres grands prêtres, d’offrir chaque jour des sacrifices, d’abord pour ses péchés personnels, puis pour ceux du peuple ; cela, Il l’a fait une fois pour toutes en s’offrant Lui-même. La loi de Moïse établit comme grands prêtres des hommes remplis de faiblesse ; mais la Parole du Serment divin, qui vient après la Loi, établit comme grand prêtre le Fils, conduit pour l’éternité à Sa perfection ».

Le sens de cette Deuxième Lecture de la Lettre aux Hébreux (He 7, 23-28) : L'auteur de la Lettre aux Hébreux multiplie les antithèses pour nous faire comprendre que de la Première Alliance, inachevée, imparfaite, Jésus fait passer les croyants à la Nouvelle Alliance, parfaite, achevée : le mot « accomplissement » ne figure pas dans ces quelques lignes, mais le thème est partout présent. Pour nous qui sommes aujourd'hui dans la Nouvelle Alliance, les Prêtres de l'Église du Christ sont appelés à leur tour pour aider l'humanité à s'avancer vers Dieu.


Alléluia ! Alléluia !

« Si quelqu’un M’aime, il gardera ma Parole, dit le Seigneur ; mon Père l’aimera, et Nous viendrons vers lui » (cf. Jn 14, 23)

Alléluia !


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Marc (Mc 12, 28b-34) de la Sainte « Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » 31 octobre 2021 (année « B ») :


«Tu aimeras le Seigneur ton Dieu. Tu aimeras ton prochain »

« En ce temps-là, un scribe s’avança vers Jésus pour Lui demander : « Quel est le Premier de tous les Commandements ? » Jésus lui fit cette Réponse : « Voici le Premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’Unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Et voici le Second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de Commandement plus grand que ceux-là. » Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, Tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que Lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. » Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du Royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus L’interroger ».


Credo


Prière Universelle de la Sainte « Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » 31 octobre 2021 (année « B ») :

R/ Notre Père, Notre Père, nous Te supplions humblement.

Afin que chacun parvienne à puiser dans les Sacrements la Grâce nécessaire pour vivre de l'Amour de Dieu a tout instant et en toute chose, prions le Seigneur Tout Aimant. R/

Craindre le Seigneur, c'est avoir l'envie de ne jamais Le blesser par nos manques d'amour envers Lui et envers nos prochains. Afin que nous sachions et osions demander pardon au Seigneur ainsi qu'à ceux que nous avons offensés ou blessés, en trouvant le chemin de l'humilité, prions le Dieu de Miséricorde. R/

Dieu est notre Force quand nous Le laissons faire et nous abandonnons à sa Volonté. Afin que nous lâchions prise et Le laissions guider nos vies, sans tomber non plus dans l'attentisme, prions le Seigneur. R/

Pour que les efforts de chacun envers la Prière du Rosaire ne se limitent pas au seul mois d'octobre, prions le Seigneur. R/


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » 31 octobre 2021 (année « B ») :

« Seigneur, que cette Eucharistie soit pour Toi une offrande pure, et pour nous, le don généreux de ta Miséricorde. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur. »


Préface de la Sainte « Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » 31 octobre 2021 (année « B ») :
Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant par le Christ, notre Seigneur. Dans sa Pitié pour notre misère, Il voulut naître d'une femme, la Vierge Marie. Par sa Passion et sa Croix, Il nous a délivrés de la mort éternelle ; par sa Résurrection d'entre les morts, Il nous a donné la Vie qui n'aura pas de fin. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en chantant (disant) d'une seule voix : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » 31 octobre 2021 (année « B ») :

« Tu m'as montré, Seigneur, la Route de la Vie, Tu m'as rempli de joie par ta Présence »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce Temps de dictature vaccinale « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » 31 octobre 2021 (année « B ») :

« De plus en plus, Seigneur, exerce en nous ta Puissance : afin que, fortifiés par tes Sacrements, nous devenions capables, avec ta Grâce, d'entrer en possession des Biens qu'Ils promettent. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur »



Et que Dieu Tout-Puissant, vous bénisse...
Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ite Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons grâce à Dieu.



Vidéo de la Sainte « Messe du 31ème Dimanche du Temps Ordinaire » 31 octobre 2021 (année « B ») célébrée et prêchée par Mgr Thibault Verny, Évêque auxiliaire de Paris, en l'église Saint-Germain l'Auxerrois :