Couronne-Avent.jpg

« Sainte Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :


L’esprit du 4ème Dimanche de l’Avent (année B) : « La naissance des rois, des empereurs et des puissants de ce monde est souvent, dans le monde ancien, entourée de merveilles, de signes éclatants et de prodiges. L'admiration ou la crainte des foules leur est acquise dès le premier instant. Les puissants et les riches se précipitent à leur chevet. Pour Jésus, rien de tout cela. Ni tapage ni battage, bien au contraire. C'est le silence d'un village perdu de Galilée, la paix du cœur d'une jeune fille juive, inconnue au-delà des limites de sa famille, qui constituent le paysage de cette Naissance. Humilité, simplicité, pudeur et innocence, forment le terreau dans lequel va germer le rejeton de Jessé. Un Messie de Paix et de Réconciliation, de Justice et de Miséricorde, à l'envers de tous les rêves troubles de puissance et de domination. Certes, « Il régnera, comme son père David », mais Il rayonnera de Sagesse, de Paix, de Justice, comme un roi « doux et humble de cœur », venu réconcilier les nations. Et seuls les petits et les pauvres Le reconnaîtront et Lui feront bon accueil. Donne-nous, Seigneur, un cœur de pauvre ».


Parole de Dieu pour ce 4ème Dimanche de l’Avent : Maison de David, Maison de Dieu… « le roi David semble avoir une belle et noble idée : bâtir une maison au Seigneur pour remplacer la modeste tente où séjourne l'Arche d'Alliance. Or, curieusement, l'intéressé n'est pas d'accord ! C'est qu'il ne faut pas inverser les rôles : ce n'est pas à David d'accorder une faveur à Dieu, qui deviendrait ainsi son obligé. Au contraire, par la bouche du prophète Nathan, Dieu rappelle les Bienfaits dont Il a comblé son serviteur et Il y ajoute encore celui-ci : « Ta royauté et ta maison subsisteront toujours devant moi ». Seul le Dieu fidèle et éternel peut faire une telle Promesse, alors que toutes les réalités humaines sont précaires. Dieu se porte garant de la maison de David et n'a pas besoin d'une maison pour Lui-même, comme si on pouvait L'enfermer dans un lieu et L'avoir, en quelque sorte, sous la main. Les prophètes ont plus d'une fois dénoncé cette tentation attachée au Temple de Jérusalem: certains le considéraient comme une sécurité tellement inébranlable qu'ils en oubliaient d'examiner si leur conduite répondait à l'exigence divine ... Enfin, l'Évangile de ce Dimanche nous révèle la Maison que Dieu s'est choisie : le sein de la Vierge, où Il revêt notre condition humaine. Il est vraiment l'Emmanuel proclamé par le prophète Isaïe : Dieu avec nous, Dieu comme nous, Dieu notre Sauveur. Comme l'annonce l'ange Gabriel, voici que la maison de David est confiée à son véritable Maître, Celui que les foules appelleront Fils de David et dont le « règne n'aura pas de fin » (Christelle Javary, Théologienne à l'Institut Catholique de Paris)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :

« Cieux, faites venir le Juste comme une rosée ; qu'Il descende des nuées comme une pluie bienfaisante : que la terre s'entrouvre et donne naissance au Sauveur »


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :

« Que ta Grâce, Seigneur notre Père, se répande en nos cœurs : par le Message de l'ange, Tu nous as fait connaître l'Incarnation de ton Fils bien-aimé, conduis-nous par sa Passion et par sa Croix jusqu'à la Gloire de la Résurrection. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ». Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :




Première Lecture du Deuxième Livre de Samuel (2 S 7, 1-5.8b-12.14a.16) de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :

« La royauté de David subsistera toujours devant le Seigneur »

« Le roi David habitait enfin dans sa maison. Le Seigneur lui avait accordé la tranquillité en le délivrant de tous les ennemis qui l’entouraient. Le roi dit alors au prophète Nathan : « Regarde ! J’habite dans une maison de cèdre, et l’Arche de Dieu habite sous un abri de toile ! » Nathan répondit au roi : « Tout ce que tu as l’intention de faire, fais-le, car le Seigneur est avec toi ». Mais, cette nuit-là, la Parole du Seigneur fut adressée à Nathan : « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur : Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j’y habite ? C’est moi qui t’ai pris au pâturage, derrière le troupeau, pour que tu sois le chef de mon peuple Israël. J’ai été avec toi partout où tu es allé, j’ai abattu devant toi tous tes ennemis. Je t’ai fait un nom aussi grand que celui des plus grands de la terre. Je fixerai en ce lieu mon peuple Israël, je l’y planterai, il s’y établira et ne tremblera plus, et les méchants ne viendront plus l’humilier, comme ils l’ont fait autrefois, depuis le jour où j’ai institué des juges pour conduire mon peuple Israël. Oui, je t’ai accordé la tranquillité en te délivrant de tous tes ennemis. Le Seigneur t’annonce qu’Il te fera Lui-même une maison. Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naîtra de toi, et je rendrai stable sa royauté. Moi, je serai pour Lui un Père ; et Lui sera pour moi un Fils. Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours »

Le sens de cette Première Lecture du Deuxième Livre de Samuel (2 S 7, 1-5.8b-12.14a.16) Le roi David avait dit au prophète Nathan son intention : construire un temple à Jérusalem pour abriter l'Arche d'Alliance. Mais le Projet de Dieu est tout autre : ce n'est pas David qui bâtira une maison (au sens d'habitation) pour son Dieu, c'est Dieu qui bâtira une maison (au sens de dynastie) pour le roi. Le prophète précise bien que le centre du Projet de Dieu, ce n'est pas le roi, c'est le Peuple auprès duquel Il est envoyé en mission. C'est le sens du titre de « Fils de Dieu » que le roi reçoit le jour de son sacre : il est synonyme ici de « serviteur ».



Psaume 88 (88 (89), 2-3, 4-5, 27.29) de Sainte « Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :

R/ Ton Amour, Seigneur, sans fin je Le chante ! (cf. Ps 88, 2a)

L’Amour du Seigneur, sans fin je Le chante ;
Ta Fidélité, je L’annonce d’âge en âge.
Je le dis : c’est un Amour bâti pour toujours ;
Ta Fidélité est plus stable que les Cieux.

« Avec mon élu, j’ai fait une alliance,
J’ai juré à David, mon serviteur :
J’établirai ta dynastie pour toujours,
Je te bâtis un trône pour la suite des âges ».

« Il me dira : ‘Tu es mon Père,
Mon Dieu, mon Roc et mon Salut !’
Sans fin je lui garderai mon Amour,
Mon alliance avec lui sera fidèle ».


Deuxième Lecture de la Lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains (Rm 16, 25-27) de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :

« Le Mystère gardé depuis toujours dans le silence est maintenant manifesté »

« Frères, à Celui qui peut vous rendre forts selon mon Évangile qui proclame Jésus Christ : Révélation d’un Mystère gardé depuis toujours dans le silence, Mystère maintenant manifesté au moyen des écrits prophétiques, selon l’ordre du Dieu éternel, Mystère porté à la connaissance de toutes les nations pour les amener à l’obéissance de la foi, à Celui qui est le seul Sage, Dieu, par Jésus Christ, à Lui la Gloire pour les siècles. Amen ».


Alléluia ! Alléluia !

« Voici la Servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta Parole » (cf. Lc 1, 38)

Alléluia !

annonciation.jpg

Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Luc (Lc 1, 26-38) pour la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :


« Voici que Tu vas concevoir et enfanter un Fils »

« En ce Temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je Te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec Toi ». À cette Parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette Salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car Tu as trouvé Grâce auprès de Dieu. Voici que Tu vas concevoir et enfanter un Fils ; tu Lui donneras le Nom de Jésus. Il sera Grand, Il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu Lui donnera le trône de David son père ; Il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son Règne n’aura pas de fin ». Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la Puissance du Très-Haut te prendra sous Son ombre ; c’est pourquoi Celui qui va naître sera Saint, Il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu ». Marie dit alors : « Voici la Servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta Parole ». Alors l’ange La quitta ».


Prière Universelle de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :

Ces intentions sont à adapter en fonction de l'actualité et de l'Assemblée qui célèbre.

R/ En Toi notre cœur espère Seigneur

Pour les églises et les cimetières vandalisés, les tabernacles profanés, nous implorons ton Pardon, ô notre Dieu, et Te prions pour la conversion de ceux qui ont commis ces méfaits. R/

Pour les Catholiques persécutés, opprimés, martyrisés à travers le monde, nous Te demandons de les soutenir dans la foi et la confiance et de les réconforter. Viens aussi en aide à ceux qui leur apportent du secours, nous T'en prions Père infiniment Bon. R/

A l'approche des Fêtes de fin d'année, nous Te prions de convertir les cœurs à la radicalité de ton Amour. Que l'amour pour Toi et pour nos frères devienne la priorité de toute vie. R/

Afin que nos sociétés passent de la consommation à la Charité, de la recherche du plaisir, à la quête du Bonheur, et de l'égoïsme à l'Altruisme, nous Te demandons de nous inonder de ton Esprit Saint déjà maintenant, alors que nous attendons encore la Venue de ton Fils. R/

À ceux qui se confient en Toi, Seigneur, Tu as promis ton Salut. Exauce maintenant nos humbles prières. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :

« Que ton Esprit, Seigneur notre Dieu, dont la Puissance a fécondé le sein de la Vierge Marie, consacre les offrandes posées sur cet Autel. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur »


Préface de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant, par le Christ, notre Seigneur. Il est Celui que tous les prophètes avaient chanté, Celui que la Vierge attendait avec amour, Celui dont Jean Baptiste a proclamé la Venue et révélé la Présence au milieu des hommes. C'est Lui qui nous donne la joie d'entrer déjà dans le Mystère de Noël, pour qu'Il nous trouve, quand Il viendra, vigilants dans la prière et remplis d'allégresse. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en chantant (disant) d'une seule voix : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :

« Voici que la Vierge concevra et Elle enfantera un Fils. On Lui donnera pour Nom Emmanuel : « Dieu-avec-nous »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :

« Nous avons reçu dans ton Sacrement, Seigneur, le gage de la Rédemption éternelle; accorde-nous une ferveur qui grandisse à l'approche de Noël, pour bien fêter la Naissance de ton Fils. Lui qui vit et règne avec Toi dans l’unité du Saint-Esprit pour les siècles des siècles ».


Bénédiction Solennelle de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») :

Vous croyez que le Fils de Dieu est venu dans ce monde et vous attendez le Jour où Il viendra de nouveau ; à la clarté de cette Lumière qui lève, que Dieu son Père vous guide en toutes vos démarches et qu'Il multiplie sur vous ses Bénédictions.
Amen.

Qu'Il rende ferme votre foi, joyeuse votre espérance, et constante votre charité.
Amen.

La venue du Rédempteur pauvre parmi les pauvres est déjà pour vous une grande joie ; quand Il apparaîtra dans toute sa Gloire, qu'Il vous ouvre le Bonheur sans fin.
Amen.

Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.



Vidéo de la « Sainte Messe du 4ème Dimanche de l’Avent » du 20 décembre 2020 (année « B ») célébrée et prêchée par Mgr Philippe Marsset, Évêque auxiliaire de Paris, en l'église Saint-Germain l'Auxerrois :