Jesus-chasse-les-esprits-impurs-Mc-1-21-28.jpg

« Sainte Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 janvier 2021 (année « B ») :


L’esprit du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire (année B) : Le mal existe, c'est un ange déchu « Tiens, on voit aujourd'hui Jésus expulser un démon, c'est une bonne occasion pour parler de toutes ces choses étranges, liées à la présence du diable, qui suscitent peur ou mépris ironique. Il y a des gens qui pensent, avec l'évolution de la médecine et de la psychiatrie, que ces histoires de possession qu'on trouve souvent dans la Bible n'étaient, en fait, que des manifestations cliniques de maladies physiologiques ou psychiatriques. Un type qui se roule par terre en bavant ? Une simple crise d'épilepsie, bien sûr. Quelqu'un qu'on doit attacher avec des chaînes ? Sans doute quelque autre manifestation d'une maladie psychiatrique quelconque. Bref, on a facilement tendance à prendre les gens du passé pour des ignorants, voire des idiots, parce qu'on suppose que, quand ils ne connaissaient pas une maladie, ils l'attribuaient directement aux démons. Seulement voilà, comment expliquer alors les Exorcismes réalisés par Jésus ? Que penser du démoniaque gérasénien, de la légion de démons expulsée dans les cochons, de ces possédés qui savent qu'Il est le Fils de Dieu ? Que penser du fait que, quand Il ordonne aux démons de sortir, la personne redevient normale et ne présente plus le moindre signe de bizarrerie psychiatrique ? Certes, il n'est pas impossible que l'on ait pu confondre, dans certains cas, une maladie psychiatrique et une possession. Il faut savoir que, curieusement, il est toujours aussi difficile, aujourd'hui, de faire la différence. Un exorciste me disait un jour que, pour en avoir le cœur net, il n'y avait parfois pas d'autre moyen que de faire le grand exorcisme : si la personne est libérée, c'est qu'il y avait un cas de possession (ou d'infestation, ou d'emprise, il y a plusieurs catégories, semble-t-il), si elle ne l'est pas, c'est vraisemblablement qu'il s'agirait plutôt d'un problème psychiatrique. J'ai moi-même eu l'occasion de rencontrer une personne possédée. Sous l'emprise de la possession, elle parlait avec une voix d'homme et une voix de femme, qui se disputaient entre elles, d'ailleurs. Dédoublement de personnalité ? Schizophrénie ? Quand on lui jetait de l'eau bénite, ça la brûlait, et elle suppliait d'arrêter. Si on continuait, les démons partaient et la personne redevenait normale. Quand l'exorciste diocésain est venu faire le grand exorcisme, après s'être roulée par terre pendant plus d'une heure en lançant des blasphèmes et des imprécations, la personne s'est relevée, parfaitement normale, et n'a depuis lors plus jamais eu le moindre problème. Alors, superstition ? Folie furieuse ? En tout cas, guérison totale après un exorcisme. Que chacun se fasse sa propre idée. Quand on dit de ne pas jouer avec les démons, c'est à prendre au sérieux. Appeler les morts, faire tourner les tables, jouer à la « ouija », invoquer les démons, fréquenter la magie, remplir sa maison de statues d'idoles d'autres religions, consulter les devins, etc., tout ça a des conséquences. On l'a oublié, mais avant le Christianisme, beaucoup de peuples vivaient sous l'emprise d'un monde spirituel particulièrement hostile et maléfique. Jésus nous a libérés de ce mal, et le Baptême, la pratique régulière des Sacrements et une vie de prière nous protègent du démon. Pour ceux qui en douteraient ou voudraient en savoir plus, demandez à rencontrer l'exorciste de votre diocèse (Monsieur l’abbé Christophe Beaublat pour le Diocèse de Fréjus-Toulon). C'est utile, pour comprendre que le mal n'est pas juste un concept abstrait, mais un être concret qui rôde sans jamais prendre de repos ». (Père Fabrice Chatelain)


Parole de Dieu pour ce 4ème Dimanche du Temps Ordinaire : Avec autorité… « Au début de son Évangile, Saint Marc nous présente Celui qu'il veut nous faire connaître. Jésus est décrit comme un homme qui enseigne avec autorité. Ce mot est souvent mal entendu ! Puisque l'autorité requiert l'obéissance, on la prend souvent pour une forme de pouvoir ou de violence. Pourtant, là où la force est employée, l'autorité proprement dite a échoué. L'étymologie nous apprend que le mot « autorité » (auctoritas) est un mot dérivé du verbe « augmenter » (augere). L'autorité implique une obéissance dans laquelle chacun garde sa liberté. L'Évangile présente l'Enseignement de Jésus comme « un enseignement nouveau, donné avec autorité », Jésus fait autorité par la force de son Enseignement en totale cohérence avec ce qu'Il vit. Allons plus loin, la force du Témoignage du Christ fait autorité parce qu'Il est à la fois le Message et l'Auteur du Message. Les esprits mauvais liés à Satan savent que Jésus veut les détruire. Jésus est Celui qui est venu anéantir les démons. Il est Celui qui veut nous libérer, nous augmenter, nous faire grandir, et nous sauver. Par vocation, les disciples du Christ sont appelés à témoigner de Celui qui fait autorité. La qualité de leur vie chrétienne et la cohérence entre leurs paroles et leurs actes sont le gage de la crédibilité de leur témoignage. Celui-ci sera d'autant mieux reçu qu'il s'exprimera non par la violence ni par l'argumentation, mais par la beauté de la célébration de la foi et par l'engagement auprès de ceux qui en ont le plus besoin (Père Didier Noblot)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 janvier 2021 (année « B ») :

« Sauve-nous, Seigneur notre Dieu ; rassemble Tes enfants dispersés. Nous rendrons grâce à Ton Saint Nom, nous Te bénirons dans la joie »


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 janvier 2021 (année « B ») :

« Accorde-nous, Seigneur, de pouvoir T'adorer sans partage, et d'avoir pour tout homme une vraie charité. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ». Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 janvier 2021 (année « B ») :




Première Lecture du Livre du Deutéronome (Dt 18, 15-20) de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 janvier 2021 (année « B ») :

« Je ferai se lever un prophète ; je mettrai dans sa bouche mes Paroles »

Moïse disait au peuple : « Au milieu de vous, parmi vos frères, le Seigneur votre Dieu fera se lever un prophète comme moi, et vous l’écouterez. C’est bien ce que vous avez demandé au Seigneur votre Dieu, au mont Horeb, le jour de l’assemblée, quand vous disiez : « Je ne veux plus entendre la Voix du Seigneur mon Dieu, je ne veux plus voir cette grande Flamme, je ne veux pas mourir ! » Et le Seigneur me dit alors : « Ils ont bien fait de dire cela. Je ferai se lever au milieu de leurs frères un prophète comme toi ; je mettrai dans sa bouche mes Paroles, et il leur dira tout ce que je lui prescrirai. Si quelqu’un n’écoute pas les Paroles que ce prophète prononcera en mon Nom, moi-même je lui en demanderai compte. Mais un prophète qui aurait la présomption de dire en mon Nom une parole que je ne lui aurais pas prescrite, ou qui parlerait au nom d’autres dieux, ce prophète-là mourra.

Le sens de cette Première Lecture du Livre du Deutéronome (Dt 18, 15-20) En un temps où les faux prophètes égaraient les consciences, le Livre du Deutéronome rappelait qu'il faut se méfier des prophètes autoproclamés et des prétendus devins. Un vrai prophète est comme Moïse, il transmet fidèlement au peuple toute la Parole de Dieu et seulement la Parole de Dieu.



Psaume 94 (94 (95), 1-2, 6-7abc, 7d-9) de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 janvier 2021 (année « B ») :

R/ Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur, mais écoutez la Voix du Seigneur (cf. Ps 94, 8a.7d)

Venez, crions de joie pour le Seigneur,
Acclamons notre Rocher, notre Salut !
Allons jusqu’à Lui en rendant grâce,
Par nos hymnes de fête acclamons-Le !

Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
Adorons le Seigneur qui nous a faits.
Oui, Il est notre Dieu ;
Nous sommes le peuple qu’Il conduit
Le troupeau guidé par sa Main.

Aujourd’hui écouterez-vous sa Parole ?
« Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
Comme au jour de tentation et de défi,
Où vos pères m’ont tenté et provoqué,
Et pourtant ils avaient vu mon Exploit »


Deuxième Lecture de la Première Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens (1 Co 7, 32-35) de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 janvier 2021 (année « B ») :

« La femme qui reste vierge a le souci des Affaires du Seigneur, afin d’être sanctifiée »

« Frères, j’aimerais vous voir libres de tout souci. Celui qui n’est pas marié a le souci des Affaires du Seigneur, il cherche comment plaire au Seigneur. Celui qui est marié a le souci des affaires de ce monde, il cherche comment plaire à sa femme, et il se trouve divisé. La femme sans mari, ou celle qui reste vierge, a le souci des Affaires du Seigneur, afin d’être sanctifiée dans son corps et son esprit. Celle qui est mariée a le souci des affaires de ce monde, elle cherche comment plaire à son mari. C’est dans votre intérêt que je dis cela ; ce n’est pas pour vous tendre un piège, mais pour vous proposer ce qui est bien, afin que vous soyez attachés au Seigneur sans partage ».


Alléluia ! Alléluia !

« Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu une grande Lumière. Sur ceux qui habitaient dans le pays et l’ombre de la mort, une Lumière s’est levée » (cf. Mt 4, 16)

Alléluia !


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Marc (Mc 1, 21-28) pour la Sainte « Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 janvier 2021 (année « B ») :


« Il enseignait en homme qui a autorité »

« Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, Il se rendit à la synagogue, et là, Il enseignait. On était frappé par son Enseignement, car Il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur, qui se mit à crier : « Que nous veux-Tu, Jésus de Nazareth ? Es-Tu venu pour nous perdre ? Je sais qui Tu es : Tu es le Saint de Dieu ». Jésus l’interpella vivement : « Tais-toi ! Sors de cet homme ». L’esprit impur le fit entrer en convulsions, puis, poussant un grand cri, sortit de lui. Ils furent tous frappés de stupeur et se demandaient entre eux : « Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un Enseignement nouveau, donné avec autorité ! Il commande même aux esprits impurs, et ils Lui obéissent ». Sa renommée se répandit aussitôt partout, dans toute la région de la Galilée ».


Prière Universelle de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 janvier 2021 (année « B ») :

Ces intentions sont à adapter en fonction de l'actualité et de l'Assemblée qui célèbre.

R/ Seigneur, écoute nos prières

La Journée Mondiale des Lépreux ne doit pas nous faire oublier que le combat contre la lèpre ne dure pas seulement vingt-quatre heures ! Donne-nous d'accueillir avec joie les quêteurs pour cette cause et de prendre sur notre indigence, sinon au moins sur notre superflu, pour donner un peu chaque mois à ceux qui se battent contre ce fléau. R/

Seigneur, viens bénir, soutenir et fortifier toutes les personnes qui s'engagent au service de leurs frères malades, et aujourd'hui plus particulièrement pour la fondation Raoul Follereau et l'Ordre de Malte qui s'investissent contre la lèpre. R/

Le péché est une lèpre que Tu peux soigner en nous par le Sacrement de pénitence et de réconciliation. Nous T'en rendons grâce, Dieu de Bonté, et Te prions de nous envoyer des vocations pour toujours avoir accès à ce Sacrement. Et nous Te prions de nous donner toujours plus soif de ta Miséricorde. R/

Au cœur de l'hiver, entends, Seigneur, le cri de Tes enfants sans abri et qui ne mangent pas à leur faim. Mets dans le cœur des hommes et des femmes de se sentir responsables de leur prochain et de subvenir à leurs besoins. Que nous soyons chacun des instruments de Ta divine Providence. R/

À ceux qui se confient en Toi, Seigneur, Tu as promis ton Salut. Exauce maintenant nos humbles prières. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 30 janvier 2021 (année « B ») :

« Pour Te servir, Seigneur, nous déposons nos offrandes sur ton Autel : accueille-les avec indulgence, pour qu'elles deviennent le Sacrement de notre Salut. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur »


Préface de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 janvier 2021 (année « B ») :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant, par le Christ, notre Seigneur. Dans le Mystère de sa Pâque, Il a fait une Œuvre merveilleuse, car nous étions esclaves de la mort et du péché, et nous sommes appelés à partager sa Gloire ; nous portons désormais ces noms glorieux : Nation Sainte, Peuple racheté, Race choisie, Sacerdoce Royal ; nous pouvons annoncer au monde les merveilles que Tu as accomplies, Toi qui nous fais passer des ténèbres à Ton admirable Lumière. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en chantant (disant) d'une seule voix : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 janvier 2021 (année « B ») :

« Seigneur, que ton Visage s'éclaire en faveur de Tes fidèles. Sauve-nous dans ta Bonté, ne déçois pas notre prière »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 janvier 2021 (année « B ») :

« Nous avons été fortifiés, Seigneur, par le Sacrement de notre Rédemption ; permets que cet Aliment de Salut Éternel nous fasse progresser dans la vraie Foi. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ».


Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.



Vidéo de la « Sainte Messe du 4ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 31 janvier 2021 (année « B ») célébrée et prêchée par Mgr Michel Aupetit en l'église Saint-Germain l'Auxerrois à Paris :