Guerison-lepreux-Mc-1-40-45.jpg

« Sainte Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») :


L’esprit du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire (année B) : Choisir la dignité de la Vie ! « Il est tout à fait remarquable que, chaque fois que des malades demandent de l'aide à Jésus, Il les guérit. Comment ça, remarquable ? C'est normal non ? Que pourrait-Il bien faire d'autre ? Si on en croit les campagnes d'influence aujourd'hui, il y a une autre solution que guérir les gens, qui consisterait à leur donner une mort « digne ». Ça serait quelque chose de tellement humain et de tellement bon qu'on se demande bien pourquoi ça ne nous était jamais venu à l'idée de tuer des gens au lieu de les soigner. Petit à petit, l'idée fait son nid et, au gré des années qui passent et des sondages, une affaire médiatisée par-ci, une grosse émotion à la suite d'un drame par-là, et hop, ni vu ni connu, on retourne le bon sens comme une crêpe, et on trouve, au bout d'un moment, que si on aime les gens, il faut les aider à mourir quand ils le veulent. Sauf que voilà, Jésus n'a jamais fait ça. On peut difficilement Le soupçonner d'être inhumain ! Et pourtant, curieusement, ce qu'Il fait, face à la souffrance, c'est guérir, pardonner, rétablir dans la vraie dignité, qui consiste à rester en vie et en bonne santé. La Gloire de Dieu, c'est l'homme vivant, nous dit Saint Irénée. Toute Vie vient de Dieu, et Lui appartient. Ce n'est pas à nous de choisir de l'abréger parce que ça nous arrange, parce qu'on trouve qu'elle n'a plus de sens, qu'elle coûte trop cher (soyons honnêtes, c'est souvent la vraie raison) ou qu'elle nous dérange. La mort dérange. C'est bien normal, c'est une anomalie, nous n'avons pas été conçus pour mourir, à l'origine. Du coup, on fait tout pour l'occulter, quitte à l'accélérer pour s'en débarrasser plus vite, parce que la souffrance aussi nous est intolérable. Alors bien sûr, pour Jésus, c'est facile : Il fait des Miracles quand ça Lui chante. Mais si nous ne savons pas faire ça, rien n'interdit de chercher à développer les soins palliatifs et des solutions antidouleurs qui ne transforment pas les malades en zombies. Qu'est-ce qui empêcherait de le faire, s'il y avait une véritable volonté politique ? L'argent ? On en dépense pour bien d'autres choses moins utiles. L'intérêt ? Eh ! Si nous avons de la chance, nous finirons tous vieux et dépendants, et si nous n'en avons pas, nous pouvons nous retrouver dans une situation de dépendance bien plus tôt. Ça concerne absolument tout le monde. Non, en vérité, si nous nous intéressions, par amour pour les autres ou par intérêt pour soi, à la question de soins palliatifs dignes et humains, nous pourrions avoir une solution à portée de main. Encore faut-il que nous ne cédions pas à la facilité d'éliminer ceux qui ne vont pas bien et de cacher la poussière sous le tapis de la « bien-pensance » qui prétend que choisir la mort au lieu de la Vie, c'est digne. Dieu crée la Vie. Jésus La sauve. Il n'y a pas de place au doute dans la foi chrétienne sur la dignité de la Vie et le besoin de La préserver à tout prix, autant qu'il en dépend de nous ». (Père Fabrice Chatelain)


Parole de Dieu pour ce 6ème Dimanche du Temps Ordinaire : Guérison et témoignage … « nous sommes quelque peu habitués aux récits de Guérisons opérées par Jésus, mais peut-être moins au Commandement donné au lépreux guéri : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage ». L’étrangeté de cette Parole a de quoi surprendre. Jésus ne veut pas que le Miracle soit connu comme tel : la foi ne doit pas reposer sur l'extraordinaire du « surnaturel ». Cependant, rien ne saurait empêcher l'Œuvre de Salut de Dieu d'être accomplie : la guérison doit donc avoir lieu. En demandant le silence sur le Miracle et en réclamant l'authentification du rétablissement du lépreux par le prêtre du Temple, Jésus inscrit son action dans l'Œuvre du Père. Le témoignage rendu à Jésus ne saurait être différent de celui rendu au Dieu unique de la Bible : la conformité à la Loi atteste de l'accomplissement de la Loi. Cependant, la désobéissance du malade révèle que les temps nouveaux sont arrivés, que le Messie d'Israël est présent au milieu de nous, Lui qui fait toute chose nouvelle. La renommée de Jésus grandit, mais l'Œuvre de Dieu reste unique. C’est ainsi que nous entrons peu à peu dans le Mystère Trinitaire : le Fils est l'envoyé du Père, Il ne fait qu'un avec Lui, Il aime les hommes comme le Père, et opère en son Nom le Salut de tous. La guérison du lépreux est donc pour nous-mêmes un témoignage : que le Seigneur nous prenne dans son Amour et sa Miséricorde » (Père Sylvain Brison)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») :

« Seigneur, sois le Rocher qui m'abrite, la Maison bien défendue qui me sauve. Pour l'honneur de ton Nom guide-moi, conduis-moi »


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») :

« Dieu qui veux habiter les cœurs droits et sincères, donne-nous de vivre selon ta Grâce, alors Tu pourras venir en nous pour y faire ta Demeure. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ». Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») :


Première Lecture du Livre des Lévites (Lv 13, 1-2.45-46) de la Sainte « Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») :

« Le lépreux habitera à l’écart, son habitation sera hors du camp »

« Le Seigneur parla à Moïse et à son frère Aaron, et leur dit : « Quand un homme aura sur la peau une tumeur, une inflammation ou une pustule, qui soit une tache de lèpre, on l’amènera au prêtre Aaron ou à l’un des prêtres ses fils. Le lépreux atteint d’une tache portera des vêtements déchirés et les cheveux en désordre, il se couvrira le haut du visage jusqu’aux lèvres, et il criera : “Impur ! Impur !” Tant qu’il gardera cette tâche, il sera vraiment impur. C’est pourquoi il habitera à l’écart, son habitation sera hors du camp ».

Le sens de cette Première Lecture du Livre des Lévites (Lv 13, 1-2.45-46) À L'époque de L'Ancien Testament, la Lèpre était considérée comme incurable et contagieuse. On appliquait donc strictement le principe de précaution en maintenant le malade à l’écart de la communauté. Ces prescriptions de la Loi du Lévitique concernant les Lépreux étaient encore en vigueur au Temps de Jésus.

Psaumes.jpg

Psaume 31 (Ps 31 (32), 1-2, 5ab, 5c.11) de la Sainte « Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») :

R/ Tu es un Refuge pour moi ; de chants de délivrance, Tu m’as entouré (cf. Ps 31, 7acd)

Heureux l’homme dont la faute est enlevée,
Et le péché remis !
Heureux l’homme dont le Seigneur ne retient pas l’offense,
Dont l’esprit est sans fraude !

Je T’ai fait connaître ma faute,
Je n’ai pas caché mes torts.
J’ai dit : « Je rendrai grâce au Seigneur
En confessant mes péchés. »

Toi, Tu as enlevé l’offense de ma faute.
Que le Seigneur soit votre Joie !
Exultez, hommes justes !
Hommes droits, chantez votre allégresse !


Deuxième Lecture de la Première Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens (1 Co 10, 31 – 11, 1) de la Sainte « Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») :

« Imitez-moi, comme moi aussi j’imite le Christ »

« Frères, tout ce que vous faites : manger, boire, ou toute autre action, faites-le pour la Gloire de Dieu. Ne soyez un obstacle pour personne, ni pour les Juifs, ni pour les païens, ni pour l’Église de Dieu. Ainsi, moi-même, en toute circonstance, je tâche de m’adapter à tout le monde, sans chercher mon intérêt personnel, mais celui de la multitude des hommes, pour qu’ils soient sauvés. Imitez-moi, comme moi aussi j’imite le Christ ».


Alléluia ! Alléluia !

« Un grand Prophète s’est levé parmi nous, et Dieu a visité son Peuple » (cf. Lc 7, 16)

Alléluia !


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Marc (Mc 1, 40-45) pour la Sainte « Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») :


« La lèpre le quitta et il fut purifié »

« En ce Temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ; il Le supplia et, tombant à ses genoux, Lui dit : « Si Tu le veux, Tu peux me purifier. » Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié. Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au Prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. » Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la Nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à Lui ».

Guerison-lepreux-Mc-1-40-45.jpg


Prière Universelle de la Sainte « Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») :

Ces intentions sont à adapter en fonction de l'actualité et de l'Assemblée qui célèbre.

R/ Écoute-nous, Dieu très Bon

« Tout ce que vous faites : manger, boire, ou toute autre action, faites-le pour la Gloire de Dieu ». Apprends-nous, Dieu d'Amour, à Te louer et Te remercier pour tout ce que Tu nous donnes, ainsi qu'à T'offrir chacun de nos gestes, paroles ou même chaque battement de paupières pour le Salut des âmes et la Conversion des pécheurs. R/

Nous Te prions, Dieu Tout-Aimant, afin que personne ne soit un obstacle à la vie spirituelle de son prochain. Que chacun vive dans le respect de la foi des uns et des autres et que la paix puisse ainsi envahir le monde, car Tu as laissé une trace de ton Amour dans chaque religion du monde. R/

Jésus, dans l'Évangile, purifie les hommes de la maladie et du péché. Donne, Seigneur, à tes Fidèles la joie de se précipiter vers le Sacrement de Réconciliation pour être eux-mêmes guéris par ton Amour. R/

Pour que nos bâtiments églises restent jolis et bien entretenus, nous Te demandons, Seigneur, des personnes dévouées à ce service, en même temps que nous Te rendons grâce pour ceux qui s'acquittent déjà de ces tâches. Et pour que notre Église Universelle reste Elle aussi accueillante, nous Te demandons, Seigneur la Paix, la Joie et l'Amour dans le cœur de chaque fidèle. R/

À ceux qui se confient en Toi, Seigneur, Tu as promis ton Salut. Exauce maintenant nos humbles prières. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») :

« Que cette Eucharistie, Seigneur notre Dieu, nous purifie et nous renouvelle ; qu'Elle donne à ceux qui font ta Volonté le bonheur que Tu leur as promis. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur »


Préface de la Sainte « Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant, par le Christ, notre Seigneur. Dans le Mystère de sa Pâque, Il a fait une Œuvre merveilleuse, car nous étions esclaves de la mort et du péché, et nous sommes appelés à partager sa Gloire ; nous portons désormais ces noms glorieux : Nation Sainte, Peuple racheté, Race choisie, Sacerdoce Royal ; nous pouvons annoncer au monde les merveilles que Tu as accomplies, Toi qui nous fais passer des ténèbres à Ton admirable Lumière. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en chantant (disant) d'une seule voix : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») :

« Le Seigneur combla le désir de son Peuple : ils mangèrent et ils furent rassasiés, leur attente ne fut pas trompée »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») :

« Tu nous as donné, Seigneur, de goûter aux Joies du Ciel : fais que nous ayons toujours soif des Sources de la vraie Vie. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ».


Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.



Vidéo de la « Sainte Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») célébrée et prêchée par Don Pascal Boulic, Prêtre de la Communauté Saint-Martin et Chapelain du Sanctuaire de Lourdes dans la Grotte des Apparitions de Massabielle à Sainte Bernadette Soubirous :




Vidéo de la « Sainte Messe du 6ème Dimanche du Temps Ordinaire » du 14 février 2021 (année « B ») célébrée et prêchée par Mgr Michel Aupetit en l'église Saint-Germain l'Auxerrois à Paris :