Bapteme-de-Jesus.jpg

« Sainte Messe du Baptême du Seigneur dans le Jourdain » du 10 janvier 2021 (année « B ») :


Méditation Dominicale sur le Baptême du Seigneur (année B) de Sœur Catherine Aubin (o. p.) : Un désert à cultiver, un jardin à visiter, un temple à ouvrir

La Vie dans l'Esprit demande symboles, images ou représentations pour en apprécier toute la saveur. En effet cette « Vie » ne se saisit pas ni ne se domine, c'est Elle qui se donne. Les grands auteurs chrétiens rappellent constamment la nécessité de « revenir à son cœur », de descendre dans son intériorité. Toutes ces images aident à trouver le lieu de notre identité profonde. Le désert, le jardin et le temple seront les lieux physiques et symboliques qui vont nous permettre de descendre au fond de nous-mêmes pour entendre Celui qui nous dit : « Sur des prés d'herbe fraîche je te fais reposer » (cf. Ps 22, 2).
Encore aujourd'hui, au désert, les Bédouins utilisent cette pratique : pendant des jours et des jours ils vont ratisser le sol plein de sable et de pierre ; ils raclent, ils grattent et ratissent cette terre aride. Cet usage est d'une extrême importance, car ce faisant, le sol travaillé ainsi s'ouvre, se ramollit, et se fend. Après ce temps de ratissage, les Bédouins y déposent du fumier, puis dans un troisième temps, la semence.
Parfois nous passerons des semaines et des mois à ratisser notre jardin intérieur au sol sec, sans voir une seule semence porter du fruit. Ce sera le moment du vide, de l'inefficacité apparente, du temps perdu. C'est le temps de l'aridité, du non-sens et de l'inefficacité ; sorte de purification des sens, d'adoucissement du cœur de pierre. De cette épreuve dans le désert intérieur jaillira plus tard une Parole (en hébreu, désert et parole ont la même racine).
Quant au jardin, celui-ci est présent dès les premières pages du Livre de la Genèse : « Le Seigneur Dieu plante pour l'homme un jardin en Éden » (cf. Gn 2, 8). C'est le lieu de l'origine : nous sommes nés dans un jardin, le Seigneur nous y pose, pour que nous en vivions. Le jardin est le lieu de la fraîcheur, de la croissance, de la vie donnée. Ce jardin de la Genèse renvoie à celui de Marie-Madeleine :« A l’endroit où Jésus avait été crucifié, il y avait un jardin, et dans ce jardin un tombeau tout neuf où jamais personne n'avait été déposé... c'est là qu'ils déposèrent Jésus » (Jn 19, 41-42). Que va faire Marie dans ce jardin ? Après avoir couru vers les disciples pour annoncer la Nouvelle de la tombe ouverte, elle revient au jardin et pleure. Ce Jardin du tombeau est aussi le jardin de l'Alliance, car la Rencontre dans le jardin entre Jésus et Marie Madeleine évoque celle des amoureux du Cantique des Cantiques où il y est décrit le désir, la recherche, et la rencontre de notre Dieu avec chacun de nous. Nous y sommes accueillis inconditionnellement par ce Dieu amoureux fou de Sa créature.
Désert en quête de Parole, jardin de la Rencontre, ou bien temple de l'Esprit Saint (cf. 1Co 6, 19) ? Notre vie intérieure passe par toutes ces saisons. Nous sommes parfois en quête de Parole et ce sera le moment de partir au désert pour écouter ce que dira le « fiancé » (cf. Os 2, 16). Ou bien sous la mouvance de l'Esprit Saint nous serons convoqués à la rencontre avec le Ressuscité dans le jardin. Quant au temple que nous sommes, il est urgent d'en ouvrir la porte car c'est à partir de ce lieu que l'Esprit Saint nous rendra féconds. Traverser le désert, pour un temps de fiançailles, visiter son jardin pour y demeurer avec l'Époux ou encore entrer dans son temple intérieur pour se laisser féconder par l'Esprit Saint ne nous appartient pas : Dieu sait ce qu'Il fait avec nous et cela nous suffit.

Baptême.jpg

Parole de Dieu pour ce Dimanche de Fête du Baptême du Seigneur : Marqués du Signe de la Croix … « la Fête du Baptême de Jésus rappelle qu'être Baptisé, c'est être marqué du Signe de la Croix. C'est le Signe de la victoire de l'Amour sur la haine, de la Vie sur la mort. « Sois marqué de la Croix, le Signe du Christ, notre Sauveur » sont les premières Paroles du rituel du Baptême, et nous commençons chaque prière par ce Signe ! Être Baptisé, c'est être du Christ, le savoir et en vivre ! Autour du cou ou dans son cœur, porter la Croix est le Signe de la Foi en la Résurrection. À la suite de Jésus, le Baptisé choisit de faire de sa vie un don. Cela est particulièrement manifesté dans le fait de porter la croix des autres. Les chrétiens sont par vocation des aidants. Comment peut-on aimer Dieu si l'on n'aime pas celui qui nous est donné comme une sœur, un frère à aimer ? Auprès de leurs contemporains, les Baptisés sont porteurs de la Bonne Nouvelle qu'ils reçoivent jour après jour, notamment dans la lecture et la méditation de la Parole de Dieu. Être disciple de Jésus, c'est avoir faim de la Parole de Dieu. Il faut La lire et confronter sa Lecture avec d'autres. Dans ce sens, rappelons-nous que le Baptême est la Source de toute vocation chrétienne. Dans l'Église il n'y a pas de découverte de l'Appel de Dieu sans une relation forte avec Jésus. Recevoir l’Évangile, c'est recevoir Jésus jour après jour. « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-Le ! » Un Baptisé est toujours quelqu'un qui prie, toujours quelqu'un qui témoigne, toujours quelqu'un qui aime » (Père Didier Noblot)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe du Baptême du Seigneur » du 10 janvier 2021 (année « B ») :

« Au Baptême de Jésus, les Cieux s'ouvrirent ; l'Esprit, comme une colombe, reposa sur Lui, la Voix du Père se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : en Lui j'ai mis tout mon Amour »


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe du Baptême du Seigneur » du 10 janvier 2021 (année « B ») :

« Dieu Éternel et Tout-Puissant, quand le Christ fut baptisé dans le Jourdain et que l'Esprit Saint reposa sur Lui, Tu L'as désigné comme ton Fils bien-aimé ; accorde à Tes fils adoptifs, nés de l'eau et de l'Esprit, de se garder toujours dans Ta Sainte Volonté. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ». Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe du Baptême du Seigneur » du 10 janvier 2021 (année « B ») :


Baptême.jpg

Première Lecture du Livre du Prophète Isaïe (Is 55, 1-11) de la Sainte « Messe du Baptême du Seigneur » du 10 janvier 2021 (année « B ») :

« Venez, voici de l’eau ! Écoutez, et vous vivrez »

« Ainsi parle le Seigneur : Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau ! Même si vous n’avez pas d’argent, venez acheter et consommer, venez acheter du vin et du lait sans argent, sans rien payer. Pourquoi dépenser votre argent pour ce qui ne nourrit pas, vous fatiguer pour ce qui ne rassasie pas ? Écoutez-moi bien, et vous mangerez de bonnes choses, vous vous régalerez de viandes savoureuses ! Prêtez l’oreille ! Venez à moi ! Écoutez, et vous vivrez. Je m’engagerai envers vous par une Alliance Éternelle : ce sont les Bienfaits garantis à David. Lui, j’en ai fait un témoin pour les peuples, pour les peuples, un guide et un chef. Toi, tu appelleras une nation inconnue de toi ; une nation qui ne te connaît pas accourra vers toi, à cause du Seigneur ton Dieu, à cause du Saint d’Israël, car il fait ta splendeur. Cherchez le Seigneur tant qu’Il se laisse trouver ; invoquez-Le tant qu’Il est proche. Que le méchant abandonne son chemin, et l’homme perfide, ses pensées ! Qu’il revienne vers le Seigneur qui lui montrera sa Miséricorde, vers notre Dieu qui est riche en Pardon. Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos chemins ne sont pas mes chemins, – oracle du Seigneur. Autant le Ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes Chemins sont élevés au-dessus de vos chemins, et mes Pensées, au-dessus de vos pensées. La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain à celui qui doit manger ; ainsi ma Parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission »

Le sens de cette Première Lecture du Livre du Prophète Isaïe (Is 55, 1-11) Le Prophète Isaïe développe tout un discours sur la gratuité : Dieu donne et pardonne sans conditions. C'est en cela qu'Il est si différent de nous : ses Pensées sont élevées au-dessus de nos pensées, autant que le Ciel est élevé au-dessus de la terre. Cela veut dire que, pour nous ajuster aux Pensées de Dieu, il va falloir opérer une véritable révolution de nos pensées spontanées. Il s'agit d'emprunter à notre tour ce chemin-là, ces pensées-là, de gratuité, de pitié, de pardon.


Cantique d’Isaïe (Is 12, 2, 4bcd, 5-6) de Sainte « Messe du Baptême du Seigneur » du 10 janvier 2021 (année « B ») :

R/ Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du Salut ! (cf. Is 12, 3)

Voici le Dieu qui me sauve :
J’ai confiance, je n’ai plus de crainte.
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
Il est pour moi le Salut.

Rendez grâce au Seigneur,
Proclamez son Nom,
Annoncez parmi les peuples Ses hauts faits !
Redites-le : « Sublime est son Nom ! »

Jouez pour le Seigneur, Il montre sa Magnificence,
Et toute la terre le sait.
Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,
Car Il est grand au milieu de toi, le Saint d’Israël !


Deuxième Lecture de la première lettre de saint Jean (1 Jn 5, 1-9) de la Sainte « Messe du Baptême du Seigneur » du 10 janvier 2021 (année « B ») :

« L’Esprit, l’Eau et le Sang »

« Bien-aimés, celui qui croit que Jésus est le Christ, celui-là est né de Dieu ; celui qui aime le Père qui a engendré aime aussi le Fils qui est né de Lui. Voici comment nous reconnaissons que nous aimons les enfants de Dieu : lorsque nous aimons Dieu et que nous accomplissons ses Commandements. Car tel est l’Amour de Dieu : garder ses Commandements ; et ses Commandements ne sont pas un fardeau, puisque tout être qui est né de Dieu est vainqueur du monde. Or la Victoire remportée sur le monde, c’est notre Foi. Qui donc est vainqueur du monde ? N’est-ce pas Celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? C’est Lui, Jésus Christ, qui est venu par l’Eau et par le Sang : non pas seulement avec l’Eau, mais avec l’Eau et avec le Sang. Et Celui qui rend témoignage, c’est l’Esprit, car l’Esprit est la Vérité. En effet, ils sont trois qui rendent témoignage, l’Esprit, l’Eau et le Sang, et les trois n’en font qu’un. Nous acceptons bien le témoignage des hommes ; or, le Témoignage de Dieu a plus de valeur, puisque le Témoignage de Dieu, c’est Celui qu’Il rend à son Fils ».

Jean-Baptiste.jpg

Alléluia ! Alléluia !

« Voyant Jésus venir à lui, Jean déclara : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde » (cf. Jn 1, 29)

Alléluia !

Bapteme-Jesus-Jourdain.jpg

Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Marc (Mc 1, 7-11) pour la Sainte « Messe du Baptême du Seigneur » du 10 janvier 2021 (année « B ») :


« Tu es mon Fils bien-aimé ; en Toi, je trouve ma Joie »

« En ce Temps-là, Jean le Baptiste proclamait : « Voici venir derrière moi Celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de Ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. » En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et Il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et aussitôt, en remontant de l’eau, Il vit les Cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur Lui comme une colombe. Il y eut une Voix venant des Cieux :« Tu es mon Fils bien-aimé ; en Toi, je trouve ma Joie ».


Prière Universelle de la Sainte « Messe du Baptême du Seigneur » du 10 janvier 2021 (année « B ») :

Ces intentions sont à adapter en fonction de l'actualité et de l'Assemblée qui célèbre.

R/ Seigneur écoute-nous, Seigneur exauce-nous

Nous tous avons soif ! Seigneur, éclaire-nous quand nous nous plongeons dans les textes des Écritures ou dans les textes du Magistère. Inspire Tes ministres pour qu'ils éclairent toujours pour nous le Chemin sur lequel nous serons à jamais à ta Suite. Nous T'en prions, ô Dieu de Tendresse R/

Par le Baptême, Tu laves les hommes de leurs péchés, mais nous restons des pécheurs. Maintiens-nous dans ton Amour et dans la confiance en ta Miséricorde, nous T'en prions, ô Dieu de Tendresse. R/

Par ton Baptême et par ta Croix, Tu as pris sur Toi le péché de l'humanité. Guide les peuples et leurs dirigeants à toujours plus de générosité, de partage et de don de soi pour leurs frères et sœurs nécessiteux, nous T'en prions, ô Dieu de Tendresse. R/

Nous sommes tous frères parce que nous sommes Tes enfants, Seigneur. Envoie de nombreux missionnaires de ta Paix à travers le monde pour réconcilier les peuples qui s'affrontent, nous T'en prions, ô Dieu de Tendresse. R/

À ceux qui se confient en Toi, Seigneur, Tu as promis ton Salut. Exauce maintenant nos humbles prières. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe du Baptême du Seigneur » du 10 janvier 2021 (année « B ») :

« Seigneur, accepte les offrandes que nous Te présentons en ce Jour où ton Fils nous est révélé : qu'elles deviennent ainsi le Sacrifice de Celui qui a enlevé le péché du monde. Lui qui vit et règne avec Vous dans l’Unité du Saint-Esprit maintenant et dans les siècles des siècles »


Préface de la Sainte « Messe du Baptême du Seigneur » du 10 janvier 2021 (année « B ») :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant. Aujourd'hui sur les eaux du Jourdain, Tu veux inaugurer le Baptême nouveau : une Voix descend du Ciel pour attester que ta Parole habite chez les hommes, et l'Esprit, manifesté sous l'aspect d'une colombe consacre ton Serviteur Jésus, pour qu'Il aille annoncer aux pauvres la Bonne Nouvelle. C'est pourquoi, avec les anges dans le Ciel, nous pouvons Te bénir sur la terre et T'adorer en (disant) chantant : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du Baptême du Seigneur » du 10 janvier 2021 (année « B ») :

« Voici Celui dont Jean Baptiste disait : « Oui, j'ai vu et je rends témoignage ; c'est Lui le Fils de Dieu » »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du Baptême du Seigneur » du 10 janvier 2021 (année « B ») :

« Nourris de ton Eucharistie et sûrs de ta Bonté, nous Te prions, Seigneur : accorde à ceux qui sauront écouter ton Fils unique de mériter le nom de Fils de Dieu, et de L'être vraiment. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ».


Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.



Vidéo de la « Sainte Messe du Baptême du Seigneur » du 10 janvier 2021 (année « B ») célébrée et prêchée en VIDEO par le Chapelain Horacio Brito à la Grotte de Lourdes sous la neige immaculée qui tombe et nous ouvre les yeux (Cieux) sur cette Communion avec Dieu par le Christ en Marie qui nous fait Enfant de Dieu et Lui procure toute sa Joie ! :