Evangile-de-Notre-Seigneur-Jesus-Christ.jpg

« Sainte Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » de la 33ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :


L’esprit du 33ème Dimanche du Temps Ordinaire (année A) : « La façon de recevoir une Parabole est toujours la même. Une première lecture, plus générale, invite à une sagesse humaine générale. Ici, elle illustre la vertu du travail et de l'initiative, fondements du succès et de la confiance. En d'autres termes, « aide-toi, le Ciel t'aidera ». C'est déjà beaucoup, pour ceux qui seraient tentés d'attendre tout d'une hypothétique Providence divine, sans rien faire, sans payer de leur personne. L'assistanat ou la paresse, même spirituels, n'est pas la condition de vie normale du fidèle. Au disciple, Jésus enseigne d'aller plus loin. Il affirme : « Ce que tu as reçu de Dieu est le chemin même qui mène à Lui. Tu n'en es pas le propriétaire, des« talents », mais leur gardien, qui a tout avantage à le faire fructifier ». Les Cadeaux de Dieu ne sont pas un dû, mais une responsabilité. Une responsabilité sérieuse, mais dont la récompense est sans mesure. A l'apôtre, Jésus fera comprendre, plus tard, que « ce qui n'est pas donné est perdu », « si le grain tombé en terre ne meurt, il ne donne pas de fruit ».


Parole de Dieu pour ce Dimanche 15 novembre 2020 : Dans la durée… « l'attente du retour du Maître délimite le temps où nous devons apprendre à faire fructifier les dons reçus. Non pas d'abord pour réussir ou pour montrer notre science des choses de ce monde, mais surtout pour témoigner de notre désir du Retour du Seigneur, afin qu'Il trouve un monde où règnent la justice et la vérité, la joie et la paix. Il faut bien reconnaître que nous sommes encore loin du but ! D'ailleurs, c'est bien ce qui conduit un des serviteurs à l'échec. Il attend mais dans une telle crainte du Jugement qu'il en est paralysé. Il ne peut pas agir. En nous donnant à méditer la figure de la maîtresse de maison, habile à gérer le quotidien, c'est bien à la Fidélité que Dieu nous appelle. Une Fidélité qui ne se jauge pas à l'empressement ni à l'impatience. Dans notre précipitation, nous pourrions risquer de manquer le bienfait de la durée. Paul le disait déjà : « Ne restons pas endormis… mais soyons vigilants ». Cette vigilance est celle du quotidien que nous plaçons sous le Regard du Seigneur. Lui et Lui Seul, comme le maître à son retour de voyage, saura évaluer la qualité de notre fécondité. Il donnera à chacun selon ses capacités. Ne soyons donc pas tentés par la convoitise mais restons ouverts au don. Ne craignons pas de risquer pour faire fructifier. Dieu, Lui, risque tout, jusqu'à Son propre Fils. Attendre dans la durée ne peut se réaliser que de cette façon. « Heureux es-tu ! À toi, le bonheur ! » (Père Olivier Praud)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » de la 33ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« Mes Pensées, dit le Seigneur Dieu, sont des Pensées de paix et non pas de malheur. Appelez-moi, je vous écouterai et, de partout, je vous rassemblerai »


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » de la 33ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« Accorde-nous, Seigneur, de trouver notre joie dans notre fidélité : car c'est un bonheur durable et profond de servir constamment le Créateur de tout bien. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles ». Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » de la 33ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :




Première Lecture du Livre des Proverbes (Pr 31, 10-13.19-20.30-31) de la Sainte « Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » de la 33ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« Ses mains travaillent volontiers »

« Une femme parfaite, qui la trouvera ? Elle est précieuse plus que les perles ! Son mari peut lui faire confiance : il ne manquera pas de ressources. Elle fait son bonheur, et non pas sa ruine, tous les jours de sa vie. Elle sait choisir la laine et le lin, et ses mains travaillent volontiers. Elle tend la main vers la quenouille, ses doigts dirigent le fuseau. Ses doigts s’ouvrent en faveur du pauvre, elle tend la main au malheureux. Le charme est trompeur et la beauté s’évanouit ; seule, la femme qui craint le Seigneur mérite la louange. Célébrez-la pour les fruits de son travail : et qu’aux portes de la ville, ses œuvres disent sa louange ! »

Le sens de cette Première Lecture du Livre des Proverbes (Pr 31, 10-13.19-20.30-31) : Ce texte, extrait du Livre des Proverbes, est tout entier consacré à un éloge des femmes, ce qui prouve que les auteurs bibliques ne sont pas misogynes ! Ici, un adulte prodigue ses conseils à un jeune homme pour le choix d'une épouse et l'invite à ne pas s'attarder aux apparences : « Le charme est trompeur et la beauté s'évanouit ». Seules subsisteront les vraies valeurs : travail, fidélité, générosité, foi en Dieu.



Psaume 127 (Ps 127 (128), 1-2, 3, 4-5) de Sainte « Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » de la 33ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

R/ Heureux qui craint le Seigneur ! (cf. Ps 127, 1a)

Heureux qui craint le Seigneur
Et marche selon Ses voies !
Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! À toi, le bonheur !

Ta femme sera dans ta maison
Comme une vigne généreuse,
Et tes fils, autour de la table,
Comme des plants d’olivier.

Voilà comment sera béni
L’homme qui craint le Seigneur.
De Sion, que le Seigneur te bénisse !
Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie.


Deuxième Lecture de la Première Lettre de Saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens (1 Th 5, 1-6) de la Sainte « Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » de la 33ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« Que le Jour du Seigneur ne vous surprenne pas comme un voleur »

« Pour ce qui est des temps et des moments de la Venue du Seigneur, vous n’avez pas besoin, frères, que je vous en parle dans ma lettre. Vous savez très bien que le Jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit. Quand les gens diront : « Quelle paix ! Quelle tranquillité ! », c’est alors que, tout à coup, la catastrophe s’abattra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte : ils ne pourront pas y échapper. Mais vous, frères, comme vous n’êtes pas dans les ténèbres, ce Jour ne vous surprendra pas comme un voleur. En effet, vous êtes tous des fils de la Lumière, des fils du Jour ; nous n’appartenons pas à la nuit et aux ténèbres. Alors, ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres ».


Alléluia ! Alléluia !

« Demeurez en moi, comme moi en vous, dit le Seigneur ; celui qui demeure en moi porte beaucoup de fruit » (cf. Jn 15, 4a.5b)

Alléluia !

Parabole-des-talents-Mt25-14-30.jpg

Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Matthieu (Mt 25, 14-30) pour la Sainte « Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » de la 33ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » sur la Parabole des talents :


« Tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup »

« En ce temps-là, Jésus disait à Ses disciples cette Parabole : « C’est comme un homme qui partait en voyage : il appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt, celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître. Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et il leur demanda des comptes. Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha, présenta cinq autres talents et dit : « Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres ». Son maître lui déclara : « Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur ». Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi et dit : « Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres ». Son maître lui déclara : « Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur ». Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : « Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient ». Son maître lui répliqua : « Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents ! »


Prière Universelle de la Sainte « Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » de la 33ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

Ces intentions sont à adapter en fonction de l'actualité et de l'assemblée qui célèbre.

R/ Dieu de Tendresse, souviens-Toi de nous

Journée Mondiale des Pauvres, ce Dimanche met en avant ceux que nous avons à servir toute l'année. Réveille en nous la Charité, ô Dieu d'Amour R/

En ce Dimanche, c'est aussi, en France, la Journée du Secours Catholique. Bénis et donne de la force aux personnes engagées dans ce Mouvement. Donne à ce Mouvement caritatif des vocations et des moyens, nous T'en prions ô Dieu d'Amour R/

Avec Saint Martin que nous avons fêté la semaine passée, montre-nous, Seigneur, comment partager et comment subvenir aux besoins des plus nécessiteux d'entre nous, nous T'en prions ô Dieu d'Amour R/

Afin que chaque personne mette le ou les talents que Tu leur as attribués au service de l'Église ou de la société, au service de ton Amour en action dans le monde, nous Te prions ô Dieu d'Amour R/

Seigneur Dieu qui as exhorté ton Peuple à rechercher le droit et la justice, écoute nos prières et daigne les exaucer pour que soit manifesté ton Amour pour les plus faibles. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » de la 33ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« Permets, Seigneur notre Dieu, que l'offrande placée sous ton Regard nous obtienne la Grâce de vivre pour Toi et nous donne l'Éternité bienheureuse. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur »


Préface de la Sainte « Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » de la 33ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant, par le Christ, notre Seigneur. Dans le Mystère de sa Pâque, Il a fait une Œuvre merveilleuse, car nous étions esclaves de la mort et du péché, et nous sommes appelés à partager sa Gloire ; nous portons désormais ces Noms glorieux : Nation Sainte, Peuple racheté, Race choisie, Sacerdoce royal ; nous pouvons annoncer au monde les Merveilles que Tu as accomplies, Toi qui nous fais passer des ténèbres à Ton admirable Lumière. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en chantant (disant) d'une seule voix : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » de la 33ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« Être proche de Dieu, mettre en Lui mon espoir, c'est là tout mon bonheur »

Ou bien :

« Vraiment, dit le Seigneur, tout ce que vous demanderez dans la prière, croyez que vous l'avez déjà reçu, cela vous sera accordé »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » de la 33ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« Nous venons de Communier, Seigneur, au Don sacré du Corps et du Sang de ton Fils, et nous Te prions humblement : que cette Eucharistie offerte en mémoire de Lui, comme Il nous a dit de le faire, augmente en nous la Charité. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ».



Que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.


Vidéo de la « Sainte Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » sur la Parabole des talents pour la 4ème Journée Mondiale des Pauvres présidée par Notre Saint Père, le Pape François, en la Basilique Saint Pierre à Rome :




Vidéo de la « Sainte Messe du Dimanche 15 novembre 2020 » célébrée et prêchée par Mgr Michel Aupetit en l'église Saint-Germain l'Auxerrois à Paris :