Parole-de-Notre-Seigneur-Jesus-Christ.jpg

« Sainte Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » de la 32ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :


« Je T'aime, Seigneur, ma Force : Seigneur, mon Roc, ma Forteresse » (Psaume 17).

L’esprit du 32ème Dimanche du Temps Ordinaire (année A) : « Veilleurs, tenez-vous prêts, tenez vos lampes allumées ! La « Vigilance » n'est pas souvent citée dans les Vertus Chrétiennes alors qu'elle est bien recommandée avec vigueur par l'Évangile. Elle est essentielle dans le message des prophètes. « La vie est un songe », dit la sagesse humaine, alors réveillez-vous ! L'homme n'est pas fait pour dormir, mais pour se tenir debout. Simplement, ce qu'il doit attendre n'est pas un danger, mais un événement heureux qu'il serait bien triste de manquer. Ce n'est pas tant une catastrophe que pourrait provoquer l'accumulation de nos fautes et de nos refus de la Loi divine, qu'il y aurait à craindre. Il s'agit de veiller pour ne pas rater la Venue de l'Époux et la Célébration joyeuse des Noces. La crainte de ne pas être prêt n'est pas la peur du châtiment, c'est l'Appel du réveil pour s'élancer vers le Père, pour partager avec d'autres cette bonne Nouvelle. C'est l'empressement de l'accueil de Celui qui vient s'unir à nous. «Veillez, voici l'Epoux qui vient ! »


Parole de Dieu pour ce Dimanche 8 novembre 2020 : Voici l'Époux « les derniers jours de l'Année Liturgique tournent notre regard vers la Venue du Seigneur. La figure des jeunes filles, prévoyantes ou insouciantes, désigne notre oscillation permanente dans l'existence. Nous savons bien que, en fonction des étapes de notre vie, des joies ou des peines, nous vivons dans une attente plus ou moins grande du Seigneur. Souvent, son Irruption risquerait de se confronter à d'autres préoccupations considérées comme plus urgentes ! « Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l'heure ». Est-ce que nous L'attendons vraiment ? Il n'y a pas de réponse toute faite. Sans doute chacun pourrait trouver le moment, le lieu ou l'action qui témoignent de son attente du Seigneur. Il reste à s'interroger sur sa profondeur. Est-elle à la hauteur de l'Époux ? Pas tout à fait vraisemblablement. En fait, comme le rappelle le Livre de la Sagesse, c'est le Seigneur qui nous attend. En nous envoyant le Don de la Sagesse, Il veut nous conduire patiemment jusqu'au jour de sa Venue. Elle va et vient à la recherche de ceux qui sont dignes d'elle ; dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre. L'attente n'est pas un palliatif mais l'opportunité d'ajuster notre attente à la mesure de Celle de Dieu. Quelle chance ! Ainsi, Il nous trouvera prêts, avec la mesure d'huile suffisante pour éclairer la nuit, pour qu'à son Arrivée la Fête des Noces puisse être célébrée. En ces derniers jours du Temps, demandons au Seigneur la Grâce d'avoir cette soif de Dieu que chante le psalmiste : « Dieu, Tu es mon Dieu, je Te cherche dès l'aube » (Père Olivier Praud)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » de la 32ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« Seigneur, mon Dieu et mon Salut, que ma prière parvienne jusqu'à Toi ; entends-moi qui T'implore »


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » de la 32ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« Dieu qui es Bon et Tout-Puissant, éloigne de nous tout ce qui nous arrête, afin que sans aucune entrave, ni d'esprit ni de corps, nous soyons libres pour accomplir ta Volonté. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles ». Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » de la 32ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :




Première Lecture du Livre de la Sagesse (Sg 6, 12-16) de la Sainte « Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » de la 32ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« La Sagesse se laisse trouver par ceux qui La cherchent »

« La Sagesse est resplendissante, elle ne se flétrit pas. Elle se laisse aisément contempler par ceux qui l’aiment, elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent. Elle devance leurs désirs en se faisant connaître la première. Celui qui la cherche dès l’aurore ne se fatiguera pas : il la trouvera assise à sa porte. Penser à elle est la perfection du discernement, et celui qui veille à cause d’elle sera bientôt délivré du souci. Elle va et vient à la recherche de ceux qui sont dignes d’elle ; au détour des sentiers, elle leur apparaît avec un visage souriant ; dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre. »

Le sens de cette Première Lecture du Livre de la Sagesse (Sg 6, 12-16) : Derrière son titre très sérieux, le Livre de la Sagesse recèle des envolées littéraires auxquelles on ne s'attendait pas. Mais elles sont amplement justifiées car, aux yeux du croyant, la Sagesse est la chose la plus précieuse du monde. Entendons la Sagesse même de Dieu inspirant notre conduite à tout instant, si nous le désirons. Plus tard, Saint Paul dira de Jésus Christ qu'Il est la Sagesse de Dieu : « Il est Christ, Puissance de Dieu, Sagesse de Dieu » (l Co 1, 24-30)



Psaume 62 (Ps 62 (63), 2, 3-4, 5-6, 7-8) de Sainte « Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » de la 32ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

R/ Mon âme a soif de Toi, Seigneur, mon Dieu ! (cf. Ps 62, 2b)

Dieu, Tu es mon Dieu, je Te cherche dès l’aube :
Mon âme a soif de Toi ;
Après Toi languit ma chair,
Terre aride, altérée, sans eau.

Je T’ai contemplé au Sanctuaire,
J’ai vu ta Force et ta Gloire.
Ton Amour vaut mieux que la vie :
Tu seras la louange de mes lèvres !

Toute ma vie je vais Te bénir,
Lever les mains en invoquant ton Nom.
Comme par un festin je serai rassasié ;
La joie sur les lèvres, je dirai ta Louange.

Dans la nuit, je me souviens de Toi
Et je reste des heures à Te parler.
Oui, Tu es venu à mon secours :
Je crie de joie à l’ombre de Tes ailes.


Deuxième Lecture de la Première Lettre de Saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens (1 Th 4, 13-18) de la Sainte « Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » de la 32ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« Ceux qui sont endormis, Dieu, par Jésus, les emmènera avec Lui »

« Frères, nous ne voulons pas vous laisser dans l’ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort ; il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres, qui n’ont pas d’espérance. Jésus, nous le croyons, est Mort et Ressuscité ; de même, nous le croyons aussi, ceux qui se sont endormis, Dieu, par Jésus, les emmènera avec Lui. Car, sur la Parole du Seigneur, nous vous déclarons ceci : nous les vivants, nous qui sommes encore là pour la Venue du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui se sont endormis. Au Signal donné par la voix de l’archange, et par la trompette divine, le Seigneur Lui-même descendra du Ciel, et ceux qui sont morts dans le Christ ressusciteront d’abord. Ensuite, nous les vivants, nous qui sommes encore là, nous serons emportés sur les nuées du Ciel, en même temps qu’eux, à la Rencontre du Seigneur. Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur. Réconfortez-vous donc les uns les autres avec ce que je viens de dire ».


Alléluia ! Alléluia !

« Veillez, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y pensez pas que le Fils de l’homme viendra » (cf. Mt 24, 42a.44)

Alléluia !

Parabole-des-10-vierges.jpg

Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Matthieu (Mt 25, 1-13) pour la Sainte « Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » de la 32ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :


« Voici l’Époux, sortez à sa Rencontre »

« En ce Temps-là, Jésus disait à Ses disciples cette Parabole : « Le Royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’Époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. Comme l’Époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. Au milieu de la nuit, il y eut un cri : « Voici l’Époux ! Sortez à sa Rencontre ». Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : « Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent ». Les prévoyantes leur répondirent : « Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter ». Pendant qu’elles allaient en acheter, l’Époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec Lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : « Seigneur, Seigneur, ouvre-nous ! » Il leur répondit : « Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas ». Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure ».


Prière Universelle de la Sainte « Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » de la 32ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

Ces intentions sont à adapter en fonction de l'actualité et de l'assemblée qui célèbre.

R/ Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur

Seigneur, nous venons Te remercier de nous avoir fourni nos lampes et de l'huile, c'est-à-dire nos êtres et la foi. Avec l'aide des Saints et de nos anges gardiens, aide-nous à ne jamais manquer de cette huile. Aide-nous à en avoir toujours davantage. R/

En ce mois où nous prions particulièrement pour les âmes du purgatoire, reçois, ô Dieu de Miséricorde, nos prières plus spécialement pour les défunts de nos familles et toutes les personnes que nous aimons et qui T'ont rejoint. R/

Pour que les familles prient davantage ensemble et pour qu'elles soient renforcées dans ton Amour, afin d'être le terreau des vocations spécifiques, nous Te prions Seigneur. R/

Pour une plus juste répartition des richesses sur la terre, notamment en développant le partage à tous les niveaux, depuis les cercles familiaux jusqu'aux dimensions internationales, nous Te prions Seigneur. R/

Dieu de Miséricorde, écoute nos prières et daigne y répondre favorablement pour que nous puissions collaborer à l'édification de ton Royaume. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » de la 32ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« Sur les offrandes que nous présentons, Seigneur, jette un Regard de Pardon et de Paix : qu'en célébrant la Passion de ton Fils, nous entrions de tout cœur dans son Mystère. Lui qui règne avec Toi pour les siècles des siècles »


Préface de la Sainte « Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » de la 32ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant, par le Christ, notre Seigneur. Dans le Mystère de sa Pâque, Il a fait une Œuvre merveilleuse, car nous étions esclaves de la mort et du péché, et nous sommes appelés à partager sa Gloire ; nous portons désormais ces Noms glorieux : Nation Sainte, Peuple racheté, Race choisie, Sacerdoce royal ; nous pouvons annoncer au monde les Merveilles que Tu as accomplies, Toi qui nous fais passer des ténèbres à Ton admirable Lumière. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en chantant (disant) d'une seule voix : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » de la 32ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« Mon berger, c'est le Seigneur : je ne manque de rien ; sur de frais pâturages, Il me laisse reposer. Il me mène auprès des eaux tranquilles et me fait revivre »

Ou bien :

« Au soir de la Résurrection, les disciples reconnurent le Seigneur quand Il rompit le Pain »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » de la 32ème Semaine du Temps Ordinaire de l’Année « A » :

« Fortifiés par cette Nourriture Sainte, nous T'adressons, Seigneur, nos actions de grâce et nous implorons ta Miséricorde : que l'Esprit Saint fasse persévérer dans la droiture ceux qui ont reçu la Force d'en Haut. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ».



Que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.


Vidéo de la « Sainte Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » célébrée par la Fraternité Missionnaire Marie Mère des Apôtres, communauté nouvelle du diocèse de Toulon, et présidée par Monseigneur Dominique Rey à 11h00 sur la chaîne YouTube des Paroisses de Solliès-Pont et Solliès-Toucas :




Vidéo de la « Sainte Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » célébrée par Don Enguerrand de Lorgeril de la Communauté Saint Martin pour les Guides et Scouts d'Europe :




Vidéo de la « Sainte Messe du Dimanche 8 novembre 2020 » célébrée et prêchée en VIDEO à 18h15 par Mgr Michel Aupetit, Archevêque de Paris, en l'église Saint-Germain l'Auxerrois :