Christ-Victorieux-Paques.jpg

« Sainte Messe de la Résurrection » du Dimanche de Pâques :


Résurrection ! « A travers la Résurrection du Christ, Dieu donne une réponse définitive à la question que nous nous posons tous un jour ou l'autre : « Qu'allons-nous devenir après notre mort ? » Si le Christ est ressuscité - ce que je crois -, la vie terrestre apparaît comme une première étape, magnifique, décisive, ouverte sur une existence sans limites, sans pleurs, sans chagrins, sans douleurs, où régnera un bonheur éternel. Non, la mort n'a pas le dernier mot de la vie ! Certes, elle ramasse le dernier souffle des hommes, elle sépare les êtres, elle blesse nos cœurs, mais son travail sauvage, cruel, s'arrête en fin de course pour laisser place à la Vie qui est l'idéal de Dieu. Il est touchant de voir Marie Madeleine, et deux femmes avec elle, se diriger de bon matin vers le Tombeau du Christ pour Lui rendre les derniers honneurs. Dans leur esprit et jusque dans leurs viscères, un immense chagrin les étreint, doublé d'une inquiétude ! Elles ont avec elles les aromates nécessaires à l'embaumement de leur Christ, mais elles se demandent comment elles vont s'y prendre pour rouler l'immense pierre qui a été placée à l'entrée du Tombeau. Mais Dieu, qui pense toujours à tout, a déjà fait le travail ! Surprises, elles se rendent compte, en effet, que le caveau est ouvert. La peur les étreint. Mais pour les rassurer, comme toujours en nos vies, Dieu fait le nécessaire. Dans la chambre mortuaire, il y a un homme, oui, un homme ... du moins il en a l'apparence, vêtu de blanc, et dont la présence ne les rassure pas du tout. Est-ce un homme ? Est-ce un ange ? On ne le saura jamais. Au Ciel, il y aura bien un Saint ou une Sainte pour répondre à notre curiosité ! En tout cas, pour l'heure, elles ne sont pas victimes d'une hallucination, cet homme-ange est bien là ... et il parle ... Le Message est précis : « N'ayez pas peur, le Christ est le grand Vainqueur de la mort ! Malgré son Sang qui gouttait de la Croix, malgré le dernier Cri qu'Il poussa au sommet du bois, malgré son Cœur ouvert par la lance, maintenant, Il respire de nouveau entre terre et Ciel ! » Les femmes, aussi effrayées que joyeuses, ont alors filé jusqu'au Cénacle et, toutes haletantes, se sont empressées de raconter la Merveille. Ah, c'est qu'elles ont bien fait leur travail ! La preuve, c'est que la Nouvelle est arrivée jusqu'à nous. Aussi, en ce grand Jour, ne perdons pas une once de joie ! Tous ceux que nous avons aimés ne se sont pas emprisonnés dans l'humidité des tombeaux ; leur personne tout entière n'a pas été pulvérisée sous le feu des crématoriums ; leur être continue de vivre aujourd'hui dans un autre univers, il faudrait dire : dans une autre dimension dont nous ignorons absolument tout. En cette Heure où je vous parle, Marie notre Mère, les enveloppe de sa Tendresse, et un jour - mais nous ne sommes pas pressés -, nous entrerons aussi dans cette Gloire qui n'en finira plus de nous étonner, que dis-je, de nous ravir dans tous les sens du terme. Alors que les Apôtres seront envoyés dans quarante jours jusqu'au bout du monde pour y semer la foi et faire connaître la Sagesse du Christ, les femmes, de leur côté - et c'est à vous, maintenant, femmes, que je parle -, ont reçu la charge, à la suite de Marie Madeleine et de ses compagnes, de dire à leur mari, à leurs amis, à leurs compagnons, à leurs enfants, que la vie ne s'achève pas par le naufrage du corps et que Jésus ressuscité rêve de nous entraîner dans Son destin heureux. Oui, il vous revient, femmes de notre temps, de veiller sur l'avenir du monde et de dégager les hommes du désespoir en annonçant la mort de la mort, car nous, les hommes, nous restons vos enfants dans l'ordre de la foi » (Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine)

Christ-Resurrection-Paques.jpg

Ta Main s'est posée sur moi ! « Dans la clarté du matin, l'antienne de la liturgie fait entendre le dialogue primordial entre le Père et le Fils qui se relève de la mort dans la puissance de l'Esprit Saint. Je suis ressuscité, et je me retrouve avec toi. Le chant grégorien en fait percevoir tranquillement les entrelacs et les soubresauts, comme une familiarité bienfaisante. Et nous voilà invités à partager cette intimité. La course frénétique entre Pierre et Jean contraste cependant avec la discrétion de l'annonce de Marie Madeleine et le vide emplissant le tombeau. Ce sera pourtant la même expérience intérieure que seront appelés à vivre les Apôtres, les disciples d'Emmaüs, au gré des manifestations du Ressuscité. Il n'impose pas sa Présence, mais La suscite. Il ne force pas la parole de foi, mais la fait naître au cœur de l'existence de Ses compagnons. Il donne la Paix comme le Signe de sa Charité. Ce cheminement en forme eucharistique est finalement celui de la reconnaissance. En accueillant la Parole de Dieu, en partageant le pain et le vin comme Il nous a dit de le faire dans sa Passion, en étant envoyés en mission comme Pierre à Césarée, nous reconnaissons que Dieu a posé la Main sur nous. Non pour nous emprisonner, mais pour nous libérer de toutes les puissances de mort et des vieux ferments qui émaillent notre existence. Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec Lui dans la Gloire. Voilà la Vie de Ressuscité à laquelle nous sommes appelés » (Père Olivier Praud)

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la « Sainte Messe de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ » du Dimanche de Pâques :

« Le Christ est vraiment Ressuscité, Alléluia. A Lui Gloire et Puissance pour les siècles des siècles. Amen ».


Introït grégorien « Resurrexi » de la « Sainte Messe Pascale » :


Resurréxi, et adhuc tecum sum, allelúia : posuísti super me manum tuam, allelúia : mirábilis facta est sciéntia tua, allelúia, allelúia.
Je suis ressuscité, et Je suis encore avec Vous, Alléluia : Vous avez posé votre Main sur Moi, Alléluia ; votre Sagesse a fait des Merveilles, Alléluia, Alléluia.

Dómine, probásti me et cognovísti me : tu cognovísti sessiónem meam et resurrectiónem meam.
Seigneur, Vous m’avez éprouvé et Vous me connaissez : Vous avez été témoin de ma Mort et de ma Résurrection.


Gloire à Dieu


Prière d'ouverture de la « Sainte Messe du Dimanche de Pâques » :

« Deus, qui hodiérna die, per Unigénitum tuum, æternitátis nobis áditum, devícta morte, reserásti, da nobis, quæsumus, ut, qui resurrectiónis domínicæ sollémnia cólimus, per innovatiónem tui Spíritus in lúmine vitæ resurgámus ».

« Aujourd'hui, Dieu notre Père, Tu nous ouvres la Vie Éternelle par la Victoire de ton Fils sur la mort, et nous fêtons sa Résurrection. Que ton Esprit fasse de nous des hommes nouveaux pour que nous ressuscitions avec le Christ dans la Lumière de la Vie. Lui qui vit et règne avec Toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. »

Première Lecture du Livre des Actes des Apôtres (Ac 10, 34a.37-43) de la « Sainte Messe de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ » du Dimanche de Pâques :


Le sens de cette Première Lecture du Livre des Actes des Apôtres : poussé par l'Esprit Saint, Pierre vient de se rendre à l'invitation du centurion romain, Corneille, à Césarée : l'impensable est en train de se produire. Pierre, le Juif fervent, convaincu, entre chez un païen et lui annonce la Bonne Nouvelle : par sa Résurrection, Jésus de Nazareth a été révélé comme le Christ, Celui qui abolit les barrières entre les hommes. Désormais, quiconque croit en Lui peut entrer dans l'Alliance proposée par Dieu.

« Nous avons mangé et bu avec Lui après sa Résurrection d’entre les morts »

« En ces jours-là, quand Pierre arriva à Césarée chez un centurion de l’armée romaine, il prit la parole et dit : « Vous savez ce qui s’est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les commencements en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu Lui a donné l’Onction d’Esprit Saint et de Puissance. Là où Il passait, Il faisait le bien et guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du diable, car Dieu était avec Lui. Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu’Il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Celui qu’ils ont supprimé en Le suspendant au bois du supplice, Dieu L’a ressuscité le Troisième Jour. Il Lui a donné de se manifester, non pas à tout le peuple, mais à des témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec Lui après sa Résurrection d’entre les morts. Dieu nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoigner que Lui-même L’a établi Juge des vivants et des morts. C’est à Jésus que tous les prophètes rendent ce témoignage : Quiconque croit en Lui reçoit par son Nom le Pardon de ses péchés ».


Psaume 117 (Ps 117, 1.2, 16-17, 22-23) de la « Sainte Messe du Dimanche de Pâques » :


R/ Voici le Jour que fit le Seigneur, qu’Il soit pour nous Jour de Fête et de Joie ! (Ps 117, 24)

Rendez grâce au Seigneur : Il est Bon !
Éternel est son Amour !
Oui, que le dise Israël :
Éternel est son Amour !

Le Bras du Seigneur se lève,
Le Bras du Seigneur est Fort !
Non, je ne mourrai pas, je vivrai,
Pour annoncer les Actions du Seigneur.

La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs
Est devenue la Pierre d’angle :
C’est là l’Œuvre du Seigneur,
La Merveille devant nos yeux.


Deuxième Lecture de Saint Paul Apôtre pour la « Sainte Messe de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ » du Dimanche de Pâques :


Lecture de la Lettre de Saint Paul Apôtre aux Colossiens (Col 3, 1-4)  :

« Recherchez les Réalités d’en Haut, Là où est le Christ »

« Frères, si vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les Réalités d’en Haut : c’est Là qu’est le Christ, assis à la Droite de Dieu. Pensez aux Réalités d’en Haut, non à celles de la terre. En effet, vous êtes passés par la mort, et votre vie reste cachée avec le Christ en Dieu. Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec Lui dans la Gloire ».

Le sens de cette Lecture : On n'est pas étonné d'entendre Paul engager ses lecteurs à adopter des conduites dignes de l'Evangile. Il les précisera un peu plus loin : ce sont la tendresse, la compassion, la bonté, l'humilité, la douceur, la patience, le pardon mutuel... (verset 12). C'est ce qu'il appelle les « réalités d'en haut » auxquelles il oppose les « réalités d'en bas ». Mais ne nous y laissons pas prendre : ce n'est pas dans l'espace, c'est dans le fond de nos cœurs que se jouent nos choix quotidiens.


OU


Lecture de la Première Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens (1 Co 5, 6b-8) :

« Purifiez-vous des vieux ferments, et vous serez une Pâque nouvelle »

« Frères, ne savez-vous pas qu’un peu de levain suffit pour que fermente toute la pâte ? Purifiez-vous donc des vieux ferments, et vous serez une pâte nouvelle, vous qui êtes le Pain de la Pâque, celui qui n’a pas fermenté. Car notre Agneau Pascal a été immolé : c’est le Christ. Ainsi, célébrons la Fête, non pas avec de vieux ferments, non pas avec ceux de la perversité et du vice, mais avec du Pain non fermenté, Celui de la droiture et de la vérité ».

Le sens de cette Lecture : La coutume des azymes (pratiquée aujourd'hui encore dans le judaïsme) consiste à introduire chaque année au printemps dans la cuisine du levain nouveau issu de la récolte en cours. On supprime toute trace de levain de l'année écoulée et l'on mange du Pain non levé (c'est le sens du mot « azyme ») pendant une semaine (le temps nécessaire pour laisser fermenter le grain). Ensuite on utilise le levain nouveau. Cette coutume était devenue un des rites de la Pâque juive : Paul y trouve l'occasion d'une prédication sur l'homme nouveau que sont devenus les baptisés : « Purifiez-vous des vieux ferments et vous serez une pâte nouvelle. »


Séquence « Victimæ Paschali » pour la « Sainte Messe du Dimanche de Pâques » :



Victimæ Paschali laudes immolent Christiani.
A la Victime Pascale, Chrétiens offrons nos louanges.

Agnus redemit oves, Christus Innocens Patri reconciliavit peccatores.
L’Agneau sauva les brebis, le Christ Innocent réconcilia les pécheurs avec le Père.

Mors et vita duello conflixere mirando, dux vitæ mortuus regnat vivus.
La mort et la vie ont combattu en un duel prodigieux, le Maître de la Vie mourut, vivant Il règne.

Dic nobis Maria quid vidisti in via ?
Dis-nous Marie (Magdeleine) qu’as-tu vu en chemin ?

Sepulchrum Christi viventis et gloriam vidi resurgentis.
J’ai vu le Sépulcre du Christ vivant et la gloire du Ressuscité.

Angelicos testes, sudarium et vestes.
J’ai vu les Anges témoins, le Suaire et les Vêtements.

Surrexit Christus spes mea : præcedet suos in Galilæam.
Le Christ, mon Espérance, est ressuscité, Il vous précédera en Galilée.

Scimus Christus surrexisse a mortuis vere. Tu nobis victor Rex, miserere ! Amen ! Alleluia !
Nous savons le Christ vraiment ressuscité des morts. Roi victorieux, prends pitié de nous ! Ainsi soit-il ! Louez le Seigneur !



Alléluia ! Alléluia !

« Pascha nostrum immolátus est Christus ! » (cf. 1 Co 5, 7b) : « Notre Pâque immolée, c’est le Christ ! Célébrons la Fête dans le Seigneur ! » (cf. 1 Co 5, 7b-8a)

Alléluia !


Saint Évangile de Jésus Christ selon Saint Jean (Jn 20, 1-9) de la « Sainte Messe de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ » du Dimanche de Pâques :


« Il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts »

« Le Premier Jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au Tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du Tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son Tombeau, et nous ne savons pas où on L’a déposé ». Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au Tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au Tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le Tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le Suaire qui avait entouré la Tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au Tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts ».

« Una autem sabbati Maria Magdalene venit mane cum adhuc tenebrae essent ad monumentum et videt lapidem sublatum a monumento cucurrit ergo et venit ad Simonem Petrum et ad alium discipulum quem amabat Iesus et dicit eis tulerunt Dominum de monumento et nescimus ubi posuerunt eum exiit ergo Petrus et ille alius discipulus et venerunt ad monumentum currebant autem duo simul et ille alius discipulus praecucurrit citius Petro et venit primus ad monumentum et cum se inclinasset videt posita linteamina non tamen introivit venit ergo Simon Petrus sequens eum et introivit in monumentum et videt linteamina posita et sudarium quod fuerat super caput eius non cum linteaminibus positum sed separatim involutum in unum locum tunc ergo introivit et ille discipulus qui venerat primus ad monumentum et vidit et credidit nondum enim sciebant scripturam quia oportet eum a mortuis resurgere »


Vidéo de la « Sainte Messe du jour de Pâques » du Dimanche de la Résurrection 4 avril 2021 prêchée par Don Paul Denizot c.s.m, Recteur du Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon :



Au lieu de lire l'Évangile de Jésus Christ selon Saint Jean (Jn 20, 1-9), on peut lire Celui qui a été lu à la « Veillée Pascale » (Mt 28, 1-10). Pour la « Messe du Soir de Pâques », on peut aussi lire l’Évangile de Saint Luc (Lc 24, 13-35) ci-dessous :

Évangile de Jésus Christ selon Saint Luc (Lc 24, 13-35)

« Reste avec nous car le soir approche »

« Le même Jour (c’est-à-dire le Premier Jour de la semaine), deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé. Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus Lui-même s’approcha, et Il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient empêchés de Le reconnaître. Jésus leur dit : « De quoi discutez-vous en marchant ? » Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes. L’un des deux, nommé Cléophas, Lui répondit : « Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem qui ignore les événements de ces jours-ci. » Il leur dit : « Quels événements ? » Ils Lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth, cet homme qui était un prophète puissant par ses Actes et ses Paroles devant Dieu et devant tout le peuple : comment les grands prêtres et nos chefs L’ont livré, ils L’ont fait condamner à mort et ils L’ont crucifié. Nous, nous espérions que c’était Lui qui allait délivrer Israël. Mais avec tout cela, voici déjà le Troisième Jour qui passe depuis que c’est arrivé. À vrai dire, des femmes de notre groupe nous ont remplis de stupeur. Quand, dès l’aurore, elles sont allées au Tombeau, elles n’ont pas trouvé son Corps ; elles sont venues nous dire qu’elles avaient même eu une vision : des anges, qui disaient qu’Il est vivant. Quelques-uns de nos compagnons sont allés au Tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais Lui, ils ne L’ont pas vu. » Il leur dit alors : « Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa Gloire ? » Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes, Il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui Le concernait. Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin. Mais ils s’efforcèrent de Le retenir : « Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux. Quand Il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la Bénédiction et, L’ayant rompu, Il Le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils Le reconnurent, mais Il disparut à leurs regards. Ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’Il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? » À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : « Le Seigneur est réellement Ressuscité : Il est apparu à Simon-Pierre. » À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la Fraction du Pain ».


Credo


Prière Universelle de la « Sainte Messe de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ » du Dimanche de Pâques :

R/ Ô Christ ressuscité, exauce-nous !

Comme Pierre chez le centurion, donne-nous le Feu de ton Amour, Seigneur, pour que nos vies et nos paroles témoignent de ta Présence dans le monde en général et dans notre quotidien à chacun en particulier. R/

Saint Paul nous exhorte, nous qui T'aimons et croyons en ton Fils ressuscité, à rechercher les Réalités d'en Haut. Aide-nous, Seigneur, à nous détacher des futilités d'en bas pour mieux désirer et rechercher la Vie éternelle. R/

Les disciples n'avaient pas compris totalement Jésus et son Enseignement avant de constater et croire en sa Résurrection. A la Lumière de la Résurrection de ton Fils, Seigneur, nous Te prions de nous faire comprendre les Écritures dans leur totalité. R/

Seigneur, que les épreuves vécues par tous Tes enfants dans le monde soient allégées par la foi en ton Amour et l'espérance en la Vie éternelle. R/


Chant d’offrande de la « Sainte Messe du Dimanche de Pâques » :

« Terra trémuit, et quiévit, dum resúrgeret in iudício Deus, allelúia »
« La terre a tremblé et s’est tue lorsque Dieu s’est levé pour rendre Justice, alléluia »


Prière sur les Offrandes de la « Sainte Messe du Dimanche de Pâques » :

« Dans la Joie de Pâques, Seigneur, nous T'offrons ce Sacrifice : c'est par Lui que ton Église, émerveillée de ta Puissance, naît à la Vie et reçoit sa Nourriture. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Ainsi soit-il. »


Préface de la « Sainte Messe de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ » du Dimanche de Pâques :

« Vraiment, il est juste et bon de Te glorifier, Seigneur, en tout temps, mais plus encore Aujourd'hui en ce Jour où le Christ, notre Pâque, a été immolé : car Il est l'Agneau véritable qui a enlevé le péché du monde : en Mourant, Il a détruit notre mort ; en Ressuscitant, Il nous a rendu la Vie. C'est pourquoi le Peuple des Baptisés, rayonnant de la Joie Pascale, exulte par toute la terre, tandis que les anges dans le Ciel chantent sans fin l'hymne de ta Gloire : …

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-hostie.jpg


Antienne de Communion de la « Sainte Messe du Dimanche de Pâques » :

« Le Christ, notre Agneau Pascal, a été immolé. Célébrons donc la Fête en partageant le Pain de la Pâque, un Pain non fermenté ; Signe de droiture et de vérité, Alléluia ! »

« Pascha nostrum immolátus est Christus, allelúia : itaque epulémur in ázymis sinceritátis et veritátis, allelúia, allelúia, allelúia ! »


Prière après la Sainte Communion de la « Sainte Messe de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ » du Dimanche de Pâques :

« Dieu de toute Bonté, ne cesse pas de veiller sur ton Église : déjà les Sacrements de la Pâque nous ont régénérés en nous obtenant ton Pardon, en nous faisant Communier à ta Vie ; donne-nous d'entrer dans la Lumière de la Résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Ainsi soit-il. »

« Perpétuo, Deus, Ecclésiam tuam pió favóre tuére, ut, paschálibus renováta mystériis, ad resurrectiónis pervéniat claritatem »


Bénédiction Solennelle de la « Sainte Messe du Dimanche de Pâques » :

Que demeure en Vous la Grâce de Dieu, la Grâce Pascale qu'Il vous offre Aujourd'hui : qu'Elle vous protège de l'oubli et du doute. Amen.

Par la Résurrection de son Fils, Il vous a fait déjà renaître : qu'Il vous rappelle toujours à cette Joie que rien, pas même la mort, ne pourra vous ravir. Amen.

Ils sont finis, les Jours de la Passion, suivez maintenant les Pas du Ressuscité : suivez-Le désormais jusqu'à son Royaume où vous posséderez enfin la Joie parfaite. Amen.

Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Allez, dans la Paix du Christ, Alléluia, Alléluia !
Nous rendons grâce à Dieu, Alléluia, Alléluia !



Vidéo de la « Sainte Messe de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ » du Dimanche de Pâques 4 avril 2021 présidée par Notre Saint Père, le Pape François, en la Basilique Saint Pierre à Rome suivie de la Solennelle « Bénédiction Urbi et Orbi »:




La « Bénédiction Urbi et Orbi » du Pape François :


Le Pape François exhorte à vaincre la mentalité de la guerre
À l’issue de la Messe de Pâques célébrée par le Pape François en présence de 150 fidèles en la Basilique Saint-Pierre, le Souverain pontife a donné sa Bénédiction Urbi et Orbi, à la Ville et au monde, devant l'Autel de la Chaire de Saint Pierre, Dimanche 4 avril 2021. Un message de soutien spirituel aux plus fragiles qui souffrent de la crise mondiale, et d'appels à la paix là où règne toujours le conflit dans certaines régions du monde.
« L’Annonce de Pâques ne montre pas un mirage, elle ne révèle pas une formule magique, elle n’indique pas une échappatoire face à la situation difficile que nous traversons ». En ces termes, le Pape François a inauguré son message à la ville de Rome et au monde en ce Jour de Pâques, point culminant de l’année liturgique.
Une année où la pandémie est encore en cours, la crise sociale et économique est très lourde, en particulier pour les plus pauvres, a estimé François, et où malgré cela –et c’est scandaleux, nous dit le Pape– les conflits armés ne cessent pas et les arsenaux militaires se renforcent, a regretté l’évêque de Rome.

Le Crucifié est ressuscité
Au milieu de cette réalité complexe, a relevé le Saint-Père, l’annonce de Pâques renferme en quelques mots un événement qui donne l’espérance qui ne déçoit pas : « Jésus, le crucifié, est ressuscité ».
Et le Successeur de Pierre de préciser : « Cette Annonce de Pâques ne parle pas d’anges ou de fantômes, mais d’un homme, un homme en chair et en os, avec un visage et un nom : Jésus. Le Crucifié, pas un autre, est ressuscité ».
Et les témoins de cette Résurrection rapportent d’ailleurs un détail important : Jésus ressuscité porte gravées les plaies des mains, des pieds et du côté. « Ces Plaies sont le sceau éternel de son Amour pour nous. Quiconque souffre une dure épreuve, dans son corps et dans son esprit, peut trouver refuge dans ces Blessures, recevoir à travers elles la Grâce de l’espérance qui ne déçoit pas », a assuré le Saint-Père, avant de détailler les espérances du Christ pour diverses catégories de personnes, comme « ceux qui souffrent encore à cause de la pandémie, les malades et ceux qui ont perdu une personne chère ».

Pour un internationalisme des vaccins
Le Pape a ensuite invoqué le réconfort du Seigneur pour « les efforts des médecins et des infirmiers », pour « les personnes les plus fragiles, qui ont besoin d’assistance et ont le droit d’avoir accès aux soins nécessaires ». Avant de lancer un appel au partage équitable des vaccins : « Dans l’esprit d’un “internationalisme des vaccins”, j’exhorte donc toute la communauté internationale à un engagement partagé afin de surmonter les retards dans leur distribution et en favoriser le partage, en particulier avec les pays les plus pauvres ».

Crise sociale et économique
Et le Pape de poursuivre sur la sévère crise socio-économique des temps présents : « Le Crucifié ressuscité est un réconfort pour ceux qui ont perdu leur travail ou traversent de graves difficultés économiques et qui sont privés de protections sociales adéquates. Que le Seigneur inspire l’action des autorités publiques afin qu’à tous, en particulier aux familles les plus nécessiteuses, soient offertes les aides nécessaires à une subsistance suffisante ».

Au cher peuple d’Haïti
« Il faut que les pauvres de toute sorte se reprennent à espérer », disait Saint Jean-Paul II lors de son voyage à Haïti, cité par le Pape François. Et c’est justement vers « le cher peuple haïtien » que la pensée et les encouragements du Primat d’Italie se sont tournés en premier en ce jour, « pour qu’il ne soit pas vaincu par les difficultés mais qu’il regarde vers l’avenir avec confiance et espérance ».

Aux jeunes du monde et de Birmanie
« Jésus ressuscité est l’espérance aussi pour de nombreux jeunes qui ont été contraints de passer de longues périodes sans aller à l’école ou à l’université ni partager le temps avec leurs amis », a continué le Pape, assurant combien nous avons tous besoin de vivre des relations humaines réelles et pas seulement virtuelles. « Je suis proche des jeunes du monde entier et, en ce moment, en particulier de ceux de Birmanie, qui s’engagent pour la démocratie en faisant entendre pacifiquement leur voix, conscients que la haine ne peut être éliminée que par l’amour », a ajouté François qui suit de très près la situation politico-militaire birmane.

Les migrants et ceux qui leur viennent en aide
Que la Lumière du Ressuscité soit source de renaissance pour les migrants fuyant la guerre et la misère, a espéré le Pape. « Sur leurs visages, reconnaissons le visage défiguré et souffrant du Seigneur qui monte au Calvaire ». François a remercié ainsi les pays qui accueillent avec générosité ceux qui souffrent et cherchent refuge, « en particulier le Liban et la Jordanie qui accueillent de très nombreux réfugiés ayant fui le conflit syrien ».

Pour le Liban et la Syrie
« Que le peuple libanais, qui traverse une période de difficultés et d’incertitudes, fasse l’expérience de la consolation du Seigneur ressuscité et soit soutenu par la communauté internationale dans sa vocation d’être une terre de rencontre, de coexistence et de pluralisme », a soutenu le Souverain pontife, souhaitant également la paix dans « la bien-aimée et martyrisée Syrie, où des millions de personnes vivent désormais dans des conditions inhumaines », ainsi qu’au Yémen « dont les événements sont entourés d’un silence assourdissant et scandaleux », et en Libye « où l’on entrevoit enfin la sortie d’une décennie de disputes et d’affrontements sanglants ».

Pour le Moyen-Orient et l’Afrique
Le Pape a ensuite tourné ses pensées naturellement vers Jérusalem, appelant Israéliens et Palestiniens à retrouver la force du dialogue pour une solution stable à deux États, de même que vers l’Irak, pays visité le mois dernier, pour lequel le Pape prie pour que « puisse continuer le chemin de pacification entrepris ».
François a invoqué « la Force du Ressuscité » pour les populations africaines qui voient leur avenir compromis par des violences internes et par le terrorisme international, en particulier au Sahel et au Nigeria, ainsi que dans la région du Tigré et de Cabo Delgado.

Vaincre la mentalité de guerre
« Il y a encore trop de guerres et trop de violence dans le monde ! », s’est enfin indigné le Saint-Père, appelant le Seigneur à nous aider « à vaincre la mentalité de la guerre ». François a aussi prié pour les prisonniers de guerre, particulièrement en Ukraine orientale et dans le Haut-Karabakh, avant de rappeler, ce 4 avril, Journée mondiale de lutte contre les mines antipersonnel, combien ces « sournois et horribles engins qui tuent ou mutilent chaque année de nombreuses personnes innocentes, empêchent l’humanité de marcher ensemble sur les chemins de la vie ». « Comme un monde sans ces instruments de mort serait meilleur ! », s’est-il exclamé.

Pour la fin des restrictions sanitaires aux cultes
Enfin, le Pape François a appelé les gouvernements à supprimer les restrictions d’accès au culte à cause de la pandémie. « Prions pour que ces restrictions, comme toute restriction à la liberté de culte et de religion dans le monde, puissent être supprimées et que chacun soit autorisé à prier et à louer Dieu librement ».
« À la lumière du Ressuscité, nos souffrances sont transfigurées. Là où il y avait mort, il y a maintenant vie, là où il y avait deuil, il y a maintenant consolation. Et maintenant prions pour que les effets bénéfiques de cette guérison s’étendent à travers le monde entier. Joyeuses Pâques à tous ! », a conclu le Successeur de Pierre, avant de donner sa Bénédiction Urbi et Orbi.


Pape-Francois.jpg

Voir également du Pape François :
- La Prière du Pape François « Marie, femme de l’écoute, ouvre nos oreilles »
- La Prière du Pape François « Bienheureuse Vierge Marie de Fatima »
- Le « Message de Notre Saint Père le Pape François » pour le Carême 2014
- La « Lettre aux Familles » du Pape François
- Les « 3 mots-clés pour réussir son mariage » du Pape François
- La Prière Mariale du Pape François pour grandir dans la « Lumière de la Foi »
- La Prière du Pape François « Tu es la Toute Belle, ô Marie ! »
- La Prière du Pape François à la « Sainte famille »
- Les Conseils aux « jeunes époux » de notre Pape François
- La « Prière pour les Familles » de notre Pape François
- La « Prière pour notre Saint Père le Pape François »
- La « Prière à Saint Michel Archange » du Pape François
- La Prière des « 5 doigts » du Pape François
- La Prière de « Consécration à Saint Joseph » de la Cité du Vatican du Pape François
- La Prière du Pape François « Sainte Famille de Nazareth, que le prochain Synode des Évêques puisse réveiller en tous la conscience du caractère sacré et inviolable de la famille »
- La Prière de notre Pape François dans Evangelii Gaudium à la Vierge Marie « Vierge et Mère Marie, aide-nous à dire notre « oui » à faire retentir la Bonne Nouvelle de Jésus »
- La Prière de notre Pape François « Seigneur, Tu nous appelles chaque jour à Te suivre avec courage et fidélité »
- Plusieurs « Courtes Prières à Dieu le Père » de notre Pape François en juin 2013
- La Prière du Pape François devant le Saint Suaire « Ô Christ, ton Regard ne cherche pas nos yeux mais notre cœur »
- La Prière du Pape François à Notre-Dame du silence, de la beauté et de la tendresse « Mère du silence, qui garde le Mystère de Dieu »
- La Prière du Pape François à « Notre-Dame de Madhu »
- La Prière du Pape François à l'Immaculée Conception « Ô Marie, notre Mère, aujourd’hui, ton peuple en fête Te vénère »
- La Prière du Pape François aux JMJ 2013 « Seigneur, Tu as laissé ta Mère au milieu de nous pour qu’Elle nous accompagne »
- La Prière du Pape François pour les chômeurs « Seigneur Jésus, à Toi le travail ne manqua pas, donne-nous du travail ! »
- La Prière du Pape François pour la Paix au Proche-Orient « Seigneur Dieu de paix, écoute notre supplication ! »
- La Prière de Consécration à « Notre-Dame d'Aparecida » de notre Pape François
- La Prière pour les Malades du Pape François « Ô Marie, Siège de la Sagesse, intercède comme notre Mère pour tous les malades »
- La Prière pour les Vocations du Pape François « Père infiniment saint, tous Tes enfants sont appelés par Toi à être saints »
- La Prière pour les jeunes du Pape François « Seigneur Jésus, maintenant que nous sommes des personnes âgées, nous intercédons pour les jeunes »
- La Prière du Pape François pour le Carême 2015 « Seigneur Jésus-Christ, guéris-moi de la dureté de mon cœur »
- La Catéchèse du Pape François sur les « Fiançailles »
- Le « Mariage et la Famille » selon le Pape François
- La Catéchèse du Pape François sur le Sacrement du Mariage « Le Lien avec Dieu qui est à la base du lien conjugal »
- La Catéchèse du Pape François sur le Mariage « Pourquoi les jeunes ne veulent pas se marier ? »
- La Catéchèse du Pape François sur le Mariage « L’Amour entre les conjoints est l’image de l’Amour entre le Christ et l’Église »
- L’Homélie du Pape François sur le Mariage « L’Amour du Christ peut rendre aux époux la joie de cheminer ensemble »
- La Catéchèse sur les enfants blessés du divorce du Pape François « Le délitement de l’amour conjugal retombe sur les enfants »
- La Prière pour les Familles du Pape François et du Cardinal André Vingt-Trois « Cœur Sacré de Jésus, Source de tout Amour, nous plaçons devant Toi nos familles »
- Le Message de la Journée pour la Vie de Notre Saint Père le Pape François « Cultiver la vie et accepter la mort »
- La « Correction Fraternelle » selon le Pape François
- La Prière du Pape François pour le Jubilé de la Miséricorde « Seigneur Jésus-Christ, Toi qui nous a appris à être miséricordieux comme le Père céleste »
- La Prière du Pape François « Loué sois-Tu ! » extraite de son Encyclique « Laudate Si »
- La Prière pour notre terre du Pape François « Ô Dieu Tout-Puissant, répands sur nous la force de ton Amour pour que nous protégions la vie et la beauté »
- La « VIIIème Rencontre Mondiale des Familles » en 2015 à Philadelphie avec notre Pape François
- La Bulle d'indiction du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde du Pape François « Misericordiae Vultus »
- La Prière du Pape François pour le Jubilé de la Miséricorde « Seigneur Jésus-Christ, Toi qui nous a appris à être Miséricordieux comme le Père céleste »
- La Prière du Pape François « Vierge de la Charité del Cobre, Patronne de Cuba ! »
- La Prière Mariale du Pape François « Vierge Marie, en ce jour de fête pour ton Immaculée Conception »
- L'Exhortation Apostolique « AMORIS LAETITIA » de notre Pape François
- La Prière du Pape François avant de devenir Prêtre le 13 décembre 1969 « Je veux croire en Dieu qui m’invite à Le suivre »
- La Prière du Pape François « Ô Dieu Tout-Puissant et Miséricordieux, nous Te prions pour les victimes du terrorisme et les terroristes »
- L’Homélie du Pape François « Nous exaltons la Croix de Jésus parce qu’en Elle s’est révélé au plus haut point l’Amour de Dieu pour l’humanité »
- L’Homélie du Pape François sur le martyre du Père Jacques Hamel « Tuer au nom de Dieu est satanique »
- La Lettre Apostolique du Pape François « Misericordia et misera »
- La Prière à l’Immaculée Conception du Pape François « Ô Marie, notre Mère Immaculée, je viens à Toi, et je ne viens pas seul »
- La Lettre Apostolique sur les nullités de Mariage « Mitis Iudex Dominus Iesus » du Pape François
- « Le meilleur Jeûne pendant ce Carême » pour notre Pape François
- La Méditation du Pape François sur la Prière de Jésus à Gethsémani « Qui suis-je devant mon Seigneur qui souffre ? »
- La Méditation du Pape François devant Jésus à Gethsémani « Suis-je de ceux qui, invités par Jésus à veiller et prier avec Lui, s’endorment ? »
- La Prière pour la Paix en Syrie du Pape François « Ô Christ, Roi de l’univers, nous Te demandons de bénir les Enfants de Syrie »
- La Prière pour les Migrants et les Réfugiés du Pape François en 2016 « Seigneur, apprends-nous à nous laisser toucher par la vie de nos frères et sœurs »
- La Prière à Fatima du Pape François « Maîtresse de l’Annonce de la Bonne Nouvelle du Fils, Signe du Feu ardent de l’Esprit Saint, enseigne-nous, dans cette vallée de joies et de douleurs, les vérités éternelles que le Père révèle aux tout-petits »
- La Prière du Pape François Place d'Espagne à Rome en 2017 « Ô Mère Immaculée, bénis l’Église qui est à Rome, bénis cette ville et le monde entier »
- La Prière du Pape François au Camp des réfugiés de Mória sur l'île de Lesbos « Dieu Miséricordieux, nous sommes tous des migrants en chemin dans l'espérance vers Toi »
- La Prière du Pape François à Lima en 2018 « Notre-Dame de l’Évangélisation, apprends-nous à être des disciples-missionnaires de Jésus-Christ »
- La Prière du Pape François pour les vocations des jeunes « Seigneur Jésus, aide les jeunes à répondre à l'Appel que Tu adresses à chacun d'entre eux »
- La Prière du Pape François à Notre Dame des Larmes de Syracuse « Prions la Sainte Vierge de nous donner le don des larmes »
- La Prière du Pape François pour nous sanctifier « Seigneur, je suis un pauvre, mais Tu peux réaliser le Miracle de me rendre meilleur »
- La Catéchèse du Pape François « Avorter : c’est payer un tueur à gages »
- La Prière du Pape François pour la Fête de de l’Immaculée Conception du 8 décembre « Ô Marie Immaculée, Aurore de l’espérance à l’horizon de l’humanité »
- La Prière du Saint-Père à Mère Teresa « Nous te demandons, sainte Mère Teresa, mère des pauvres, ton intercession particulière »
- La Prière du Pape François pour les jeunes Malgaches « Vierge Marie Immaculée, Patronne de Madagascar, nous Te confions tous les jeunes malgaches, Tes enfants »
- La Lettre Apostolique du Pape François « Admirabile signum » de la Crèche de Noël
- Le Message du Pape François pour le Carême 2020 « Regarde les bras ouverts du Christ crucifié, laisse-toi sauver encore et encore »
- La « Bénédiction Urbi et Orbi » du Pape François le Vendredi 27 mars 2020
- La « Sainte Messe du Lundi 30 mars 2020 », 5e semaine de Carême, de Notre Saint Père le Pape François
- La Prière de Protection du Pape François pour toutes les personnes affectées par l'épidémie de Coronavirus « Ô Marie, Tu brilles toujours sur notre chemin »
- La « Sainte Messe du Dimanche des Rameaux et de la Passion » de Notre Seigneur Jésus-Christ prêchée par le Pape François
- La « Sainte Messe du Lundi Saint » du 6 avril 2020 prêchée par le Pape François
- La « Sainte Messe du Jeudi Saint » 9 avril 2020 prêchée par le Pape François
- La « Sainte Messe du Vendredi Saint » 10 avril 2020 présidée par le Pape François
- La « Sainte Vigile Pascale » du 11 avril 2020 prêchée par le Pape François
- La « Sainte Messe de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ » du Dimanche de Pâques 12 avril 2020 présidée par le Pape François
- La « Bénédiction Urbi et Orbi » du Dimanche de Pâques 12 avril 2020 par le Pape François
- La Prière à Saint Joseph du Pape François « Salut, gardien du Rédempteur, époux de la Vierge Marie » dans sa Lettre Apostolique « Patris Corde »
- La « Sainte Messe du Dimanche des Rameaux et de la Passion » du 28 mars 2021 présidée par le Pape François à Rome
- La Sainte « Messe du Lundi Saint » prêchée par le Pape François
- La Sainte « Messe du Mardi Saint » prêchée par le Pape François
- La Sainte « Messe du Mercredi Saint » prêchée par le Pape François
- Le « Chemin de Croix » présidé par le Saint-Père François le Vendredi Saint 2 avril 2021
- La « Sainte Veillée Pascale du Samedi Saint » (Vigile Pascale) présidée et prêchée par Notre Saint Père, le Pape François
- La « Sainte Messe de la Résurrection » et la « Bénédiction Urbi et Orbi » du Dimanche de Pâques 4 avril 2021 du Pape François