Careme-Croix-Mercredi-des-cendres.jpg

« Sainte Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :


Parole de Dieu pour ce Mercredi des Cendres : Secrète fidélité … « l’Évangile du Mercredi des Cendres est toujours le même : Il nous rappelle les fondements du Carême et de la conversion. L’Enseignement de Jésus est rythmé par une sorte de monition : « Ton Père qui voit dans le secret te le rendra ». L’enjeu de tout Carême n'est-il pas, en fin de compte, de comprendre vraiment ce que signifie cette Parole de Jésus ? En effet, une attention superficielle à ce propos pourrait nous faire croire que le Père est un scrutateur exigeant qui voit tout, qui sait tout, et à qui on ne peut rien cacher. Une telle appréhension résonne avec un étrange sentiment de culpabilité qui peut parasiter notre Carême en focalisant notre regard sur nos propres efforts et ainsi sur notre faiblesse, car nous ne manquerons pas de négliger notre « effort de Carême ». Mais, si le Père voit dans le secret, c'est, avant tout, parce qu'Il est présent au plus intime de nos vies, quand la porte et fermée et que nous nous tenons devant Lui en vérité, sans les atours et les détours de nos vies. Le Regard du Seigneur n'est pas différent de Celui du Christ : Il est un Regard de Miséricorde. Le jeûne, la prière et l'aumône sont ainsi des pratiques qui nous aident à accueillir en vérité la Présence de Celui qui habite nos vies au Nom de sa Fidélité, même si elles sont imparfaites. L'Œuvre de la Grâce est de nous apprendre patiemment à vivre dans la Présence de Dieu tous les jours de notre vie. Que ce Carême soit pour chacun ce temps de conversion à Dieu ! » (Père Sylvain Brison)

Careme-Mercredi-des-cendres.jpg

Le programme que nous trace l'Église, au Jour de l’ouverture du Carême, tient moins dans la signification obvie de l'imposition des Cendres que dans les Paroles qui l'accompagnent : « Convertissez-vous et croyez à l'Évangile ». Le geste, hérité de la tradition juive, a l'avantage de constituer une démarche commune de l'Assemblée Chrétienne. La pénitence du Carême doit, en effet, « réunir le Peuple », s'exprimer dans une « Assemblée Sainte ». Mais l'essentiel, tant pour le Peuple chrétien que pour chacun de ses membres, consiste à se convertir, en se mettant à l’écoute du Seigneur. Se convertir, c'est se tourner vers Dieu. Il s'agit moins de s'arracher à l’égoïsme, d’opter pour une conception nouvelle de la vie, que de se tourner vers quelqu'un qui appelle. Pour accueillir un message, il faut d'abord lever les yeux vers le messager. C'est pourquoi Jésus a fait entendre l'Appel à la conversion au moment où Il allait annoncer aux hommes la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu (cf Mc 1,15) et Pierre a renouvelé le même Appel le Jour de la Pentecôte (cf Ac 2, 38). La conversion, à laquelle nous sommes conviés, va consister avant tout dans une intensification de notre relation personnelle avec Jésus. Nous le comprendrons mieux encore Dimanche prochain, quand nous demanderons à Dieu « de progresser dans la connaissance de Jésus Christ tout au long de ce Carême et de nous ouvrir à sa Lumière par une vie de plus en plus fidèle ».


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :

« Seigneur, Tu aimes tout ce qui existe, et Tu n'as de répulsion pour aucune de tes Œuvres ; Tu fermes les yeux sur les péchés des hommes : Tu les invites à la pénitence, et Tu leur pardonnes, car Tu es le Seigneur Notre Dieu »


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :

« Accorde-nous, Seigneur, de savoir commencer saintement, par une journée de jeûne, notre entraînement au combat spirituel : que nos privations nous rendent plus forts pour lutter contre l'esprit du mal. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ». Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :




Première Lecture du Livre du Prophète Joël (Jl 2, 12-18) de la Sainte « Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :

« Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements »

« Maintenant – oracle du Seigneur – revenez à moi de tout votre cœur, dans le jeûne, les larmes et le deuil ! Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car Il est Tendre et Miséricordieux, lent à la colère et plein d’Amour, renonçant au châtiment. Qui sait ? Il pourrait revenir, Il pourrait renoncer au châtiment, et laisser derrière Lui sa Bénédiction : alors, vous pourrez présenter offrandes et libations au Seigneur votre Dieu. Sonnez du cor dans Sion : prescrivez un jeûne sacré, annoncez une Fête solennelle, réunissez le peuple, tenez une Assemblée Sainte, rassemblez les anciens, réunissez petits enfants et nourrissons ! Que le jeune époux sorte de sa maison, que la jeune mariée quitte sa chambre ! Entre le portail et l’Autel, les Prêtres, serviteurs du Seigneur, iront pleurer et diront : « Pitié, Seigneur, pour ton Peuple, n’expose pas ceux qui T’appartiennent à l’insulte et aux moqueries des païens ! Faudra-t-il qu’on dise : « Où donc est leur Dieu ? » Et le Seigneur s’est ému en faveur de son pays, Il a eu pitié de son Peuple ».

Le sens de cette Première Lecture du Livre du Prophète Joël (Jl 2, 12-18) Lorsque le Prophète Joël (vers 600 avant Notre Seigneur Jésus-Christ) invite ses contemporains à se convertir, il précise qu'il n'est pas question de se contenter de manifestations extérieures ; la véritable conversion est affaire de cœur.



Psaume 50 (Ps 50 (51), 3-4, 5-6ab, 12-13, 14.17) de la Sainte « Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :

R/ Pitié, Seigneur, car nous avons péché ! (cf. Ps 50, 3)

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton Amour,
Selon Ta grande Miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
Purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
Ma faute est toujours devant moi.
Contre Toi, et Toi seul, j’ai péché,
Ce qui est mal à Tes yeux, je l’ai fait.

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
Renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
Ne me chasse pas loin de ta Face,
Ne me reprends pas ton Esprit Saint.

Rends-moi la joie d’être sauvé ;
Que l’Esprit généreux me soutienne.
Seigneur, ouvre mes lèvres,
Et ma bouche annoncera ta Louange.


Deuxième Lecture de la Deuxième Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens (2 Co 5, 20 – 6, 2) de la Sainte « Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :

« Laissez-vous réconcilier avec Dieu. Voici maintenant le moment favorable »

« Frères, nous sommes les ambassadeurs du Christ, et par nous c’est Dieu Lui-même qui lance un Appel : nous le demandons au Nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu. Celui qui n’a pas connu le péché, Dieu l’a pour nous identifié au péché, afin qu’en Lui nous devenions justes de la Justice même de Dieu. En tant que coopérateurs de Dieu, nous vous exhortons encore à ne pas laisser sans effet la Grâce reçue de Lui. Car Il dit dans l’Écriture : « Au moment favorable je t’ai exaucé, au jour du salut je t’ai secouru. Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le Jour du Salut ».


Ta Parole, Seigneur, est vérité, et ta Loi, délivrance

« Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur, mais écoutez la Voix du Seigneur » (cf. Ps 94, 8a.7d)

Ta Parole, Seigneur, est vérité, et ta Loi, délivrance


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Matthieu (Mt 6, 1-6.16-18) pour la Sainte « Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :


« Ton Père qui voit dans le secret te le rendra »

« En ce Temps-là, Jésus disait à Ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux Cieux. Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra ».


Imposition des Cendres lors de la Sainte « Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :

Après l'Homélie, le Prêtre dit :
« Mes frères, demandons au Seigneur de bénir ces Cendres dont nos fronts vont être marqués en Signe de pénitence ».

Et, après un bref temps de silence, il dit une des prières suivantes :

Seigneur Notre Dieu, Toi qui aimes pardonner à ceux qui s'humilient et veulent réparer leurs torts, prête l'oreille à nos prières ; en ta Bonté, répands sur Tes serviteurs qui vont recevoir les Cendres la Grâce de ta Bénédiction : par leur fidélité à ce Temps de pénitence, qu'ils parviennent avec une âme purifiée à la Célébration de la Pâque de ton Fils. Lui qui règne avec Toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Ou

Seigneur Notre Dieu, Toi qui ne veux pas la mort du pécheur mais sa conversion, dans ta Bonté, exauce notre prière ; bénis les Cendres dont nous serons marqués, nous qui venons de la terre et devons retourner à la terre. En nous appliquant à observer le Carême, puissions-nous obtenir le Pardon de nos péchés et vivre de la Vie nouvelle à l'Image de ton Fils ressuscité. Lui qui règne avec Toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

En imposant les Cendres aux assistants, il dit un des versets suivants :

Convertissez-vous et croyez à l'Évangile.

Ou

Souviens-toi que tu es poussière, et que tu retourneras en poussière.


Prière Universelle de la Sainte « Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :

Ces intentions sont à adapter en fonction de l'actualité et de l'Assemblée qui célèbre.

Alors que s'ouvre le Carême, prions pour que chaque Catholique s'unisse à la pénitence et à la supplication de l'Église.

« Seigneur, donne au peuple sauvé par ton Sang l'humilité de reconnaître sa faute.

Seigneur, accorde aux Évêques d'être des exemples pour la conversion du peuple que Tu leur as confié.

Seigneur, permets que les privations librement vécues par les Baptisés en ce Carême soient toujours ordonnées à l'Amour.

Seigneur, jette en ce Jour un Regard de compassion sur ceux qui, au long de l'année, manquent de pain et de tendresse.

Seigneur, daigne enseigner à tout ton Peuple, et en particulier à notre communauté, le chemin à ta Suite.

Dieu qui sauves tous les hommes, Tu nous invites à prier, à jeûner et à partager sans chercher la récompense qui vient des hommes ; que ta Puissance nous soutienne en cette vie et nous conduise aux joies de l'éternité. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :

« En T'offrant, au début du Carême, cette Eucharistie, nous Te supplions, Seigneur : inspire-nous des actes de pénitence et de charité qui nous détournent de nous-mêmes, afin que, purifiés de nos fautes, nous puissions mieux nous unir à la Passion de ton Fils. Lui qui vit et règne avec Toi dans l’unité du Saint Esprit dans les siècles des siècles »


Préface de la Sainte « Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant. Car Tu veux, par notre jeûne et nos privations, réprimer nos penchants mauvais, élever nos esprits, nous donner la force et enfin la récompense, par le Christ, Notre Seigneur. Par Lui, avec les anges et tous les Saints, nous chantons l'hymne de ta Gloire, et sans fin nous proclamons : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :

« Celui qui jour et nuit médite la Loi du Seigneur donnera du fruit en son temps »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») :

« Que cette Communion, Seigneur, nous ouvre à la justice et à la charité, pour que nous observions le seul jeûne que Tu aimes et qui mène à notre guérison. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ».


Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.



Vidéo de la « Sainte Messe du Mercredi des Cendres » du 17 février 2021 (année « B ») célébrée et prêchée par Mgr Patrick Chauvet, Recteur-archiprêtre de la Cathédrale de Notre-Dame de Paris, en l'église Saint-Germain l'Auxerrois :