Jesus-Christ-tentations-Satan.jpg

« Sainte Messe du Premier Dimanche du Carême » du 21 février 2021 (année « B ») :


L’esprit du 1er Dimanche du Carême (année B) : Entraînés par l'Esprit ! « Alors que, chaque année, je m'empresse d'entrer dans le Temps de l'Avent, quelque chose en moi tarde à se mettre en route quand arrive le Carême. Il faut dire que l'Avent ouvre sur l'attente joyeuse d'un enfant, alors que le Carême évoque surtout la rigueur du combat spirituel. Et pourtant ... L'Évangile proposé aujourd'hui convoque à élargir notre regard. Bien qu'il puisse provoquer, au premier abord, un certain frémissement intérieur - n'y voit-on pas Jésus être tenté par Satan ? -, il apporte une heureuse nouvelle. Pour prendre la pleine mesure du texte, il faut avoir présent à l'esprit les versets précédents : alors qu'Il vient d'être baptisé par Jean Baptiste, Jésus voit l'Esprit descendre sur Lui et, du Ciel, une Voix Le confirme dans sa Vocation de Fils bien-aimé. A travers ces lignes, l'évangéliste suggère qu'un Temps nouveau est en train d'advenir. C'est dans ce prolongement que nous sommes invités aujourd'hui à contempler Jésus au désert. Habité par la conviction profonde de Sa filiation divine et animé par l'Esprit, Il traverse l'épreuve de la tentation pour en sortir humblement Vainqueur. Mais de quelle tentation triomphe-t-Il ? De la tentation la plus radicale qui soit, celle qui nous atteint tous un jour ou l'autre, dans des formes si subtiles que parfois elles nous écorchent au passage : se situer en dehors de la condition filiale ou, pour le dire autrement, se détourner de l'intimité avec le Père au cœur des défis quotidiens. Dans le désert, Jésus reste fidèle à Sa vocation, si bien que le Ciel et la terre - symbolisés par les anges et les bêtes sauvages - retrouvent, grâce à Lui, une cohabitation harmonieuse, signe de l'Avènement d'un monde nouveau. Dans cette perspective, l'Évangile nous permet de redécouvrir le Carême comme une occasion de laisser cette création nouvelle advenir toujours davantage en nous et par nous. Quarante jours de Grâce nous sont offerts pour habiter plus consciemment notre condition d'enfants de Dieu, pour goûter la joie de vivre en présence du Père et laisser son Amour nous atteindre au creux de nos déserts existentiels. Comme le Christ poussé au désert par l'Esprit, nous sommes conviés à vivre ce Carême sous la mouvance de l'Esprit Saint. Saint Paul précise que « tous ceux qui se laissent conduire par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu » (Rm 8, 14). N'est-ce pas là un Appel à cultiver une plus grande attention à l'Hôte intérieur ? A se laisser entraîner par Lui ? Car la vie spirituelle celle qui atteint sa pleine mesure - est la vie ordinaire vécue dans la Lumière de l'Esprit. Elle est disponibilité de tous les instants à ses inspirations. Sachons donc demander humblement à l'Esprit Saint le secours de sa Présence dans tout ce qui compose notre quotidien, pour demeurer dans la vérité de notre être promis à l'Amour. Car, comme le disait une spirituelle québécoise, Mère Julienne du Rosaire, au terme de sa vie : « Ne rien sacrifier à l'Amour, c'est écouter l'Esprit Saint au-dedans ». (Sœur Nathalie Roberge)


Parole de Dieu pour ce Premier Dimanche du Carême : Le bon combat … « le Premier Dimanche du Carême nous entraîne toujours au désert des tentations à la suite de Jésus. Notre attention est donc focalisée sur le Combat que le Christ mène au seuil de sa Vie publique, et nous prenons exemple sur Lui pour mener nos combats spirituels au jour le jour. Mais l'Évangile de Marc demeure très discret sur la nature des tentations et les tours du démon, comme si ce combat était le Sien seul. Peut-être en est-il ainsi pour chacun de nous : personne ne relève exactement le même combat et personne ne peut donc relever le combat à la place d'un autre. Ainsi en va-t-il de notre liberté et de notre responsabilité. À l'inverse, ce que rapporte objectivement Saint Marc est édifiant. Jésus proclame dans la force de l'Esprit : « Les temps sont accomplis : le Règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l'Évangile ». Si le Règne de Dieu s'est approché à portée de la main, c'est pour que, dans la Force de l'Esprit reçu dans l'Église à notre Baptême, nous puissions relever le défi de la conversion. Au début de ce Carême, ne portons pas d'abord notre attention sur les tentations qui nous assaillent, mais avant tout sur la Force de la Grâce que Dieu nous donne. Quelles que soient nos épreuves et nos faiblesses, le Royaume est offert pour nous. Le combat que nous relevons avec le Seigneur doit centrer notre regard sur la Puissance de l'Évangile. Alors nous avancerons vers la Pâque, les yeux fixés sur le Christ pour entrer, avec Lui, dans son Royaume de Paix » (Père Sylvain Brison)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe du 1er Dimanche du Carême » du 21 février 2021 (année « B ») :

« Quand mon serviteur m'appelle, dit le Seigneur, je lui réponds, je reste près de lui dans son épreuve. Je vais le délivrer, le glorifier, de longs jours, je vais le rassasier »


Prière d’Ouverture de la Sainte « Messe du 1er Dimanche du Carême » du 21 février 2021 (année « B ») :

« Accorde-nous, Dieu Tout-Puissant, tout au long de ce Carême, de progresser dans la connaissance de Jésus Christ et de nous ouvrir à sa Lumière par une vie de plus en plus fidèle. Lui qui règne … » Ainsi soit-il.


Lectures de la Sainte « Messe du 1er Dimanche du Carême » du 21 février 2021 (année « B ») :




Première Lecture du Livre de la Genèse (Gn 9, 8-15) de la Sainte « Messe du 1er Dimanche du Carême » du 21 février 2021 (année « B ») :

« Alliance de Dieu avec Noé qui a échappé au déluge »

« Dieu dit à Noé et à ses fils : « Voici que moi, j’établis mon Alliance avec vous, avec votre descendance après vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous : les oiseaux, le bétail, toutes les bêtes de la terre, tout ce qui est sorti de l’arche. Oui, j’établis mon Alliance avec vous : aucun être de chair ne sera plus détruit par les eaux du déluge, il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre. » Dieu dit encore : « Voici le Signe de l’Alliance que j’établis entre moi et vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à jamais : je mets mon Arc au milieu des nuages, pour qu’il soit le Signe de l’Alliance entre moi et la terre. Lorsque je rassemblerai les nuages au-dessus de la terre, et que l’Arc apparaîtra au milieu des nuages, je me souviendrai de mon Alliance qui est entre moi et vous, et tous les êtres vivants : les eaux ne se changeront plus en déluge pour détruire tout être de chair ».

Le sens de cette Première Lecture du Livre de la Genèse (Gn 9, 8-15) Dans la Bible, le mot « Alliance » apparaît pour la première fois dans le récit du Déluge : c'est un véritable Pacte entre Dieu et les hommes, un Projet bienveillant de Dieu sur l'humanité. Voilà une idée que l'homme n'a jamais trouvée tout seul : il a fallu la Révélation Biblique. Désormais, nous sommes invités à regarder l'Arc-en-ciel comme un symbole de cette Alliance. Car, en hébreu comme en français, le même mot désigne l'arc-en-ciel et l'arc de tir qui servait alors pour la guerre : l'image qui nous est suggérée, c'est Dieu qui laisse son arme posée dans les nuages.



Psaume 24 (Ps 24 (25), 4-5ab, 6-7bc, 8-9) de la Sainte « Messe du 1er Dimanche de Carême » du 21 février 2021 (année « B ») :

R/ Tes chemins, Seigneur, sont Amour et Vérité pour qui garde ton Alliance (cf. Ps 24, 10)

Seigneur, enseigne-moi tes Voies,
Fais-moi connaître ta Route.
Dirige-moi par ta Vérité, enseigne-moi,
Car Tu es le Dieu qui me sauve.

Rappelle-Toi, Seigneur, ta Tendresse,
Ton Amour qui est de toujours.
Dans ton Amour, ne m’oublie pas,
En raison de ta Bonté, Seigneur.

Il est droit, Il est bon, le Seigneur,
Lui qui montre aux pécheurs le chemin.
Sa Justice dirige les humbles,
Il enseigne aux humbles son Chemin.


Deuxième Lecture de la Première Lettre de Saint Pierre Apôtre (1 P 3, 18-22) de la Sainte « Messe du 1er Dimanche du Carême » du 21 février 2021 (année « B ») :

« Le Baptême vous sauve maintenant »

« Bien-aimés, le Christ, Lui aussi, a souffert pour les péchés, une seule fois, Lui, le Juste, pour les injustes, afin de vous introduire devant Dieu ; Il a été mis à mort dans la chair, mais vivifié dans l’Esprit. C’est en Lui qu’Il est parti proclamer son Message aux esprits qui étaient en captivité. Ceux-ci, jadis, avaient refusé d’obéir, au temps où se prolongeait la patience de Dieu, quand Noé construisit l’arche, dans laquelle un petit nombre, en tout huit personnes, furent sauvées à travers l’eau. C’était une figure du Baptême qui vous sauve maintenant : le Baptême ne purifie pas de souillures extérieures, mais Il est l’Engagement envers Dieu d’une conscience droite et Il sauve par la Résurrection de Jésus Christ, Lui qui est à la droite de Dieu, après s’en être allé au Ciel, Lui à qui sont soumis les anges, ainsi que les Souverainetés et les Puissances ».


Ta Parole, Seigneur, est vérité, et ta Loi, délivrance

« L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute Parole qui sort de la Bouche de Dieu » (cf. Mt 4, 4b)

Ta Parole, Seigneur, est vérité, et ta Loi, délivrance

Convertissez-vous-et-croyez-a-l-Evangile-Mc-1-15.jpg

Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Marc (Mc 1, 12-15) pour la Sainte « Messe du 1er Dimanche de Carême » du 21 février 2021 (année « B ») :


« Jésus fut tenté par Satan, et les anges Le servaient »

« Jésus venait d’être baptisé. Aussitôt l’Esprit Le pousse au désert et, dans le désert, Il resta quarante jours, tenté par Satan. Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges Le servaient. Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; Il disait : « Les temps sont accomplis : le Règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile ».


Prière Universelle de la Sainte « Messe du 1er Dimanche du Carême » du 21 février 2021 (année « B ») :

Ces intentions sont à adapter en fonction de l'actualité et de l'Assemblée qui célèbre.

R/ Seigneur, écoute-nous. Seigneur, exauce-nous.

« Seigneur, Tu as établi ton Alliance avec nous. Afin que les hommes ne soient pas amnésiques et considèrent que Tu es à l'origine de toute vie et que tout amour vient de Toi, nous Te prions. R/

Par ton Esprit Saint, Seigneur, Tu nous guides, nous fortifies, nous consoles. Pour que Tes fidèles vivent de ton Esprit en tout temps et en tout lieu, et pas seulement au moment de la Pentecôte, nous Te prions, Dieu très Bon. R/

Pour que les Catholiques, et les hommes et femmes en général, ne se laissent pas tenter par le Malin mais gardent confiance en Toi, Dieu d'Amour, sûrs que Tu ne nous abandonneras jamais, nous Te prions. R/

Viens nous aider, Seigneur, dans notre conversion incessante à la joie de ton Amour. Guide-nous, à travers la prière, le jeûne et l'aumône, afin de nous rapprocher de Toi, Seigneur, et de nos frères et sœurs. Sois béni pour ce Temps de Carême qui va nous purifier en profondeur. R/

Viens, Seigneur, au secours de ton Peuple qui espère en ta Miséricorde ; permets que nous prenions avec humilité et charité le chemin du désert où l'Esprit nous pousse. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe du 1er Dimanche du Carême » du 21 février 2021 (année « B ») :

« Avec cette Eucharistie, Seigneur, nous commençons notre marche vers Pâques : fais que nos cœurs correspondent vraiment à nos offrandes. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur »


Préface de la Sainte « Messe du Premier Dimanche du Carême » du 21 février 2021 (année « B ») :

Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant, par le Christ, notre Seigneur. En jeûnant quarante jours au désert, Il consacrait le Temps du Carême ; lorsqu'Il déjouait les pièges du tentateur, Il nous apprenait à résister au péché, pour célébrer d'un cœur pur le Mystère Pascal, et parvenir enfin à la Pâque éternelle. C'est pourquoi, avec tous les anges et tous les Saints, nous chantons l'hymne de ta Gloire et nous proclamons : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 1er Dimanche du Carême » du 21 février 2021 (année « B ») :

« Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre, mais de toute Parole qui sort de la Bouche de Dieu »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce temps dit de « déconfinement face au Coronavirus » où les autorités civiles de Macron nous interdisent toujours de recevoir la Sainte Communion sur les lèvres : « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 1er Dimanche du Carême » du 21 février 2021 (année « B ») :

« Le Pain que nous avons reçu de Toi, Seigneur notre Dieu, a renouvelé nos cœurs : Il nourrit la foi, fait grandir l'espérance et donne la force d'aimer ; apprends-nous à toujours avoir faim du Christ, seul Pain vivant et vrai, et à vivre de toute Parole qui sort de ta Bouche. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur ».


Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.



Vidéo de la « Sainte Messe du Premier Dimanche de Carême » du 21 février 2021 (année « B ») célébrée et prêchée par Mgr Michel Aupetit en l'église Saint-Germain l'Auxerrois à Paris :