Présentation.jpg

Le Sermon de Saint Bernard pour la Présentation du Seigneur au Temple « Ô Vierge Bienheureuse, présentez au Seigneur le Fruit béni de Votre ventre » :

« Nous célébrons aujourd'hui la purification de la Sainte Vierge qui eut lieu, selon la loi de Moïse (Lv 12, 2) quarante jours après la Naissance du Seigneur. D'après la loi, toute femme qui, devenue grosse des œuvres d'un homme, avait mis un fils au monde, était impure l'espace de sept jours, son enfant devait être circoncis le huitième ; à partir de ce jour, toute entière au soin de se laver et de se purifier, elle devait se tenir un mois entier éloignée du temple, après quoi elle allait offrir son fils au Seigneur avec des présents. Mais qui ne comprend que, par les premiers mots de cette loi, la mère du Seigneur se trouvait exemptée de s'y soumettre ? En effet, ne pensez-vous pas que Moïse eut peur en disant simplement, toute femme qui mettra un fils au monde, sera impure, de passer pour blasphémer contre la mère du Seigneur, et que c'est pour cela qu'il ajoute ces mots : « Toute femme devenue grosse des œuvres d'un homme ? » S'il n'avait pas prévu qu'une vierge concevrait un jour sans le secours de l'homme, pourquoi aurait-il parlé de celles qui conçoivent par ce moyen ? Il est donc évident que la loi de Moïse ne regardait pas la sainte Vierge, car elle n'a pas mis au monde un fils conçu par l'opération d'un homme, ainsi d'ailleurs que Jérémie l'avait annoncé en disant : « Le Seigneur doit faire un nouveau prodige sur la terre » (Jr 31, 22). Vous me demandez de quel nouveau prodige il veut parler ? Le voici « Une femme enceindra, un homme ». Elle ne recevra pas dans son sein un homme par l'opération d'un autre homme, elle ne recevra pas un fils selon les lois de la nature, mais elle renfermera un homme dans son sein demeuré intact et vierge, si bien que, soit en entrant, soit en sortant, selon le mot d'un autre prophète Ezéchiel, le Seigneur laissera la porte de l'Orient constamment close. Ne vous semble-t-il point, par conséquent, que Marie aurait pu protester dans son cœur et s'écrier : « Qu'ai-je besoin de purification ? » Pourquoi m'abstiendrais-je d'aller au temple, moi dont le sein que l'homme n'a point touché, est devenu le temple du Saint-Esprit ? Pourquoi enfin, ne pourrais-je entrer au temple du Seigneur même du temple ? Dans cette conception, dans cet enfantement, il n'y eut rien, absolument rien d'impur, car le fruit de mes entrailles est là source même de la pureté, et n'est venu que pour laver les souillures des péchés. Qu'est-ce que la purification légale purifiera en moi, qui suis devenue parfaitement pure par mon enfantement immaculé ? C'est vrai, ô Vierge Bienheureuse, oui il n'y a pour Vous aucun motif de Vous purifier, nul besoin de purification. Mais votre Fils avait-il besoin d'être circoncis ? Soyez donc parmi les femmes comme l'une d'entre elles, puisque votre Fils a été comme l'un d'entre nos enfants. Il a voulu être circoncis, pourquoi ne voudrait-Il pas plus encore être offert ? Offrez donc votre Fils, Vierge consacrée, et présentez au Seigneur le Fruit béni de Votre ventre ; oui, offrez pour notre réconciliation à tous, cette hostie Sainte et agréable à Dieu. Certainement Dieu le Père aura pour agréable cette Victime nouvelle, cette Hostie infiniment précieuse dont Il a dit Lui-même : « celui-ci est mon Fils bien aimé, en qui j'ai mis toute mes complaisances » (Mt 3, 17). Mais il me semble, mes frères, que cette offrande est bien douce, car on se contente de Le présenter au Seigneur, puis on Le rachète pour quelques oiseaux et on Le remporte. Un jour viendra où Il ne sera point racheté par un sang étranger, mais où Il cachettera les autres par Son propre Sang, car son Père L'a envoyé pour être la Rédemption de Son peuple. Cette seconde Oblation sera celle du Sacrifice du soir, celle d'aujourd'hui est l'offrande du sacrifice du matin, celle-ci est plus douce, celle-là sera plus complète. L'une se fait aux premiers jours de Sa vie, l'autre se trouve dans la plénitude de l'âge, mais dans l'un et l'autre cas on peut dire avec le Prophète . « Il a été offert parce qu'il l'a bien voulu » (Is 53, 7). En effet, Il est offert aujourd'hui, non parce qu'Il avait besoin de l'être, non parce que la loi l'atteignait, mais uniquement parce qu'il l'a bien voulu; et sur la Croix, il n'en fut pas moins offert également parce qu'il l'a bien voulu encore, non pas parce qu'il avait mérité de l'être, ou parce que le Juif avait le moindre pouvoir sur lui. Aussi, je vous offrirai volontiers mon sacrifice, Seigneur, parce que vous vous êtes vous-même offert volontairement pour mon salut, non point pour votre propre nécessité. Mais qu'offrons-nous à Dieu, mes frères, et que lui rendons-nous pour tous les biens qu'ils nous a donnés ? Pour nous, il a offert l'hostie la plus précieuse qu'il y ait, et même il n'aurait pu en trouver de plus précieuse que celle-là ; faisons donc aussi de notre côté tout ce que nous pouvons, offrons-lui ce que nous avons de meilleur, offrons-lui tout ce que nous sommes. Il s'est offert : qui êtes-vous donc, mon frère, pour hésiter à vous offrir de même ? Ah, qui me fera la grâce de voir mon offrande acceptée d'une si grande Majesté ? Seigneur, je n'ai que deux choses, mon corps et mon âme, elles sont de bien peu de valeur, plaise au ciel que je puisse vous les offrir, parfaitement, en sacrifice de louange ! Car, s'il est quelque chose de bon, de glorieux, d'avantageux pour moi, c'est bien que je vous sois offert, plutôt que de me voir laissé par vous à moi-même. Abandonnée à elle-même, mon âme est dans le trouble, mais, en vous, Seigneur, si elle vous est véritablement offerte, elle est au comble du bonheur. Mes frères, au Seigneur qui devait être immolé un jour, le Juif n'offrait que des victimes immolées, mais aujourd'hui, dit le Seigneur, « Je suis vivant, et je ne veux point la mort du pécheur, je veux plutôt qu'il se convertisse et qu'il vive » (Ez 33, 11). Le Seigneur ne veut donc point ma mort, et ce ne serait qu'à regret que je lui offrirais ma vie ? C'est là pourtant une hostie propitiatoire, agréable à Dieu et vivante. Mais dans l'offrande du Seigneur, nous trouvons trois choses, de même le Seigneur veut rencontrer trois choses aussi dans les nôtres. Ainsi, à la Présentation de Jésus, se trouvait Joseph, l'époux de la Mère du Seigneur, celui dont Jésus passait pour être le fils ; il y avait aussi la Vierge Mère, et enfin on y voyait l'enfant Jésus Lui-même qu'ils venaient offrir. Qu'il y ait ainsi dans notre offrande une constance virile, une chair continente, et une humble conscience. Oui, qu'on y retrouve la résolution virile de persévérer dans l'état que nous avons embrassé, une chasteté virginale dans la continence, et dans notre conscience, une simplicité et une humilité d'enfant. »

Ainsi soit-il.


Saint Bernard de Clairvaux (1090-1153) - Troisième Sermon pour le Jour de la Purification de la Sainte Vierge

Bernard-de-Clairvaux.jpg

Lire également de Saint Bernard de Clairvaux :
La « Catéchèse sur Saint Bernard de Clairvaux » de Benoît XVI
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux : « SOUVENEZ-VOUS, ô Très Miséricordieuse Vierge Marie »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux : « Par Toi, notre Dame, que Dieu nous reçoive ! »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux : « Regardez l’étoile, invoquez Marie »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux « Ô toi, qui que tu sois, appelle Marie »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux : « Le nom de la Vierge était Marie »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux : « Tu es bon, Seigneur, pour l'âme qui te cherche »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux « Mère du Christ, Fils unique et souverain du Père suprême »
La Prière de confession de Saint Bernard de Clairvaux « Ô seigneur Jésus, je Vous confesse tous mes péchés »
La Prière de St Bernard de Clairvaux « Cœur du souverain Roi, attirez à Vous mon amour »
La Prière de St Bernard de Clairvaux « Tête ensanglantée couronnée d'épines, ne me dédaignez pas, moi qui ne suis qu'un pécheur »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux du Christ qui parle à l'homme du haut de sa Croix « Homme, vois ce que je souffre pour toi »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux « Mon Dieu, je T'aimerai autant que Tu m'en donneras le pouvoir »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux « Je Te remercie du Regard de splendeur que Tu m'adresses »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux « Laisse-toi combler par Dieu avant de pouvoir partager avec les autres »
La Prière Mariale de Saint Bernard de Clairvaux « Mère de miséricorde »
La Prière pour Noël de Saint Bernard de Clairvaux « Seigneur, voici que la Paix n'est plus promise mais envoyée »
La Prière de l’Abbé de Clairvaux « Ô Notre-Dame Médiatrice couronnée de douze Étoiles, revêtue du Soleil avec la lune sous Tes pas »
La Prière de l’Abbé de Clairvaux pour l’Assomption de Notre-Dame « Que par Toi, Reine clémente, Jésus-Christ, ton fils, Notre-Seigneur, accorde les dons de sa Grâce »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux « Ô mon Dieu et mon Amour, que Vous m'aimez ! »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux sur la Croix Glorieuse « Seigneur Jésus-Christ, ceux qui portent ta Croix, portent ta Gloire »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux « Ô grande Reine ! Donnes-la donc cette réponse et reçois en Toi la Parole éternelle »
La Prière de Saint Bernard de Clairvaux « Mon Bien-Aimé m'est un Bouquet de myrrhe, Il demeurera sur ma poitrine »
La Prière de St Bernard de Clairvaux « Ô Marie, Vous éclairez nos ténèbres de la splendeur de Vos vertus »
La Prière de St Bernard de Clairvaux « Ô Marie Reine des anges, daignez nous faire part de Vos grâces »
La Prière de Saint Bernard « Qu’il me soit fait selon ta Parole »
La Prière de Bernard de Clairvaux « Ô Marie, c’est en Vous que les anges trouvent la Joie, les justes la Grâce, et les pécheurs le Pardon »
La Prière de St Bernard de Clairvaux « Ô Marie, Vous êtes ce beau jardin où Dieu a mis toutes les fleurs qui ornent son Eglise »
La Prière de St Bernard de Clairvaux pour la Présentation au temple de notre Seigneur Jésus-Christ « Ô Marie, un glaive a, en effet, percé Votre âme »
La Prière de St Bernard de Clairvaux « Ô mon aimable Jésus, attirez-moi dans votre Sacré Cœur »
La Prière de St Bernard de Clairvaux « Ô glorieuse Marie, qui pourra mesurer la longueur, la largeur, la hauteur, la profondeur de Votre miséricordieuse Bonté ? »
La Prière de St Bernard de Clairvaux « Ô Marie, Vous êtes plus belle que la lune parce qu'en Vous il n'y a ni tache ni ombre »
La Prière de St Bernard de Clairvaux « Parlez à votre Fils pour nous, ô notre Sainte Dame »
La Prière de St Bernard de Clairvaux « Ô Mère de Miséricorde, ouvrez la porte de votre Cœur très bénin aux prières que nous Vous faisons »
La Prière au Sacré Cœur de Jésus de St Bernard de Clairvaux « Comment avez-Vous pu m'aimer ainsi, ô mon Dieu ! »
La Prière d'un vieillard de St Bernard de Clairvaux « Demeurez avec nous, Seigneur, car le jour baisse, il se fait tard et déjà se fait le soir de ma vie »
La Prière pour le Temps de l’Avent de St Bernard de Clairvaux « Attente des nations, Seigneur Jésus, venez ! »
La Prière de St Bernard d'une âme pénitente avant la Sainte Confession « Ô Jésus-Christ mon Seigneur, je Vous confesse tous mes péchés et toutes les mauvaises actions que j'ai faites »
La Prière du Chantre de la Vierge Marie « Oui, Mère bénie, un glaive a transpercé Ton âme »
La Prière de St. Bernard « Ô gens de peu de foi, pourquoi craignez-vous qu’Il ne veuille pas vous pardonner vos péchés puisqu’Il les a affichés avec Ses mains en la Croix ? »
La Prière sur la maladie de St. Bernard « Faut-il donc, ô bon Jésus, que ma vie entière s'écoule dans la douleur ? »
La Prière de St. Bernard sur la Bonté de Dieu « Ton amour, ô Bien suprême, est Ta souveraine Bonté »
La Prière de St. Bernard à la Très Sainte Vierge Marie « C'est à Vous, ô Madame, que nous adressons les larmes de nos yeux »
L’Hymne de Saint Bernard « Jubilus de nomine Jesu »
La Prière de l’Abbé de Clairvaux pour se libérer de l'angoisse de ne pas être pardonné « Ô doux Jésus, de quelle amertume ne m'as-Tu pas délivré ? »



Les 5 Mystères Douloureux du Chapelet de Saint Bernard de Clairvaux :
« L’Agonie de Jésus-Christ » avec Saint Bernard de Clairvaux
« La Flagellation de Jésus-Christ » avec Saint Bernard de Clairvaux
« Le Couronnement d'épines de Jésus-Christ » avec Saint Bernard de Clairvaux
« Le Portement de la Croix de Jésus-Christ » avec Saint Bernard de Clairvaux
« Le Crucifiement de Jésus-Christ » avec Saint Bernard de Clairvaux



Et aussi :
Le Mystère Joyeux de l' « Annonciation » avec Saint Bernard de Clairvaux
Le Mystère Joyeux de la « Nativité » avec Saint Bernard de Clairvaux


Et enfin :
Le Sermon XXXIV sur l’humilité et la patience de Saint Bernard de Clairvaux « Humble est celui qui tourne l'humiliation en humilité »
La Méditation de Saint Bernard de Clairvaux sur la Miséricorde de la Très Sainte Vierge Marie « Qui donc pourra de Ta miséricorde, ô Bénie, mesurer la longueur et la largeur, la sublimité et la profondeur ? »
Le Sermon de Saint Bernard de Clairvaux sur la Nativité de la Vierge « Du plus profond de nos entrailles, vénérons Marie »
Le Sermon XXXV de Saint Bernard de Clairvaux « Écoutez donc l'Époux, qui condamne clairement et ouvertement dans l'Épouse l’ignorance de soi-même »
Le troisième Sermon de Saint Bernard pour la Présentation du Seigneur au Temple « Ô Vierge Bienheureuse, présentez au Seigneur le Fruit béni de Votre ventre »