Le témoignage d’un homme marié et séparé qui reste fidèle « Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu » :

« Je m’appelle Frédéric, j’ai 53 ans, je suis marié à mon épouse Soline depuis maintenant 29 ans et nous avons la joie d’avoir 3 enfants merveilleux : Ambroise (26 ans), Andéol (23 ans) et Alix (qui va avoir 21 ans) et à ce jour 3 petits enfants de notre ainé : Gonzague, Baudoin et Aldric.

Soline et moi, nous nous sommes fiancés en octobre 1985 (il y a 30 ans, j’avais alors 23 ans), nous nous sommes mariés un an après le 19 juillet 1986. A l’époque, la Préparation au Mariage était assez sommaire : je me souviens de notre retraite pour les fiancés à Manrèse, au centre spirituel des Jésuites à Clamart, mais c’était assez léger : pour nous retrouver la nuit, le prêtre du lieu nous avait indiqué un passage secret entre nos 2 chambres... Quelle triste incitation !

Enfin, cela ne nous a pas empêché de nous marier, de nous aimer, de former un joli couple, de fonder une famille heureuse, de construire une grande et belle maison dans le sud de la France. Mon métier gratifiant a permis à mon épouse de bien s’occuper de nos enfants, de les élever dans la foi catholique, des enfants sans problèmes dont nous sommes fiers de ce qu’ils sont devenus aujourd’hui. Avec du recul, nous avions beau participer à la Messe tous les Dimanches, avoir nos enfants dans le scoutisme, mon épouse était catéchiste, il manquait quelque chose dans notre communication intime avec Dieu : le partage de nos « foi » respectives et notamment la Prière quotidienne dans notre couple.

Et donc, il y a 5 ans, c’est le coup de grâce : l’abandon de ma « jolie épouse » qui part à 1000kms avec notre fille Alix qui avait alors que 17 ans. Elle se trouve un travail, une nouvelle maison, elle quitte son Alliance, notre alliance sacramentelle avec Dieu, … C’est pour moi le chaos, tout s’écroule ! Je me retrouve seul dans ma grande maison… Que faire ? Vers qui me tourner ? Comment rebondir ? J’ai alors 47 ans, un physique et un tempérament plutôt agréable, une bonne situation professionnelle, … Dois-je refaire ma vie ? Avec une petite jeunette tant qu’à faire ! Mon épouse va-t-elle revenir ? C’est peu probable, ce qui est sûr, c’est que je ne me voyais pas rester seul et je ne vais pas rester seul !

C’est en effet une retraite Ignacienne, que m’indique mon deuxième fils alors séminariste à la Communauté Saint Martin, qui va déclencher ma véritable conversion. Dans les moments d’épreuve nous pouvons fuir (Nier notre blessure, même pas mal ! faire comme si de rien n’était, faire l’autruche, refaire sa vie en refaisant les mêmes erreurs), nous pouvons aussi nous replier sur nous-même (et là c’est la dépression assurée !) ou alors, au contraire, nous pouvons offrir notre souffrance à Dieu, nous confier à Lui, nous abandonner à Lui, lâcher prise… Le Seigneur attend d’ailleurs que cela !

Alors dopé par cette rencontre avec le Christ, je vais multiplier les retraites (à Solesmes, à Châteauneuf de Galaure, à la Sainte Baume, à Keur Moussa au Sénégal, dans le désert marocain dans l’Atlas, …), les pèlerinages (en Terre Sainte, à Notre-Dame de Fatima, en Italie, …), suivre des cours de théologie au Séminaire de la Castille à Toulon, me nourrir le plus souvent possible de la Sainte Communion (jusqu’à 3 fois par jour), profiter également de ce beau Sacrement de la réconciliation, visiter des personnes âgées dans les maisons de retraite grâce au SEM (Service d’évangélisation des malades), je vais devenir hospitalier régulier à Lourdes, rencontrer d’autres Catholiques, des Prêtres, des Evêques, …et surtout le Seigneur va me faire découvrir la Communion Notre-Dame de l’Alliance qui regroupe d’autres personnes qui ont fait ce choix avant moi : celui de croire à l’indissolubilité du Mariage sacramentel et qui puisent dans la réalité permanente de ce Sacrement la Grâce spéciale de vivre le pardon et la fidélité à leur conjoint.

Je ne suis plus seul dans ce monde qui nous incite à refaire notre vie, le Seigneur m’a donné un moyen supplémentaire pour me sanctifier ! Aujourd’hui, à l’heure où je vous parle, malgré cette solitude, cet abandon de mon épouse, je suis heureux !!! Je suis heureux de ce choix de rester fidèle à mon épouse, d’essayer de lui pardonner son abdication à notre Mariage, d’espérer son retour sans vraiment y croire. Je vous parlais de ce coup de grâce il y a 5 ans comme une « mise à mort », et aujourd’hui, je rends grâce à Dieu pour ce qu’il fait de ma vie, des fruits abondants qu’il me donne pour persévérer sur ce chemin !

Après cette immense Grâce de tenir dans la Vérité dans un monde contraire, mon autre plus grande joie, ma plus grande satisfaction, c’est de voir les répercussions divines sur mes enfants. Dans un divorce ce sont les enfants qui souffrent le plus et le Mariage en prend généralement un coup ! Et avoir un fils ainé, qui malgré ou grâce à la séparation de ses parents, va choisir de se fiancer, de vivre plus d’un an dans la chasteté avant de se marier et avoir pour l’instant 3 enfants en 3 ans. Sa relation à Dieu, à son épouse, à ses enfants ; son implication avec sa femme dans l’Opus Dei, l’éducation de ses enfants, …. C’est toute ma joie ! Et puis de voir son frère, notre deuxième garçon, qui s’est fiancé le 12 septembre dernier à Sixtine et qui suit le même chemin ! Mettre le Christ au centre de leurs vies de fiancés et faire en sorte que le Seigneur soit le premier invité à leurs futures noces en octobre 2016… Eh bien, je dis « MERCI SEIGNEUR ! » Merci de me conforter sur ce beau chemin de fidélité, de pardon et d’espérance et de l’indiquer à nos enfants. Oui ! Il n’est pas facile ce chemin, il me semblait même impossible il y a 5 ans… Mais avec Dieu tout est possible ! Lui rester fidèle, pardonner et espérer… Merci Notre-Dame de l'Alliance, Deo gratias pour tout !!! »


Frédéric - Témoignage du Responsable du Groupe Provence de la Communion Notre-Dame de l’Alliance et animateur de l’émission des « Séparés ou Divorcés Fidèles » sur Radio Maria. Voir également son témoignage vidéo « Comment guérir sa blessure ? » lors du Camp « Au cœur des hommes » sur l’identité masculine avec Mgr Rey à la Sainte Baume en octobre 2015.


Pour écouter d’autres « Témoignages audio des Séparés ou Divorcés Fidèles »

Radio-Maria.jpg