Le témoignage de Jeanine « Le Seigneur est venu à ma rencontre » :

« Mon mari Karel et moi nous sommes mariés il y a trente ans. Mais après cinq ans de Mariage, je me suis rendu compte que c'était un échec irrémédiable. J'en voulais à mon mari, parce qu'il ne voulait même plus faire le moindre effort pour sauver notre couple bien que nous eussions eu deux fils entre-temps. Je me sentais totalement impuissante à changer la situation, et après encore trois années de souffrance et de combat intérieurs, nous avons divorcé par consentement mutuel. J'avais trente-trois ans et voilà que je me retrouvais seule, divorcée avec deux jeunes enfants. J'étais professeur dans l'enseignement Catholique, et à cette époque, j'étais la première de mes collègues à divorcer. Nous étions d'ailleurs tous les deux les premiers dans les deux familles à le faire. J'avais honte de ce qui m'arrivait.

Mais ce qui était plus grave, c'est que le sens de ma vie s'effaçait. Depuis mon enfance j'avais toujours cru que mon cœur avait été créé pour un amour profond et fidèle. L'échec de mon Mariage m'a donc transpercé le cœur. Personne ne semblait en pouvoir sonder la profondeur. J'avais l'impression que je n'avais même plus le droit d'en parler, parce que ma propre vie était en contradiction avec ce que je croyais et que je voulais à tout prix continuer à croire. Je ne pouvais même pas supporter la moindre pensée que mon « Oui, je le veux » à mon mari et devant le Seigneur était tombé dans un trou noir et avait été vain.

Mais c'est là que le Seigneur Lui-même est venu à ma rencontre pour m'attirer à Lui amoureusement et irréversiblement. Un jour Il m'a envahie de son Amour à travers ces Paroles du prophète Isaïe : « N'aie pas peur, tu n'éprouveras plus de honte. Ne sois pas confondue, tu n'auras plus à rougir. Tu vas oublier la honte de ta jeunesse, tu ne te souviendras plus de l'infamie de ton veuvage. Car ton Créateur est ton époux (... ) Oui, comme une femme délaissée et accablée, le Seigneur t'a appelée, comme la femme de sa jeunesse qui aurait été répudiée, dit ton Dieu ... » (Is 54, 4-6)

Voilà pour moi ce grand Amour fidèle et profond, qui était finalement venu me retrouver dans le désert ! Au fil des années, mon amour humain pour mon mari s'est transformé en amour surnaturel, mais cette transformation n'a été obtenue que par un pardon redonné jour après jour. En effet, mon mari ne veut toujours pas me voir ni me parler, même pas pour le bien de nos enfants. J'ai fait plusieurs retraites de guérison intérieure et grâce à elles, le Seigneur m'a beaucoup aidée à entrevoir ce qui s'était passé entre nous. Je me souviens que pendant la Célébration de notre Mariage, mon mari était fort ému. Il a cherché ma main après la Communion, m'a regardée humblement et m'a dit : « Je t'aime, mais j'ai peur de ne pas être digne de ton amour ».

Quand huit ans après, j'ai constaté notre impuissance à maintenir notre vie commune, ce souvenir m'a fort touchée. Et des années plus tard, j'y ai vu même un argument valable pour demander à l'Église l'examen de la validité de notre Mariage. À ma grande stupéfaction, c'est mon mari lui-même qui s'y est fortement opposé et n'a pas voulu entrer dans cette démarche, bien qu'il ne se soit pas remis en couple lui non plus. Pour moi ce fut comme un Signe du Seigneur, confirmant notre lien conjugal.

J'ai dû vivre une nouvelle phase de purification de mon amour et grâce à l'Eucharistie, cette phrase mystérieuse de mon mari s'est transformée graduellement en joie surnaturelle. Ne la répétons-nous pas, chaque fois avant de recevoir le Corps du Christ ? : « Seigneur, je ne suis pas digne de Te recevoir, mais dis seulement une Parole et je serai guéri ». « Une Parole ... et je serai guéri ». Eh bien, j'ai découvert que cette unique Parole, cette Parole puissante qui peut guérir, aussi bien moi-même que mon mari, c'est mon « Oui », le « Oui » que j'ai prononcé devant le Seigneur, la seule Parole qui suffit.

Le Seigneur Lui-même n'a pas voulu nous aimer à la mesure de nos mérites, Il n'a pas voulu que nous méritions son Amour. Il a voulu nous Le donner inconditionnellement et pour toujours ! Quelle joie pour moi que de pouvoir découvrir ce nouvel aspect du Sacrement de Mariage qui continue à porter des fruits dans mon cœur ! Je me rends bien compte que c'est une folie pour le monde, mais c'est une folie d'amour. J'en ai la certitude inébranlable : l'Amour de Dieu qui se porte garant de notre lien conjugal demeure dans l'invisible. Invisible ? Oui, ce qui n'empêche pas des clins d'œil perceptibles de temps à autre.

Un jour, alors que la date du trentième anniversaire de notre Mariage approchait, j'ai eu une grande surprise quand mon fils m'a appelée et m'a dit que son papa lui avait téléphoné le matin pour lui apprendre qu'on aurait fêté notre trentième anniversaire de Mariage ce jour ! Il est bien évident qu'après 22 ans de divorce on n'en parle plus dans la famille, d'autant plus que mon mari et moi ne nous voyons plus jamais.

Je me suis fait la réflexion que j'avais beaucoup de chance. En effet, combien de femmes mariées se plaignent que leur mari oublie toujours l'anniversaire de leur Mariage. Eh bien, chez nous c'est juste le contraire : mon mari semble avoir tout oublié sauf la date de notre Mariage !

Nous ne pouvons jamais sonder ce qui se passe dans les cœurs, dans l'invisible, mais je suis dans la joie pour le grand Mystère du Sacrement de Mariage qui continue à nous sanctifier et à porter des fruits.

Tout ce que je viens de vous partager ne m'est pas arrivé d'un seul coup, comme un flash de lumière, c'est le fruit d'un long processus de purification et de guérison intérieure, dans lequel l'Amour de Dieu s'avère toujours plus fort que toute déception, tout doute et tout combat. Il a un projet de sainteté sur chacun de nous et il est si beau de découvrir qu'Il ne lâche jamais ce projet même si notre vie s'effondre, même si nous estimons ne plus répondre à Ses attentes, même si nous ne nous en croyons plus dignes. Il voit beaucoup plus loin que nous ne pouvons l'imaginer et Il veut se servir de chaque situation sans issue humaine, pour nous mener beaucoup plus haut et beaucoup plus loin que nous n'aurions pu aller par nous-mêmes ».


Jeanine - Témoignage du livre « Séparés, Divorcés à cœur ouvert » diffusé à Radio Maria le 20 juillet 2016

Livre-Separes-divorces-a-coeur-ouvert.jpg


Pour écouter d’autres « Témoignages audio des Séparés ou Divorcés Fidèles »

Radio-Maria.jpg