Voici pour les Élections Municipales Françaises des 15 et 22 mars 2020 afin que la France redevienne Catholique, l'Homélie de Mgr Lefebvre « Vous qui êtes Chef de Famille, vous avez une grave responsabilité dans votre Pays », la Prophétie de la Vénérable Marthe Robin (1902-1981) « La France tombera très bas à cause des mauvais chefs qu'elle se sera choisie », la Lettre de Mgr Dominique Rey « Les élections sont l’occasion de désigner des hommes et des femmes qui se mettent au service de tous dans la recherche du bien commun » et quelques CONSIGNES de VOTE aux CATHOLIQUES !


Pray-for-Paris-13-nov-2015.png

L’Homélie de Mgr Lefebvre pour une France Catholique « Vous qui êtes Chef de Famille, vous avez une grave responsabilité dans votre Pays » :

« Vous qui êtes Chef de Famille, vous avez une grave responsabilité dans votre Pays. Vous n'avez pas le droit de laisser votre Pays envahi par le socialisme et le communisme. Vous n'en avez pas le droit ou vous n'êtes plus Catholique. Vous devez militer au moment des élections pour que vous ayez des maires Catholiques, des députés Catholiques et qu'enfin la France redevienne Catholique. Ce n’est pas faire de la politique cela, c’est faire de la bonne politique, la politique comme l’ont faite les Saints (...) Alors, oui, cette politique nous en voulons, nous voulons que Notre-Seigneur Jésus-Christ règne. Vous l’avez chanté tout à l’heure, Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat ! Est-ce que ce sont des mots ? Seulement des mots ? Des paroles, des chants ? Non ! Il faut que ce soit une réalité. Chefs de Famille, c’est vous qui êtes responsables de cela, pour vos enfants, pour les générations qui viennent. Alors, vous devriez vous organiser, vous réunir, vous entendre pour arriver à ce que la France redevienne Chrétienne, redevienne Catholique. Ce n’est pas impossible, ou alors il faut dire que la Grâce du Saint Sacrifice de la Messe n’est plus la Grâce, que Dieu n’est plus Dieu, que Notre-Seigneur Jésus-Christ n’est plus Notre-Seigneur Jésus-Christ ».

Ainsi soit-il.


Mgr Marcel Lefebvre (1905–1991) - Extrait de l'homélie « les élections municipales et la France Catholique » prononcée le 23 septembre 1979 à l'occasion de son Jubilé Sacerdotal.

Mgr-Marcel-Lefebvre.jpg


La Prophétie de la Vénérable Marthe Robin (1902-1981) « La France tombera très bas à cause des mauvais chefs qu'elle se sera choisie » :

« La France tombera très bas, plus bas que les autres nations, à cause de son orgueil et des mauvais chefs qu'elle se sera choisie. Elle aura le nez dans la poussière. Il n'y aura plus rien. Mais dans sa détresse, elle se souviendra de Dieu. Alors elle criera vers Lui, et c'est la Sainte Vierge qui viendra la sauver. La France retrouvera alors sa vocation de Fille aînée de l'Église, elle sera le lieu de la plus grande effusion de l'Esprit Saint, et elle enverra à nouveau des missionnaires dans le monde entier ».

Marthe-Robin.jpg


L’appel de Mgr Jean-Marc Eychenne, Évêque de de Pamiers, Couserans et Mirepoix : « Les Catholiques ne doivent pas déserter le champ politique »

« Les Catholiques, alors qu’ils ont leur regard tourné vers un Royaume qui n’est pas de ce monde, seraient-ils de ceux qui renonceraient à s’engager dans un effort de transformation de la société ? Non ! Nous croyons au contraire que la Foi Catholique peut être un moteur puissant de changement social. J’invite les Catholiques à s’engager non seulement dans une conversion individuelle, mais aussi dans un effort de modification de l’organisation de la société. La conception que nous avons de l’homme, de sa place dans la société et dans l’environnement, doivent nous conduire à prendre position au regard du respect de la nature, de la protection de la vie, de l’aménagement du territoire, d’une juste redistribution des richesses, de la participation de tous au bien commun, de l’accueil des plus fragiles ».

Mgr-Jean-Marc-Eychenne.jpg
Jean-Marc Eychenne (1956-….), Évêque de de Pamiers, Couserans et Mirepoix élu en avril 2019 membre du conseil permanent de la Conférence des Evêques de France


La Lettre de Mgr Dominique Rey à propos des Élections Municipales « Les élections sont l’occasion de désigner des hommes et des femmes qui se mettent au service de tous dans la recherche du bien commun » :

« S’impliquer en politique est une obligation pour le Chrétien » , affirmait récemment le Pape François rappelant ainsi que la vocation des Baptisés les conduisait à trouver dans le monde le milieu et le moyen de leur sanctification, du don de soi aux autres. « La politique est le domaine de la plus vaste charité », rappelait encore le Pape. Parce qu’elle est au service de la construction de la communauté humaine, la politique, qui vise à l’aménagement et à la gestion de la dimension sociale de l’existence humaine (en englobant toutes les activités temporelles, familiales, culturelles, éducatives, économiques, écologiques), n’est-elle pas appelée à exprimer, à sa manière, le Mystère de la Communion Trinitaire, même si elle ne réalise qu’une ébauche inachevée du Royaume de Dieu ? Alors qu’on décèle dans l’opinion publique, à la fois une vraie déception et une certaine défiance vis-à-vis de l’action politique, comme Chrétiens et citoyens nous avons l’obligation morale de réhabiliter la politique au sens noble du terme, et nous avons le devoir de participer aux élections ».

Monseigneur-Dominique-Rey.jpg

L’Église Catholique de France soutient ses Candidats aux Municipales 2020 !
À l’approche des Élections Municipales de mars 2020, plusieurs diocèses proposent des temps de retraite spirituelle aux Élus Catholiques locaux. Ces initiatives témoignent du rôle de soutien que tente d’apporter l’Église Catholique à ceux qui s’engagent en politique. Le 21 octobre 2019, Guillaume Houdan, diacre récemment chargé des relations entre l’Église et le monde politique pour le diocèse de Rouen, a organisé une retraite spirituelle « se poser pour mieux servir » à l’abbaye bénédictine de Saint-Wandrille en Seine-Maritime (76) pour les maires de petites et moyennes communes ou futurs candidats aux municipales 2020 et conseillers départementaux. Dans le diocèse d’Orléans, un temps de retraite pour 40 Élus Catholiques : « 2020 des élections municipales : élu aujourd’hui et demain. Comment concilier son engagement avec sa vie familiale, professionnelle et sociale ? » a été proposé par François-Xavier Poisson, diacre chargé depuis un an des relations avec le monde politique. Le 14 décembre 2019 à l’école Sainte-Marie de Neuilly, une journée de formation à destination des 18-40 ans : « Municipales 2020 : Jeunes Catholiques, si vous vous engagiez ? » a été organisée par Monsieur l’abbé Bertrand Auville, Curé de la paroisse de Vanves (92).

Les « Élus Catholiques dans la Cité » (ECC) aident les Catholiques à s’engager aux prochaines Élections Municipales 2020

Fondé en 2014 par Benoît Meugniot, le réseau « Élus Catholiques dans la Cité » conseille les Élus Municipaux Catholiques pour promouvoir le Bien commun dans l’exercice de leurs fonctions. Constatant qu’il est plus que jamais nécessaire de faire émerger une nouvelle génération d’Élus Municipaux Catholiques animés de la volonté de rechercher le Bien commun, en s’appuyant sur les Principes Catholiques et la Loi Naturelle, profondément civilisateurs, garants de l’équilibre et de la paix sociale pour notre pays, les « Élus Catholiques dans la Cité » lançent l’opération ECC 2020 qui a pour ambition d’inciter le plus grand nombre de Catholiques à se présenter aux Élections Municipales qui se tiendront les 15 et 22 mars 2020 et de les accompagner dans leur démarche. ECC 2020, n’est pas un parti, il ne s’agit donc pas de présenter des candidats sous l’étiquette ECC, mais de les aider dans leur engagement, sans aucune contrepartie. Que ces candidats rejoignent une liste en cours de constitution ou, s’ils sont plus entreprenants, qu’ils constituent leur propre liste, dès lors qu’ils souhaitent promouvoir des valeurs inspirées des Racines Catholiques de la France, les « Élus Catholiques dans la Cité » serons heureux de leur apporter leur aide. Celle-ci se décline en conseils tirés de l’expérience des Élus Catholiques de leur réseau, en diffusion de documents aidant à faire campagne et, autant que souhaitée, par la mise en relation avec des élus ayant fait campagne dans des conditions similaires à la leur. Jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, actifs ou retraités, dès lors que vous entrez dans un conseil municipal, l’expérience ECC le prouve, vous pouvez faire beaucoup de bien dans votre commune. Si ce ne sont pas les Catholiques qui, les premiers, défendent ces valeurs qui ont façonné la France, personne ne le fera à notre place. Alors n’hésitez pas à entreprendre cette démarche, soyez candidats aux prochaines municipales 2020 et profitez de l’aide d’ECC 2020 en cliquant sur le lien « Élus Catholiques dans la Cité » !


Civitas encourage les Catholiques dans les Élections Municipales 2020

Civitas pour une Cité Catholique est un mouvement politique œuvrant à promouvoir et défendre la souveraineté, l’identité nationale et Catholique de la France en s’inspirant de la doctrine sociale de l’Eglise, du droit naturel et des valeurs patriotiques. Civitas veut encourager les Catholiques et patriotes à déposer des listes d’intérêt municipal (sans étiquette de parti politique) lors des Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020. Pour cela, Civitas a publié une série de fiches pratiques. N’hésitez pas à contacter le réseau Civitas d’entraide et de compétences au service des Catholiques soucieux de reconquérir la Cité et de restaurer une France Catholique pour des informations complémentaires, notamment pour vous aider à vous présenter dans l’une des milliers de communes où personne ne semble à ce jour désireux de se présenter et où l’élection est donc assurée. La stratégie de reconquête par le local est la meilleure façon de servir le bien commun, notre Religion Catholique, de défendre nos traditions, nos terroirs et nos clochers, et de nous opposer au globalisme que l’on veut nous imposer.


Quelques « CONSIGNES de VOTE CATHOLIQUE » pour les Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020 :


Sur quoi se baser pour voter « Catholique » aux Élections Municipales 2020 ?

Peut-être en Catholique, vous posez-vous cette question ? Pour y répondre, voici 10 critères proposés par le groupe des Chrétiens Engagés en Politique (CEP 37). Ces questions ne sont pas listées dans un ordre de priorité, car toutes méritent à égale importance d’être posées. Elles peuvent aussi ouvrir des perspectives pour interpeller les candidats lors des rencontres informelles et réunions publiques.

1. La solidarité avec les plus pauvres, les plus faibles, les plus démunis, est-elle clairement présente dans le programme. Des propositions sont-elles faites pour répondre à leurs besoins spécifiques ? Et pour encourager dans la commune l’accueil et la fraternité ?

2. La volonté d’impliquer les citoyens dans les réflexions et les décisions qui concernent l’ensemble des habitants est-elle clairement établie ? Des moyens structurants sont-ils envisagés pour permettre cette expression ? Une information accessible et honnête que nécessite bien en amont toute demande d’avis est-elle prévue ?

3. Les projets annoncés sont-ils raisonnables, à l’échelle des possibilités et des besoins réels de la commune et de ses habitants, en s’appuyant sur une analyse sociale et en cohérence avec le territoire ? Visent-ils effectivement le bien commun dans tous les domaines de la vie des habitants : travail, logement, transports, éducation, vie culturelle, sports et loisirs, … ? Quelle part prennent ces projets dans les budgets prévisionnels d'investissement et d'exploitation de la commune ?

4. La volonté de développer le lien social, l’entraide, l’échange de savoirs et de compétences, est-elle prouvée par des perspectives d’actions pertinentes ?

5. La transition énergétique est-elle prise en compte dans les projets annoncés, dans une logique de préservation de l’environnement et d’économiser les ressources du territoire ?

6. Les listes présentées sont-elles représentatives, et de manière équilibrée, de toutes les composantes sociales, en termes d’âges, de milieux socioculturels, de professions, de réalités de vie ?

7. La problématique du mal logement ou des personnes qui ne peuvent accéder au logement est-elle évoquée ? Des solutions sont-elles proposées pour y répondre ?

8. L’importance de l’accueil et de l’accompagnement des enfants et des jeunes, le soutien à la parentalité sont-ils pris en compte ?

9. Le rôle de la tête du liste, futur maire, est important, et nécessite donc de chercher à mieux le connaître : ses qualités personnelles (loyauté, dévouement à la chose publique, prudence, intégrité, désintéressement), et aussi à partir de ses compétences et de son expérience personnelle, de ses convictions affichées… Est-ce que autour de lui un véritable travail en équipe est aussi mis en évidence ?

10. Les Valeurs et Convictions du futur Maire sont-elles en accord avec l’Église Catholique Romaine sur des sujets comme l’avortement, l’euthanasie, le droit pour un enfant d’avoir un papa et une maman, …

11. Le choix final sera toujours « en notre âme et conscience » assorti d’une implication pendant 6 ans pour vérifier que les engagements sont tenus par le maire élu et son équipe.


Élections Municipales de 2020 : défendons nos Valeurs Catholiques !

Voici les 8 points de la campagne des Municipales 2020 sur lesquels Site-Catholique.fr va continuer de se mobiliser davantage auprès des élus et des partis politiques en envoyant un questionnaire à des candidats dans quelques municipalités choisies (en fonction des enjeux électoraux et de vous), afin de savoir qui sont les véritables candidats défendant les Valeurs Catholiques, à savoir la famille, la dignité humaine, la défense des Catholiques persécutés, … et voir l'application de celles-ci au niveau local. Nous analyserons également leurs discours / actions / votes passés (s'ils en ont). Nous avons déterminé 8 points dans ce questionnaire, qui correspondent à la fois aux Valeurs Catholiques et qui ne sont pas abstraits, ils peuvent être mis en place au niveau local

Les 8 points de la campagne pour défendre nos Valeurs Catholiques :
• Arrêt des subventions publiques locales à des associations LGBT/qui promeuvent la théorie du genre
• Mise en place d'une politique locale de soutien aux familles
• Organisation de festivités pour Noël : crèche de Noël, animations, concerts, parades
• Lutte contre l’islam politique : pas de subventions à des associations cultuelles ou culturelles qui promeuvent l’islam politique
• Défense des Catholiques persécutés : initiatives locales pour aider les Catholiques persécutés (jumelages, conférences, aide à des associations…
• Sécurité : création et/ou renforcement de la police municipale
• Impôts : pas de hausse des impôts locaux
• Mise en valeur du patrimoine culturel Catholique de la ville

SIGNEZ ce « Manifeste des Valeurs Catholiques » envoyé aux candidats des villes que nous sélectionnerons en fonction de vos réponses. Au moment de signer la pétition, vous pourrez également indiquer votre lieu de vote. Ces propositions sont concrètes et peuvent mises en place à l'échelle d'une mairie. Nous veillerons à ce qu'ils répondent à notre questionnaire et nous veillerons par la suite à ce que les mesures soient appliquées ! Il est nécessaire de faire pression sur les hommes et partis politiques dits de « droite », « conservateurs », « chrétiens-démocrates » qui oublient vite leurs promesses après leurs élections. Preuve en est, le projet de loi bioéthique ! Alors que le Sénat a une majorité de droite



La « Black-List » des Maires qui ne méritent pas le Vote Catholique :


Tag-antiCatholique-du-Maire-Luc-Bouard-LR-La-Roche-sur-Yon.jpg

À La Roche-sur-Yon, peut-on renouveler le mandat de Monsieur le Maire Luc Bouard (LR-LREM) qui a dénoncé l’Institut Catholique d’Études Supérieures (ICES) sur sa supposée « homophobie » et qui n’a pas dénoncé le tag antiCatholique « Intégriste Catholique Extrémiste Sexiste Ecole des Fachos ! » sur le mur de ce même Institut Catholique en février 2020 ?

Manifestation-contre-la-PMA-sans-Pere-et-la-GPA-28-29-janvier-2020.jpg

Peut-on faire confiance aux Maires LR (Les Républicains), ex UMP, qui, par le vote du 4 février 2020 des Sénateurs dit « de droite » avec 25 voix pour et 19 abstentions, permettent l’adoption de la « loi satanique bioéthique anti-éthique » de Macron qui ouvre la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux femmes seules homosexuelles et aux couples de femmes lesbiennes de Macron que 82% des Français ne veulent pas ?

Voir la « Liste des Sénateurs qui ont voté pour la PMA sans Père » le 4 février 2020 se présentant aux Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020 (162 sénateurs ont voté pour, 37 se sont abstenus et 23 n’ont pas pris part au vote).


Campagne-anti-IVG-et-anti-PMA-2020-Alliance-VITA-Respecter-la-paternite.jpg

Pouvait-on voter pour Benjamin Griveaux à la Mairie de Paris, député La République en marche (LRM) et ex porte-parole du gouvernement Macron, qui « s’appuyait en permanence sur les valeurs familiales, qui disait qu’il voulait être le maire des familles et citait toujours en exemple sa femme et ses 3 enfants » alors qu’il trompait son épouse, Julia Minkowski, en se masturbant devant Sa caméra face à Alexandra de Taddeo, maîtresse également de Piotr Pavlenski, dans une vidéo pornographique sur le site internet pornopolitique.com ?

La question n’est pas de savoir qui a diffusé cette vidéo « grivoise » de Benjamin Griveaux ou la photo de Macron avec deux racailles à Saint Martin aux Antilles (censurée par Facebook car contraire aux « Standards de la communauté concernant la nudité et les actes sexuels »), toute aussi honteuse pour la France, mais de savoir si nous pouvons voter pour de telles valeurs ?

Emmanuel-Macron-President-des-homosexuels.jpg

Peut-on voter pour Agnès Buzyn qui remplace Benjamin Griveaux alors qu’elle avait refusé de se présenter aux élections parisiennes dans le XV arrondissement à cause d’un agenda trop chargé de Ministre de la Santé lié à sa mauvaise gestion de la crise du coronavirus, la grève dans les hôpitaux depuis le 18 mars 2019 et à la veille du début de l'examen de la réforme des retraites à l'Assemblée Nationale (LREM = La Retraite En Moins) ?

Agnes-Buzyn-Blaspheme-Vierge-a-l-Enfant.jpg
Le cadrage volontaire et provocateur de cette photo d’Agnès Buzyn dans un restaurant parisien avec son équipe de campagne le lundi 17 février 2020, diffusée dans Le Monde et Libération, met en évidence cette image blasphématoire d’une Vierge à l’Enfant dont l’Enfant est représenté par… une boîte de tomates en conserve ! Peut-on voter pour Agnès Buzyn qui a vérifié et approuvé ce cliché blasphématoire qui ne peut que heurter les Catholiques ?

Peut-on voter pour Christophe Girard, l’actuel adjoint à la Culture de la Mairie de Paris et candidat sur les listes « Paris en commun » d’Anne Hidalgo, qui dans le scandale Matzneff « s’occupait de tout, des repas, de tout » jusqu’aux factures d’hôtel dans lequel Gabriel Matzneff était installé avec une adolescente de 14 ans ?

Peut-on renouveler le mandat d’Anne Hidalgo à la Mairie de Paris qui, le 3 janvier 2020, avait censuré et ordonné le retrait de la « Campagne anti-IVG et anti-PMA » d’Alliance Vita dans les gares, le métro et les rues de Paris ?

avortements-IVG-France.jpg

Peut-on voter pour Édouard Philippe à la Mairie du Havre qui préfère réformer nos retraites par des exceptions injustes que par une politique de natalité pro-vie contre les « 224 300 avortements » en France qui permettraient de payer nos futures retraites plutôt que par son LBD 49.3 ?

Peut-on voter pour Guillaume Peltier, Maire de Neung-sur-Beuvron, Député Les Républicains (LR) ex-Front National, qui souhaite que la devise de la France soit désormais « liberté, égalité, fraternité, laïcité » pour que la loi de la République soit supérieure à la Loi de Dieu ?

Peut-on voter pour François de Mazières, Maire sortant de Versailles (LR) qui s’est dit « macron-compatible » en excluant François-Xavier Bellamy de sa liste à la demande de La République En Marche (LREM) ?

Peut-on voter pour Daly Ndiaye, le numéro 2 de la liste macroniste LREM menée par Kamale Sobhi à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) qui a été filmé en train de proférer des insultes « On se donne rendez-vous le soir quelque part, et je te nique ta race… T’as compris ? » contre un militant anti-Macron qui gênait son tractage sur le marché de Vitry ?

Peut-on voter pour Yvon Berland, ex-président de l'université Aix-Marseille et tête de liste de « La République En Marche » (LREM) pour les Municipales à Marseille qui veut succéder à Jean-Claude Gaudin en menaçant le 11/02/2020 un journaliste des Échos qui critiquant sa campagne « Je vais te mettre la tête dans le cul »  ?

Peut-on voter pour Agnès Cerighelli, ex-élue LREM et conseillère municipale de Saint-Germain-en-Laye qui twitte « La République est laïque, la France est Chrétienne. J'alerte solennellement le @partisocialiste et @lesRépublicains. Vouloir que Paris et Marseille soient dirigées par des magrébines de confession musulmane, c'est trahir la France, son identité et son Histoire. Elections2020 » en faisant référence à Rachida Dati, candidate LR à la Mairie de Paris et à Samia Ghali, la candidate du PS à la Mairie de Marseille, toutes les deux « magrébines de confession musulmane » ?

Peut-on voter pour David Valence, Maire de Saint-Dié-des-Vosges et Vice-Président du Conseil Régional du Grand Est, qui est militant LGBT pour le « mariage pour tous » et ouvertement gay : « J’ai compris que ça ne se passait pas mieux quand on cachait son homosexualité » mais qui a décidé d’affecter deux policiers municipaux à la surveillance de la Cathédrale Notre-Dame de Saint-Dié-des-Vosges, victime de dégradations quotidiennes avec des cierges renversés, des débuts d’incendies, des excréments, …, depuis janvier 2020 ?

Peut-on voter pour Aude Lagarde à la Mairie de Drancy (93) et son mari Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI (Union des Démocrates et Indépendants), député de la Seine-Saint-Denis et conseiller municipal de Drancy, mis en cause dans une enquête publiée par la journaliste de l’AFP, Eve Szeftel, dans son livre « Le Maire et les Barbares » qui accuse le député d’avoir mis en place un système basé sur le « clientélisme » afin de faire basculer la municipalité de Bobigny à droite aux municipales de 2014 (cf. « Ces élus qui ont vendu leur âme », Le Point N° 2477 du 13 Février 2020). S’appuyant sur des « caïds locaux » afin « d’intimider ses adversaires », Jean-Christophe Lagarde a également voté en faveur du projet de loi sur le mariage homosexuel en 2013 ?

Peut-on voter pour Christophe Béchu, maire ex-LR d’Angers (il a quitté le parti en décembre 2017), est devenu LGBT-compatible. Il fut élu maire d’Angers, avec le soutien de Sens commun, dont les membres Roch Brancour et Maxence Henry sont ses adjoints. En juin 2018, il soutenait la manifestation LGBT à Angers. Interpellé lors d’une réunion de quartier en avril 2018 à propos -entre autre- de l’association homosexualiste Le Refuge (dont l’Obs relate les problèmes de maltraitante et d’abus sur mineurs), Christophe Béchu assurait devant plusieurs centaines d’Angevins qu’il ne « subventionnerait pas cette association ». Promesse réitérée à l’encan par ses adjoints Roch Brancour et Maxence Henry. Or, le Refuge d’Angers a ouvert ses portes -avec la bénédiction du maire- à 30 « exilés » africains LGBT, et Christophe Béchu se rendra le 28 septembre à l’inauguration du nouveau local de l’association. Celui-ci, mesurant 1000 m2, a été mis à disposition par… la mairie d’Angers ?

Peut-on voter pour Laurence Garnier, la candidate LR à Nantes qui a déclaré que LREM était des « cousins » et qui a choisi le centre et de ce fait, mènera une politique de gauche, comme c’est déjà le cas au niveau de la culture à la région des pays de la Loire en excluant Rozeline Arzel, déléguée du Parti Chrétien Démocrate en Loire-Atlantique ?

Peut-on voter pour Arnaud Decagny, maire LREM de Maubeuge qui prépare la construction d’une école coranique ? Le quartier maubeugeois de Sous-le-Bois est classé en zone de sécurité prioritaire (ZSP) par le ministère de l’Intérieur depuis 2013 et fait partie des quartiers du pays sous contrôle islamiste, selon la note récente de la DGSI. Dans une vidéo diffusée sur Facebook, le candidat du Rassemblement National à Maubeuge Aymeric Merlaud dénonce Arnaud Decagny Maire LREM/UDI de Maubeuge qui met à disposition des salles municipales pour des galas 100% réservés aux femmes et dont les bénéfices sont destinés à la construction d’une école coranique hors contrat dans le quartier de Sous-le-Bois ?

Peut-on voter pour Vincent Maurel à la Mairie de Toulon qui avait obtenu le soutien et la participation de personnalités du Parti Chrétien-Démocrate et qui vient de placer une jeune femme voilée sur sa liste ?

Peut-on voter pour Christine Lanfranchi Dorgal à la Mairie de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, Sénatrice Les Républicains (LR), qui a voté pour l'article 1er contenant l'ouverture de la PMA sans Père et pour l'ensemble du projet de loi relatif à la bioéthique (ni bio ni éthique) en première lecture au Sénat le 4 février 2020 ?

On Ne Lâche Rien ! ONLR !!!


Le projet de « loi bioéthique anti-éthique » va être examiné en seconde lecture par l’Assemblée Nationale, et sans doute modifié à nouveau, puis reviendra au Sénat. Les Sénateurs auront alors à nouveau la possibilité de supprimer la PMA sans Père. Il est essentiel d’écrire aux Sénateurs, en particuliers aux abstentionnistes et aux absents !

Voir la « Liste des Sénateurs qui ont voté pour la PMA sans Père » le 4 février 2020 se présentant aux « Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020 » (162 sénateurs ont voté pour, 37 se sont abstenus et 23 n’ont pas pris part au vote) pour leur écrire afin qu'ils suppriment cette loi satanique !



Quels sont les Maires qui méritent le Vote des Catholiques :


Jean-Frederic-Poisson.png

Votons pour les Candidats du Parti Chrétien-Démocrate (PCD) de Jean-Frédéric Poisson qu'il soutient dans une quarantaine de municipalités :
- Votons la liste « Bâtissons ensemble Le Mans » (72) avec Louis de Cacqueray, tête de liste issue du RN, et Brigitte Dujardin, membre du PCD
- Votons à Lyon, la liste d’union portée par Étienne Blanc (LR) fera cohabiter des candidats étiquetés LR et PCD
- Votons pour Serge Federbusch, tête de la liste « Aimer Paris » déjà soutenu par le Rassemblement National (RN) : « Les gens ont besoin d’une offre nouvelle, ancrée à droite, faite de cohérence et de probité, et c’est ce que nous leur proposons avec cette liste d’union ».
- Votons pour Christophe Bentz (PCD) qui soutient la liste d’union « Audace » à Saint-Germain-en-Laye (78100) de Didier Rouxel (RN)
- Votons pour François de Chanterac (PCD) qui soutient la liste « Rassemblement pour Bretignolles-sur-mer » (85470) de Brigitte Neveux (RN), pupille de la Nation et conseillère régionale
- Votons pour Nicolas Tardy-Joubert dans les Yvelines (78), Conseiller Régional Île-de-France et membre du bureau politique du Parti Chrétien-Démocrate (PCD) qui a dénoncé à plusieurs reprises le soutien avec des fonds publics, d’associations militantes LGBT dont la vision anthropologique et les revendications politiques sont selon lui contraires au bien commun : « Je suis peiné d’être peu écouté par l’exécutif régional alors que ces subventions permettent par exemple une intrusion délétère dans le système éducatif ».
- ...

Votons pour Stéphane Ravier du Rassemblement National (RN) qui ambitionne de succéder à Jean-Claude Gaudin (LR) à la Mairie de Marseille (13) en mars prochain pour son remarquable discours « Cette loi bioéthique est une régression » au Sénat le 22 janvier 2020 qui démontre une fois de plus sa ligne identitaire pour une France Catholique ! Seuls les élus du RN ont participé à l’inauguration de la place Arnaud Beltrame dans le 14ème arrondissement de Marseille. Tous les autres élus, toutes tendances confondues, ont refusé par électoralisme et complicité avec l’islamisme pour éviter de froisser les musulmans. En octobre 2018, les élus de gauche avaient fait barrage à la création d’une première place Arnaud-Beltrame, estimant qu’elle pourrait être vécue comme une « provocation » par la population locale

Votons pour Raphaël Cognet (LR) qui brigue un second mandat aux Municipales 2020 à la Mairie de Mantes-la-Jolie (78200) : une ville dont la réputation sulfureuse est bien loin de refléter la réalité :


Votons pour Benoît Meugniot, retraité, marié, père de six enfants, président du réseau « Élus Catholiques dans la Cité » (cité ci-dessus) qui conseille les Élus Municipaux Catholiques pour promouvoir le Bien commun dans l’exercice de leurs fonctions et candidat à la Mairie de Salignac-de-Mirambeau (17130 ) en Charente-Maritime aux Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020

Votons pour Caroline Carmantrand, mère de famille de quatre enfants, élue à la présidence de la commission famille et action sociale au Conseil Régional d'Ile-de-France, qui s'est fait connaître pour son implication dans « La Manif Pour Tous » au sein de laquelle elle a cofondé le mouvement des « mères veilleuses » et candidate à la Mairie d’Asnières-sur-Seine (92600) aux Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020

Votons pour Agnès Marion et Andréa Kotarac du Rassemblement National (RN) qui comptent bien s’emparer de l'Hôtel de Ville de Lyon (69), Capitale des Gaules et troisième ville de France aux Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020 :


Votons pour Armelle Tilly, mère de famille de cinq enfants, Responsable de « Sens Commun 92 », Conseillère départementale sur le canton de Meudon-Chaville, déléguée aux personnes âgées et candidate à la Mairie de Chaville (92370) aux Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020

Votons pour Pierre de Saulieu , marié et père de 4 enfants, DRH dans un laboratoire d’analyses en sécurité alimentaire, Conseiller Municipal délégué aux Écoles à Nancy, responsable de « Sens Commun en Lorraine » et candidat à la Mairie de Nancy (54) aux Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020

Votons pour Jean-Baptiste de Scorraille, marié et père de 4 enfants, responsable des affaires militaires de la ville de Toulouse, responsable de « Sens Commun » qui au Conseil Départemental de Haute Garonne s’est opposé à soutenir le délit d’entrave numérique à « l’avortement » et candidat à la Mairie de Toulouse (31) aux Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020

Votons pour Edouard du Parc, marié et père de 4 enfants, Conseiller municipal délégué aux professions libérales de Bordeaux et au quartier centre-ville, Délégué de LR de la 2ième circonscription de Gironde, engagé au sein de « Sens Commun » et candidat à la Mairie de Bordeaux (33) aux Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020

Votons pour Aymeric Merlaud, candidat du Rassemblement National à Maubeuge (59600) qui dénonce Arnaud Decagny, maire LREM de Maubeuge qui prépare la construction d’une école coranique dans le quartier maubeugeois de Sous-le-Bois classé en zone de sécurité prioritaire (ZSP) par le ministère de l’Intérieur depuis 2013 et qui fait partie des quartiers du pays sous contrôle islamiste, selon la note récente de la DGSI. L’actuel Maire, Aymeric Arnaud Decagny, met à disposition des salles municipales pour des galas 100% réservés aux femmes et dont les bénéfices sont destinés à la construction d’une école coranique !

Votons pour Fabien Bouglé qui accueille dans sa liste « En avant ! Versailles » François-Xavier Bellamy à la Mairie de Versailles (78) aux Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020

Votons pour David Rachline du Rassemblement National (RN), Maire de Fréjus (83600) depuis 2014, qui compte bien mettre le cap sur un deuxième mandat dans cette ville du Var aux Municipales 2020. Fort d'un bilan positif avec notamment une réduction de la dette sans augmenter les impôts, celui qui fut le plus jeune Sénateur de France avance de nouveaux projets :


Votons pour Danièle Lombard, Secrétaire des Associations Familiales Catholiques de Fréjus-Saint-Raphaël et déléguée Les Républicains (LR) de la 5e circonscription du Var sur la liste de Frédéric Masquelier à la Mairie de Saint-Raphaël (83700) aux Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020 qui défend les valeurs du travail, de la famille, de l'ordre et des traditions.

Votons pour Yannick Blévin, ancien pilote de chasse de l’armée de l’air qui a dans son viseur la Mairie de Saint-Paul-en-Forêt (83440) avec sa liste « Blévin 2020 » dont le slogan est « partageons nos valeurs, construisons notre avenir » dès le premier tour des Municipales, le Dimanche 15 mars 2020.

Votons pour Éric Viaud, Maire sortant et porte-parole du Collectif des « Maires pour le Bien Commun » (MBC) « Le combat à mener est urgent : la sauvegarde de notre civilisation Française et Catholique dans notre périmètre de responsabilité communale » à la Mairie de La Bussière (85) aux Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020.

Votons pour le Général Bertrand de La Chesnais, dans la liste d’union des droites « De nouveau la confiance » soutenue par le Rassemblement National (RN) et Marion Maréchal à la Mairie de Carpentras ( 84200 ) dans le Vaucluse pour les Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020. Le reportage ci-dessous positionne cette candidature comme une valeur d'exemple pour les Municipales 2020 :


Votons pour Stéphane Lelièvre, président de l’Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique de l’école Saint-Louis à la Mairie de Barenton (50) aux Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020

Votons pour Jacques Bompard, candidat de la Ligue du Sud, le maire sortant d'Orange (84100), qui brigue un cinquième mandat dont les thématiques principales sont la sécurité, le combat contre la mondialisation, la revendication du patriotisme, la défense de la famille et des valeurs chrétiennes :


Votons pour Denis Gautherot, président de l'antenne locale du Secours Catholique qui avec sa liste « Le possible commence avec vous » se présente à la Mairie de Mayet-de-Montagne (03250) aux Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020 pour agir sur la sécurité, le logement, le travail, l'éducation, l'environnement, les transports, les soins, la culture et inciter chaque citoyen à donner son avis sur les projets réalistes au plan financier pour le bien de la commune.

Votons pour Benjamin Cauchy à la Mairie de Vigneux-sur-Seine (91270) dans l'Essonne, ancienne figure des Gilets Jaunes de la première heure en quête de renouveau, de sécurité et de propreté :


Votons pour Marie-Françoise Auger, Maire d'Herlies (59134) qui a déposé plainte contre X auprès de la gendarmerie pour la destruction au fusil du vitrail central du chœur de l’église de Saint-Amé d'Herlies représentant Jésus-Christ le 16 février 2020. Tout le pan du vitrail, évoquant le Visage du Christ, a été détruit. Être Maire, c’est aussi défendre l’Église Catholique (cf. « 1052 actes antiCatholiques commis en France en 2019 »
responsable diocésain de la pastorale du tourisme du Diocèse ordonné en 1966.

Votons pour Adrien Nave du Rassemblement National (RN), un jeune pompier volontaire engagé pour remettre sur pied la ville de Saint-Pol-sur-Mer (59430) dans le Nord de la France dès le 1er tour des Municipales 2020 :


Votons pour le Sénateur Michel Amiel, candidat pour les Municipales à Pennes-Mirabeau (13170) dans les Bouches-du-Rhône qui a quitté LREM le lundi 3 mars 2020 pour l’usage abusif du 49-3 sur la réforme des retraites et pour son vote contre l'extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires.

Votons pour Sébastien Pacull du Rassemblement National (RN) pour la Mairie de Sète (34200) qui prône l’union des droites pour vaincre le parti présidentiel dès le 1er tour des Municipales 2020 représenté par François Commeinhes, un divers droite soutenu par La République En Marche (LREM) :


Votons pour Robert Ménard à la Mairie de Béziers (34500) pour son second mandat pour une « ville plus sûre, plus propre, plus belle » qui avait refusé de retirer la Crèche Catholique de Noël du hall de la mairie malgré la demande du préfet, auteur d’un arrêté anti-crachats ; l’interdiction d’étendre le linge sur les façades des immeubles visibles des voies publiques ; le couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans ; le retour du « rappel à l’ordre » et d’un arrêt du versement des aides sociales de la ville en cas de non-réponse aux convocations ; la suppression de l’étude surveillée du matin aux enfants de chômeurs, … Et la mise en place de la plus grande Mutuelle Municipale en France pour les plus pauvre..



Pourquoi voter pour le « Référendum du 15 mars 2020 » sur la Réforme des Retraites aux 1er tour des Municipales ?

L’idée d’un « Référendum national sur le projet de Réforme des Retraites » le 15 mars 2020 au 1er tour des « Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020 » se répand comme une trainée de poudre…
Si le Site-Catholique.fr souhaite promouvoir cette idée du « Référendum du 15 mars 2020 » sur le projet de la Réforme des Retraites aux Municipales 2020, provenant des Gilets Jaunes et relayée par l’extrême-gauche (qui n’est pas toujours très Catholique), c’est aussi pour que ces « Élections Municipales des 15 et 22 mars 2020 » ne se transforment pas en un vote national de protestation contre le Gouvernement Macron qui sera exprimé dans ce Référendum mais afin de « voter pour des Maires qui méritent le vote des Catholiques »