Introït « REMINISCERE miseratiónum tuarum, Dómine » (Psaume 24, 6.3.22) :


REMINISCERE miseratiónum tuarum, Dómine, et misericórdiæ tuæ, quæ a sǽculo sunt : ne umquam dominéntur nobis inimíci nostri : líbera nos, Deus Israël, ex ómnibus angústiis nostris.
SOUVENEZ-VOUS de vos Bontés, Seigneur, et de votre Miséricorde qui datent des siècles passés. Que nos ennemis ne triomphent jamais de nous. Dieu d’Israël, délivrez-nous de toutes nos tribulations.

Ps. 24, 1-2 : Ad te, Dómine, levávi ánimam meam : Deus meus, in te confído, non erubéscam.
Ps. 24, 1-2 : Vers Vous, Seigneur, j’ai élevé mon âme ; mon Dieu, je mets ma confiance en Vous, que je n’aie pas à rougir.

V/. Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto, sicut erat in principio, et nunc et semper, et in saecula saeculorum. Amen (Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, comme Il était au Commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il)

Puis on répète l'antienne « REMINISCERE » . Cette façon de répéter l'Introït s'observe pendant toute l'année.