La « Messe de Funérailles du Pape Benoît XVI » du jeudi 5 janvier 2023 place Saint-Pierre précédée de la Prière du Chapelet :



L’« Homélie du Pape François » donnée aux Obsèques du Pape émérite Benoît XVI le jeudi 5 janvier 2023 place Saint-Pierre :

« Père, entre Tes mains je remets mon esprit » (Lc 23, 46). Ce sont les Dernières Paroles que le Seigneur a prononcées sur la Croix ; Son dernier soupir - pourrait-on dire -, qui confirme ce qui a caractérisé toute Sa vie : une permanente remise de soi entre les Mains de son Père. Des Mains de Pardon et de Compassion, de Guérison et de Miséricorde, des mains d’Onction et de Bénédiction qui Le poussèrent à se livrer aussi aux mains de Ses frères. Le Seigneur, ouvert aux histoires qu’Il rencontrait sur Son chemin, s’est laissé ciseler par la Volonté de Dieu en prenant sur Ses épaules toutes les conséquences et les difficultés de l’Évangile, jusqu’à voir Ses mains meurtries par Amour : « Vois mes mains », dit-Il à Thomas (Jn 20, 27), et Il le dit à chacun de nous, « Vois mes mains ». Des Mains meurtries qui vont à la rencontre et ne cessent de s’offrir, afin que nous connaissions l’Amour que Dieu a pour nous et que nous croyions en Lui (cf. 1 Jn 4, 16 et Benoît XVI, Enc. Deus caritas est, n. 1.)

« Père, entre Tes mains je remets mon esprit » est l’invitation et le programme de vie qui inspire et veut modeler comme un potier (cf. Is 29, 16) le cœur du pasteur, jusqu’à ce que palpitent en lui les mêmes sentiments que ceux du Christ Jésus (cf. Ph 2, 5). Dévouement reconnaissant de service au Seigneur et à son Peuple qui naît du fait d’avoir accueilli un Don totalement gratuit : « Tu m’appartiens... Tu leur appartiens », susurre le Seigneur ; « Tu es sous la Protection de mes Mains, sous la Protection de mon Cœur. Reste dans le creux de mes Mains et donne-moi les tiennes » (Cf. Benoît XVI, Homélie de la Messe Chrismale, 13 avril 2006). C'est la Condescendance de Dieu et Sa proximité capable de se placer dans les mains fragiles de Ses disciples pour nourrir son Peuple et dire avec lui : prenez et mangez, prenez et buvez, Ceci est mon Corps, mon Corps qui s’offre pour vous (cf. Lc 22, 19). La synkatabasis totale de Dieu.

Un dévouement priant, qui se façonne et s’affine silencieusement entre les carrefours et les contradictions que le pasteur doit affronter (cf. 1 P 1, 6-7) et l’invitation confiante à paître le troupeau (cf. Jn 21, 17). Comme le Maître, il porte sur ses épaules la fatigue de l’intercession et l’usure de l’onction pour son peuple, surtout là où la bonté doit lutter et où les frères voient leur dignité menacée (cf. He 5, 7-9). Dans cette rencontre d’intercession, le Seigneur continue à générer la douceur capable de comprendre, d’accueillir, d’espérer et de parier au-delà des incompréhensions que cela peut susciter. Une fécondité invisible et insaisissable, qui naît du fait de savoir dans lesquelles la confiance a été placée (cf. 2 Tm 1, 12). Une confiance priante et adoratrice, capable d’interpréter les actions du pasteur et d’adapter son cœur et ses décisions aux Temps de Dieu (cf. Jn 21, 18) : « Être le pasteur veut dire aimer, et aimer veut dire aussi être prêt à souffrir. Aimer signifie : donner aux brebis le vrai bien, la nourriture de la Vérité de Dieu, de la Parole de Dieu, la nourriture de sa Présence » (Cf. Benoît XVI, Homélie de la Messe inaugurale du pontificat, 24 avril 2005).

Et aussi un dévouement soutenu par la consolation de l’Esprit, qui le précède toujours dans la mission : dans la quête passionnée de communiquer la beauté et la joie de l’Évangile (cf. Exhort. Ap. Gaudete et exsultate, n. 57), dans le témoignage fécond de ceux qui, comme Marie, restent de bien des manières au pied de la Croix, dans cette Paix douloureuse mais solide qui n’agresse ni ne soumet ; et dans l’Espérance obstinée mais patiente que le Seigneur accomplira sa Promesse, comme Il l’avait promis à nos pères et à sa descendance à jamais (cf. Lc 1, 54-55).

Nous aussi, fermement attachés aux Dernières Paroles du Seigneur et au Témoignage qui a marqué Sa vie, nous voulons, en tant que Communauté ecclésiale, suivre Ses traces et confier notre frère aux Mains du Père : que ces Mains de Miséricorde trouvent sa lampe allumée avec l’huile de l’Évangile qu’il a répandue et dont il a témoigné durant sa vie (cf. Mt 25, 6-7).

Saint Grégoire le Grand, à la fin de la Règle pastorale, invite et exhorte un ami à lui offrir cette compagnie spirituelle : « Au milieu des tempêtes de ma vie, je me console par la confiance que tu me tiendras à flot sur la table de tes prières, et que, si le poids de mes fautes m’abat et m’humilie, tu me prêteras le secours de tes mérites pour me relever ». C’est la conscience du pasteur qu’il ne peut pas porter tout seul ce que, en réalité, il ne pourrait jamais supporter tout seul et, par conséquent, il sait s’abandonner à la prière et au soin du peuple qui lui est confié (Cf. Benoît XVI, Homélie de la Messe inaugurale du pontificat, 24 avril 2005). C’est le Peuple fidèle de Dieu qui, rassemblé, accompagne et confie la vie de Celui qui a été son Pasteur. Comme les femmes de l’Évangile au Sépulcre, nous sommes ici avec le parfum de la gratitude et l’onguent de l’espérance pour lui démontrer, encore une fois, l’amour qui ne se perd pas. Nous voulons le faire avec la même onction, sagesse, délicatesse et dévouement qu’il a su prodiguer au cours des années. Nous voulons dire ensemble : « Père, entre Tes mains nous remettons son esprit ».

Benoît, fidèle ami de l’Époux, que ta joie soit parfaite en entendant Sa voix, définitivement et pour toujours !


Le Communiqué « Le Pape Émérite Benoît XVI est mort » du Supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X, Monsieur l’Abbé Pagliarani :

« Celui qui a siégé sur le trône de Pierre pendant un peu moins de huit années, avant de se retirer en renonçant au souverain Pontificat, s’est éteint plus de neuf ans après ce retrait, à l’âge de 95 ans. C’est seulement la seconde fois que l’Eglise voyait un Pape démissionner, après Saint Célestin V. Ce dernier n’avait toutefois régné que 5 mois.

Né en 1927 en Allemagne, Joseph Ratzinger a été ordonné Prêtre le 29 juin 1951. Il devient Évêque de Munich et Freising en 1977 et est créé Cardinal la même année. En 1981, il est nommé Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, poste qu’il occupera pendant plus de 23 ans. Il est élu au souverain Pontificat le 19 avril 2005.

L’histoire retiendra de son Pontificat la tentative de concilier la doctrine de Vatican II avec la Tradition de l’Église, tentative marquée par l’« herméneutique de la continuité », opposée à l’« herméneutique de la rupture ». Benoît XVI a pu assister, pendant les années écoulées après sa renonciation, à l’échec de cette tentative, sous le pontificat de son successeur.

L’histoire retiendra aussi le motu proprio « Summorum pontificum », de 2007, qui, malgré ses manques et ses insuffisances, a permis au Pape Benoît XVI d’affirmer que la Messe Tridentine n’a jamais été interdite.

Le Supérieur Général de la Fraternité Saint-Pie X, Monsieur l’Abbé Pagliarani, a invité tous les membres de la Fraternité à prier pour le repos de l’âme de Benoît XVI, et à le confier à la Miséricorde de Dieu. Que le lecteur veuille bien recevoir cette invitation pour lui-même ».

Ainsi soit-il.


Tous les Scandales dans l’organisation des Obsèques du Pape Benoît XVI : « On ne fait pas cela même à un voisin du plus petit village d’Italie » selon le blog espagnol « Caminante Wanderer »

Les médiocres s'entourent de gens plus médiocres qu'eux pour pouvoir les gérer à leur guise et cacher leur propre médiocrité. C'est ce qu'a fait Bergoglio tout juste perché sur le Trône Pontifical. Et cela a été démontré pour la énième fois par la Mort du Pape Benoît XVI.

Je résume ici quelques événements survenus ces derniers jours, pour la plupart anecdotiques, mais qui révèlent l'âme mesquine et mesquine du pape François. Certains sont publics; d'autres, en revanche, m'ont été confiées par quelques sources discrètes qui arpentent les couloirs du Palais Sacré.

• Avant même que la nouvelle de la mort de Benoît XVI ne soit connue, les ordres de Santa Marta étaient déjà sortis : « le Vatican continuerait à fonctionner comme d'habitude ». En d'autres termes, « il ne s'est rien passé ici ». Ceux qui travaillent au Saint-Siège - ecclésiastiques et laïcs - ont fait savoir que s'ils ne suspendaient pas les activités pour pouvoir assister au moins à la Messe de Funérailles, ils prendraient quand même la journée. Santa Marta a alors dû faire un compromis : ils auraient l'autorisation d'assister à la Messe mais seulement jusqu'à 13h00. Ensuite, ils ont dû retourner au travail.

• Ni dans la Cité du Vatican, ni dans ses dépendances extraterritoriales, ni dans ses nonciatures, le Deuil officiel n'a été déclaré. Les cloches n'ont pas sonné pour la mort, ni les drapeaux en berne. Ce dernier détail était surprenant. N'importe quel pays a cette mesure de Deuil lorsqu'une personne relativement importante décède. Pour le Vatican et pour la cour du pape François, le Pape Benoît XVI ne l'était pas. Curieusement, l'État italien et la Grande-Bretagne ont ordonné que leurs drapeaux soient mis en berne le 31 décembre.

• On a répété maintes et maintes fois dans les palais sacrés que l'ordre était que les choses continuent comme si de rien n'était. Pour cette raison, mercredi, le pape François a eu son audience générale comme d'habitude, tandis qu'à quelques mètres se trouvait le corps non enterré de son prédécesseur. Et il fait à peine référence à lui pour le qualifier de « grand maître de catéchisme ».

Funerailles-du-Pape-Benoit-XVI-5-janvier-2023.jpg
La dépouille du Pape Benoît XVI a été transférée dans une camionnette grise

• De nombreux Cardinaux et Évêques ont été déçus de ne pas pouvoir se joindre au cortège qui a transféré la dépouille du Pape décédé du Monastère Mater Ecclesiae à la Basilique Saint-Pierre. Dans n'importe quel pays, dans n'importe quelle monarchie, cette Procession a une Solennité particulière et austère, même quand ce n'est pas la mort du monarque régnant (rappelez-vous le cas de Don Juan de Borbón, ou la Reine mère d'Angleterre ou le Prince Felipe d'Edimbourg). La dépouille mortelle de Benoît XVI a été transférée dans une camionnette grise. La procession n'était pas présidée par le pape François ou par le Cardinal Vicaire. Simplement, derrière le véhicule utilitaire se trouvaient Mgr Georg Gänswein et les memores, les femmes qui les ont assistés ces dernières années. A la curie, cela tombait très mal : « Cela ne se fait même pas à un voisin de la plus petite ville d'Italie », disaient-ils.

• L'une des choses qui a le plus retenu l'attention des membres de la Maison Pontificale et des autres bureaux de la Curie qui ont traversé la Chapelle funéraire a été le nombre de jeunes Prêtres - plusieurs centaines - qui sont venus dire adieu au Pape Benoît en portant la Soutane. L'un d'eux, à voix basse, a commenté ce qui suit : « J'ai rencontré le Pape Benoît quand j'étais Séminariste, avec le reste de mes camarades de classe. Les mots qu'il nous a répétés maintes et maintes fois étaient : « Étudiez bien et priez bien ». Il était impensable qu'il nous dise : « Les Prêtres sont des hommes, et c'est pourquoi beaucoup d'entre eux regardent de la pornographie » (ces derniers mots étaient les récents commentaires du pape François aux séminaristes de l'archidiocèse de Barcelone).

• Dans le même ordre d’idées, le nombre de jeunes et de familles avec enfants venus dire au revoir au Pape Benoît a beaucoup attiré l'attention.

• L'une des choses qui a le plus agacé les Évêques et Cardinaux présents est l'attitude indolente du Cardinal Gambetti, Archiprêtre de la Basilique Saint-Pierre. Son attitude froide et mécanique lors de la Célébration du Premier Service Funèbre (et la voix d’un prêtre récitant que l’on pouvait entendre) et son manque d'anticipation de nombreux détails ne sont pas passés inaperçus. La présence de celui que le Cardinal lui-même a nommé Directeur de la Basilique, Ettore Valzania, mécanicien dentaire de profession, qui a parcouru l'intérieur de la Basilique pendant trois jours en pantalon de jean tout en recevant des Cardinaux et des Chefs d'État, a également provoqué la révulsion. Ce personnage obscur et vulgaire s'est chargé, entre autres, de faire en sorte que les Fidèles ne puissent s'arrêter plus de deux ou trois secondes devant le Corps exposé du Pape décédé, sans pouvoir dire une prière devant lui. N'aurait-il pas été possible, par exemple, de prolonger les heures d'ouverture de la Basilique Saint-Pierre ?

Le pape François était déterminé à se retirer dans ses appartements de Santa Marta dès la fin des Funérailles. Deux de ses plus proches collaborateurs ont dû beaucoup insister pour lui faire voir l'inconvénient du geste. Enfin, il accepte de mettre le feu au Cercueil du Pape Benoît dans l'atrium de la Basilique Saint-Pierre, dépouillé de ses ornements pontificaux. Et il refusa catégoriquement d'accompagner le Cortège jusqu'à la crypte et d'y célébrer les derniers Rites, assumés par le Cardinal Rê, doyen du Sacré Collège.

• Une bonne partie des Évêques et Cardinaux du monde entier venus dire adieu au Pape Émérite ont été stupéfaits — et ils l'ont fait savoir à leurs proches — par l'indolence des gestes et des paroles du pape François à l'égard de son Prédécesseur. L'un d'eux a commenté textuellement : « Nourrir les âmes et non les bouches, telle est la mission de l'Église ».

• Dès que la mort de Benoît XVI fut connue, Santa Marta s'empressa de dire qu'en raison d'un testament douteux du défunt, seules des délégations officielles d'Italie et d'Allemagne seraient présentes. Le problème est survenu mercredi lorsque le Secrétaire d'État a découvert avec étonnement que de nombreuses délégations gouvernementales de divers pays seraient présentes à titre personnel. La nouvelle était tellement inattendue que ce n'est que tard dans la journée que le Gouvernorat a donné l’ordre aux fonctionnaires respectifs de prévoir des places de parking aux véhicules officiels qui transféreraient les dirigeants et les ministres.

• Le Secrétaire d'État a officiellement communiqué aux pays qui envoient des délégations que leurs représentants doivent s'abstenir de porter des tenues de gala. Cela a provoqué la surprise, puisque même dans le cas des Funérailles des Cardinaux, ce type de vêtement est utilisé. Même ces honneurs ont été refusés au Pape Ratzinger.

• Nous connaissons bien le bois dont sont faits les journalistes, mais quelques-uns conservent encore une certaine honnêteté. La vulgate qui a couru dans les salles de rédaction du monde entier, et dans la même salle de presse du Saint-Siège, était que le Pape Benoît était toujours un Pontife lointain, détesté ou indifférent par le peuple Chrétien. Beaucoup d'entre eux ont tranquillement reconnu le mauvais jugement qu'ils portaient lorsqu'ils ont vu le nombre énorme et surprenant de personnes qui sont venues à la Basilique Saint-Pierre ces derniers jours. En fait, le nombre de chaises qui occupaient la place Saint-Pierre pour la Messe de Funérailles n'avait été égalé que lors de la messe inaugurale du pontificat de François, « alors que personne ne les connaissait », a ajouté un évêque malicieux.
(Source : blog espagnol « Caminante Wanderer » le jeudi 5 janvier 2023)


Lire et écouter l’Hommage à Benoît XVI « Coopérateur de la Vérité, Artisan de l’Unité Catholique et Serviteur de notre Joie Chrétienne » du R-P. Louis-Marie de Blignières

LE PAPE BENOIT XVI CELEBRE L'EPIPHANIE

Lire aussi du Pape Benoît XVI :
- La Neuvaine pour les Vocations au Sacerdoce et à la Vie Consacrée du Pape Benoît XVI
- La Prière pour les Vocations de Benoit XVI « Ô Père, fais se lever parmi les Chrétiens de nombreuses et Saintes Vocations au Sacerdoce »
- La Prière du Pape Benoît XVI pour les Vocations en 2006 « Seigneur, regarde le monde et envoie des ouvriers ! »
- La Prière pour les Prêtres « Que leur vie soit un reflet fidèle de la Tienne » du Pape Benoit XVI
- La Prière du Pape Benoît XVI pour la « Vie Naissante » en 2010
- La Prière de Benoît XVI pour la « Vie Naissante »
- La Prière Mariale de Benoît XVI pour les « Jeunes »
- La Prière du « Credo » du Pape Benoît XVI
- Le « Chemin de Croix » avec Benoît XVI à Lourdes
- La Prière pour « l’Unité des Chrétiens de Chine » du pape Benoît XVI
- Prions avec Benoît XVI « Notre Dame de Sheshan »
- La Prière de Benoît XVI « Seigneur Jésus, aide les familles et la société à apprécier la présence et le rôle des grands-parents »
- La Prière de Benoît XVI à Auschwitz « Notre Dame de Dachau, dans notre extrême détresse, montre-Toi Mère »
- La Prière de Benoît XVI à Manopello « Seigneur Jésus, montre-nous Ton visage de l'infinie Miséricorde de Dieu »
- La Prière de Benoît XVI pour l’Église « Marie, Notre-Dame de Pentecôte »
- La « Prière pour la Paix et les soldats morts au combat » de Benoît XVI
- La Prière de Benoît XVI « Ta Croix, ô Jésus, résume les souffrances du monde »
- La Prière du Soir du Cardinal Joseph Ratzinger « Ce soir, Seigneur, je place en Toi avec joie mon Espérance »
- La Prière de Benoit XVI à Cuba « Notre-Dame de la Caridad, je Te confie l'avenir de la Patrie Cubaine »
- La Prière de Benoit XVI devant le Saint Sacrement « Seigneur Jésus, Tu es là, devant nous, offert à nos regards, à nos questions et à notre amour »
- La Méditation sur les enfers de Benoit XVI : « Le Mystère du Samedi Saint »
- La Prière de Benoit XVI pour la Vigile Pascale du Samedi Saint « Seigneur, soyez aussi avec moi dans mes nuits obscures et conduisez-moi à votre Lumière ! »
- La Prière pour les Prêtres à Fatima de Benoit XVI « Mère Immaculée de l’Église, nous, Prêtres, nous nous consacrons à ton Cœur maternel pour accomplir fidèlement la Volonté du Père »
- La Prière de Benoit XVI « Reste avec nous, Seigneur »
- La Prière de Benoit XVI à N-D de Guadalupe « Notre-Dame de Guadalupe, Mère des hommes et des femmes du peuple du Mexique et de l'Amérique latine »
- L’Homélie pour Noël du Pape Benoit XVI « Seigneur, fais-nous devenir des porteurs de ta Paix ! »
- L’Audience Générale du Pape Benoit XVI « Le Carême : un itinéraire de réflexion et d'intense prière »
- La Prière pour nos Défunts de Benoît XVI « Puisse Marie, Étoile de l'Espérance, soutenir notre prière d'action de grâce pour nos frères défunts »
- La Prière de Benoît XVI pour renforcer notre Foi « Jésus, je sais que Tu es le Fils de Dieu »
- La Prière de Benoît XVI à L’Aquila suite au tremblement de terre « Ô Marie, Madone de Roio, Notre-Dame de la Croix, prie pour nous ! »
- La Prière de Benoît XVI à Notre-Dame de Fatima « Je rends grâce, Mère bien-aimée, pour les prières et les sacrifices que les jeunes bergers de Fátima faisaient pour le Pape »
- Le Testament Spirituel du Pape Benoît XVI « Restez fermes dans la Foi ! Ne vous laissez pas troubler ! »
- La « Messe de Funérailles du Pape Benoît XVI » du jeudi 5 janvier 2023


Les Catéchèses du Pape Benoît XVI :
- Les « Catéchèses sur Saint Augustin » du Pape Benoît XVI
- La « Catéchèse sur Saint Alphonse-Marie de Liguori » de Benoît XVI
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Laurent de Brindisi »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Ignace d'Antioche »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Grégoire le Grand »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Robert Bellarmin »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Cyprien de Carthage »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Paulin de Nole »
- Les Catéchèses de Benoît XVI sur « Origène d'Alexandrie »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Albert le Grand »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur la « Bienheureuse Angèle de Foligno »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur le « Père Abbé Raban Maure »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Romanos le Mélode »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Sainte Élisabeth de Hongrie »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Sainte Véronique Giuliani »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Sainte Thérèse de Lisieux »
- Les Catéchèses de Benoît XVI sur « Saint Grégoire de Nysse »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Pierre Canisius »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Sainte Catherine de Sienne »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Clément de Rome »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Sainte Hildegarde de Bingen »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Sainte Gertrude d’Helfta »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Syméon le Nouveau Théologien »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Colomban de Luxeuil »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Hilaire de Poitiers »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Cyrille de Jérusalem »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Athanase d'Alexandrie »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Germain de Constantinople »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Pierre le Vénérable »
- Les Catéchèses de Benoît XVI sur « Saint Basile le Grand »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Clément d'Alexandrie »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Irénée de Lyon »
- Les Trois Catéchèses de Benoît XVI sur « Saint Bonaventure de Bagnoregio »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Grégoire de Nazianze »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Cyrille d’Alexandrie »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Pierre Damien »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Sainte Mathilde de Hackeborn »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Marguerite d'Oingt »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Bernard de Clairvaux »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Sainte Thérèse d'Avila »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Jean-Marie Vianney »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Saint Ambroise de Milan »
- La Catéchèse de Benoît XVI sur « Sainte Brigitte de Suède »


Récitons également notre Chapelet en méditant avec Benoît XVI sur :
- Le Deuxième Mystère Douloureux de la « Flagellation de Jésus-Christ » avec Benoît XVI
- Le Quatrième Mystère Douloureux du « Portement de la Croix par Jésus-Christ » avec Benoît XVI
- Le Cinquième Mystère Douloureux du « Crucifiement de Jésus-Christ » avec Benoît XVI
- Le Premier Mystère Joyeux de « L'Annonciation » avec Benoît XVI
- Le Deuxième Mystère Joyeux de la « Visitation de la Vierge Marie à Elisabeth » avec Benoît XVI


Pour un Chemin de Croix :
- Les « Textes des 14 stations du Chemin de Croix » du Vendredi Saint 2005 écrits par notre Pape Benoît XVI à Lourdes alors qu’il était encore le Cardinal Joseph Ratzinger