Vierge-Marie-Carmel-de-Toulon.jpg

La Prière de l'abbé Herbet au commencement de la Sainte Messe « Ô Marie, apprenez-moi une sincère haine pour le péché » :

« Que je voudrais, ô Marie, avoir les sentiments de foi, de respect, d'amour que Vous aviez à chaque fois que Vous Vous prosterniez devant Dieu ! Que d’humilité aussi ; que de saintes Frayeurs ! Pourtant, Vous étiez Pure, Sainte, Immaculée ! Et moi, je ne tremble pas en paraissant devant Dieu très-Saint et très-Juste, moi dont la vie n’a que des iniquités ! Pensées, sentiments, œuvres, rien en moi qui n’ait eu des souillures, des faiblesses, des imperfections au moins. Et j'ose lever les yeux vers ces Tabernacles redoutables ! Et je ne me frappe point la poitrine avec une amère contrition ! Et je ne crie pas : Miséricorde ! Ô Marie, venez en aide à ma volonté si faible encore ; ouvrez mon cœur aux salutaires componctions des David, des Paul, des Augustin ! Apprenez-moi une sincère haine pour le péché ; et, si je m’approche aujourd’hui des sacrés Autels, avec le Prêtre, que ce soit pour ne Les quitter jamais ! »

Ainsi soit-il.


Abbé Joseph Herbet (1805-1890) - « Manuel de l'archiconfrérie de Notre-Dame des malades », page 141, chez Poitevin, 1860


Voir également de M. l'abbé Joseph Herbet :
- La Prière du matin de M. l'abbé Joseph Herbet « Père éternel, je Vous remercie de m'avoir conservé cette nuit et donné ce jour pour Vous servir et pour Vous honorer »
- La Prière d’abandon et d’espérance dans la Miséricorde de Dieu de M. l'abbé Herbet « J’espère en Vous, mon Dieu, Père de toutes Miséricordes »
- La Prière de l'abbé Joseph Herbet pour l’Assomption « Ô Marie, que votre Rôle est grand dans les Cieux »
- La Prière de l'abbé Herbet au commencement de la Sainte Messe « Ô Marie, apprenez-moi une sincère haine pour le péché »