Christ-sur-la-Croix.jpg

La Prière de l'abbé Pierre Genet Tavernier pour apprendre à être doux et humble de cœur « Ô mon Jésus, attachez-moi à Votre Croix pour y vivre et y mourir » :

« Ô Intérieur de Jésus, que votre Douceur si parfaite et si pure, nous rappelle bien aisément toute la perfection et toute la pureté, que nous avons considérées en Vous ! Que nous Vous reconnaissons bien maintenant pour le plus parfait Modèle de la Vie de Dieu seul ! Vous avez pratiqué, mais bien parfaitement, mais bien pour Dieu seul, toutes les Vertus qui devaient être en Vous, et relativement à votre Père Céleste dont Vous veniez réparer la Gloire, et relativement aux hommes, que vous veniez sanctifier. Vous avez désiré la Gloire de votre Père Céleste bien ardemment, mais bien purement ; Vous avez abandonné entre les mains de votre Père Céleste votre Esprit et votre Cœur bien entièrement, mais bien purement ; Vous avez aimé les hommes bien généreusement, mais bien purement ; Vous avez été envers eux d'une patience et d'une douceur ravissantes, mais bien pures. Tout a été parfait, tout a été pur en Vous, parce que tout y a été bien selon Dieu et pour Dieu seul, pour Sa pure Gloire, jamais pour Vous-même, si ce n'est en Dieu seul, et si bien en Dieu seul, que Vous ne Vous voyiez Vous-même que des yeux, pour ainsi parler, de Dieu seul, tout en Vous étant absolument perdu et absorbé en Dieu seul. Ô Intérieur si parfait et si pur, je ne veux plus Vous perdre de vue, je veux Vous admirer et Vous étudier sans cesse, mais Vous imiter avec encore plus de soin ; j'entre en Vous, je me fixe en Vous, je me perds en Vous, pour me perdre et m'absorber entièrement avec Vous en Dieu seul. Plus rien pour moi-même, ni dans mes sentiments, ni dans mes pensées, tout pour Dieu seul, en union à l'Intérieur de mon Jésus, en transformation en l'Intérieur de mon Jésus ! Dans cette heureuse et inestimable transformation, je n'aurai plus qu'un seul désir, qu'une seule pensée, que le désir de la pure Gloire de Dieu seul, que la pensée de la pure Gloire de Dieu seul ; je n'aurai plus que le seul et pur accomplissement du bon Plaisir de Dieu seul. Tous les devoirs seront remplis, envers Dieu et envers le prochain pour Dieu. J'aimerai mon Dieu par-dessus tout, j'aimerai mon prochain comme moi-même pour mon Dieu et en mon Dieu. En tout je verrai mon Dieu seul, en tout j'aimerai mon Dieu seul. Je n'aimerai donc rien, que je ne puisse rapporter à Dieu seul et aimer en Dieu seul. Je ne me bornerai pas à moi-même ; mais à votre Exemple, ô divin Intérieur de mon Jésus, même en pratiquant envers mon prochain un amour généreux, une patience invincible, une douceur inaltérable, je m'efforcerai de détruire, d'anéantir partout cet amour-propre, qui est si opposé au parfait pur Amour de Dieu seul, à Votre divine Perfection, pour ne laisser plus vivre que Dieu seul dans tous les cœurs... Je ne vivrai plus moi-même, Vous vivrez et Vous vivrez Vous seul en moi, ô mon Jésus, parce qu'il n'y aura plus en moi d'autre intérieur que le Vôtre ! Attachez-moi à la Croix avec Vous, et que j'y vive et que j'y meure, afin de glorifier avec Vous votre Père Céleste, aussi parfaitement qu'Il le désire ; mais surtout attachez-moi à la Croix d'un si parfait renoncement à moi-même, qu'il n'y ait bien plus pour moi, comme pour Vous, que Dieu seul. J'ai besoin de votre Grâce, ô Jésus, et de Votre grande Grâce pour me transformer ainsi en votre Intérieur divin ; mais vous avez voulu être pour moi, par les Vertus de cet Intérieur si pur, le plus parfait Modèle de la Vie de Dieu seul, jusqu’à vouloir être ma vie, avec quelle confiance n'espérerai-je pas de votre Amour la Grâce de cette heureuse et inestimable transformation... En Vous offrant à moi comme mon Modèle, ô Intérieur de Jésus, Vous m'avez dit : apprenez de moi à être doux et humble de cœur ; je Vous demande spécialement ces deux Vertus, pour moi et pour toutes les âmes ; par ces deux Vertus nous vivrons en Vous et par Vous, par Vous nous vivrons en Dieu seul et de Dieu seul et pour Dieu seul, dans le temps et dans l'éternité ».

Ainsi soit-il.


Abbé Pierre Genet Tavernier (1749-1817) - « L'intérieur de Jésus-Christ ou le plus parfait Modèle de la Vie de Dieu seul », pages 339-342, chez François Foppens libraire, 1788


Voir également de l’Abbé Pierre Genet Tavernier :
- La Prière de M. l'abbé Tavernier « Ô mon tendre Père, Vous méritez une Gloire infinie »
- La Prière de M. l'abbé Pierre Genet Tavernier « Ô mon tendre Père, je Vous vois outragé par Vos propres enfants »
- La Prière de l'abbé Pierre Genet Tavernier pour apprendre à être doux et humble de cœur « Ô mon Jésus, attachez-moi à Votre Croix pour y vivre et y mourir »