Agonie-Gethsemani-J-C.jpg

La Prière de Monsieur l’abbé Vincent Beurier au Jardin des Olives « Ô mon Sauveur, c’est votre Sang Précieux qui nous marque votre Amour » :

« C'en est donc fait, ô mon Sauveur, et Votre soumission aux Ordres du Père Éternel Vous a donc enfin déterminé, malgré les répugnances de la nature, à Vous livrer entre les mains de Vos ennemis, et à permettre que ces furieux répandent jusqu'à la dernière Goutte de Sang qui coule dans Vos veines. Mais que vois je, ô mon Dieu, quel spectacle ! Quelle Sueur mortelle se répand sur tous Vos membres ! Ah ! Seigneur, c'est ce Sang adorable qui sans attendre le ministère des bourreaux, s'empresse en sortant ainsi, de nous marquer votre Amour. II sort en abondance, Il pénètre au travers de Vos vêtements ; Il coule par ruisseaux jusqu'en terre. Ô Sang précieux, Vous nous montrez bien en Vous répandant ainsi dans le Jardin des Olives, que c'est beaucoup plus l’Amour de Jésus pour les hommes, que la haine des hommes contre Jésus, qui Vous fera couler bientôt dans le Prétoire et sur le Calvaire ».

Ainsi soit-il.


Vincent Toussaint Le Beurier (1715-1782) – « Sermons ou discours sur la Passion de Notre-Seigneur le Vendredi Saint », pages 394-395, chez Charles-Pierre Berton, 1784


Voir également de M. l’abbé Vincent Toussaint Beurier :
- La Prière de M. l’abbé Beurier « Ô mon Dieu, allumez dans nos cœurs le feu de Votre saint Amour »
- La Prière de M. l’abbé Le Beurier sur la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ « Ô mon Dieu, je Vous offre ma contrition en union de Celle de votre Fils »
- La Prière de Monsieur l’abbé Vincent Beurier au Jardin des Olives « Ô mon Sauveur, c’est votre Sang Précieux qui nous marque votre Amour »