Michel-archange.jpg

La Prière de Dom Guéranger « Ô Saint Archange Michel, Protecteur de nos âmes au moment de leur passage du temps à l'Éternité » :

« Que vous êtes beau, Archange Michel, sous votre armure céleste, rendant gloire au Seigneur dont vous avez terrassé l'ennemi ! Votre regard humble et ardent se dirige vers le trône de Jéhovah, dont vous avez soutenu les droits, et qui vous a donné la victoire. Votre cri sublime : « Qui est semblable à Dieu ? » a électrisé les légions fidèles, et il est devenu votre nom et votre couronne. Dans l'Éternité, il nous rappellera sans fin votre fidélité et votre triomphe sur le dragon. En attendant, nous reposons sous votre garde ; nous sommes vos heureux clients. Ange gardien de la sainte Église, le moment est venu de déployer toute la vigueur de votre bras. Satan menace dans sa fureur la noble Épouse de votre Maître ; faites briller les éclairs de votre glaive, et fondez sur cet implacable ennemi et sur ses affreuses cohortes. Le Royaume du Christ est ébranlé jusque dans ses fondements, Rome est menacée de voir détrôner dans ses murs le Vicaire de Dieu. Le règne de l'homme de péché est-il donc à la veille de se déclarer, et approchons-nous de ce dernier Jour où vous devez remplir aux pieds du Juge souverain, sur les débris enflammés de ce monde coupable, le redoutable ministère de séparer pour jamais les boucs des brebis ? Mais si la terre doit vivre encore, si les destinées de l'Église ne sont pas accomplies, n'est-il pas temps, ô puissant Archange, que vous fassiez sentir au dragon infernal qu'on n'outrage pas impunément sur la terre Celui qui l'a créée, Celui qui l'a rachetée, et qui s'appelle le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs ? Le torrent de l'erreur et du mal ne cesse d'entrainer vers l'abime la génération séduite ; sauvez-la, glorieux Archange, en dissipant les noirs complots dont elle est victime. Vous êtes, Ô Michel, le Protecteur de nos âmes au moment de leur passage du temps à l'Éternité. Durant notre vie, votre œil nous suit, votre oreille nous écoute. Tout éblouis que nous sommes de vos splendeurs, nous vous aimons, ô Prince immortel, et nous vivons heureux et confiants à l'ombre de vos ailes. Le Jour viendra bientôt où, en présence de nos restes inanimés, la sainte Église, notre Mère, demandera pour nous au Seigneur que nous soyons arrachés à la gueule du lion infernal, et que vos mains puissantes nous reçoivent et nous présentent à la Lumière Éternelle. En attendant ce moment solennel, veillez sur vos clients, ô Archange ! Le dragon nous menace ; nous entendons les sifflements de sa rage, il voudrait nous dévorer. Ô Michel ! Apprenez-nous à répéter après vous : « Qui est semblable à Dieu ? » L'honneur de Dieu, le sentiment de ses Droits, l'obligation de Lui rester fidèles, de Le servir, de Le confesser en tous temps et en tous lieux ; c'est le bouclier de notre faiblesse, c'est l'armure par laquelle nous vaincrons comme vous avez vaincu. Mais il nous faut quelque chose de ce mâle courage que vous empruntiez à l'Amour dont vous étiez rempli. Faites-nous donc aimer notre commun Seigneur, ô Archange ! car c'est alors que nous serons invincibles comme vous. Le dragon ne sait pas résister à la créature qui est éprise de l'Amour du grand Dieu ; il fuit honteusement devant elle. Le Seigneur vous avait créé, ô Michel, et vous avez aimé en Lui votre Créateur ; nous, Il ne nous a pas seulement créés, Il nous a rachetés et rachetés dans son Sang : quel doit donc être pour Lui notre amour ? Fortifiez cet amour dans nos cœurs ; et puisque nous combattons dans votre milice, dirigez-nous, échauffez-nous, soutenez-nous de votre regard, et parez les coups de notre ennemi. Vous serez présent, nous l'espérons, à notre heure dernière, ô porte-étendard du Salut ! En retour de notre tendre dévotion envers vous, daignez faire la garde auprès de notre couche, la couvrir de votre bouclier. Si le dragon voit étinceler votre glaive, il n'osera approcher de nous. Au sortir de son corps, puisse notre âme éperdue s'élancer dans vos bras ! Ne l'abandonnez pas, Saint Archange, quand elle se pressera contre vous ; portez-la aux pieds du Tribunal de Dieu, couvrez-la de vos ailes, rassurez ses terreurs ; et daigne le Seigneur votre Maître vous donner ordre de la transporter promptement dans la région des Joies Éternelles ! »

Ainsi soit-il.


Dom Prosper Guéranger (1805-1875) - L'Année Liturgique : « Le Temps Pascal », tome II, du R. P. Dom Prosper Guéranger, Prière à Saint Michel Archange, pages 565-568, chez Fleuriot, 1862

Dom-Prosper-Gueranger.jpg

Voir également de Dom Prosper Guéranger :
- La Prière de Dom Prosper Guéranger « Esprit de Lumière et de Sagesse »
- La Prière pour la « Béatification de Dom Guéranger »
- Les « 7 Dons du Saint-Esprit » par Dom Prosper-Louis-Paschal Guéranger
- La Prière de Dom Guéranger « Ayez pitié de la France malheureuse »
- La Prière de Dom Prosper Guéranger « Ô Christ, donnez à votre Église la fermeté de la Foi »
- La Prière de Dom Prosper Guéranger « Reine du Carmel, agréez les vœux de l’Église de la terre »
- La Prière de Dom Guéranger « Daignez, ô Mère, veiller sur nous en ces jours »
- La Prière de Dom Guéranger à Saint Bonaventure « Ô Docteur séraphique, défendez tout l'Ordre religieux plus que jamais battu en brèche de nos jours »
- Le « Mercredi des Cendres » selon Dom Guéranger dans l’Année Liturgique
- L’acte de Foi de Dom Prosper Guéranger avant la Communion au Temps de Noël « Ô Dieu Enfant, je viens à Vous sans raisonner comme vinrent les bergers »
- L’Acte d’Humilité de Dom Prosper Guéranger « Ô mon Jésus, abattez-moi au pied de Votre crèche afin que je ne me relève plus dans mon orgueil »
- L’Acte de Contrition de Dom Prosper Guéranger « Ô Dieu de Sainteté, je renonce de tout mon cœur au péché ! »
- La Prière de Dom Prosper Guéranger pour l'Épiphanie « Instruisez-nous, ô Marie, comme Vous avez instruit les Mages »
- La Prière de Dom Guéranger devant la Crèche « Je Vous aime, ô Jésus enfant ! »
- La Prière de Dom Guéranger pour l’Octave de l'Épiphanie « Ô Emmanuel, ces Mages aux yeux desquels Vous fîtes apparaître l’Étoile »
- La Prière de Dom Guéranger pour gagner en humilité « Abaissez donc, ô Jésus, toutes mes hauteurs »
- La Prière de Dom Guéranger à Sainte Clotilde « Votre gloire est grande sur la terre et au Ciel, Clotilde, mère des peuples »
- La Prière de Dom Guéranger pour le patronage de Saint Joseph « Ô Joseph, nous déposons entre vos mains tous nos intérêts de ce monde, nos espérances, nos vœux et nos craintes »
- La Prière pour le Temps de l’Avent de Dom Guéranger « Reposez encore, ô Jésus, dans les chastes entrailles de Marie »
- La Prière de Dom Guéranger sur la Conversion de Saint Paul « Ô Jésus, convertissez-nous, comme Vous avez converti l’Apôtre Paul »
- La Prière de Dom Guéranger pour la Chandeleur « Ô Emmanuel, en ce Jour où Vous faites votre Entrée dans le Temple de votre Majesté »
- La Prière de Dom Guéranger à la Sainte Croix « Ô Sauveur, Vous êtes le Fils de Dieu et c'est la Croix qui nous le prouve »
- La Prière de Dom Guéranger pour le Troisième Dimanche de l’Avent « Dès le point du jour nous nous réveillons pour songer à Vous : Venez, Seigneur Jésus ! »
- La Prière de Dom Guéranger pour le Quatrième Dimanche de l’Avent « Elle sera donc bien Grande, ô Jésus, la Joie de votre Venue »
- La Prière à Saint Michel Archange de Dom Guéranger « Ô Saint Archange Michel, Protecteur de nos âmes au moment de leur passage du temps à l'Éternité »
- La Prière à Sainte Claire d’Assise de Dom Guéranger « Ô Claire, montrez-nous ce que valent cette vie qui passe et l’Autre qui ne doit pas finir »
- La Prière à Saint Joachim de Dom Guéranger « Ô Saint Joachim, sanctifiez la famille et relevez nos mœurs »
- La Prière à Saint Philippe Néri de Dom Guéranger « Ô Philippe, obtenez-nous de l’Esprit-Saint cette vive sympathie pour la Vérité Catholique »