Dieu-Createur-Michel-Ange-Chapelle-Sixtine.jpg

La Prière de Sœur Marie-Luce « Seigneur, Tu m’as donné un corps » :

« Seigneur, je Te remercie pour le corps que Tu as donné à chacun d’entre nous ! Il nous permet d’exister, de parler, d’agir, d’entrer en relation avec les autres. Tu ne l’as pas méprisé puisque, Toi-même, Tu as pris un corps pour vivre parmi nous ! Merci pour tous ceux qui se servent de ce corps en vue d’aimer, de travailler, de soigner, de soulager ceux qui sont atteints dans leur corps et de faire grandir ton Règne dans le monde ! Pardon pour tous ceux qui abîment leur corps, et qui blessent, agressent ou torturent celui des autres ! Donne à chacun un immense respect pour le corps, et pour la valeur de la personne qui ne dépend pas de son physique ! Que nous puissions dire avec Toi, Jésus : « Père, Tu m’as donné un corps, qu’il serve à aimer et agir pour Ta plus grande Gloire ! »

Ainsi soit-il.


Sr Marie-Luce - Sœur de Notre-Dame du Sacré-Cœur d'Issoudun (fndsc), extrait d’ « Annales »


Voir également de Sœur Marie-Luce :
- La Prière de Sr Marie-Luce sur les Béatitudes « Seigneur, comme tout le monde, je cherche le bonheur »
- La Prière de Sr. Marie-Luce « Dieu notre Père, par Jésus ton Fils, apprends-nous la tolérance, la paix et la concorde »
- La Prière de Sœur Marie-Luce pour une charité bien ordonnée « Seigneur, donne-moi la Grâce de m’aimer telle que je suis »
- La Prière de Sœur Marie-Luce « Seigneur, aide-nous à nous arrêter de temps en temps pour Te prier »
- La Prière de Sœur Marie-Luce pour les époux et aussi pour les Prêtres et Religieux « Seigneur, sois béni pour tous ceux qui cheminent dans la fidélité à leurs engagements »
- La Prière sur le Pardon de Sœur Marie-Luce « Merci Seigneur de nous avoir appris le pardon et de nous en avoir donné l’Exemple »
- La Prière de Sr Marie-Luce sur le silence « Ô Seigneur, donne-moi un cœur qui T'écoute ! »
- La Prière de Sœur Marie-Luce pour remercier et demander pardon au Seigneur de ce que nous faisons de notre corps « Seigneur, Tu m’as donné un corps »