Trinite-1.jpg

La Prière de repentance de Sainte Catherine de Sienne « J'ai péché, Seigneur, ayez pitié de moi » :

« Je le confesse, Dieu éternel, je le confesse, adorable Trinité, Vous me voyez et vous me connaissez, votre Lumière me l'a fait comprendre. Je sais que Vous n'ignorez pas les besoins de votre Épouse bien-aimée, la bonne volonté de votre Vicaire, et les obstacles qu'il rencontre dans le bien qu'il veut faire. J'ai vu à vos clartés que tout Vous est présent, parce que rien ne peut échapper à Votre regard ; j'ai vu aussi le remède que Vous avez préparé en Vous-même pour guérir la mort des hommes, Vos enfants. Ce remède est le Verbe, votre Fils Unique, et Vous avez trouvé moyen de nous l'appliquer toujours. Vous avez conservé les cicatrices de ce Fils bien-aimé, afin qu'elles puissent sans cesse solliciter pour nous votre Miséricorde. Oui, j'ai vu dans votre Lumière que l'ardeur de votre Charité Vous a fait conserver les cicatrices du Corps de Jésus-Christ : ni sa Résurrection, ni sa Gloire ne peuvent en effacer la couleur sanglante. Vous avez vu en Vous, qu'après le mal dont Vous l'aviez délivré, l'homme devait tomber encore dans le péché par sa faute, et Vous lui avez donné pour remède le Sacrement de Pénitence, où le Prêtre verse sur l'âme le Sang de l'humble Agneau ; et, comme Vous avez vu en votre Verbe le principal moyen de nous réconcilier avec Vous, Vous avez vu aussi tous les autres moyens nécessaires à notre salut. J'ai compris dans votre lumière que vous avez vu toutes ces choses ; c'est par cette Lumière que je vois, et sans Elle je marcherais dans les ténèbres. Ô doux Amour, Vous avez vu en Vous les nécessités de notre Mère la sainte Église ; Vous savez ce qui Lui manque, et vous Lui accordez le secours dont Elle a besoin par les prières de Vos serviteurs ; Vous voulez qu'ils soient des murs sur lesquels s'appuient les murs de la sainte Église : car la clémence du Saint Esprit les embrase du zèle de Sa réforme. Vous connaissez la loi de notre nature corrompue, qui se révolte sans cesse contre votre Volonté. Vous saviez que nous devions La suivre ; car Vous n'ignorez pas combien nous sommes faibles, impuissants, misérables : aussi Votre admirable Providence a tout disposé pour que nous ayons tous les secours nécessaires. Vous nous avez donné le rocher inexpugnable de la volonté, afin de défendre la faiblesse de notre chair ; car la volonté est si forte, que ni le démon, ni les créatures ne peuvent la vaincre sans le consentement du libre arbitre qui en dispose. D'où vient, ô Bonté éternelle, cette force de la volonté dans votre créature, si ce n'est de Vous qui êtes la Force souveraine et infinie? Oui, nous participons à votre Volonté, quand la nôtre en découle. La volonté de l'homme est invincible quand elle obéit à la Vôtre ; elle est impuissante quand elle s'en éloigne ; il est dit que Vous l'avez faite à Votre ressemblance, et tant qu'elle la conserve, elle triomphe. Ô Père éternel, Vous montrez dans notre volonté la force de la Vôtre : car, s'il y a tant de puissance dans une chétive créature, combien ne doit-il pas y en avoir en Vous, Créateur et Maître de toutes choses ! Cette volonté que Vous avez confiée à notre libre arbitre, est encore fortifiée par la lumière de la foi ; par cette lumière, l'homme connaît Votre éternelle Volonté, et il voit qu'Elle n'a d'autre but que notre sanctification. Cette vue augmente et fortifie sa volonté, qui par la foi devient active et puissante ; car une volonté bonne et une foi vive ne peuvent exister sans les œuvres. Votre Lumière produit et augmente le feu dans l'âme, parce qu'Elle ne peut ressentir le feu de votre Charité, si la lumière ne lui montre votre Amour pour nous. Votre Lumière est l'aliment du feu dans nos âmes comme le bois est celui du feu sur la terre ; Elle augmente la charité, parce qu'elle montre la Bonté divine, et cette charité se développe en elle, parce qu'elle désire connaître Dieu davantage, et que Vous voulez toujours la satisfaire. Ô Providence admirable, Vous ne voulez pas que l'homme marche dans les ténèbres, et qu'il reste dans la peine ; Vous lui avez donné la lumière de la foi, qui éclaire sa route, et lui procure la paix. Avec elle, l’âme ne peut mourir de faim, ni languir dans la nudité de la misère. Vous la nourrissez de votre Grâce, Vous lui faites savourer les douceurs de votre Charité, Vous la revêtez de la robe nuptiale de votre Amour et des ornements de votre Volonté sainte ; vous lui prodiguez les trésors de votre Éternité. J'ai péché, Seigneur, ayez pitié de moi ; car les ténèbres de la loi mauvaise qui est en moi, et que j'ai toujours suivie, ont obscurci le regard de mon intelligence. Je ne Vous ai pas connu, Vous qui êtes la véritable Lumière, et cependant il a plu à votre ardente Charité de m'illuminer de Ses clartés. Oui, Vous aviez prévu la faute que devait commettre l'homme, et Vous avez préparé un remède à cette faute dans le Verbe, notre Rédempteur. Vous avez prévu notre faiblesse, et Vous avez préparé un secours à cette faiblesse dans la force de la volonté, qui a son origine en Vous ; et ce qui la guide et la soutient, c'est la Lumière sacrée de la foi ; c'est cette Lumière qui est le commencement, le milieu et la fin de toute perfection ; c'est elle qui la conserve et l'augmente dans les âmes ; c'est elle qui féconde la charité et lui fait produire des œuvres. Ô Dieu, Amour, Charité infinie ! Vous pénétrez votre créature ; elle est en Vous, et Vous en elle, par la création, par la force de la volonté, par ce feu dont Vous l'avez animée, par la lumière naturelle que Vous lui avez donnée pour Vous voir, ô véritable Lumière, pour s'exercer avec zèle à toutes les vertus, pour louer et glorifier Votre saint Nom. Ô Lumière au-dessus de toute lumière ! Ô Bonté au-dessus de toute bonté ! Ô Sagesse au-dessus de toute sagesse, Feu au-dessus de tout feu ! Vous êtes tout ; car seul, vous êtes Celui qui est, et rien ne peut être s'il n'a reçu l'être de Vous. Ô mon âme, aveugle et misérable, n'es-tu pas indigne de former avec les serviteurs de Dieu un appui à la sainte Église? Ne mériterais-tu pas plutôt d'être dévorée par les bêtes dont tu accomplis toujours les actes ? Je Vous rends grâces, ô Dieu éternel, je Vous rends grâces de vouloir bien m'utiliser ainsi malgré mes iniquités. Je Vous en conjure, inspirez aux cœurs de Vos fidèles des désirs ardents qui les excitent à la réforme de votre Épouse ; faites qu'ils prient sans cesse pour Elle, afin que Vous puissiez les exaucer. Conservez aussi et augmentez le bon vouloir de votre Vicaire, et accordez-lui de rendre sa vie parfaite. Je Vous prie aussi, et je Vous implore pour toutes les créatures raisonnables, mais surtout pour ceux que Vous m'avez confiés, et que je Vous rends, à cause de mon insuffisance et de ma faiblesse. Je ne veux pas que mes péchés leur nuisent, car j'ai toujours suivi la pente mauvaise de la chair ; je désire et je demande que Vous les conduisiez à la perfection, afin qu'ils méritent d'être exaucés dans les prières qu'ils Vous adressent et qu'ils doivent Vous adresser pour le salut du monde et la réforme de votre Église. J'ai péché, Seigneur, ayez pitié de moi ; pardonnez-moi ma misère et mon ingratitude, ô Dieu éternel. Je reconnais que votre Bonté a bien voulu me conserver pour épouse, malgré mes infidélités continuelles et mes fautes sans nombre. J'ai péché, Seigneur, ayez pitié de moi. »

Ainsi soit-il.


Sainte Catherine de Sienne (1347-1380) - Prière faite à Rome le Dimanche 20 février 1379

Catherine-de-Sienne.jpg

Voir également de Sainte Catherine de Sienne :
- La « Catéchèse de Benoît XVI » sur Sainte Catherine de Sienne
- Une « courte biographie » de Sainte Catherine de Sienne
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô Trinité éternelle »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô Marie ! Temple de la Trinité »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô Trinité éternelle, nous sommes des arbres de mort et Vous êtes l'arbre de vie »
- La Prière de Miséricorde de Sainte Catherine de Sienne « Mon Seigneur, abaisse le regard de ta miséricorde »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô éternelle miséricorde, Tu couvres les fautes de tes créatures »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô Esprit Saint, viens dans mon cœur »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Dieu éternel, nous voyons la lumière dans ta Lumière »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô Déité, Déité, ineffable Déité ! »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « J'ai recours à vous, Médecin suprême »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Dieu éternel, mon bon Maître »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Tu veux, Père éternel, que nous Te servions selon Ton bon plaisir »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Je proclame que Ta toute puissance est capable de secourir l’Église et d’arracher Ton peuple aux mains de Satan »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô Père éternel, faites miséricorde au monde, ne tardez plus ! »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « La Trinité en nourriture »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô puissante et éternelle Trinité ! Vous nous avez aimés avant que nous fussions »
- La Prière de Ste Catherine de Sienne « Ô Notre Dame, gardez ma virginité pour Lui seul »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne «Toi, éternelle Trinité, Tu es comme un océan profond »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô Marie, je recours à Toi pour le Vicaire de l’Eglise de Ton Fils »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô Père très doux, je Te prie pour ceux que Tu m’as confiés »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Divine et éternelle Charité, je Te supplie de faire Miséricorde à Ton peuple »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô Père éternel, pouvais-Tu venir plus près de ta créature qu'en se revêtant de son humanité ? »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô Père éternel, Tu ne peux pas refuser ta Miséricorde à qui Te La demande »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Je Te rends grâces, Père éternel, pour la Bonté sans mesure que Tu m'as témoignée »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Mon Seigneur, abaisse le regard de ta Miséricorde sur Ton peuple et sur le corps mystique de la Sainte Église »
- L’Hymne à la Miséricorde de Sainte Catherine de Sienne « Ô Miséricorde, mon cœur s'enflamme à penser à Toi »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Je Te rends grâces, Père éternel, pour la Bonté sans mesure que Tu m'as témoignée »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô souveraine et éternelle Trinité, unissez-moi au Corps mystique de la Sainte Église »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô Océan profond, plus j'y cherche et plus je Te trouve et plus je trouve et plus je Te cherche »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne sur le don de la Foi « Ô Trinité éternelle, que ma vie mortelle s'écoule dans la Lumière de la très sainte Foi dont Tu as enivré mon âme »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô mon très doux Seigneur, faites gracieusement Miséricorde à Vos misérables créatures »
- La Prière de Sainte Catherine de Sienne « Ô Marie Madeleine, c'est la persévérance qui vous a fait trouver votre Maître »
- La Prière de Catherine de Sienne « Seigneur, je Vous demande de diriger vers Vous les cœurs et les volontés des Ministres de notre Sainte Mère l'Église »
- La Prière de Ste Catherine de Sienne pour un malade obstiné « Ô mon doux Seigneur, accordez-moi la conversion de ce mourant endurci »
- La Prière de Ste Catherine de Sienne pour le Pape Grégoire XI « Ô Père Tout Puissant, je Vous en conjure, que votre Vicaire suive en tout votre Volonté »
- L’Hymne à Sainte Catherine de Sienne du Pape Pie II « Tes exemples, ô Catherine, rayonnent par toute la terre »
- L’Hymne à Sainte Catherine de Sienne du Pape Pie II « Tu as droit, vierge illustre, à tous les triomphes »
- La Prière de Ste Catherine de Sienne pour accomplir les Volontés de Dieu « Esprit Saint, venez en mon cœur »
- La Prière de Ste Catherine de Sienne après la sainte Communion « Bénissez, ô mon Dieu, celui qui m'a donné la sainte Communion »
- La Prière de Ste Catherine de Sienne pour le Pape Clément VII « Amour éternel, purifie vraiment ton Vicaire pour qu'il donne aux autres l'exemple de la pureté et de l'innocence et qu'il Te serve, les yeux fixés sur ta Grâce »
- La Prière de repentance de Sainte Catherine de Sienne « J'ai péché, Seigneur, ayez pitié de moi »