Dieu-Trinitaire.jpg

La Première Prière de Collecte du Mercredi des Quatre-Temps du Carême « Nous Vous en supplions, Seigneur » :

« Nous Vous en supplions, Seigneur, daignez, dans Votre clémence, exaucer nos prières, et étendre la Droite de Votre Majesté pour nous préserver de tout ce qui nous est contraire ».

« Preces nostras, quǽsumus, Dómine, cleménter exáudi : et contra cuncta nobis adversántia, déxteram tuæ maiestátis exténde ».


La Deuxième Prière de Collecte du Mercredi des Quatre-Temps du Carême « Regardez favorablement, ô Dieu, la Piété de votre Peuple » :

« Regardez, dans Votre bienveillance, nous Vous en supplions, Seigneur, la dévotion de Votre peuple afin que le fruit des bonnes œuvres fortifie et renouvelle selon l’Esprit ceux qui mortifient leur corps au moyen de l’abstinence ».

« Devotiónem pópuli tui, quǽsumus, Dómine, benígnus inténde : ut, qui per abstinéntiam macerántur in córpore, per fructum boni óperis reficiántur in mente ».


La Troisième Prière sur le Peuple du Mercredi des Quatre-Temps du Carême « Éclairez nos âmes par la Clarté de Votre lumière » :

« Prions. Humiliez vos têtes devant Dieu. Éclairez nos âmes par la Clarté de Votre lumière, nous Vous en supplions, Seigneur, afin que nous puissions voir ce que nous devons faire et que nous ayons la force d’accomplir ce qui est Juste ».

« Orémus. Humiliáte cápita vestra Deo. Devotiónem pópuli tui, quǽsumus, Dómine, benígnus inténde : ut, qui per abstinéntiam macerántur in córpore, per fructum boni óperis reficiántur in mente ».

Ainsi soit-il.

Transfiguration-Thabor.jpg

Les Quatre-Temps de Carême sont les plus récents dans les quatre séries de Quatre-Temps et n’ont pas la même importance que les trois autres. En effet, tout le Carême est consacré au renouvellement intérieur. Les Trois Jours, Mercredi, Vendredi et Samedi, sont au service de la préparation Quadragésimale : ce sont des Jours de Pénitence dans un Temps de Pénitence. Le Mercredi est le Jour consacré à Marie, dans la semaine des Quatre-Temps, c’est le Jour de l’esprit intérieur et du recueillement. Le Vendredi est un Jour de Pénitence. Le Samedi (autrefois, c’était la nuit du samedi au Dimanche) est la Fête d’action de grâces et de renouvellement de l’Alliance.

L’Église, qui, dans les Mercredis des Quatre-Temps, nous offre toujours deux Lectures de la sainte Écriture, à la place de l’Épître de la Messe, réunit en ce Mercredi des Quatre-Temps du Carême (Feria Quarta Quatuor Temporum Quadragesimæ) les deux grands types du Carême dans l’Ancien Testament, Moïse et Elie, afin de relever dans nos pensées la dignité du Jeûne Quadragésimal, auquel Jésus-Christ Lui-même est venu donner un caractère plus sacré encore, en réalisant dans Sa personne ce que la Loi et les Prophètes n’avaient accompli qu’en figure.

Moïse et Elie jeûnent quarante jours et quarante nuits, parce qu’ils vont s’approcher de Dieu. Il faut que l’homme s’épure, qu’il se dégage du poids du corps, s’il veut se mettre en rapport avec Celui qui est l’Esprit. Néanmoins, la Vision de Dieu dont furent favorisés ces deux Saints hommes fut très imparfaite : ils sentirent que le Seigneur était près d’eux, mais ils ne virent pas sa Gloire. Depuis, le Seigneur s’est manifesté dans la chair, et l’homme L’a vu, il L’a entendu, il L’a touché de ses mains. Nous ne sommes pas du nombre de ces heureux mortels qui conversèrent avec le Verbe de Vie ; mais, dans la divine Eucharistie, Il fait plus que de se laisser voir : Il entre en nous, Il devient notre substance. Le plus humble fidèle dans l’Église possède Dieu plus pleinement que Moise sur le Sinaï, et Elie sur Horeb. Ne soyons donc pas étonnés si l’Église, pour nous préparer à cette Faveur, dans la Fête de Pâques, veut que nous traversions auparavant une épreuve de Quarante Jours, mais beaucoup moins rigoureuse que celle qui fut pour Moise et Elie la condition de la Grâce que Jéhovah daigna leur faire.

En évoquant Jonas, l'Évangile (Matthieu 12, 38-50) nous fait entrevoir dès maintenant les Trois Jours que Jésus passera au tombeau ; Il nous invite en même temps à faire Pénitence comme les Ninivites ; c'est ainsi que nous échapperons à l'esclavage du démon, et que, comme la Vierge Marie nous accomplirons la Volonté du Père. Le Sauveur dénonce à Israël les châtiments qui l’attendent pour son aveuglement volontaire et pour la dureté de son cœur. Israël veut des prodiges pour croire ; il en est entouré, et il ne les voit pas. Tels sont les hommes de nos jours. Pour reconnaître le Christianisme comme Divin, il leur faudrait des preuves ; et cependant l’histoire est ouverte devant eux. Les événements présents rendent aussi leur témoignage ; mais rien ne les réveille. Ils s’en tiennent à leurs systèmes toujours déçus, et ils n’arriveront à comprendre que l’Église Catholique est le fondement de la société, qu’au jour où la société qu’ils ont isolée eux-mêmes de l’Église s’écroulera dans l’abîme creusé par leurs mains. « Génération perverse et adultère », dit le Seigneur, contre laquelle s’élèveront les peuples infidèles qui n’ont point connu les Institutions Chrétiennes, et qui Les eussent peut-être aimées et conservées. Craignons le sort des Juifs, auxquels le siège de Jérusalem, sa ruine même, ne purent ouvrir les yeux, et qui restent encore fidèles aux illusions de leur orgueil après un esclavage de dix-huit siècles. Au milieu des périls de la société, que les enfants de l’Église comprennent aussi leur responsabilité. Qu’ils se demandent pourquoi les sages du monde, les politiques de ce monde, ont cessé de compter avec eux ? Pourquoi, aujourd’hui encore, ces hommes ont tant de peine à apercevoir quelque part l’élément Catholique ? C’est que les Catholiques avaient délaissé l’Église et Ses saintes pratiques. Chaque jour, une solitude plus grande se faisait remarquer dans nos Églises, les Sacrements n’étaient plus fréquentés, le Carême n’était plus qu’un mot sur le calendrier.

C’est le propre de toute époque frivole et incrédule, comme la nôtre, de manifester une certaine curiosité d’expérience religieuse, comme on l’appelle ; mais celle-ci, à cause des mauvaises dispositions de l’âme, si elle peut atteindre le cœur, n’arrive jamais à le ramener sincèrement à Dieu. De telles générations incrédules, qui, à la façon d’Hérode, durant la Passion de Jésus, cherchent le sensible, l’émotion, — aujourd’hui sont revenus à la mode le spiritisme, la théosophie, etc., —le miracle, comme pour assouvir le prurit morbide de leur curiosité religieuse, se trompent entièrement. Dieu se cache aux curieux et aux investigations orgueilleuses du savant qui prétend vouloir scruter les empreintes divines sur le terrain de la création ; Il dissimule sa Gloire sous le voile de l’Humilité, dans l’anéantissement de la Croix et du Tombeau. Voilà le Signe préfiguré par le Prophète Jonas, qui seul est accordé, comme l’atteste aujourd’hui le Saint Évangile, à une génération souriante de scepticisme et d’incrédulité.

Revenons non seulement à la Foi de nos pères, mais à l’observation des Lois Chrétiennes : c’est alors que le Seigneur aura pitié de Son peuple infidèle, à cause des Justes qui seront dans Son sein. L’apostolat de l’exemple produira ses fruits ; et si un faible faisceau de fidèles fut pour les peuples de l’empire romain ce levain dont parle le Sauveur, qui fait fermenter toute la pâte : au milieu d’une société qui conserve encore plus d’éléments Catholiques qu’elle ne le pense, notre zèle à confesser et à pratiquer les devoirs de la Milice Chrétienne ne demeurera point sans résultat…

Voir la Prière de la Semaine des Quatre-Temps du Carême « Dieu de Sainteté, qui reposez dans mon cœur, faites-moi Saint ! » d’Adolphe Baudon de Mony


Careme.jpg

Voir successivement pour un Saint Carême :
- La Prière du Mercredi des Cendres « Accordez, Seigneur, à Vos fidèles, d’entreprendre avec la piété convenable, la pratique de ces Jeûnes vénérables et solennels »
- La Prière du Jeudi après les Cendres « Ô Dieu, que le péché offense et que la Pénitence apaise »
- La Prière du Vendredi après les Cendres « Favorisez dans Votre bonté, Seigneur, nous Vous en supplions, les Jeûnes dont nous avons commencé le cours »
- La Prière du Samedi après les Cendres « Écoutez favorablement, Seigneur, nos supplications et accordez-nous de célébrer avec soumission et dévotion ce Jeûne solennel »
- La Prière du Premier Dimanche de Carême « Ô Dieu, qui purifiez chaque année votre Église par l’observation du Carême »
- La Prière du Lundi de la Première Semaine de Carême « Convertissez-nous, ô Dieu, notre Sauveur »
- La Prière du Mardi de la Première Semaine de Carême « Regardez favorablement Votre famille, Seigneur »
- La Prière du Mercredi des Quatre-Temps du Carême « Nous Vous en supplions, Seigneur »
- La Prière du Jeudi de la Première Semaine de Carême « Regardez, dans Votre bienveillance, Seigneur, la dévotion de Votre peuple »
- La Prière du Vendredi des Quatre-Temps du Carême « Soyez, Seigneur, propice à votre Peuple »
- Les Sept Prières du Samedi des Quatre-Temps du Carême « Nous Vous en supplions, Seigneur, exaucez dans Votre clémence les Prières de Votre peuple »
- La Prière du Deuxième Dimanche de Carême « Ô Dieu, qui voyez que nous n’avons de nous-mêmes aucune force »
- La Prière du Lundi de la Deuxième Semaine de Carême « Daignez faire, ô Dieu Tout-Puissant, que Vos fidèles jeûnent aussi du péché »
- La Prière du Mardi de la Deuxième Semaine de Carême « Nous Vous supplions, Seigneur, de continuer à nous assister avec Bonté, dans l’observation de ce Saint Jeûne »
- La Prière du Mercredi de la Deuxième Semaine de Carême « Nous Vous en supplions, Seigneur, regardez favorablement Votre peuple »
- La Prière du Jeudi de la Deuxième Semaine de Carême « Daignez, Seigneur, nous accorder le Secours de votre Grâce »
- La Prière du Vendredi de la Deuxième Semaine de Carême « Faites, ô Dieu Tout-Puissant, que purifiés par ce Jeûne sacré, nous parvenions avec un cœur sincère aux Saintes Solennités qui approchent »
- La Prière du Samedi de la Deuxième Semaine de Carême « Nous Vous en prions, Seigneur, donnez à nos jeûnes un effet salutaire »
- La Prière du Troisième Dimanche de Carême « Nous Vous en prions, Dieu Tout-Puissant, ayez égard aux vœux de nos cœurs humiliés »
- La Prière du Lundi de la Troisième Semaine de Carême « Nous Vous supplions, Seigneur, de répandre en toute bonté Votre Grâce dans nos cœurs »
- La Prière du Mardi de la Troisième Semaine de Carême « Exaucez-nous, Dieu Tout-Puissant et Miséricordieux, et accordez-nous, dans Votre bonté, le Don d’une Continence Salutaire »
- La Prière du Mercredi de la Troisième Semaine de Carême « Faites, nous Vous en supplions, Seigneur, que, formés par ces Jeûnes Salutaires, nous obtenions plus facilement les effets de Votre Miséricorde »
- La Prière du Jeudi de la Troisième Semaine de Carême « Qu’Elle Vous glorifie, Seigneur, la Solennité de Vos Saints Côme et Damien où Vous nous avez secourus par Votre ineffable Providence »
- La Prière du Vendredi de la Troisième Semaine de Carême « Nous Vous supplions, Seigneur, d’accorder dans Votre bonté, un résultat favorable à nos Jeûnes »
- La Prière du Samedi de la Troisième Semaine de Carême « Nous Vous en prions, Dieu Tout-Puissant, accordez-nous la Grâce de Jeûner aussi du péché, en pratiquant la Justice »
- La Prière du Quatrième Dimanche de Carême « Réjouis-toi, Jérusalem, et rassemblez-vous, vous tous qui L’aimez »
- La Prière du Lundi de la Quatrième Semaine de Carême « Faites-nous la Grâce, ô Dieu Tout-Puissant, d’une religieuse Fidélité »
- La Prière du Mardi de la Quatrième Semaine de Carême « Daignez faire, Seigneur, que les jeûnes que nous observons dans ce Saint Temps, nous aident à avancer dans la Piété »
- La Prière du Mercredi de la Quatrième Semaine de Carême « Ô Dieu, qui, par le moyen du Jeûne, accordez aux Justes la Récompense de leurs mérites et aux pécheurs le Pardon de leurs fautes »
- La Prière du Jeudi de la Quatrième Semaine de Carême « Faites, nous Vous en supplions, ô Dieu Tout-Puissant, que nous mortifiant par ces Jeûnes Solennels, nous ressentions la Joie d’une Dévotion Sainte »
- La Prière du Vendredi de la Quatrième Semaine de Carême « Ô Dieu, qui renouvelez le monde par d’ineffables Mystères »
- La Prière du Samedi de la Quatrième Semaine de Carême « Nous Vous en supplions, Seigneur, que le sentiment de notre Dévotion devienne fructueux par votre Grâce »
- La Prière du 1er Dimanche de la Passion « Dieu Tout-Puissant, accordez à Vos enfants votre Grâce pour qu’ils soient gouvernés en leur corps et veillez sur eux pour qu’ils soient gardés en leur âme »
- La Prière du Lundi de la Passion « Nous Vous en prions, Seigneur, Sanctifiez nos Jeûnes »
- La Prière du Mardi de la Passion « Nous Vous en supplions, Seigneur, faites que nos Jeûnes Vous soient agréables »
- La Prière du Mercredi de la Passion « Dieu de Miséricorde, Sanctifiez ce Jeûne et éclairez les cœurs de Vos fidèles »
- La Prière du Jeudi de la Passion « Faites, nous Vous en supplions, ô Dieu Tout-Puissant, que la dignité de la nature humaine soit rétablie au moyen de cette abstinence salutaire »
- La Prière du Vendredi de la Passion « Daignez, Seigneur, dans votre Bonté, répandre votre Grâce en nos cœurs »
- La Prière du Samedi de la Passion « Faites, nous Vous en prions. Seigneur, que le Peuple qui Vous est Consacré, progresse dans la ferveur d’une pieuse Dévotion »
- La Prière du 2ème Dimanche de la Passion ou des Rameaux « Dieu Tout-Puissant et Éternel, qui avez voulu que notre Sauveur prît la chair humaine et supportât les tourments de la Croix »
- La Prière du Lundi Saint « Dieu Tout-Puissant qui voyez que notre faiblesse succombe au milieu de tant d’épreuves »
- La Prière du Mardi Saint « Dieu Tout-Puissant et Éternel, donnez-nous de célébrer les Mystères de la Passion du Seigneur »
- La Prière du Mercredi Saint « Faites, nous Vous en prions, Dieu Tout-Puissant, que sans cesse affligés par nos débordements, nous soyons libérés par la Passion de votre Fils »
- La Prière du Jeudi Saint « Ô Dieu, qui avez puni la perfidie de Judas et récompensé la confession du larron »
- La Prière du Vendredi Saint « Ô Dieu, Vous avez détruit par la Passion de votre Christ, notre Seigneur, la mort que nous valait de père en fils le péché originel »
- La Prière de la Vigile Pascale du Samedi Saint « Ô Dieu, qui illuminez cette Très Sainte Nuit de la Gloire de la Résurrection du Seigneur »



Voir également les Quatre Messes des Dimanches de Carême :
- La « Sainte Messe du Premier Dimanche du Carême » (Dominica Prima in Quadragesima)
- La « Sainte Messe du Deuxième Dimanche du Carême » (Dominica Secunda in Quadragesima)
- La « Sainte Messe du Troisième Dimanche du Carême » (Dominica Tertia in Quadragesima)
- La « Sainte Messe du Quatrième Dimanche du Carême » (Dominica Quarta in Quadragesima)



Et Tous les « Sermons, Homélies et Méditations » pour le Saint Temps du Carême