Sainte « Messe de la Transfiguration de Notre Seigneur Jésus-Christ » (In Transfiguratione) :


2ème classe - Ornements Blancs

La Fête de la Transfiguration était depuis longtemps, célébrée le 6 août en Orient, quand elle pénétra en Occident grâce à Pierre le Vénérable, abbé de Cluny, au XII siècle. Elle fut étendue à 1’Eglise universelle par le pape Callixte III, en 1457, pour remercier Dieu de la victoire remportée sur les Turcs à Belgrade. Nous pouvons voir dans la Transfiguration de Notre-Seigneur la promesse de la nôtre, puisque nous sommes destinés à partager sa Gloire. Dès maintenant, par l'Eucharistie, nous possédons en germe la Vie du Ciel. « La Transfiguration c'est la Lumière du Ciel inondant pour quelques instants notre monde ; c'est plus exactement, l'enveloppe charnelle du Corps très saint de Notre-Seigneur Jésus- Christ laissant passer les rayons de la Lumière céleste ; suprême Révélation de la destinée humaine, quand le cosmos transilluminé sera tout entier passé dans l’état de Gloire » (Dom Gérard)


INTROÏT : (Psaume 76, 19)
Cette Antienne rappelle la Manifestation de la Gloire de Dieu sur le Mont Sinaï :

ILLUXERUNT coruscatiónes tuæ orbi terræ : commóta est et contrémuit terra.
Vos éclairs ont illuminé le monde : la terre a tremblé et fut bouleversée.

Ps. 83, 2-3 : Quam dilécta tabernácula tua, Dómine virtútum ! concupíscit, et déficit ánima mea in átria Dómini.
Ps. 83, 2-3 : Que vos Tabernacles sont aimables, Seigneur des armées ! Mon âme soupire et languit après les parvis du Seigneur.

V/. Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto, sicut erat in principio, et nunc et semper, et in saecula saeculorum. Amen (Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, comme Il était au Commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il)
Puis on répète l'antienne « ILLUXERUNT » . Cette façon de répéter l'Introït s'observe pendant toute l'année.


COLLECTE :
La Collecte est vraiment Solennelle, Elle fait bien ressortir l’importance dogmatique du Miracle de la Transfiguration, confirmation solennelle de la divinité du Christ donnée par l’Auguste Trinité et par les principaux représentants de l’Ancien Testament :
Deus, qui fídei sacraménta in Unigéniti tui gloriósa Transfiguratióne patrum testimónio roborásti, et adoptiónem filiórum perféctam, voce delápsa in nube lúcida, mirabíliter præsignásti : concéde propítius ; ut ipsíus Regis glóriæ nos coherédes effícias, et eiúsdem glóriæ tríbuas esse consórtes. Per eúndem Dóminum.
Dieu, Vous avez affermi les Mystères de la foi dans la glorieuse Transfiguration de votre Fils Unique, par le témoignage des anciens pères, et, par la Voix que Vous avez fait entendre dans la nuée lumineuse, Vous nous avez marqués de la Grâce de la parfaite adoption : faites-nous, au moyen de votre Miséricorde, cohéritiers de ce même Roi de Gloire et participants de cette même Gloire.


ÉPITRE : (2. Petri 1, 16-19)
Saint Pierre, témoin oculaire de la Transfiguration, nous dit combien sa foi en Jésus est affermie par le souvenir de cet événement. Il finit sur l'évocation admirable d'une lampe qui brille dans un lieu obscur (les Prophéties) jusqu'à ce que le jour vienne à poindre (l'éternité) que l'étoile du matin se lève dans nos cœurs (la Vision béatifique)  :

Léctio Epístolæ beáti Petri Apóstoli
Lecture de l’Épître du Bienheureux Apôtre Pierre

Caríssimi : Non doctas fábulas secúti notam fecimus vobis Dómini nostri Iesu Christi virtútem et præséntiam : sed speculatores facti illíus magnitudinis. Accipiens enim a Deo Patre honórem et glóriam, voce delapsa ad eum huiuscemodi a magnifica glória : Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi complacui, ipsum audíte. Et hanc vocem nos audivimus de cælo allatam, cum essemus cum ipso in monte sancto. Et habémus firmiórem propheticum sermónem : cui bene facitis attendentes, quasi lucérnæ lucénti in caliginóso loco, donec dies elucescat et lucifer oriálur in córdibus vestris.
Mes bien-aimés : Ce n’est pas, en effet, sur la foi de fables ingénieusement imaginées que nous vous avons fait connaître la Puissance et l’Avènement de Notre Seigneur Jésus-Christ, mais en témoins oculaires de sa Majesté. En effet, Il reçut Honneur et Gloire de Dieu le Père, lorsque de la Gloire magnifique une Voix se fit entendre qui disait : « Celui-ci est mon Fils Bien-Aimé en qui j’ai mis toutes mes complaisances, écoutez-Le ». Et nous, nous entendîmes cette Voix venue du Ciel, lorsque nous étions avec Lui sur la Montagne sainte. Et ainsi a été confirmée pour nous l’Écriture prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à poindre et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs.


GRADUEL : (Psaume 44, 3.2)

Speciósus forma præ fíliis hóminum : diffúsa est grátia in lábiis tuis.
Vous surpassez en beauté les enfants des hommes : la Grâce est répandue sur vos lèvres.
V/. Eructávit cor meum verbum bonum : dico ego ópera mea Regi : lingua mea cálamus scribæ velóciter scribéntis.
V/. De mon cœur a jailli une excellente parole : c’est que j’adresse mes œuvres à un Roi : ma langue est comme le stylet d’un scribe qui écrit rapidement.


ALLÉLUIA : (Sagesse 7, 26)

Allelúia, allelúia.
V/. Candor est lucis ætérnæ, spéculum sine mácula, et imágo bonitátis illíus. Allelúia.
V/. Splendeur de la Lumière éternelle, Miroir sans tache, Image de la Bonté de Dieu. Alléluia.


ÉVANGILE : (selon Saint Matthieu 17, 1-9)
La Lecture évangélique est commune au samedi des Quatre-Temps de Carême. Le Saint-Esprit a une parole très sévère pour Pierre, qui souhaitait d’élever sa tente sur le Thabor : il ne savait ce qu’il disait. Ainsi Dieu juge-t-Il tous ceux qui nourrissent des affections désordonnées pour les jouissances spirituelles car le temps présent n’est pas celui de la moisson, mais du travail et des semailles :

+ Sequéntia sancti Evangélii secundum Matthǽum
+ Suite du Saint Évangile selon Saint Matthieu

In illo témpore : Assúmpsit Iesus Petrum, et Iacóbum, et Ioánnem fratrem eius, et duxit illos in montem excélsum seórsum : et transfigurátus est ante eos. Et resplénduit fácies eius sicut sol : vestiménta autem eius facta sunt alba sicut nix. Et ecce, apparuérunt illis Móyses et Elías cum eo loquéntes. Respóndens autem Petrus, dixit ad Iesum : Dómine, bonum est nos hic esse : si vis, faciámus hic tria tabernácula, tibi unum, Móysi unum et Elíæ unum. Adhuc eo loquénte, ecce, nubes lúcida obumbrávit eos. Et ecce vox de nube, dicens : Hic est Fílius meus diléctus, in quo mihi bene complácui : ipsum audíte. Et audiéntes discípuli, cecidérunt in fáciem suam, et timuérunt valde. Et accéssit Iesus, et tétigit eos, dixítque eis : Súrgite, et nolíte timére. Levántes autem óculos suos, néminem vidérunt nisi solum Iesum. Et descendéntibus illis de monte, præcépit eis Iesus, dicens : Némini dixéritis visiónem, donec Fílius hóminis a mórtuis resúrgat.
En ce temps-là : Jésus prit avec lui Pierre, Jacques, et Jean son frère, et les conduisit à l’écart sur une haute montagne. Et Il fut transfiguré devant eux : son Visage resplendit comme le soleil, et ses Vêtements devinrent blancs comme la neige. Et voici que Moïse et Élie leur apparurent, s’entretenant avec Lui. Alors Pierre prenant la parole, dit à Jésus : Seigneur, il nous est bon d’être ici ; si Vous le voulez, faisons-y trois tentes, une pour Vous, une pour Moïse, et une pour Élie. Comme il parlait encore, voici qu’une nuée lumineuse les couvrit ; et voici qu’une Voix sortit de la nuée, disant : Celui-ci est mon Fils Bien-Aimé, en qui j’ai mis toutes mes complaisances ; écoutez-Le. Les disciples, L’entendant, tombèrent le visage contre terre, et furent saisis d’une grande crainte. Mais Jésus, s’approchant, les toucha, et leur dit : Levez-vous, et ne craignez point. Alors, levant les yeux, ils ne virent plus que Jésus seul. Lorsqu’ils descendaient de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : Ne parlez à personne de ce que vous avez vu, jusqu’à ce que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts.


OFFERTOIRE : (Psaume 11, 3)

Glória et divítiæ in domo eius : et iustítia eius manet in sǽculum sǽculi, allelúia.
Gloire et Richesse dans sa Demeure : et sa Justice demeure d’âge en âge.


SECRÈTE :
Comme les rayons du soleil transforment et purifient tout, la Lumière du Christ Transfiguré guérira nos âmes du péché :
Obláta, quǽsumus, Dómine, múnera gloriósa Unigéniti tui Transfiguratióne sanctífica : nosque a peccatórum máculis, splendóribus ipsíus illustratiónis emunda. Per eúndem Dóminum.
Nous Vous le demandons, Seigneur, sanctifiez en la glorieuse Transfiguration de votre Fils Unique les dons qui Vous sont offerts : et en raison des Splendeurs de la Gloire qui se manifesta en Lui, purifiez-nous des taches de nos péchés.


PRÉFACE COMMUNE :
La Préface suivante est dite :

Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere : Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus : per Christum Dóminum nostrum.
Il est vraiment juste et nécessaire, c’est notre devoir et c’est notre Salut, de Vous rendre grâces toujours et partout, Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout-puissant, par le Christ notre Seigneur.
Per quem maiestátem tuam laudant Angeli, adórant Dominatiónes, tremunt Potestátes. Cæli cælorúmque Virtútes ac beáta Séraphim sócia exsultatióne concélebrant. Cum quibus et nostras voces ut admítti iúbeas, deprecámur, súpplici confessióne dicentes.
Par Lui les Anges louent votre Majesté, les Dominations Vous adorent, les Puissances se prosternent en tremblant. Les Cieux, les Vertus des cieux et les bienheureux Séraphins La célèbrent, unis dans une même allégresse. A leurs chants, nous Vous prions, laissez se joindre aussi nos voix pour proclamer dans une humble louange.


COMMUNION : (Matth. 17, 9)

Visiónem, quam vidístis, némini dixéritis, donec a mórtuis resúrgat Fílius hóminis.
Ne parlez à personne de ce que vous avez vu, jusqu’à ce que le Fils de l’homme soit Ressuscité d’entre les morts.


POSTCOMMUNION :

Præsta, quǽsumus, omnípotens Deus : ut sacrosáncta Fílii tui Transfiguratiónis mystéria, quæ sollemni celebrámus offício, purificáta mentis intellegéntia consequámur. Per eúndem Dómium nostrum.
Faites, nous Vous le demandons, Dieu Tout-Puissant : que nous parvenions l’âme purifiées à l’intelligence des Mystères sacrés de la Transfiguration de votre Fils ; Mystères que nous célébrons dans cet Office solennel.


Voir l’ensemble du déroulement de « l’Ordinaire de la Messe de Saint Pie V » en latin et en français avec des explications selon l’Ordo Missae de 1962 afin de mieux assister au Saint Sacrifice de la Messe


Transfiguration-Thabor.jpg

Voir « Toutes les Prières pour la Transfiguration de Notre Seigneur Jésus-Christ » et la Méditation de l’Abbé de Nantes sur le Mystère de la Transfiguration « Ô Jésus, je voudrais jouir aujourd’hui de cette Grâce de la Transfiguration »