Ascension-de-N-S-J-C.jpg

« Sainte Messe de l’Ascension du Seigneur » du 13 mai 2021 (année « B ») :


Parole de Dieu pour l’Ascension du Seigneur : En route vers le Royaume des Cieux ! « On fête aujourd'hui l'Ascension, et il y a beaucoup à dire. Tout d'abord, la façon dont Jésus quitte ce monde est un peu déconcertante : Le voir monter au Ciel a dû être un spectacle étrange pour les Apôtres. Ceci dit, le prophète Élie y était monté sur un char de feu. Le jour où un fan de science-fiction va se pencher sur ces épisodes de la Bible, il va se régaler. Mais ce que cela signifie, au moins pour Jésus, c'est surtout que son Corps ressuscité reste, désormais, indissolublement lié à sa Personne. Quand on dit « Dieu s'est fait homme », on pourrait penser qu'Il a pris un déguisement humain pour s'en débarrasser quand Il n'en aurait plus besoin. Il n'en est rien. Le Verbe s'est fait chair sans retour en arrière : désormais le Fils de Dieu demeure, pour l'éternité, l'un d'entre nous. A l'instant où vous lisez ces lignes, Il existe, tel quel, avec son Corps ressuscité et désormais éternel, en attendant de revenir sur terre. Pourquoi n'est-Il pas resté au milieu de nous ? Est-ce que ça n'aurait pas été plus simple, puisqu'Il est éternel, qu'Il devienne le Pape et qu'Il règne sur l'Église et sur le monde ? Il nous a dit qu'Il nous convenait qu'Il s'en aille, pour deux raisons : tout d'abord, Il est parti nous préparer une place, une demeure éternelle. On le sait, dans le bâtiment, il y a toujours des délais... Les premiers chrétiens s'attendaient à Le voir revenir d'un jour à l'autre, puis on s'est rendu compte, à force d'attendre, que ça ne serait pas si facile ni si rapide. La deuxième raison, c'est que, s'Il ne montait pas vers le Père, Il ne pouvait pas nous envoyer l'Esprit Saint, dont nous avons besoin pour vivre les Commandements de Dieu. Jésus est la Parole de Dieu : Il nous a dit ce que nous avons à faire pour entrer dans le Royaume des Cieux et y vivre éternellement. Mais l'Esprit Saint, Lui, nous donne les capacités de le faire, ce qu'on appelle la Grâce de Dieu. Dieu seul est Saint, nous a enseigné Jésus. Eh bien, cette Sainteté de Dieu, nous y participons quand nous recevons l'Esprit Saint, au Baptême et lors de notre Confirmation, et c'est ce qui nous donne la force d'accomplir ce que nous croyons être juste et bon. Chacun reçoit ainsi Dieu Lui-même au plus profond de son âme. Dieu établit en nous sa Demeure, et ça nous est plus utile qu'Il vive en chacun de nous plutôt que sur une cathèdre à Rome. Jésus est certes monté au Ciel, mais non sans nous dire qu'Il reviendrait. La Religion Chrétienne n'est pas simplement tournée vers le passé et les souvenirs, répétant à l'envi ce qui s'est passé il y a 2 000 ans. C'est une religion en tension entre cette première Présence de Jésus sur terre et son Retour, qui arrivera quand Il arrivera. Pas la peine de spéculer sur une date quelconque : Jésus nous a dit que seul le Père la connaissait et que, de toute façon, quand Il reviendra, nul sur terre ne pourra L'ignorer. Ce qui comptera, ça ne sera pas notre situation dans l'espace ou le temps, mais notre situation intérieure : serons-nous prêts à entendre le Jugement Dernier, aurons-nous gardé la tunique de notre Baptême immaculée et sans tache, notre lampe sera-t-elle allumée, bref, est-ce que, le jour de l'ultime Rencontre avec notre Créateur et notre Dieu, nous serons disposés à L'aimer pour l'éternité, oui ou non ? Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé; celui qui refusera de croire sera condamné. Il serait fou de ne pas tenir compte des dernières Volontés que Jésus nous a transmises avant de monter vers Dieu, au Jour de l'Ascension » (Père Fabrice Chatelain)


L’esprit du Jeudi de l’Ascension du Seigneur (année B) : Rendez-vous... « Au moment où la Fête Liturgique de ce Jour évoque le Départ de Jésus, absent, Jésus reste proche. L’Évangile présente Jésus visitant les disciples, leur assurant qu'Il travaillera avec eux. La proximité de Dieu ne sera plus de l'ordre du lien corporel, mais de celui de la Présence. C'est l'expérience de ceux qui se sentent proches de personnes qui sont géographiquement loin, celle de ceux qui pleurent un défunt et qui évoquent une présence intérieure. Cette fête invite les disciples de Jésus à revisiter la qualité de leurs proximités. Le récit du Départ de Jésus est le moment de la transmission, une véritable passation de pouvoir. Non pas qu'il faille que ceux qui agissent en son Nom se prennent pour Dieu ! Mais au moment où Jésus rejoint son Père, Il transmet à Ses disciples la mission. Cette Fête appelle les disciples de Jésus à s'interroger au sujet de la qualité de leur vie missionnaire et de leur capacité à transmettre leur joie de croire. Tous rassemblés, il en manque un. Les onze Apôtres, précise l'Évangile, non pas les Douze. Judas a trahi, il n'a pas cru au Pardon du Christ, il en est mort ! Au moment de l'Ascension, alors que tous sont rassemblés, il en manque un. Même rassemblée, l'Église naissante est marquée par un manque. On pourrait s'en plaindre. Et qui n'a pas dit un jour : « Il manque des Prêtres, l'église est vide, il n'y a personne pour me remplacer ! » Le manque semble structurel, non de circonstance. Aujourd'hui, Jésus dit « Allez, proclamez l'Évangile ! » L’Ascension fixe un rendez-vous : celui de la mission » (Père Didier Noblot)

Ascension-Giotto.jpg

L’ASCENSION DU CHRIST est intimement liée à sa Résurrection, comme le soulignent les Évangiles de Saint Marc (année B) et de Saint Luc (année C). Sans s’astreindre à la chronologie des faits, les évangélistes ont le souci de rattacher le Retour de Jésus vers son Père à l’Évènement Pascal, en présentant la Résurrection et l’Ascension comme un mouvement unique, qui emporte le Seigneur dans la Gloire. Mais, plus encore qu'un événement, la Solennité de l'Ascension célèbre un Mystère, celui de l’accomplissement de la Pâque dans le Corps total du Christ, Chef et membres. En ce Jour, le Christ « a fait entrer notre nature avec sa faiblesse dans la Gloire de Dieu » (canon romain), Il est « monté au Ciel pour nous rendre participants de sa Divinité » (2ème Préface). La Liturgie ne cesse de le redire en des termes où s'expriment tour à tour allégresse et action de grâce (Prière d’ouverture), humilité et désir du Ciel (Prière sur les offrandes, Prière après la Sainte Communion). Mystère de Gloire, l'Ascension n’est pas pour le Christ une évasion de notre condition humaine (1ère Préface) : Jésus a promis aux Siens de demeurer avec eux jusqu'à la fin du monde (Antienne de la communion). De même la contemplation du Ciel n’est pas pour les Catholiques une évasion : si les anges rappellent aux Apôtres que le Seigneur reviendra (Antienne d'ouverture), c'est pour les renvoyer à leurs tâches, à la mission qu'ils ont reçue de témoigner de tout ce qu'ils ont vu.


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :

« Au Jour de l'Ascension les anges ont dit aux Apôtres : « Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Jésus, qui a été enlevé du milieu de vous, reviendra de la même manière que vous L'avez vu s'en aller au Ciel », alléluia ! »


Prière d'ouverture de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :

« Dieu qui élèves le Christ au-dessus de tout, ouvre-nous à la joie et à l'action de grâce, car l'Ascension de ton Fils est déjà notre victoire : nous sommes les membres de son Corps, Il nous a précédés dans la Gloire auprès de Toi, et c'est là que nous vivons en espérance. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles »


Lectures de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :


Première Lecture du Livre des Actes des Apôtres (Ac 1, 1-11) selon Saint Luc de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :

« Tandis que les Apôtres Le regardaient, Il s’éleva »

« Cher Théophile, dans mon premier Livre j’ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné depuis le moment où Il commença, jusqu’au Jour où Il fut enlevé au Ciel, après avoir, par l’Esprit Saint, donné Ses instructions aux Apôtres qu’Il avait choisis. C’est à eux qu’Il s’est présenté vivant après sa Passion ; Il leur en a donné bien des preuves, puisque, pendant quarante jours, Il leur est apparu et leur a parlé du Royaume de Dieu. Au cours d’un repas qu’Il prenait avec eux, Il leur donna l’ordre de ne pas quitter Jérusalem, mais d’y attendre que s’accomplisse la Promesse du Père. Il déclara : « Cette Promesse, vous L’avez entendue de ma bouche : alors que Jean a baptisé avec l’eau, vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez Baptisés d’ici peu de jours. » Ainsi réunis, les Apôtres L’interrogeaient : « Seigneur, est-ce maintenant le temps où Tu vas rétablir le Royaume pour Israël ? » Jésus leur répondit : « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de Sa propre Autorité. Mais vous allez recevoir une Force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » Après ces Paroles, tandis que les Apôtres Le regardaient, Il s’éleva, et une nuée vint Le soustraire à leurs yeux. Et comme ils fixaient encore le Ciel où Jésus s’en allait, voici que, devant eux, se tenaient deux hommes en vêtements blancs, qui leur dirent : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le Ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au Ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous L’avez vu s’en aller vers le Ciel.

Le sens de cette Première Lecture du Livre des Actes des Apôtres (Ac 1, 1-11) : Saint Luc dresse ici l'Acte de Naissance de l'Église : Jésus monte au Ciel et Ses disciples restent sur la terre, avec la charge de continuer sa Mission. Le Christ ne sera plus visible, et l'on peut imaginer le désarroi de Ses compagnons. Mais ils ne sont pas abandonnés à eux-mêmes : c'est l'Esprit Saint qui, désormais, guidera l'Église. Les deux dernières Consignes de Jésus resteront valables pour tous les temps : rester unis et prier !


Psaume 46 (Ps 46, 2-3, 6-7, 8-9) de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :

R/ Dieu s’élève parmi les ovations, le Seigneur, aux éclats du cor ! ou Alléluia ! (cf. Ps 46, 6)

Tous les peuples, battez des mains,
Acclamez Dieu par vos cris de joie !
Car le Seigneur est le Très-Haut, le Redoutable,
Le grand Roi sur toute la terre.

Dieu s’élève parmi les ovations,
Le Seigneur, aux éclats du cor.
Sonnez pour notre Dieu, sonnez,
Sonnez pour notre Roi, sonnez !

Car Dieu est le Roi de la terre :
Que vos musiques L’annoncent !
Il règne, Dieu, sur les païens,
Dieu est assis sur son Trône sacré.


Deuxième Lecture de la Lettre de Saint Paul apôtre aux Éphésiens (Ep 4, 1-13) de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :

« Parvenir à la Stature du Christ dans Sa plénitude »

« Frères, moi qui suis en prison à cause du Seigneur, je vous exhorte donc à vous conduire d’une manière digne de votre vocation : ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec Amour ; ayez soin de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la Paix. Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il y a un seul Corps et un seul Esprit. Il y a un seul Seigneur, une seule Foi, un seul Baptême, un seul Dieu et Père de tous, au-dessus de tous, par tous, et en tous. À chacun d’entre nous, la Grâce a été donnée selon la mesure du Don fait par le Christ. C’est pourquoi l’Écriture dit : Il est monté sur la hauteur, Il a capturé des captifs, Il a fait des dons aux hommes. Que veut dire : Il est monté ? – Cela veut dire qu’Il était d’abord descendu dans les régions inférieures de la terre. Et Celui qui était descendu est le Même qui est monté au-dessus de tous les Cieux pour remplir l’univers. Et les Dons qu’Il a faits, ce sont les Apôtres, et aussi les prophètes, les évangélisateurs, les pasteurs et ceux qui enseignent. De cette manière, les fidèles sont organisés pour que les tâches du ministère soient accomplies et que se construise le Corps du Christ, jusqu’à ce que nous parvenions tous ensemble à l’unité dans la foi et la pleine connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la Stature du Christ dans Sa plénitude ».

Le sens de cette Deuxième Lecture de la Lettre de Saint Paul apôtre aux Éphésiens (Ep 4, 1-13) : Il faut replacer ce texte dans l’ensemble de la pensée de Saint Paul. Il entrevoit le destin de l'humanité comme la grande Œuvre du Christ : l'unification de l'univers. Paul la compare à la construction d'un édifice gigantesque dans lequel les divers éléments se « supportent » (c'est-à-dire « se soutiennent ») mutuellement. Par le Baptême, nous sommes habilités à y participer.


Alléluia ! Alléluia !

« Allez ! De toutes les nations faites des disciples, dit le Seigneur. Moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (cf. Mt 28, 19a.20b)

Alléluia !


Ascension de Notre-Seigneur.jpg

Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Marc (Mc 16, 15-20) de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :


« Jésus fut enlevé au Ciel et s’assit à la Droite de Dieu »

« En ce Temps-là, Jésus ressuscité se manifesta aux onze Apôtres et leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les Signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon Nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien ». Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au Ciel et s’assit à la Droite de Dieu. Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les Signes qui L’accompagnaient ».


Credo


Prière Universelle de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :

R/ Entends nos prières, entends nos voix. Entends nos prières monter vers Toi.

Pour Tes disciples, afin qu'ils reçoivent personnellement aujourd'hui encore Ton envoi en mission, nous Te prions Seigneur. R/

Pour les Évêques que Tu as institués à la suite des Apôtres, afin qu'ils soient soutenus dans leur charge épiscopale, nous Te prions Seigneur. R/

Pour les Catholiques qui ne sont pas libres de croire et de T'annoncer, pour ceux qui sont en prison à cause de leur foi, nous Te prions Seigneur. R/

Pour que chacun trouve sa place dans l'organisation de l'Église afin de Te servir et de servir leurs frères et sœurs, nous Te prions Seigneur. R/


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :

« Seigneur, nous Te présentons humblement ce Sacrifice pour fêter l'Ascension de ton Fils auprès de Toi : que cet Échange mystérieux nous fasse vivre avec le Christ ressuscité. Lui qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles »


Préface I de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :
Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant. Car le Seigneur Jésus, Vainqueur du péché et de la mort, est aujourd'hui ce Roi de Gloire devant qui s'émerveillent les anges : Il s'élève au plus haut des Cieux, pour être le Juge du monde, et le Seigneur des seigneurs, seul Médiateur entre Dieu et les hommes ; Il ne s'évade pas de notre condition humaine : mais en entrant le Premier dans le Royaume, Il donne aux membres de son Corps l'espérance de Le rejoindre un jour. C'est pourquoi le Peuple des Baptisés, rayonnant de la Joie Pascale, exulte par toute la terre, tandis que les anges dans le Ciel chantent sans fin l'hymne de ta Gloire : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

ou

Préface II de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :
Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant, par le Christ, Notre Seigneur. Car Il s'est manifesté, après sa Résurrection, en apparaissant à tous Ses disciples, et, devant leurs yeux, Il est monté au Ciel pour nous rendre participants de sa Divinité. C'est pourquoi le Peuple des Baptisés, rayonnant de la Joie Pascale, exulte par toute la terre, tandis que les anges dans le Ciel chantent sans fin l'hymne de ta Gloire : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :

« Je suis avec vous tous les jours, dit le Seigneur Jésus, jusqu' à la fin des temps », alléluia !


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce Temps de troisième confinement « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :

« Dieu qui nous donnes les Biens du Ciel alors que nous sommes encore sur la terre, mets en nos cœurs un grand désir de vivre avec le Christ en qui notre nature humaine est déjà près de Toi. Lui qui vit et règne avec Toi, dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles »


Bénédiction Solennelle lors de la Sainte « Messe du Jeudi de l’Ascension » 13 mai 2021 (année « B ») :

Que le Seigneur Tout-Puissant vous bénisse : Il élève aujourd'hui son Fils dans la Gloire et vous ouvre ainsi le Chemin du Ciel.
Amen.

Après sa Résurrection d'entre les morts, Jésus s'est manifesté tout proche de Ses disciples : qu'Il ait pour vous un Visage de paix quand Il viendra juger le monde.
Amen.

Vous savez qu'Il est assis à la Droite du Père ; mais cherchez-Le, trouvez-Le aussi près de vous, jusqu'à la fin, comme Il l'a promis.
Amen.

Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...
Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est, alléluia, alléluia.
R/ Deo gratias, alléluia, alléluia.

V/ Allez, dans la Paix du Christ, alléluia, alléluia.
R/ Nous rendons grâce à Dieu, alléluia, alléluia.


Prière « Regina Cæli, laetare, alleluia » à la fin de la Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B »)


Sainte « Messe de l’Ascension du Seigneur » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») :
Vidéo de la Sainte « Messe de l’Ascension de Notre Seigneur Jésus-Christ » du Jeudi 13 mai 2021 (année « B ») célébrée et prêchée par Mgr Denis Jachiet , évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Paris, en l'église de Saint-Germain-l'Auxerrois :