jesus-christ-Berger.jpg

« Sainte Messe du 4ème Dimanche de Pâques » du 25 avril 2021 (année « B ») :


Parole de Dieu pour ce Quatrième Dimanche de Pâques : Donner et recevoir « Donner sa vie pour les hommes et la recevoir de nouveau de son Père, voilà bien tout le secret de l'existence du Fils et toute la dynamique du Mystère Pascal que nous célébrons en ce Temps. Donner, c'est le contraire de garder et retenir, d'épargner, de mettre la main sur ou de s'agripper. Recevoir, cela s'oppose à prendre, exiger ou revendiquer. Le Christ est tout entier tourné vers les hommes ses frères et vers Dieu son Père, rien ne le centre sur Lui-même. Les hommes, tous les hommes : le bon Pasteur veut rassembler en un seul troupeau les brebis de plusieurs enclos, car il est hors de question que certaines se perdent ou soient abandonnées à leur sort. Notons que cela implique, pour les brebis déjà intégrées au troupeau - nous par exemple - d'accepter avec joie que d'autres les rejoignent, sur la seule décision du Berger. Elles partagent une même dignité, il n'y a pas de brebis de première ou de deuxième classe. Le Fils prend la tête de l'unique troupeau pour le conduire vers le but ultime, la Maison du Père. Le Pasteur est aussi un Passeur : le Premier, Il a traversé les ravins de la mort (Ps 22, 4), Il a donné sa vie en toute confiance quand, les bras étendus sur la Croix, Il a remis son Esprit entre les mains du Père. Que le Fils bien-aimé, Premier-Né d'entre les morts, nous apprenne à faire de notre propre vie une offrande et à recevoir chaque jour l'inestimable Grâce d'être vivants sous le Regard d'Amour du Père. Alléluia ! » (Christelle Javary)


L’esprit du 4ème Dimanche de Pâques (année B) : En passant par le pâturage ... « Il y a trois ans, une amie m'a offert une icône du Christ Bon Berger. Ce cadeau inattendu est arrivé à un moment charnière de ma vie. Depuis, je le garde bien en vue car il me rappelle une vérité fondamentale de la foi chrétienne : en Jésus, Dieu a promis d'être avec nous, quoi qu'il arrive. Cette icône est pour moi bien plus qu'une simple image. En évoquant le souvenir de la Bienveillance du Christ à l'égard de l'humanité - et donc à mon égard -, elle me stimule à garder vivante ma relation avec Lui. Chaque fois que mes yeux se posent sur cette icône, je me sens invitée à redire au Christ ma confiance et mon désir de faire route avec Lui, malgré les nombreux défis qui jalonnent mon existence. En ce Dimanche, l'Évangile nous interpelle précisément à réfléchir à la profondeur de notre relation avec le Christ. A travers l'évocation de la familiarité entre le berger et les brebis, il nous parle du Lien d'intimité que le Christ veut nouer avec chacun de nous, dans le respect de nos libertés. Pour ce faire, le texte nous convoque d'abord à contempler la figure du Bon Berger à laquelle Jésus s'identifie. Quelques lignes suffisent à prendre la mesure de l'image. En tant que berger, Jésus est pleinement dévoué à Ses brebis. Il le sera jusqu'au don total de Sa vie. Comment ne pas alors nous ressouvenir de la Passion du Christ que nous venons de célébrer il y a quelques semaines à peine ? Car la Passion est cet acte inouï de liberté par lequel le Christ se dessaisit de Sa vie, pour que nous prenions la pleine mesure de la Passion d'Amour de Dieu pour nous. C'est à la lumière de cette démesure de l'Amour de Dieu qu'il faut d'ailleurs considérer la figure de la brebis. Elle est celle qui connaît cet Amour et qui ne s'en éloigne pas. Elle a trouvé, en Lui, le frais pâturage dans lequel elle veut demeurer. Et ce pâturage est suffisamment vaste pour accueillir une multitude d'autres brebis en quête, elles aussi, d'une vie renouvelée. En somme, l'Évangile du jour n'est pas qu'une belle histoire pour enfants. Il déploie sous nos yeux l'enjeu d'une relation véritable construite sur la connaissance, l'écoute et le don aimant de la vie. Ne sommes-nous pas ainsi conviés à affiner le regard que nous posons sur notre quotidien pour y redécouvrir la Présence réelle de Dieu ? Une question simple s'impose alors à notre relecture : comment l'Amour du Christ Bon Berger s'est-Il manifesté concrètement à moi ces derniers temps, particulièrement depuis le début de la pandémie ? Car comme nous le rappelle le Pape François : « Comment pourra-t-il être reconnaissant à Dieu celui qui n'est pas capable de profiter de Ses petits cadeaux quotidiens, celui qui ne sait pas s'arrêter devant les choses simples et agréables qu'il rencontre à chaque pas ? La question est de savoir ouvrir les yeux et de s'arrêter pour vivre pleinement et avec gratitude, chaque petit don de la vie » (Pape François, Christus Vivit, n° 146). N'est-ce pas cela, en fait, le sens premier du Dimanche ? » (Sœur Nathalie Roberge)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B ») :

« Criez au Seigneur votre joie : la terre est remplie de son Amour, par sa Parole, les cieux ont été faits, alléluia ! »


Introït « Misericordia Domini plena est terra » de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année B) :


« Misericordia Domini plena est terra, alleluia : verbo Dei caeli firmati sunt, alleluia, alleluia ! »
« La terre est remplie de la Miséricorde du Seigneur, alléluia : c’est par le Verbe de Dieu que les Cieux ont été affermis, alléluia, alléluia ! »

« Exsultate iusti in Domino, rectos decet collaudatio »
« Exultez, vous les justes, dans le Seigneur : aux hommes droits il appartient de Le chanter en chœur ! »


Prière d'ouverture de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B ») :

« Dieu Éternel et Tout-Puissant, guide-nous jusqu'au Bonheur du Ciel ; que le troupeau parvienne, malgré sa faiblesse, là où son Pasteur est entré victorieux. Lui qui vit et règne avec Toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. »


Lectures de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B ») :


Première Lecture du Livre des Actes des Apôtres (Ac 4, 8-12) selon Saint Luc de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B ») :

« En nul autre que Lui, il n’y a de Salut »

« En ces jours-là, Pierre, rempli de l’Esprit Saint, déclara : « Chefs du peuple et anciens, nous sommes interrogés aujourd’hui pour avoir fait du bien à un infirme, et l’on nous demande comment cet homme a été sauvé. Sachez-le donc, vous tous, ainsi que tout le peuple d’Israël : c’est par le Nom de Jésus le Nazaréen, Lui que vous avez crucifié mais que Dieu a ressuscité d’entre les morts, c’est par Lui que cet homme se trouve là, devant vous, bien portant. Ce Jésus est la pierre méprisée de vous, les bâtisseurs, mais devenue la Pierre d’angle. En nul autre que Lui, il n’y a de Salut, car, sous le Ciel, aucun autre nom n’est donné aux hommes, qui puisse nous sauver ».

Le sens de cette Première Lecture (Ac 4, 8-12) : Ceci se passe après la guérison d'un boiteux au Temple de Jérusalem. Aussitôt après ce miracle, Pierre avait improvisé un discours dans lequel il disait aux Juifs qui l'écoutaient : « C'est par le Nom de Jésus, Lui que vous avez crucifié mais que Dieu a ressuscité d'entre les morts, c'est par Lui que cet homme se trouve là devant vous, bien portant ». Arrêtés sur le champ, Pierre et Jean doivent se justifier devant le Sanhédrin, le tribunal qui a condamné Jésus à mort.


Psaume 117 (Ps 117 (118), 1.8-9, 21-23, 26.28-29) de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B ») :

R/ La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la Pierre d’angle (cf. Ps 117, 22) ou Alléluia !

Rendez grâce au Seigneur : Il est Bon !
Éternel est son Amour !
Mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur que de compter sur les hommes ;
Mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur que de compter sur les puissants !

Je Te rends grâce car Tu m’as exaucé :
Tu es pour moi le Salut.
La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la Pierre d’angle :
C’est là l’Œuvre du Seigneur, la Merveille devant nos yeux.

Béni soit au Nom du Seigneur Celui qui vient !
De la Maison du Seigneur, nous vous bénissons !
Tu es mon Dieu, je Te rends grâce, mon Dieu, je T’exalte !
Rendez grâce au Seigneur : Il est Bon ! Éternel est son Amour !


Deuxième Lecture de la Première Lettre de Saint Jean (1 Jn 3, 1-2) de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B ») :

« Nous verrons Dieu tel qu’Il est »

« Bien-aimés, voyez quel grand Amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés Enfants de Dieu– et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas : c’est qu’il n’a pas connu Dieu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes Enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous Lui serons semblables car nous Le verrons tel qu’Il est ».

Le sens de cette Deuxième Lecture de la Première Lettre de Saint Jean (1 Jn 3, 1-2) : Saint Jean nous fait partager son émerveillement devant le Projet de Dieu : le Tout-Puissant a, de toute éternité, prévu de faire de nous Ses enfants, Ses héritiers. C'était déjà inscrit dans le Livre de la Genèse (« Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance », Gn 1,26), mais, désormais, depuis la Résurrection du Christ, le Projet est entré dans sa phase ultime : « Voyez quel grand Amour nous a donné le Père ». L'émerveillement de Jean est celui de tout croyant : le « monde » au sens de Jean (c'est-à-dire résolument non croyant) ne peut le partager.


Alléluia ! Alléluia !

« Je suis le bon Pasteur, dit le Seigneur ; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent » (cf. Jn 10, 14)

Alléluia !


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Jean (Jn 10, 11-18) de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B ») :


« Le bon Pasteur donne sa Vie pour Ses brebis »

« En ce Temps-là, Jésus déclara : « Moi, je suis le bon Pasteur, le vrai Berger, qui donne sa vie pour Ses brebis. Le berger mercenaire n’est pas le pasteur, les brebis ne sont pas à lui : s’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et s’enfuit ; le loup s’en empare et les disperse. Ce berger n’est qu’un mercenaire, et les brebis ne comptent pas vraiment pour lui. Moi, je suis le Bon Pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma Vie pour mes brebis. J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul Pasteur. Voici pourquoi le Père m’aime : parce que je donne ma vie, pour la recevoir de nouveau. Nul ne peut me l’enlever : je la donne de moi-même. J’ai le pouvoir de la donner, j’ai aussi le pouvoir de la recevoir de nouveau : voilà le Commandement que j’ai reçu de mon Père ».


Credo


Prière Universelle de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B ») :

R/ Entends nos prières, entends nos voix. Entends nos prières monter vers Toi.

En ce Dimanche de Prière pour les Vocations, nous Te demandons, Seigneur, que les couples engagés devant Toi forment de belles familles chrétiennes qui éduquent leurs enfants dans la foi et soient le terreau des vocations de demain. R/

Seigneur, donne-nous des vocations religieuses et consacrées afin d'avoir un monde soutenu par une prière constante et d'avoir des missionnaires toujours en action aux quatre coins du monde. R/

Ô Dieu d'Amour, que de jeunes hommes entendent Tes appels constants et insistants à Te servir et servir leurs frères à travers le Sacerdoce. Ouvre les oreilles et les cœurs, nous T'en prions. R/

Afin que ton Église reste fidèle à ton Message d'Amour et à ta Volonté, Seigneur, nous Te prions. C'est par cette fidélité que des vocations pourront éclore. Entends nos prières, ô Père très Bon. R/

Voir toutes les « Prières pour les Vocations »


Prière sur les Offrandes de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B ») :
« Donne-nous, Seigneur, de Te rendre grâce toujours par ces Mystères de Pâques ; ils continuent en nous ton Œuvre de Rédemption, qu'ils nous soient une Source intarissable de joie. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. »


Préface de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B ») :
Vraiment, il est juste et il est bon de Te glorifier, Seigneur, en tout temps, mais plus encore en ces Jours où le Christ, notre Pâque, a été immolé. En détruisant un monde déchu, Il fait une création nouvelle, et c'est de Lui que nous tenons désormais la Vie qu’Il possède en plénitude. C'est pourquoi le peuple des Baptisés, rayonnant de la Joie Pascale, exulte par toute la terre, tandis que les anges dans le Ciel chantent sans fin l'hymne de ta Gloire : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B ») :
« Il est Ressuscité, Jésus, le vrai Pasteur ; Lui qui a donné sa Vie pour Son troupeau, Lui qui a choisi de mourir pour nous sauver ; alléluia ! »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce Temps de troisième confinement « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B ») :

« Père Tout-Puissant et Pasteur plein de Bonté, veille sur Tes enfants avec Tendresse ; Tu nous as sauvés par le Sang de ton Fils : ouvre-nous une demeure dans le Royaume des Cieux. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi, dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. »



Et que Dieu Tout-Puissant, vous bénisse...
Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est, alléluia, alléluia.
R/ Deo gratias, alléluia, alléluia.

V/ Allez, dans la Paix du Christ, alléluia, alléluia.
R/ Nous rendons grâce à Dieu, alléluia, alléluia.


Prière « Regina Cæli, laetare, alleluia » à la fin de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B »)



Vidéo de la Sainte « Messe du 4ème Dimanche de Pâques » 25 avril 2021 (année « B ») célébrée et prêchée par Mgr Thibault Verny, Évêque auxiliaire de Paris, en l'église Saint-Germain l'Auxerrois :